[Fanfiction] Crash Bandicoot : Beyond Good and Evil

Page 4 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: [Fanfiction] Crash Bandicoot : Beyond Good and Evil

Message  Cora Bandicoot le Jeu 31 Mai - 17:47

Aku Uka : Ce n'est pas grave si tu n'est pas disponible : tu as des priorités à faire passés et je t'encourage pour tes révisions.

Je ne pensais pas que je deviendrai Jeune Bandicoot aussi vite. Sais-tu à partir du combientième commentaire on monte d'un autre grade ?

Je sais que tu préfère Brio, moi aussi j'ai mes raisons d'aimer Cortex : son visage absolument unique, son intelligence, son esprit un peu tordu, sa dignité légendaire (sauf dans TwinSanity et MOM ), sa façon de se comporter (qui le rend parfois presque drôle ), sa passion pour le piano (j'aime cet instrument) et le fait qu'il soit parfois compliqué de comprendre ce qu'il est et sa façon de penser (ça dépend aussi avec qui).

J'aime mon idée de réconciliation entre nos deux personnages préférés mais Sanephar m'a dit que ça faisait trop fin heureuse (dommage, c'est préférable avec ce qui l'attend), d'ailleurs à ce sujet, j'opterai pour "menace au lance-flammes" car c'est difficile d'écrire quand on a un couteau sous la gorge et la douleur d'avoir un orteil en moins pose aussi des problèmes et nous ne voulons pas ça.

Sanephar : (D'abord, as-tu reçu le message privé que je t'ai envoyé aujourd'hui, je crois qu'il y a eu un problème).

Ah Nathalia, Brio, ils m'ont fait craquer, ils ont été absolument adorables, avec Nitrus qui n'arrête pas de ce poser des questions et de découvrir un sentiment nouveau et Nathalia qui est toujours aussi timide et mignonne, quel pair hors du commun. Mais, je vois qu'on a parler de Cortex et pas en termes trop désobligeant, on dirai que Nathalia commence à s’intéresser à lui et Brio qui viens à peine de découvrir l'amour, voilà qu'il devient jaloux. Ce trio qui va avoir une place importante dans l'avenir commence déjà à nous surprendre, mais que vas t-ils leur arriver (nous le savons déjà, mais nous ne connaissons que la surface de l'iceberg).

Mmm, de la purée au curry ? Ça a l'air bon, je demanderai à ma mère dans faire.
Si ça vous intéresse, j'ai un jour inventé un dessert : une banane épluchée que l'on recouvre d'un coulis de fromage, au choix, j'ai goûté et j'ai adoré mais ma mère et ma soeur ont trouvés ça dégoûtant...dommage. Sniff.

Ah, d'ailleurs Sanephar, à propos du Blabla (il était très bien, mais là n'est pas la question), je me suis rappelé d'une chose, lors d'un précédent Blabla parlant de la capture d'Aku Uka, j'avais commenté que toutes les filles de l'histoire étaient présentes et du m'avait dit qu'il en manquais une : Moi.
Je lis le Blabla de l'interchapitre et je vois que je ne suis pas dedans. Tu m'as menti ou es-ce juste une erreur d’inattention ?

Sur cette interrogation, je te dis que ton interchapitre étai t fantastique et que je n'ai pas pu en détacher le regard. Bon travail.
(Mais ne crois pas que j'en ai fini avec toi, j'attend une explication)
avatar
Cora Bandicoot
Vétéran
Vétéran

Messages : 1080
Date d'inscription : 23/01/2012
Age : 20
Localisation : Lille

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fanfiction] Crash Bandicoot : Beyond Good and Evil

Message  Cora Bandicoot le Sam 9 Juin - 6:48

Message rapide :

Désolé d'écrire ça en coup de vent, mais je n'ai pas beaucoup de temps.

Sanephar, Aku Uka, je dois vous dire que je serai absente du forum ce week-end car je pars en Belgique avec ma soeur pour aller voir ma demi-soeur et je serai encore absente entre le 13 Juin et le 19 Juin car je pars pour mon stage sur le chemin de Saint-Jacques de Compostelle.

Vous me manquerez !
avatar
Cora Bandicoot
Vétéran
Vétéran

Messages : 1080
Date d'inscription : 23/01/2012
Age : 20
Localisation : Lille

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fanfiction] Crash Bandicoot : Beyond Good and Evil

Message  Cora Bandicoot le Mar 12 Juin - 16:24

C'ayez, je pars demain pour mon stage pendant 5 cinq jours, comme ils vont être long sans vous. Quand je reviendrai je vous raconterai comment ça s'est passé, mais j'aurai quand même voulus discuter avec vous une dernière fois, mais je ne vous en veux pas.

Je vais essayer de rester connecter le plus longtemps possible au cas où l'une de vous se manifesterai, mais au delà de 19H00, je devrai partir car je dois me lever à 5H45 demain matin. Il faut que je me couche tôt.

Vous me manquez déjà. Comme j'aurai hâte de vous revoir.

A bientôt Sanephar et Aku Uka.
avatar
Cora Bandicoot
Vétéran
Vétéran

Messages : 1080
Date d'inscription : 23/01/2012
Age : 20
Localisation : Lille

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fanfiction] Crash Bandicoot : Beyond Good and Evil

Message  Aku Uka le Mar 12 Juin - 17:56

Désolé de ne pas avoir répondu plus tôt à ton message Cora. Aujourd'hui vient de s'achever la plus grosse partie de mes partiels terminaux et bien que j'en sois loin d'être satisfait, je suis soulagé de me savoir déjà en pré-vacances ! Cool

Quant à toi, j'espère que tu passeras un agréable moment avec tes proches. Smile
J'aurais également aimé discuter ne serait-ce qu'un tout petit moment sur MSN mais comme tes horaires ne correspondaient pas du tout à mes heures de disponibilité en raison de ces derniers jours de révisions intenses...
Pas grave, je saurais attendre. Maintenant que je suis de nouveau libre, tu n'auras qu'à m'avertir lorsque tu seras rentrée afin que l'on papote un petit peu (Attention ! Surtout lorsque tu en auras envie !). Wink

En tout cas, je suis très touché de savoir que tu trouves le temps long sans nous, Sanephar et moi. Navré encore pour le manque de disponibilité, j'ignorais que tu prenais tant plaisir à nous parler.

Sur ce, je te souhaite bon voyage Cora et à très bientôt sur le forum ! Sache que Sanephar et moi attendrons impatiemment ton retour ! Very Happy
avatar
Aku Uka
Vétéran
Vétéran

Messages : 1244
Date d'inscription : 06/01/2011
Age : 23
Localisation : Lot-et-Garonne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fanfiction] Crash Bandicoot : Beyond Good and Evil

Message  Cora Bandicoot le Mer 20 Juin - 9:54

Coucou Sanephar et Aku Uka, je suis de retour après 5 jours de marche sur le Chemin de Saint-Jacques de Compostelle. Je suis vraiment contente de pouvoir de nouveau poster un commentaire sur le forum. J'ai tellement de chose à vous raconter, par où commencer ?

La nuit précédent mon départ, j'ai été incapable de dormir, je ne sais pas si c'était de la peur ou de l'excitation mais j'ai eu du mal à me lever.
J'ai dû ensuite partir à la gare pour retrouver le reste du groupe et nous taper des heures de routes. Si je ne me trompe pas, c'était 4 heures jusqu'à Lyon, 1 heures à attendre dans la gare et enfin 2 heures jusqu'au terminus : Le Puy en Velay.
(Ça fait quand même long).

Après avoir déposer nos affaires dans une auberge, nous avons dû faire les courses et croyez moi, il y avait beaucoup à porter, avant de passer au dîner, à la douche et au dodo, nous sommes montés presque au sommet de la ville pour allez dans l'Eglise où se trouve la célèbre Vierge Noire (on peut la voir dans le film : Saint-Jacques la Mecque). Puis nous avons dîner et nous sommes allez nous coucher.

Le lendemain, on s'est levé à 6h30 pour allez à la Messe des pèlerins de 7h00 où nous avons reçu une petite médaille avec gravé dessus la Vierge Noire et une saint-jacques, un chapeler bleu à mettre autour du coup et le sacrement des pèlerins, enfin nous avons quitter le Puy en Velay.

On a marcher toute la matinée jusqu'à une petite chapelle pour le déjeuner ensuite nous avons repris ma route jusqu'à la ville où nous avons dormis (je ne me souviens plus le nom).

Comme je risque d'être encore longue, je vais essayer de faire court :

Nous avons dormis dans : une auberge au Puy en Velay, une salle de sport sur des tapis de sol dans la ville mystère, un hôtel à Saugues, des dortoirs poussiéreux au Fau, une maison de prière pour les prêtres près d'une église encore sur des tapis de sol à Aumont-Aubrac et enfin dans un centre d’accueil à Nasbinals qui fut la nuit la plus confortable.

Avantages du séjours : Les paysages étaient à coupés le souffle, mélangeant forêts , plateaux et champs avec des nuances de verts ainsi que du jaune, du rouge, du violet et du rose pour les fleurs. Et jamais je n'avais vu un ciel aussi bleu.
L'ambiance entre les élèves était sympa, nous nous sommes un peu plus découvert chaque jour et nous formions une grande équipe.
La gentillesse et la solidarité entre les pèlerins étaient touchantes et ils avaient toujours le sourires.
L'air nous amenait le parfum des fleurs (un peu comme un poète).
Quand on se reposaient pour le déjeuner, c'était toujours très agréable d'être à l'ombre d'un arbre, un sandwich à la main tout en regardant le ciel.
Prendre une douche après toute une journée de marche faisait vraiment du bien.
Cela m'a aussi permis de voir le monde sous un autres angle.

Inconvénients du séjours : Comme mes chaussures étaient trop neuves et que j'ai marché trop vite le premiers jour, j'ai eu des cloques plein les pieds (aux talons, sur les côtés et même en dessous) ce qui fait que j'ai eu du mal à marcher après et que le troisième jour de marche après avoir marcher 1h30, j'ai finalement appelé un des animateurs pour qu'il vienne me chercher.
On a eu des montés vraiment infernales, assez horribles pour casser le morale.
Il a fait beau tout le temps ce qui fait qu'ont avaient extrêmement chaud.
J'ai dû deux fois me laver à l'eau froide. Brrr
Ont avaient à chaque fois des courbatures dans les jambes à la fin de la journée.
On m'a mis des pierres sur mon sac par plaisanteries, mais cela m'alourdissait.
A la dernière soiré, on a dû m’emmener chez le médecin qui s'est rendu compte que comme je n'était pas assez hydratée, j'avais attrapé une infection urinaire (je dois prendre des médicaments).

Voilà, je crois que j'ai tout dis, dans l'ensemble, je garde un assez bon souvenir de ce pèlerinage et revenir à la civilisation et à la maison m'a fait bizarre. J'ai même par réflexe demandé à ma mère s'il restait de l'eau chaude dans la douche.

Je dois encore faire mon rapport de stage, mais je vais profiter de cette journée pour me détendre et m'amuser.

Mais ça ne veut pas dire que j'ai perdu mes petite habitudes, par exemple je te dis à toi : Aku Uka que je ne t'en veux pas de ne pas m'avoir envoyé ton message tout de suite et que je suis contente que tu sois libre et que oui, je prend beaucoup de plaisir à discuter avec toi et Sanephar, j'ai beaucoup d'affection pour vous deux.
Et je te dis à toi : Sanephar que j'ai été ravis de discuter avec toi avant de partis mais...Il vient quand le chapitre 9 ? (Haha, ma mère m'aurait dit " Toi, tu ne perd jamais le Nord " ).

Vous m'avez beaucoup manqués et vous savez quoi ? Souvent dans les montés, pour me donner du courage, je pensais à vous.

avatar
Cora Bandicoot
Vétéran
Vétéran

Messages : 1080
Date d'inscription : 23/01/2012
Age : 20
Localisation : Lille

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fanfiction] Crash Bandicoot : Beyond Good and Evil

Message  Cora Bandicoot le Dim 24 Juin - 16:16

Tiens, je viens de me rappeler de quelque chose.
J'avais posé une question qui était resté en suspend, il y a quelque temps :
Pourquoi Nina refuse t-elle une greffe ?
La réponse apparaîtra t-elle au chapitre 9 ?
avatar
Cora Bandicoot
Vétéran
Vétéran

Messages : 1080
Date d'inscription : 23/01/2012
Age : 20
Localisation : Lille

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Crash Bandicoot : Beyond Good and Evil - Chapitre 9

Message  Sanephar le Sam 14 Juil - 10:49

CRASH BANDICOOT : L’EQUILIBRE

Partie 1 : Les Gardiens de l’Equilibre


Tome 2 – Crash Bandicoot : Beyond Good and Evil


Chapitre 9 : Les Immortels et les Mortels


« Ma mission est de préserver l’Equilibre et le restaurer si nécessaire. »
(Cythar – Enfant Veilleur du Feu)

Le vent siffla au-dessus de la tête de Nathaniel lorsqu’il s’accroupit pour éviter un coup d’épée mortel. Il prit appui sur ses mains pour donner un coup de pied à son adversaire qui esquiva sans mal son attaque. Afin de ne pas lui laisser le temps de l’attaquer, l’apprenti Veilleur fit plusieurs enchaînements d’arts martiaux.
Loin d’être en difficulté, l’homme à qui l’adolescent faisait face esquiva chacune de ses tentatives avant de lui envoyer son pied qu’il ne put éviter. Nathaniel para alors avec ses avant-bras, mais le coup fut si violent qu’il fut projeté à quelques mètres. Son adversaire lui laissa le temps de se relever et de souffler, alors que lui avait une respiration presque normale.

- Poursuivons, ordonna l’adversaire aux cheveux flamboyants et aux yeux améthyste. - Attendez Grand frère Cythar, le soleil est à son zénith.

L’homme qui faisait face à Nathaniel n’était pas son frère biologique mais son professeur. Dans la Confrérie des Veilleurs, il revenait aux aînés, des Veilleurs confirmés, d’enseigner aux apprentis comment devenir un membre actif de la Confrérie et ainsi d’assurer l’équilibre de l’Univers. Cette relation était en général très sacrée. Le Veilleur confirmé a le choix de l’apprenti à qui il veut enseigner pour les décennies à venir, car la formation était très longue. Il n’était d’ailleurs pas rare que le choix se fasse à la naissance de l’apprenti et que le Veilleur confirmé participe plus ou moins à l’éducation de l’enfant…
Une relation si sacrée que le novice et son professeur font une sorte de cérémonie qui les unit jusqu’à ce que la formation de l’apprenti soit achevée. Ils deviennent frères bien qu’ils n’ont pas le même sang.

- Et alors ? Es-tu si affamé que tu ne peux plus te battre ? s’exclama avec austérité le Veilleur enseignant.
- Non.
- Alors continuons. Je déciderai d’arrêter cet entraînement quand tu ne pourras plus bouger.

L’adolescent ne protesta pas. Il avait appris que cela ne menait à rien d’autre... et qu’il était douloureux de contredire Cythar. Même si ses méthodes d’entraînements étaient strictes et rigoureuses, elles étaient cependant très efficaces.
Aussi, il reprit une posture de combat, à l’instar de son ainé. Nathaniel ne comprit le soupir de son frère et son attitude lasse que quand une voix aigüe les interpella.

- Je vous ai enfin trouvés !

Une jeune femme arriva avec un panier en osier sous l’avant-bras.
De taille moyenne, elle portait une longue robe sans manches blanche s’arrêtant aux mollets où l'on pouvait voir un pantalon blanc dépasser. Elle était évasée au niveau des hanches, et donc très pratique pour le combat, car elle permettait d’exécuter des mouvements fluides sans être entravée. Un sous-pull de la même couleur recouvrait ses avant-bras et son cou. Une ceinture bleue saillait sa fine taille et le symbole du Yin et du Yang, emblème des Veilleurs, était gravé sur le haut de son vêtement, au niveau de sa poitrine menue.
Ses cheveux mi-long bouclés d’un rouge flamboyant encadraient son visage opale aux traits joyeux. Ses yeux améthyste pétillaient de malice.
Elle arriva à la hauteur du duo masculin et leur décocha un sourire innocent.

- Tu ne m’as pas prévenu que vous vous entraîneriez dans la Plaine Infinie !
- Peut-être bien parce que c’était fait exprès, répondit Cythar avec une pointe d’exaspération dans la voix.
- Si tu voulais me semer, c’est peine perdue ! N’oublie pas que je suis la meilleure pisteuse de la Confrérie !
- Ça t’a quand même pris toute la matinée.
- On parle quand même de la Plaine Infinie !
- Tu es une plaie, le sais-tu au moins ?
- Comment pourrais-je oublier ! Tu me le dis tous les jours !! N’empêche que tu es bien content quand je te rapporte de quoi manger, pas vrai ? dit-elle en se tournant vers son élève.
- C’est un entraînement et non un pique-nique, répliqua Cythar permettant à l’apprenti d’échapper à ce conflit ô combien quotidien.
- Oh ! T’es vraiment rabat-joie, le sais-tu au moins ?

Nathaniel se retint de sourire devant la dernière réplique de la Veilleuse. Elle s’agenouilla sur l’herbe verte et Cythar en fit de même, se pliant sans s’en rendre compte à la volonté de la jeune femme. Elle déposa son panier à côté d’elle et sortit un sandwich qu’elle tendit à son comparse. Puis elle se tourna vers l’adolescent qui s’inclina pour la saluer.

- Mademoiselle Siestar, je…

Il sentit quelque chose se poser sur ma tête. En levant doucement son visage, il constata que c’était une boite que tenait la Veilleuse.

- Nate, je t’ai déjà dit de ne pas être aussi courtois. Je te connais depuis tes premiers pas ! C’est même moi qui t’ai donné ton lait…
- A son grand désespoir, lâcha Cythar avant de mordre dans son sandwich.

Elle enleva sa boite et il put s’asseoir en tailleur. Puis elle lui tendit ce qu’elle lui avait posé sur la tête avec un grand sourire.

- Je t’ai préparé une salade comme tu les aimes.
- Merci beaucoup, lui répondit Nathaniel avec un sourire sincère.
- Lui au moins il me remercie !
- Je ne t’ai jamais demandé de me préparer mes repas, contre-attaqua Cythar qui se sentait visé par la réplique de Siestar.
- Et alors ? Ça t’empêche de me remercier ?
- Je te rappelle que c’est moi qui te servais de cobaye quand tu apprenais la cuisine. C’est plus qu’un remerciement.
- Tu en fais tout un plat pour rien, n’est-ce pas Nate ?
- Cela dépend de vos talents culinaires lorsque vous débutiez, répondis le jeune garçon.
- Infecte, rétorqua son frère.

Siestar détourna la tête en rougissant. Cythar lui jeta un regard à la dérobée et sourit avec satisfaction. Ces deux-là adoraient se taquiner et mettre l’autre dans l’embarras.

- Au fait frangin… commença-t-elle d’un ton hésitant.
- Je savais que tu n’étais pas venue pour rien. Qu’est-ce que tu as encore à me demander ?

Cythar et Siestar étaient frère et sœur jumeaux, deux Enfants-Veilleurs, parmi les cinq premiers qui avaient formé la Confrérie avec les trois fondateurs, et c’était les seules choses que Nate connaissait d’eux. Il ignorait tout de leur existence en tant qu’humain, c’est-à-dire avant que la Confrérie ne les choisissent pour qu’ils deviennent un membre de leur organisation. Après la seule chose qu’il savait de Cythar et Siestar étaient leurs méthodes de combat et la nature de leur âme, autrement dit, s’ils étaient bienveillants ou malveillants. En approfondissant, c’était une constatation très désespérante. Après tout, Nathaniel avait été élevé par Siestar à l’instar d’Ezakiel, et Cythar était devenu son frère formateur depuis ses quatre ans, même s’il le connaissait bien avant.

- Tu n’es toujours pas passé pour rendre hommage à Alesannar.
- Et alors ?
- Elle est dans le coma et la tradition veut…
- Que l’on prie pour elle, je sais. Je comptais y aller avec Nate. Pour l’instant je me concentre sur son entraînement, son examen approche.

Siestar sonda son frère qui mangeait avec peu d’avidité depuis qu’elle avait lancé le sujet d’Alesannar. La Veilleuse avait sombré dans le coma car le fragment d’âme de la défunte Prêtresse du Temps qui s’était réfugié en elle était bien trop fort pour qu’elle puisse le supporter. On pouvait même dire qu’elle avait eu de la chance de ne pas en mourir, et cela, grâce aux deux fondateurs qui étaient intervenus pour la sauver. Mais le prix à payer fut lourd… Alesannar était dans le coma, et la mission de Cythar partiellement accomplie. Il restait encore deux fragments d’âme à retrouver. Cela devait peser lourd dans le moral de son frère. Cependant, il était inutile d’approfondir le sujet. La présence de Nathaniel rendait Cythar très réservé. Peut-être qu’il serait plus porté sur les confidences la tête posée sur un oreiller… ou sur elle.

- Ah bon ? fit-elle pour approfondir la nouvelle de l’examen de Nate.
- Oui. Maitre Celestar et Stelphar vont me donner une date prochainement.

Nate jeta un regard à son frère en arrêtant de manger. Il ne lui avait jamais dit que l’examen pour devenir un Veilleur Novice approchait. Ce n’était pas rien tout de même ! L’adolescent allait recevoir un élément qu’il pourrait utiliser au combat, s’il parvenait à réussir le test.

« Serait-ce une ruse pour se débarrasser de Siestar ? Non, Cythar est de nature malveillante, mais il ne joue jamais avec ma formation, pensa-t-il. »
- Et tu as trouvé un nom pour Nate ?

La conversation devenait de plus en plus intéressante pour l’adolescent qui se mit à fixer l’homme aux yeux améthyste. Après tout, il n’avait jamais interrogé Cythar pour savoir si ce dernier lui avait déjà trouvé un pseudonyme. Quand un apprenti réussissait à devenir un Veilleur, il abandonnait son prénom d’Humain pour avoir un autre, ce qui fait de lui un Gardien de l’Equilibre de l’Univers.

- Que penses-tu de Cellular ?
- Hein !? Vous… avez un problème de… communication ? demanda-t-elle en leur jetant un regard à la volée.
- Non, mais avec un nom comme ça, il ne risque pas d’en avoir !
- Cythar !! Comment peux-tu rire sur un tel sujet ! Imbécile !!!

Elle voulut lui donner une tape mais il attrapa son poignet et le serra au point d’en faire blanchir les jointures de ses doigts.

- Attention sœurette, je ne voudrais pas te faire mal, susurra-t-il.
- Encore faut-il que tu en sois capable, murmura Siestar d’une voix mielleuse.
- Me mettrais-tu au défi ?
- Cela t’effrayerait-il ?
- Oui, j’aurais peur de te blesser.

Nathaniel écarquilla les yeux quand il vit une entaille se dessiner sur la joue de Cythar. Ce dernier plissa les yeux de colère et un sourire naquit sur les lèvres de Siestar. Peu importe ce qu’elle voulait, mais provoquer le Veilleur à la chevelure flamboyante était loin d’être la chose la plus judicieuse à faire.

D’un autre côté, Nate ne rechignerait pas de les voir s’affronter. Cythar de nature malveillante était un manieur d’épée et un maître du feu. Siestar de nature bienveillante combattait avec un éventail qui cachait des lames. Elle était une maîtresse du vent. Sa méthode de combat lui avait d’ailleurs valu le surnom de « la lame du vent » et il était sûr que la coupure qu’elle venait de faire à son formateur était due à son affinité pour son élément.

Cythar se leva et sa sœur le suivit. Elle demanda à l’apprenti de se mettre à l’écart et de prendre une large distance. Une discrète grimace tordit la bouche de l’adolescent aux cheveux noirs, et la jeune femme s’empressa de lui tendre une paire de jumelles. En fronçant les sourcils, il rangea le tupperware dans le panier en osier et se déplaça avec en se questionnant sur le geste de Siestar. Ce ne fut qu’une fois les consignes respectées qu’il comprit. Evidemment, la « lame du Vent » était une pisteuse. Rien d’inhabituelle à ce qu’elle se promène avec des jumelles après tout !

Les deux Veilleurs s’inclinèrent l’un en face de l’autre et s’écartaient pour laisser un espace entre eux quand Nate plaça les jumelles sur ses yeux. Puis les amulettes attachées autour de leur ceinture par une fine cordelette se mirent à briller lorsqu’ils l’empoignèrent pour la prendre. Ils tendirent chacun un bras et une arme apparurent dans leurs mains. Pour Cythar il s’agissait d’une épée avec un style proche de celui du katana et pour Siestar un éventail finement ouvragé. Afin de ne pas s’encombrer d’arme, les Veilleurs portent sur eux, l’amulette de leur arme de prédilection qu’ils peuvent invoquer à tout moment. Lorsque Nate réussirait l’examen pour être Veilleur novice, il en recevrait une aussi, de son choix.

Musique : Naruto Shippuuden 5 - Kinrandonsu
http://www.youtube.com/watch?v=TvMzF3AZTbQ

Cythar fut le premier à déclencher les hostilités en fonçant vers sa sœur et enchaîna plusieurs mouvements pour la blesser. Elle évita chacune de ses parades et l’attaqua par la même occasion grâce aux lames acérées qui dépassaient de son éventail. Mais ils n'en étaient qu’aux tests, se jaugeant pour voir quel niveau ils avaient acquis au corps à corps. Rien de bien passionnant, mais Nate devait admettre qu’il était loin d’avoir leur rapidité et cette même souplesse qui transpiraient dans tous leurs mouvements. Il faut dire qu’un gouffre de trois milles ans d’expérience le séparait des deux jumeaux.

Le combat devint intéressant quand Siestar repoussa son jumeau avec une
attaque de vent utilisée grâce à son éventail. Un étrange pictogramme se mit alors à luire sur la garde de son arme et sur sa main qui la tenait. Cythar ne put éviter l’attaque et se la prit de plein fouet, le projetant sur quelques mètres. Il se releva le genou et l’épaule en sang. La jeune femme aux yeux violets ne l’avait pas loupé.

« Puisque c’est comme ça… gronda mentalement Cythar. Technique ancestrale du feu : Dragon de Feu Suprême ! »

La peau de Cythar se mit à rougir et du sang sembla sortir de sa peau pour recouvrir tout son corps. Quand la moindre parcelle de ses téguments fut voilée d’hémoglobine, son corps prit feu et un immense dragon enflammé prit forme avant de s’élever dans les Cieux. Ce dernier rugit devant Siestar qui se crispa et elle avait de quoi ! Nate avait étudié les techniques ancestrales du Feu, car il aimerait manier le même élément que son frère formateur, et il savait par conséquent que c’était l’une des plus hautes techniques à acquérir. Elle précédait même l’invocation de l’Esprit du Feu, une technique ultime.
Le Veilleur confirmé ne plaisantait pas !

Du vent se forma sous les pieds de Siestar pour la faire monter dans les airs. Cythar monta sur son dragon et la suivit dans le ciel. Grave erreur. Là, la jeune femme esquissa un sourire carnassier.

« Technique ancestral du Vent : Dépression Atmosphérique ! s’exclama-t-elle mentalement. »

Le dragon enflammé disparut dans l’instant où la technique fut appliquée. L’oxygène présent dans l’air avait totalement disparu et le feu ne fut plus alimenté. Le dragon de Cythar s’était éteint et ce dernier tomba dans le vide. Siestar lui projeta du vent avec son éventail pour lui couper toute retraite et l’obliger à s’écraser sur le sol. Mais Cythar n’avait pas dit son dernier mot.

« Technique ancestral du Feu : La Prison Enflammée ! cria-t-il dans sa tête ».

Un gigantesque brasier se forma autour de Siestar qui se retrouva prise au piège du feu. La prison se referma sur elle au moment où son jumeau tomba lourdement sur le sol. Il se releva, le bras dans une position anormale. Celui-ci était brisé et Nate mima une grimace douloureuse pour lui. D’un geste vif et précis, il replaça son bras qui émit un craquement sinistre, ne lui arrachant qu’une grimace durant cet acte. Par chance, ce fut son bras gauche qui était cassé. Heureusement qu’il était droitier.

La prison de feu disparut pour laisser voir Siestar dans une sphère de vent. Une parade qui l’avait partiellement protégée. En effet, en redescendant sur terre, ils purent voir quelques brûlures disséminées un peu partout sur son corps. Soit sa technique n’avait pas été aussi efficace qu’elle l’espérait, soit elle n’avait pas réagi à temps.

Le Veilleur de Feu courut de nouveau vers elle et sortit de sa poche, une espèce de boule blanche qu’il lança vers Siestar. Un épais nuage blanchâtre envahit l’air du combat, destiné à empêcher la jeune femme de voir. Loin d’être prise au dépourvue, la Veilleuse confirmée utilisa une technique de vent pour faire disparaître la fumée. Quand celle-ci eut totalement disparue, lui permettant de nouveau de voir à l’instar de Nate, une nuée de fils noirs vint la ligoter. Cythar, bras tendus devant elle, l’avait attrapé et l’avait l’attaché doucement grâce à deux lourds et longs bracelets, cachés sous les manches de sa tunique, qui recouvraient l’ensemble de ses avant-bras et qui était le point d’origine des câbles ébènes.
Les bras de Siestar étaient prisonniers le long de son corps l’empêchant d’avoir recours à son éventail, et ses jambes étaient liées ensemble. Ses mouvements pour se libérer ne firent que resserrer les fils autour d’elle.

Nate comprit alors la stratégie de son frère. La fumée servait bien à aveugler Siestar. Mais dans son intérêt à elle, il fallait qu’elle sorte de ce fumigène avant que son jumeau ne l’attaque. Ce dernier savait qu’elle utiliserait son affinité pour sortir de son piège et cela lui permit de la repérer. Ainsi il utilisa ses fils, contenus dans les bracelets, pour la capturer et la jeune femme n’avait pas pu les voir à temps.

- Je te tiens. Tu es ma merci ma chère sœur, dit doucement Cythar en plaçant la pointe de son épée sous le menton de son adversaire.

Il vit la main de Siestar qui tenait fermement l’éventail bouger et des lames en sortir. Du vent les entoura, les allongeant, et elles tranchèrent d’un coup sec les fils. Cythar entailla la peau du cou de sa sœur et s’écarta d’elle quand elle rompit les derniers liens qui la maintenaient.
Nate connut alors l’issue de ce combat : c’était fini pour Siestar.
Son hypothèse se confirma au bout de quelques minutes, après plusieurs attaques vaines de vent et de corps à corps, elle s’effondra sur le sol. Le poison faisait son effet.

Cythar huilait son épée d’un poison et dès que sa lame entrait en contact avec le sang de son adversaire, la victoire était à lui. Sauf si dans ce laps de temps très court, l’adversaire en question trouvait la solution de mettre hors d’état son frère de formation. Mais dans tous les cas, la personne empoisonnée n’échapperait pas aux effets mortels du venin.
Cythar s’approcha rapidement de Siestar inconsciente et lui fit ingérer l’antidote qu’il gardait toujours sur lui. Elle remua faiblement mais resta toujours endormie. Le Veilleur confirmé rangea son épée qui reprit la forme d’une amulette et la replaça sur sa ceinture. L’arme de la Veilleuse en fit de même. Puis il prit Siestar sur son épaule et fit signe à son élève de le rejoindre.

- Nous rentrons, lui annonça-t-il.
- Oui, répondit ce dernier en prenant le panier avant d’accourir vers lui.
- Qu’as-tu retenu de ce combat ? le questionna Cythar en marchant.
- Que vous avez un net avantage élémentaire sur Siestar.
- Pourquoi ?
- Le vent attise les flammes. Il est donc faible face au feu.
- Tu as vu juste ; Le feu est la faiblesse du vent. Mais comme tu as pu le constater, ce n’est pas toujours le cas. Ma sœur à une grande maîtrise de son élément, et elle peut avoir l’avantage sur moi. Quelle est la faiblesse du feu à ton avis ?
- L’eau, certainement.
- Exact.
- Grand frère, avez-vous toujours vaincu Siestar ?
- Nous en sommes à 1 251 189 victoires à 1 251 186 en ma faveur.

Nates écarquilla les yeux, ne sachant pas qu’ils se combattaient autant et de manière aussi intense. L’adolescent n’eut pas le temps de se remettre de sa surprise qu’il disparut avec Cythar dans un cercle de feu pour regagner l’antre des Veilleurs.

***

Yuki ouvrit ses yeux noisette et se crut immédiatement dans l’Au-delà. L’espace autour d’elle était d’une blancheur aveuglante. Elle s’attendait à trouver près d’elle son mentor, la vénérable Shaman partie avant elle pour le monde des défunts, mais elle se rendit compte l’instant d’après qu’elle se trouvait dans une pièce au plafond et murs blancs, meublée simplement. Elle voulut se lever mais n’y parvint pas. Son corps était trop affaibli pour faire le moindre mouvement.

- Je suis en vie, souffla-t-elle, comprenant qu’elle avait été sauvée de la mort et que sa faiblesse était égale aux blessures que son corps avait enduré par la main de Sabraac.

Epuisée, elle se rendormit sans pouvoir lutter contre le sommeil qui fit d’elle son esclave pour un temps indéterminé.

***

Une créature aux écailles violettes pencha sa tête sur le bord d’un point d’eau parmi ceux qui maculaient de part et d’autre l’île Blanche. Ce lieu environné par l’océan du Royaume des Dragons où il avait choisi de vivre depuis la proclamation du Nouvel Age en compagnie de son mentor, de son ami d’enfance et de sa compagne. Il releva la tête et plissa ses yeux mauves en voyant une libellule dorée inspecter avec inquiétude les alentours :

- Un danger, Sparx ?
- Attends, me dis pas que tu n’as pas senti ce truc bizarre ! railla son ami d’enfance d’un ton presque hautain, une habitude qu’il avait prise pour dissimuler sa nervosité.
- Bizarre ? Bizarre comment ? demanda le quadrupède qui ne faisait plus attention aux mauvaises manières de la libellule.
- Comme une fluctuation temporelle. Spyro, nous avons de la visite.
- Vous savez qui c’est, Ignitus ?

L’immense dragon saphir qui venait d’arriver créa une fluctuation pour indiquer la direction au visiteur inconnu. Alors que Spyro finissait de se désaltérer, Sparx poursuivit ses râlements ô combien quotidiens auprès du dragon bleu qui fut choisi il y a des décennies pour consigner les chroniques du passé et du futur. Cette charge demandait toute sa patience et par conséquent, il n’en avait plus pour la libellule. Aussi, il ne lui prêta pas attention, préférant répondre à son disciple :

- Mon élève.
- Allez-y, snobez-moi ! grogna Sparx.
- Ah oui, je me souviens ! C’est la Maîtresse du Temps humaine à l’odeur étrange.
- Non, mais tu t’y mets aussi ?! s’outra la libellule dorée.
- Odeur étrange ? demanda Ignitus en scrutant les environs.
- Je ne connais pas ces odeurs ! Elle sentait bon… des fragrances qui me laissaient rêveur sur leurs provenances.
- La voilà, l’interrompit le dragon saphir.
- Nefria ! s’exclama Spyro, ravi de la retrouver.
- Maître…

Les deux dragons se retournèrent en même temps pour voir une jeune fille aux longs cheveux châtains derrière eux. Spyro s’envola dans sa direction, ses yeux violets brûlant des retrouvailles avec l’humaine quand il vit son visage ravagé par les larmes, l’arrêtant brusquement comme s’il venait de prendre un coup.

- Ben… Soeurette…
- Pourquoi est-ce que je trouve que ça sent pas bon, cette affaire… bougonna Sparx.

Quand elle tomba à genoux en éclatant en sanglots, Spyro se posa sur l’herbe et s’avança vers elle avec prudence. Il lui donna un petit coup de museau à son avant-bras qui maintenait encore son sceptre en lui demandant ce qui n’allait pas. Quand elle releva son visage baigné de larmes, le dragon fut estomaqué d’y lire un tel degré de désespoir. Ses amis les mutants dont elle avait parlé étaient-ils morts ? Le Temple du Temps détruit ? Son autre maître humain gravement blessé ?

- Oh Spyro… interpella-t-elle entre deux sanglots.

Elle passa soudainement ses frêles bras autour de lui et le plaqua contre son corps si vulnérable. Il entendait son cœur battre douloureusement, à une vitesse très rapide, sa respiration gênée par les pleurs. Il lui lécha le cou avant de s’écarter d’elle en plaquant ses pattes sur ses épaules. Sparx se posa sur la tête de son meilleur ami, et ravala une réplique sarcastique quand un sanglot s’étrangla dans la gorge de Nefria. Parfois, le silence est d’or, mais les paroles d’argent !

- Dis-moi qui t’as fait pleurer et je le ferais rôtir ! C’est cet Astheran qui t’a encore créé des ennuis comme il y a vingt ans ? demanda avidement Spyro.
- Mais avant tu me le laisses. Je vais parler à ne plus en finir. Il va péter un câble cet abruti ! Et ne dites pas le contraire, je vois bien que des fois ça vous ennuie profondément quand…

Alors que Sparx exposait ses menaces et griefs, Spyro se remémorait ce jour fatidique. Nefria, qui était venue pour parfaire sa formation de Maîtresse du Temps pour laquelle Ignitus s’était porté volontaire, avait été capturée par le bras droit d’un Maître du Temps du nom de Tropy. Offerte en sacrifice, elle avait failli mourir, tout comme Cynder, sa compagne dragonne, qui avait tout donné pour la sauver. Cette nuit-là, Nefria passa un contrat avec les « Temps Eternels » et Spyro déclencha un pouvoir spécial réservé aux dragons : Absortum.

- Parle-nous, Nefria, insista Ignitus derrière le dragon violet.
- Je… je suis la fille d’un monstre !!
- Hein ?! s’exclama Spyro.
- Mais encore ? Tu ne peux pas être plus explicite ? demanda avec sarcasme la libellule.
- Ah… tu as appris pour ton lien avec Sabraac, fit Ignitus en s’approchant de ses deux protégés.
- C’est qui lui ?
- C’est le fondateur maléfique du Temple du Temps dont je t’en avais parlé, Spyro.
- Ah lui ! Et alors ? Peu importe que tu sois de son sang, tu n’es pas comme lui ! Ta vraie famille c’est nous, ceux que tu aimes au Temple et tes amis les marsupiaux. Faut pas te mettre dans cet état à cause de ça, Sœurette…
- Je suis le seul à comprendre Nefria et son angoisse là ? demanda réthoriquement Sparx.
- Il est libre… vous le saviez ? demanda Nefria, la gorge serrée.
- J’ai entendu des rumeurs… tu sais bien que les dragons ne sont pas considérés comme des Maîtres du Temps à part entière. Nous sommes seulement fidèles à l’équilibre spatio-temporel.
- Il est super dangereux ce Sabraac, il faut l’arrêter, non ?
- Parle pour toi, crétin de dragon, éructa Sparx. Tu te rappelles du mal que nous avons eu à battre Astheran ? Demande à Cynder, tu vas voir sa réponse ! Alors un fondateur !
- L’affronter est très compliqué… actuellement, seule Nefria le peut.
- C’est pour ça que tu pleures, tu as peur ? demanda Spyro.
- Oui, aussi.

Spyro se décolla de la Maîtresse du Temps et se retourna vers son mentor. Le regard fier et brillant de courage, il demanda :

- Est-ce que je peux quitter cette dimension et combattre avec Nefria ?
- Et ben… c’est pas aujourd’hui que je prendrai ma retraite, soupira Sparx.

Le dragon saphir hocha la tête, ses babines se retroussant pour former un sourire. Spyro tourna la tête pour croiser les yeux émeraude de Nefria, écarquillés par la surprise qui fut suscitée par la question du dragon mauve.

- Tu n’as plus à avoir peur, j’assure tes arrières ! « Parce que tu es ma Metria et que je suis ton Teihyo, ajouta-t-il en pensée. Nous serons toujours ensemble pour affronter le Mal. »


***

Nitrus Brio se massa le poignet qui avait subi une vilaine entorse. En effet, il y a quelques jours, Dingodile avait claqué celui-ci avec sa queue pour l’empêcher d’user de son pisto-laser lors de la mise en place du virus créé par Coco. Un mal pour un bien, puisque grâce à leur persévérance, le virus avait été activé. Leurs ennemis ne les avaient débusqués que trop tard. Une réussite en somme.

Pourtant, le matin à son réveil, il apprenait que Nefria était partie, complètement bouleversée, vers son second maître qui habitait une autre dimension. Lorsqu’il avait entendu que la Maîtresse du Temps des Lumières était la descendante directe de Sabraac, l’actuel plus grand Maître du Temps du Mal et fondateur du Temple, il s’était félicité d’avoir été méfiant vis-à-vis d’elle. C’était avant de découvrir qu’elle était également l’héritière de la Prêtresse du Temps et fondatrice du Temple du Temps, Yuki. Il était morose de ne pas savoir cerner l’Immortelle. Quelle était sa nature dans le fond ? Bienveillante ? Malveillante ? La logique devrait le pousser à la première hypothèse, mais il y avait quelque chose chez elle qui n’inspirait pas au Bien absolu comme Aku Aku ou Coco.

Cette dernière renifla fortement et le dérangea dans sa réflexion. Depuis l’annonce du départ de Nefria, elle était de mauvaise humeur, et bien entendu, elle avait dû venir s’installer sur le sol à côté de son bureau. Le nez devant son ordinateur, la Bandicoot devait sans doute ruminer parce que la Maîtresse du Temps ne s’était pas confiée à elle, une futile rancune d’adolescente.

- C’est un-un ermite le-le Maître de Ne-Nefria ?
- Aucune idée. J’ai juste compris qu’il n’avait jamais vraiment étudié au Temple comme on peut s’y attendre.
- Pourquoi ?
- Parce que c’est un dragon… Ces créatures ont une magie particulière mais Asaki ne m’a pas donné plus de détails.
- Un dra-dragon ?!
- Si tu étais resté jusqu’à la fin de la conversation, tu l’aurais su toi aussi.
- Ça existe-te les dra-dragons ?!
- Faut croire… Celui-là est surnommé Le Chroniqueur. Il a enseigné à Nefria pendant vingt ans, tu te rends compte ?! C’est pas à truc à nous cacher !
- Si-si tu crois que-que je vais te faire-re un CV de ma sco-scolarité, tu peux courir-ir !
- T’as raison… c’est dur à digérer quand même… Je sais qu’elle ne va pas se mettre à nous raconter une centaine d’années au bout de quelques mois mais… vingt ans avec des dragons ! Ça en a du faire de sacrées aventures !
- Plus que tu ne peux l’imaginer, Coco.

La marsupiale tourna la tête sur sa droite pour y voir Nefria, des sillons de larmes creusés sur ses joues pâles, accompagnée d’un dragon violet qui les dévisageait avec une curiosité sans gêne.
A l’instar de Nitrus qui les avait vus en premier, Coco écarquilla les yeux, la bouche entrouverte en recherche d’une phrase à dire. Mais seule une chose hantait leurs pensées : « un dragon ici !! »

***

De l’eau sortit du robinet avant de se diriger vers le sol de la salle de bain carrelée d’un blanc immaculé et de s’y agglomérer jusqu’à former une silhouette humaine. L’adolescent âgé de seize ans, passa discrètement un œil à l’entrebâillement de la porte pour voir face à lui, un mince mutant mi-humain mi-crocodile dormir dans un fauteuil, un sabre à la main.

L’hypothèse du garçon se révéla juste, personne d’autre dans la pièce et le gardien sembla beaucoup compter sur les caméras de surveillance éparpillées dans la chambre. Dommage pour lui, Ezakiel avait de quoi remplacer le signal des appareils enregistreurs par un autre, qui donnerait une image fixe de la pièce. Il le déclencha à l’aide de son portable, et donc sa venue resterait inaperçue. Restait maintenant à neutraliser le mutant, ce qui serait moins facile. Quoique…

L’adolescent rassembla le liquide aqueux et l’élança vers le mutant pour l’emprisonner dans une bulle d’eau. Ce dernier se réveilla lorsque la prison aqueuse se referma sur lui et se débattit comme un diable dans les airs pour en sortir. Ezakiel fut quelque peu contrarié de voir que le gardien pouvait respirer dans l’eau grâce à son état d’hybride. Ezakiel modifia alors la teneur en hydrogène contenue dans l’eau, ce qui lui demanda une bonne quantité d’énergie spirituelle. Après quelques minutes, le komodo mutant commença à montrer un malaise respiratoire. Ses débattements furent plus irréguliers, violents et incontrôlés mais la bulle d’eau permit d’étouffer le bruit pouvant alerter les autres gardiens à l’extérieur de la chambre d’hôpital…

Après un temps qui parut interminable à l’assaillant, Joe Komodo s’écroula, inconscient, mais vivant. Il fallait plus de temps pour mourir d’asphyxie, mais par précaution, Ezakiel le laissa dans la sphère aqueuse en revoyant la teneur en hydrogène de celle-ci. Une fois fait, il sortit de la salle de bain et se dirigea vers le lit où Nina Cortex agonisait tout en sortant une seringue emplie d’un liquide translucide.

Musique : Naruto Shippuuden, film 4 - Junan
http://www.youtube.com/watch?v=P4ROszlFea8

La jeune fille était dans un état inquiétant. Elle avait perdu énormément de poids, sa peau collant à ses os. La fièvre la rendait ruisselante de sueur et la faisait gémir à intervalles irréguliers, ou alors était-ce la douleur… Et tout cela à cause d’une guerre intestine entre le clan Bandicoot et celui des Cortex. Certes, Nina avait sa part de responsabilités, c’était certain, mais l’apprenti Veilleur se demanda pourquoi ces deux groupes ne pouvaient s’entendre comme les membres au sein de la Confrérie des Veilleurs.

Ezakiel prit la perfusion de Nina pour injecter directement dans la tubulure une partie du sédatif qu’il avait emmené avec lui. Si la jeune fille ne répondait pas bien au psychotrope, il injecterait le reste, mais il n’avait pas prévu un tel amaigrissement et ne préféra pas prendre le risque de la tuer par overdose.

Ensuite l’adolescent amena l’eau de la carafe jusqu’à lui qu’il garda quelques instants entre ses mains jusqu’à ce qu’elle se mette à luire. Puis, il souleva sa camarade de classe en passant un bras sous ses omoplates pour la redresser et lui faire boire l’eau illuminée. Elle toussa à plusieurs reprises mais accueillit le liquide avec plaisir s’il en jugeait par les traits de son visage qui se détendirent. Elle ouvrit ses yeux bleus enfiévrés mais Ezakiel n’eut pas peur d’être vu par elle, car nul doute que la Nina penserait avoir déliré à cause de la fièvre ou d’avoir rêvé. Elle voulut murmurer quelque chose mais elle s’endormit de nouveau grâce au sédatif.

Parfait. Maintenant, l’adolescent pouvait commencer sa mission. Il apposa sa main désormais libre sur la poitrine de l’adolescente et la fit glisser jusqu’à ses reins, guidant l’eau qu’elle venait d’absorber à ces deux organes. Le processus de guérison dura une bonne demi-heure tellement ils furent endommagés, même en utilisant plus de magie curative pour accélérer le geste. A chaque instant, Ezakiel eut peur que la porte ne s’ouvre et qu’il soit démasqué mais quand il eut soigné la moindre parcelle rénale de sa camarade, il s’autorisa à souffler et à essuyer la sueur coulant de son front. Il sourit alors en voyant que Nina avait repris des couleurs et que son corps était détendu contre lui. Il lui caressa sa joue en se disant qu’elle lui ressemblait énormément et cela le troublait plus que de raison. Peut-être que… Non, il ne devait pas y penser et se presser.

Il nettoya les traces de son passage et avisa d’un regard expert le pauvre mutant. Ezakiel le libéra et se permit de soupirer en voyant que le Komodo respirait. Il n'y avait plus qu'à espérer que le mutant n'aurait pas de séquelles cérébrales. Un mal pour un bien, ceci dit. Priorité à sa mission. Cet hybride n’était qu’un dommage collatéral. Il ne pouvait se permettre de perdre Nina Cortex maintenant. Pour la Confrérie des Veilleurs, il avait besoin d’elle.

Il partit de la même manière qu’il était venu. Ne laissant derrière lui aucune trace, comme l’excellent apprenti Veilleur qu’il était.

Prochainement…

« Parce que sans elle, ma vie n’a plus de sens. ».
(Crash Bandicoot – Chef des Rebelles)

Crash Bandicoot : Beyond Good and Evil – Chapitre 10 : Le Quadrupède et la Blessée
Ou
Crash Bandicoot : Beyond Good and Evil – Chapitre 10 : Le Quadrupède et les Fiancés de Lumières

Corrigé par Aku Uka, et la partie "Spyro" a été en partie vue par Vinx.

Notes d’auteur :
- Ah ! Depuis le temps que je crevais d’envie de montrer que Cythar et Siestar étaient jumeaux de sang et leur épique combat réécrit partiellement depuis la première version de ce tome…
- A partir de maintenant, la fanfiction devient un Cross Over avec le monde « Spyro » sans toutefois voler la vedette à « Crash Bandicoot ». J’utiliserai l’univers de la dernière trilogie de « Spyro » sur ps2. Pari un peu risqué car je n’y ai jamais joué. On verra si je m'en sors bien avec les quelques informations que Vinx_93 a bien voulu me donner.
- Le silence est d'or et les paroles d'argent est une citation de l'épisode 269 de "Naruto Shippuuden"
avatar
Sanephar
Vétéran
Vétéran

Messages : 1207
Date d'inscription : 09/01/2011
Age : 28
Localisation : Picardie

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fanfiction] Crash Bandicoot : Beyond Good and Evil

Message  Cora Bandicoot le Sam 14 Juil - 13:05

(*Se relevant avec peine en reprenant son souffle, suite à la crise cardiaque dont elle venait d'être victime à cause d'un écrit au combien fabuleux.)

Vraiment Sanephar, tu deviens de plus en plus meilleure, j'avais les yeux collé à ton chapitre tellement il était captivant et la déception ne m'a pas une seule fois effleurée.

Pour commencer, je me rappelle que tu avais parlé de vouloir écrire un chapitre voir un paragraphe sur la formation d'un Veilleur, j'ai souri en voyant que tu avais finis par le faire.
Pour Nathaniel, il n'a pas de chance d'avoir un maitre tortionnaire qui est près à le mettre à terre pour pouvoir s'arrêter.
Pauvre Pasadena, alors son état s'est aggravé ? J'ai de la peine pour elle. Mais rappelle-moi, le fragment d’âme de Yuki s'est réfugié en elle par choix ou par obligation ?
Cythar et Siestar, encore des jumeaux qui ne passe pas inaperçus, on dirait à la fois qu'ils s'aiment et qu'il se mettent au défis. La façon dont ils contrôlent leur éléments fait peur, ils pourraient être dangereux.
J'ai un peu de mal à voir l'accoutrement de Siestar.
Qu'elle précisons scientifique Cythar, ta soeur ne t'a battu que trois fois et pourtant tu ne le signale même pas. Si tu veux frimer devant ton élève, tu en as déjà tous le temps.

Où es-ce que Sabraac à emmener Yuki ?

Je n'ai joué qu'à un seule jeux de Spyro, le dernier : " La naissance du dragon "
Il était effectivement ami avec Sparx et en couple avec Cynder, mais Ignitus avais pris la place du Chroniqueur.
Pourquoi Nefria est-elle allée étudier chez les dragons ?
C'est dommage d'ailleurs qu'elle souffre de l'identité d'un de ses aïeuls, cela ne fait pas d'elle ce qu'elle est. Mais peut-être que si en faite.
En réponse à la question d'N.Brio, comme Nefria à un ancêtre bienveillant : Yuki et un ancêtre malveillant : Sabraac, c'est peut-être la raison pour laquelle elle est Intermedium.
Par contre, ça ne va peut-être pas te plaire Sanephar, mais je n'aime pas trop ce mélange Crash-Spyro, j'ai d'ailleurs souvent désaprouvé le jeux Crash Bandicoot : Fusion. Ils ont chacun leurs univers, alors si on mélange tout, j'ai peur qu'on ne puisse plus s'en sortir. Enfin ça s'est mon avis.

Dingodile à déjà attaqué les rebelles ? Dommage, j'aurai voulu voir cette partie. Et en plus, il s'en est pris à Brio ? J'en connais un qui va pas être content...
Mais alors, où sont passé Crash et Crunch ? Le plus petit des deux sera surement content de revoir Spyro, puisqu'ils ont eu une alliance.
Et N.Brio, toujours gentil avec Nefria, à croire qu'il n'a finit par bien s'entendre qu'avec un seule personnage, Coco.

Dis donc Ezakiel, ta venue, ta façon de la cacher et de te débarrasser du gardien sont digne d'un petit espion, je ne te savais pas si plein de ressources.
Alors, on a vu Ripper Roo et Pinstripe Potoroo, maintenant c'est le tour d'un des frère Komodo et du plus intelligent...Qui s'est fait avoir comme un imbécile.
Pauvre Nina, qu'elle état, comme si elle était pas déjà assez anorexique et son teint ressemble déjà un peu à celui d'un macchabée.
Youpi, elle est finalement sauvée, si tu étais réel, Ezakiel, je te demanderai tout de suite en mariage. Wink
Qu'elle curieuse façon de la guérir, je n'ai pas très bien compris comment il l'a fait, d'ailleurs, pourquoi l'a t-il fait ? Enfin, apparemment, la Confrérie des Veilleurs à besoins d'elle, mais pourquoi ?
Attends une minute, Ezakiel serait-il entrain de tomber amoureux de Nina ? Voilà qui risque d'être vraiment intéressant et surprenant, j'ai hâte d'en savoir plus.

Donc, j'ai vraiment adoré ce chapitre que je classe dans le tome qui se trouve dans un coin de ma tête das la rubrique "Une des plus belle chose que j'ai lu " Smile
avatar
Cora Bandicoot
Vétéran
Vétéran

Messages : 1080
Date d'inscription : 23/01/2012
Age : 20
Localisation : Lille

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fanfiction] Crash Bandicoot : Beyond Good and Evil

Message  Aku Uka le Mer 18 Juil - 19:46

Que d'impressions de déjà-vu en parcourant ce chapitre ! En même temps, ça peut s'expliquer facilement étant donné que j'ai corrigé chacune des scènes qui le composent ! x)
Mais qu'à cela ne tienne ! Ce fut un véritable plaisir de pouvoir les relire une nouvelle fois et assemblés dans l'ordre cette fois-ci ! ^^
Je me permettrai par ailleurs de confirmer les compliments de Cora en t'adressant également mes sincères félicitations quant à tes fabuleux talents d'écrivain qui deviennent un peu plus entraînants de chapitre en chapitre, et que l'on ne peut que contempler avec nos grands yeux ébahis ! Wink

Et quand je dis "entraînant", ça n'est pas que pour la lecture, tu dois bien t'en douter !
(Oui, j'ai craqué pour la musique d'affrontement des deux Veilleurs ! Elle me fait penser un peu au style de musique du film Pirates des Caraïbes 3 ! Elle colle parfaitement pour un combat tel que celui opposant Cythar et Siestar ! Et la petite touche asiatique rend le tout sublime ! En même temps, si ça vient de Naruto... ^^)
La première scène relatant ce fameux affrontement était un pur délice. Tu dois bien t'en douter étant donné que j'admire les scènes d'action ! Je me souviens même t'avoir suggéré un ou deux trucs si jamais tu devais décrire de nouvelles batailles notamment varier le vocabulaire de combat (genre "attaque") mais ça restait un détail très superflu, je te rassure !

Cythar, manier le feu en plus d'être malveillant ? Tu m'étonnes que ça fasse du dégât et qu'il donne du fil à retordre à sa soeur et à son apprenti ! Je sens que ce type va devenir un de mes personnages préférés de ta fanfiction ! *_*
Sévère dans ses méthodes d'entraînement, brutal et impitoyable au combat, même envers sa propre soeur, et provocateur avec ça (m'enfin, on pourrait en dire autant de Siestar !). On pourrait presque ajouter qu'il est un brin tricheur (oser enduire la lame de son arme d'un poison, c'est si fourbe ! Mais j'adore ! xD) Pas étonnant qu'il ait ordonné à Nate de s'écarter avant le duel ! Autrement, ça aurait chauffé pour lui ! Razz
Quant à la Veilleuse du Vent, elle aussi semble bien se défendre. La première fois que j'ai vu que son arme de prédilection correspondait à un éventail, j'ai esquissé un sourire en me disant : "Mais comment tu peux combattre avec un ustensile aussi primitif ?!" jusqu'à ce que je découvre que l'objet dissimulait des lames aussi tranchantes que le katana de son jumeau.
Concernant l'utilisation de leur élément, on peut dire qu'ils épuisent toutes leurs ressources.
D'un côté, nous avons Cythar et ses redoutables techniques de feu (l'invocation du dragon était très originale !) et de l'autre, Siestar et ses impressionnantes capacités à manipuler le vent (j'ai particulièrement apprécié sa technique "Dépression Atmosphérique" pour neutraliser le dragon de son frère. Il fallait la trouver l'idée du manque d'oxygène face au feu ! Smile )

Yuki est donc enfin revenue à la vie ! Doit-elle considérer cela comme une bonne nouvelle pour elle ? Après tout, elle est entre les mains de Sabraac. Dans l'Au-delà au moins, elle ne pouvait risquer de souffrir davantage !
La question étant maintenant : que va-t-il advenir suite à sa résurrection... ?

Et voilà ce cher Spyro qui débarque maintenant dans l'histoire ! Smile
Je ne te répète pas mes impressions quant à Sparx et à son tempérament irascible (pour reprendre les mots de mon message, un petit coup de tapette ne serait pas de trop pour rabattre un petit peu son caquet ! ^^)
Concernant Ignitus, j'avais fait quelques recherches histoire de voir un peu son physique et là, qu'est-ce que je découvre ? Un dragon aux écailles flamboyantes, qui ne semblait pas du tout correspondre au dragon saphir de ton histoire. Heureusement que les notes d'auteur de Vinx m'ont éclairé (il est bien ce petit ! Razz )
Est-ce que par hasard, cette fameuse scène entre Spyro et Nefria se déroule juste après les événements désastreux au Temple du Temps ? Parce que ça me paraîtrait incohérent que ce passage se situe après le chapitre 8... je peux me tromper bien sûr !

J'imagine que les deux compères sont liés d'amitié depuis un sacré bout de temps si Spyro appelle Nefria "Soeurette". Est-ce que cette amitié remonte à cette date fatidique ou se connaissaient-ils déjà avant ?
Aura-t-on droit à une scène relatant ce fameux sacrifice fomenté par Tropy et qui coûte la vie à cette Cynder (au passage, Cynder n'est-il pas un dragon au lieu d'être une dragonne ?)

Ha ha ! La réaction de Brio quand il a découvert l'existence des dragons ! Lui qui est pourtant si savant, c'est presque impensable de l'entendre dire qu'il ignorait ce genre de choses. Après tout, il a certainement croisé plus d'une créature farfelue au cours de sa scolarité de scientifique (en restant dans l'univers de Crash Bandicoot of course !) Etrange qu'il n'ait jamais entendu parler de cette espèce.
Cora Arrow Tant que c'est que son poignet qui a été touché, je peux le supporter. Sanephar adore me titiller au sujet de N.Brio mais tant qu'il ne lui arrivera rien de grave, la survie de l'auteur sera garantie ! =)
M'enfin, ça ne m'empêchera pas d'aller rendre visite à Dingodile pour lui dire "Dis donc !! On peut savoir ce qui t'a pris de t'en prendre à mon pauvre petit idole et protégé ? Va falloir songer à trancher cette queue un jour, qu'est-ce t'en d..."
(*Evite de justesse le lance-flammes du mutant)
Ok ok, je sors mais si j'apprends que mon scientifique préféré a de nouveau été maltraité, gare à tes fesses d'hybride ! Je ferais venir tes parents et on ira se plaindre à ton directeur, na ! (Pas sûr que l'avis du directeur soit en notre faveur ! Razz )

Quant à Nina, on peut dire qu'elle est dans un triste état. Heureusement qu'Ezakiel et ses dons de guérison sont arrivés à temps. J'ignorais d'ailleurs que l'apprenti Veilleur était doté de cette capacité en plus de son affinité avec l'eau (mortel son intrusion par le robinet ! Comme quoi, chaque élément recèle tout un tas d'avantages !)
Je suis content que tu aies épargné Joe Komodo. On ne le voyait déjà que très peu, alors si en plus tu le tuais dès maintenant... ça aurait été dommage pour un mutant même secondaire.
Souhaitons maintenant un bon rétablissement pour Nina. Sa survie ne lui assurera peut-être pas un meilleur avenir (si c'est pour finir entre les mains des Veilleurs) mais au moins, elle ne souffrira plus !

Sur ce, encore bravo pour ton travail d'artiste. Mine de rien, ce chapitre était plus long à commenter que les autres (sa longueur n'est pas plus impressionnante que les précédents pourtant). C'est peut-être le syndrome de la page blanche qui revient au galop ! xP
M'est avis qu'il me faudra attendre demain avant de poster mon chapitre ! Mais chose promise, chose due ! Ton commentaire méritait de passer avant ma publication ! Wink
Là-dessus, bonne lecture de commentaire ! ^^
avatar
Aku Uka
Vétéran
Vétéran

Messages : 1244
Date d'inscription : 06/01/2011
Age : 23
Localisation : Lot-et-Garonne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fanfiction] Crash Bandicoot : Beyond Good and Evil

Message  Cora Bandicoot le Jeu 16 Aoû - 12:37

Ah, au fait Sanephar, j'avais pensé à une chose.

J'ai peut-être une idée en rapport avec les pouvoirs des Veilleurs, ce n'est pas grave si tu l'ignore mais je tenait tout de même à te la soumettre.

Mais avant de te la dire, je dois te détailler un peu le sujet de sa conception afin de mieux la comprendre :

Ta Fanfiction me plait tellement qu'a un moment donné je me suis posé une question :
Puisqu'il existe des Maîtres du Temps, pourquoi n'existe t-il pas de Maîtres Élémentaires ?
Je sais que les Veilleurs possèdent des pouvoirs élémentaires, mais ce n'est pas leurs atout principal.

J'ai donc imaginé dans un coin de ma tête une version alternative à ta Fanfiction dans lequel j'ai ajouté quelque détails plus un Temple des Eléments.

A l'inverse du Temple du Temps qui est la bibliothèque universelle de l'Histoire et de la Géographie, le Temple des Eléments est la bibliothèque universelle des Sciences et de la Géologie. Il y a un Dirigeant comme Asaki, un Maîtres Élémentaire des Lumières et un Maîtres Élémentaire des Ténèbres et évidemment les élèves.
Ils peuvent manier un, deux, trois, quatre ou cinq (ce qui est très rare) éléments (Eau, Air, Feu, Terre, Energie (foudre, électricité)). Un peu comme les Veilleurs, mais nous en arrivons à mon idée. Afin qu'il y ai plus de diversité j'ai crée deux autres catégories d'élèves :

Les Dérivés : sont des élèves ayant comme pouvoirs une caractéristique d'un éléments (le bois, le métal, la pierre et les racines font partis de la Terre ; la mer et les tempêtes font partis de l'Eau ; les cyclones, les tornades et l’atmosphère font partis de l'Air ; les flammes et la lave font partis du Feu ; la foudre, les machines et l'électricité font partis de l'Energie)
Les Combinés : sont des élèves qui ont un pouvoirs qui est le mélange de deux éléments comme la glace (fusion de l'Eau et l'Aire)

Et donc mon idée est que certains Veilleurs peuvent être des Dérivés ou des Combinés, comme je l'ai dit, ça pourrais faire plus de diversité.

Alors, qu'en penses-tu ?
avatar
Cora Bandicoot
Vétéran
Vétéran

Messages : 1080
Date d'inscription : 23/01/2012
Age : 20
Localisation : Lille

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Réponses aux commentaire du chapitre 9

Message  Sanephar le Ven 17 Aoû - 19:34

Cora Bandicoot Arrow Tu me vois vraiment honorée que la déception ne t'a pas frappée une seule fois. Espérons que ça continue, mais si tu vois un détail qui te chagrine, n'hésite pas à m'en faire part !

Oh, la formation d'un Veilleur a été écrite depuis longtemps. Dans la première version, c'était même au chapitre 5 et non au neuvième.

Cythar est un tuteur très exigeant et qui a la pensée que pour devenir un Veilleur, il faut avoir souffert. La vie d'un Gardien de l'Equilibre demande une adnégation complète de soi.

Ce n'est pas précisé pour le fragment de l'âme de Yuki... Je vais le préciser dans le chapitre 10 tien !
Des jumeaux peu communs Smile Et tu n'as encore rien vu, j'ai envie de dire !
Siestar a un sous-pull blanc et un pantalon de la même couleur qui s'élargit quelque peu au niveau des mollets. Par dessus, elle a une robe blanche sans manche qui s'élargie amplement au niveau des hanches. Un large tissu bleu fait office de ceinture au niveau de la taille, par dessus duquel elle accroche l'amulette de son arme. Sur sa robe blanche, au niveau de la poitrine, est couçue l'emblème des Veilleurs. Je te passe outre les détails, mais dans l'ensemble, c'est ça.
M'est d'avis que je devrais revoir cette description !

En fait... c'est Cythar qui a trois victoires sur sa soeur Razz

Hum... Réponse de la cachette de Sabraac dans le chapitre 10 !

Ca serait limite intéressant de faire une préquelle sur les decennies que Nefria a passé dans le monde des Dragons.
Pourquoi a-t-elle quitté le Temple du Temps ? Cela fait partie de son cursus d'étude. A terme de leur formation, les apprentis Maîtres du Temps sont envoyés chez des ermites afin de parfaire leurs connaissances, et découvrir une dimension. Nefria ne connait que la huitième dimension, de laquelle elle a été arrachée. Pendant un peu plus de 70 ans, elle est restée au Temple du Temps.
Pourquoi le monde des Dragons ? Ma foi, c'est l'une des énigmes de ce tome !!

Je suis d'avis pour dire que l'hérédité fait en partie un Intermedium. Mais l'éducation a sa part dans ce statut.
En fait, je n'ai pas trop aimé la fusion Crash-Spyro. Les méchants qui font une alliance et se sont rencontrés on-ne-sait-commun est d'une banalité agaçante. J'ai préféré passé par l'intermédiaire d'un OC : Nefria et dire que Spyro et Crash ne seraient jamais rencontrés si la Maîtresse du Temps n'avait pas vu le jour, ou si elle n'avait pas eu Ignitus comme maître, Spyro comme ami et Crash comme amant...
Après, le mélange des univers ne sera pas complet.
Comme je n'ai pas aimé la fusion Crash-Spyro, j'en fais une nouvelle. Par conséquent, Crash et Spyro ne se connaissent pas dans cette saga ! Et c'est un détail important que j'ai oublié de préciser...

Tu vas avoir l'opportunité de découvrir au chapitre 10 ou 11 comment Dingodile dirige la recherche des Rebelles Wink

Et encore... même avec Coco, Brio la traite comme... une bandicoot.

Komodoe n'avait qu'à pas dormir au boulot ! Evil or Very Mad
Désolée, très chère, je réserve Ezakiel pour une autre Wink Tu verras qu'à l'instar de Nathaniel, c'est un personnage qui a pas mal de petits secrets !
Il a mélangé de la magie curative avec son élément maître : l'eau. C'est la fusion des deux qui a soigné Nina.

Quant à ton idée sur le Temple des Eléments, je ne vais pas la prendre, j'en suis désolée. Non, qu'elle soit mauvaise en soi, mais j'aurais l'impression de copier sur l'organisation créée par Nephar (l'esprit du Sablier) et la fratrie fondatrice (Yuki, Sabraac, Asaki).
En revanche, soit sans crainte, les éléments ont une place bien importante, mais dans les Préquelles, avec une consonnance similaire aux Maîtres du Temps. Les Sorciers élémentaires sont la version des Maîtres du Temps maléfiques comme les Esprits Elémentaires sont celle des Maîtres du Temps du Bien. Et les Eléments n'ont pas un, mais plusieurs lieux sacrés. Je n'en dis pas plus, ça sera pour le tome 2 de la partie 2.
Merci pour ton commentaire et ton idée sur les Eléments. Même si je ne la prends pas, elle m'a permise d'affûter mes propres idées, et de voir que c'est un sujet important que je dois bien traiter pour toi. Par conséquent, je vais redoubler d'effort pour cette séquences prochaine !

Aku Uka Arrow Ravie que la musique te plaise. Je passe un bout de temps à la choisir ^^'
Oui, j'avais un peu corrigé les mots répétitifs comme "attaque". Mais les variantes ne sont pas nombreuses, et je ne parle même pas du terme "vent" !

Je suis un peu étonnée que Cythar soit sur la voie de devenir ton personnage préféré ! Il a quasiment la même couleur de cheveux et le même élément qu'Axel, mais leurs personnalités sont à l'opposée l'une de l'autre !!

A l'origine, les kunoichi (femme ninja) avaient pour arme de prélédiction des éventails. Inoffensif, et inutile pour la séduction. Leur principale mission était l'assassinat. Elle séduisait leur cible, hop, un p'tit coup de poison ou d'égorgement avec l'éventail...

Les souffrances de Yuki sont loin d'être finies... Mais dans son malheur, elle a de la chance. Tu comprendras au chapitre 10 !

Non, l'évènement dont Spyro se remémère s'est passé avant que la formation de Nefria soit achevée. Il y aura un interchapitre à ce sujet d'ailleurs.
Spyro et Nefria se connaissent depuis une vingtaine d'années.
Cynder est la compagne de Spyro, sa p'tite chérie. Et elle n'est pas morte... Mais quand elle va apprendre la disparition de son ami violet, il aura de quoi s'inquiéter pour sa propre survie !!

Oh ! Brio connait les dragons... mais pour lui, ça appartient aux bestiaires de l'imaginaire. Alors forcément, quand il en rencontre un xD

Merci beaucoup d'avoir commenter ! C'est toujours un plaisir d'avoir tes remarques, à l'instar de Cora et d'Erion !
Je commenterai ton interchapitre ainsi que les chapitres de Fenrir un peu plus tard. Ce soir, je manque de temps... Désolée de vous faire patienter !
avatar
Sanephar
Vétéran
Vétéran

Messages : 1207
Date d'inscription : 09/01/2011
Age : 28
Localisation : Picardie

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fanfiction] Crash Bandicoot : Beyond Good and Evil

Message  Cora Bandicoot le Mar 21 Aoû - 16:53

Sanephar Arrow Vu ton talent, je ne pense pas que je serai déçus à l'avenir.
(Sauf si tu t'en prends à un certains scientifique de notre connaissance ainsi qu'a sa famille) Cool

C'est déjà plus clair pour l'accoutrement de Siestar, mais j'ai une question : Elle n'a pas trop chaud avec ça ? Razz

Pour Ezakiel, je comprend mieux la façon dont il a soigné Nina mais le fait qu'il ai des petits secrets ne le rende que plus intéressant. Mmm, j'ai hâte d'en apprendre plus sur lui.
Eh, quand tu dis que tu le réserves pour une autre, tu penses à quelqu'un en particulier ?

Tous ce que tu as dit ne me donne que plus envie de lire le chapitre 10 qui s'annonce captivant. Que de suspense...

En fait, ce n'est pas vraiment l'idée du Temple Des Eléments que je voulais te soumettre mais celle des Dérivés et des Combinés en oubliant qu'ils sont à l'origine des élèves de ce Temple. Mais ce n'est pas grave si tu n'en veux pas, l'important c'est que tu l'ais lu.

Je te remercie à mon tour de répondre à mes commentaires et de tous nous faire passer un bon moment grâce à ta Fanfiction. C'est un plaisir de la commenter.
(Il faut dire que l'auteur est drôlement doué).



avatar
Cora Bandicoot
Vétéran
Vétéran

Messages : 1080
Date d'inscription : 23/01/2012
Age : 20
Localisation : Lille

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fanfiction] Crash Bandicoot : Beyond Good and Evil

Message  Sanephar le Sam 29 Sep - 14:15

CRASH BANDICOOT : L’EQUILIBRE

Partie 1 : Les Gardiens de l’Equilibre


Tome 2 – Crash Bandicoot : Beyond Good and Evil


Interchapitre 9.5 : Le Conseil du Temple


Nefria soupira pour la énième fois, ne se souciant plus d’être discrète ou pas. Elle regarda sa bague-montre et constata qu’elle attendait depuis une heure à côté de la porte du Conseil du Temple du Temps. C’était tout de même un monde cela ! Elle avait été conviée à participer au conseil à 8h15 précises et il était déjà 9h00 ! N’était-ce pas un comble pour des conseillers censés montrer l’exemple de la ponctualité ?

De par son statut de Maîtresse du Temps des Lumières, Nefria était automatiquement la dixième conseillère du dirigeant du Temple comme le Maître du Temps des Ténèbres était le troisième. L’ordre des places était attribué à l’ancienneté, la jeune fille était la « petite dernière » comme aimaient l’appeler certains conseillers. Mais la demoiselle y participait peu. D’une part, parce qu’elle manquait cruellement de temps pour le faire, les réunions étant hebdomadaires, et d’autre part elle ne tenait pas à revoir Nefarious Tropy, bien que lui aussi venait peu souvent. Cependant, elle soupçonnait plus de la paresse que d’un manque de temps… En effet, son ennemi juré se déchargeait de beaucoup de tâches à son bras droit, alors qu’elle ne voulait pas en faire de même avec Nathanial.

- Et dire que je pensais être assez en retard !

Nefria tourna la tête vers sa droite pour voir un homme venir à elle. Il avait une stature androgyne, mais par expérience, elle savait qu’il n’était pas faible physiquement. C’en était presque une faiblesse pour ses adversaires s’ils venaient à penser que cet homme avait une musculature minable. Il portait une longue veste noire qui se scindait en deux à partir de ses cuisses et qui était reliée par trois lacets par-dessus une chemise grise et un pantalon noir. Deux bandes de tissus grises maintenaient une poche marron sur le côté de chaque cuisse.
Ses cheveux mi-longs étaient retenus par un lacet en cuir gris.

- Astheran, salua Nefria sans enthousiasme. Le Docteur Nefarious Tropy pense-t-il que la décision du Temple sur ses agissements a aussi peu de valeur ?
- Ne prend pas tes rêves pour des réalités, gamine. Il s’est juste senti offusqué d’être accusé de trahison et d’être obligé d’assister à cette deuxième réunion extraordinaire pour défendre sa cause.
- Mais il a trahi le Temple ! rectifia la Maîtresse du Temple, d’un ton calme mais ferme, en retenant sa colère.
- D’ailleurs… je me demande bien qui a pu demander ces deux réunions inhabituelles… accusa-t-il en regardant Nefria droit dans les yeux de ses iris grisées.
- Ne te pose plus la question, je vais te donner la réponse : c’est moi qui en ai fait la demande, répliqua la jeune fille en affrontant le regard froid de son vis-à-vis.

Musique : Fate Stay Night - Shikkoku no Juujika
http://www.youtube.com/watch?v=VI2W4RdlK04

D’un geste rapide qui déstabilisa quelque peu Nefria, le bras droit du Maître du Temps des Ténèbres la plaqua contre le mur en pierres grises derrière elle. Chacune des mains et bras tendus d'Astheran encadraient les épaules de la jeune fille. Le frôlement de leur deux peaux électrisa la Maîtresse du Temps des Lumières.
La surprise passée, et bien que légèrement effrayée, la jeune fille ne laissa pas la détermination flancher dans ses yeux émeraude.

- On s’en doutait, moi et Tropy… Mais c’est courageux de ta part de nous donner confirmation avec autant d’audace. C’en est presque une provocation !
- Pure interprétation de ta part : je n’ai rien à cacher. Tu voulais savoir qui a fait la demande d’une réunion extraordinaire, je te l’ai dit.

Astheran éclata de rire au nez de son interlocutrice, ce qui la rendit perplexe. Qu’avait-elle dit de si drôle ?

- Tes pathétiques lamentations et supplications résonnent encore à mes oreilles quand j’ai voulu te tuer il y a vingt ans. Il y a quelques mois encore, tu tremblais devant Tropy, alors qu’est-ce qui te rend si sûre de toi aujourd’hui, hum ?
- J’ai compris que mon statut ne me permet pas de montrer la moindre faiblesse et ma récente victoire m’a donné confiance en moi.
- Quelle sincérité ! Alors laisse-moi te rendre la pareille : bientôt, tu seras vaincue… et dans le lit de Tropy, ricana-t-il.
- Tiens donc. Il veut encore de moi ? Je pensais qu’il préférait me tuer désormais.
- Une fois que tu lui auras donné une progéniture. J’espère qu’il me laissera m’amuser un peu avec toi avant ceci dit. Moi aussi, j’aimerais bien prendre ma vengeance.
- Et moi, je trouve que pour deux Maîtres du Temps maléfiques bien plus âgés que moi, vous devriez être dotés d’une grande sagesse mais vous ne pensez qu’avec votre libido ! J’espère que le prochain Maître du Temps des Ténèbres fera mieux son travail que vous deux réunis !!
- Et qu’est-ce qui te fait croire que nous serions déchus de notre statut ?
- Le Conseil du Temple ne laissera pas impunie votre trahison ! Comptez sur moi pour participer activement à votre déchéance.
- En voilà une langue bien fourchue… Je comprends mieux pourquoi Tropy te veut à tout prix. Même moi, j’ai envie de te soumettre, et pas forcément sexuellement pour taire tout sous-entendu. Tes hurlements quand Tropy t’a fouetté pour te punir de ta tentative d’évasion étaient… enivrants. Il me tarde de les réentendre ! susurra-t-il à son oreille.

Cette réplique lui rappela un souvenir douloureux. Alors que Nina changeait les bandages dans son dos pour soigner les blessures infligées par le fouet, Tropy était entré et avait ordonné à l’adolescente de sortir pour prendre le relais. Mais son geôlier n’avait aucune délicatesse et elle mordait son débardeur pour s’empêcher de gémir à chacun de ses gestes envers elle. Un comble alors que Nina, avait des mains bioniques et donc plus aucune sensibilité, mettait plus de douceur dans ses soins. Il le faisait exprès, pour bien lui faire associer toute tentative de rébellion à la douleur.
Lorsque soudainement il l’obligea à se mettre sur le dos, elle eut juste le temps de plaquer ses bras contre sa poitrine. Alors qu’elle étranglait un gémissement à cause de ses blessures écrasées sur les draps du lit par son propre poids, Tropy lui murmura à l’oreille qu’il avait envie de s’amuser et il lui posa une question : qu’est-ce qui était le plus important pour elle ? Taire ses douleurs ou préserver sa pudeur ? La jeune fille eut à peine le temps de se questionner sur ce choix que son bourreau passa sa main dans son dos et pressa une de ses plaies, lui arrachant un hurlement douloureux. Par réflexe, elle utilisa une de ses mains pour attraper le poignet de Tropy et le repousser. Elle y parvint quelque peu, la soulageant légèrement, quand le Maître du Temps des Ténèbres appliqua le même traitement de son autre main, provoquant un nouveau cri de douleur à la jeune fille.
Elle comprit, à travers le brouillard de la souffrance qui noyait son esprit, le choix que lui avait annoncé son geôlier : que préférait-elle ? Ne plus souffrir ou sauvegarder sa pudeur ? Plus elle se débattait, plus elle le suppliait et sanglotait et plus il appuyait avec un plaisir sadique sur ses blessures.
N’y tenant plus, elle finit par renoncer à dissimuler une partie de son anatomie et dès l’instant où ses mains agrippèrent les poignets de Tropy, il cessa d’appuyer. Haletante mais soulagée, Nefria se remettait difficilement de la douleur qui inondait encore par vague son corps alors que son bourreau dévisageait avec des yeux lubriques sa prisonnière totalement à sa merci. Elle ferma les yeux et pleura quand il pressa ses seins de ses mains ensanglantées. Il ne l’abandonna que lorsqu’elle accepta de lui répéter à sa demande qu’elle lui appartenait et qu’elle ne lui désobéirait plus.
Alors seulement, la Maîtresse du Temps se recroquevilla contre elle-même dans des draps tâchés de son propre sang, douloureuse, humiliée et désespérée.

Astheran fut empli de satisfaction quand il lut la peur et la douleur dans les yeux de Nefria qui ne le voyait plus, plongée dans son passé empreint de souffrances. Bien qu’elle avait réussi à se faire respecter par sa faction qui la méprisait par son inexpérience et son jeune âge il y a peu, sa confiance toute récemment acquise restait très fragile. Son compagnon, Nefarious Tropy, serait très ravi de l’apprendre.

Il écarquilla ses yeux gris quand une poigne ferme se referma sur son épaule et le rejeta en arrière où il chuta. Quand il releva la tête, un sceptre en forme d’une lourde épée, recouverts d’inscriptions et d’indices spatio-temporels se trouva à quelques centimètres de son nez. Il releva les yeux pour voir un homme à la carrure épaisse. Il le reconnut tout de suite avec ses cheveux ondulés mi-long et sa barbe rousse : son homologue.

- Vile félon ! Comment oses-tu te permettre une telle proximité avec la Maîtresse du Temps des Lumières !!
- Nathanial… grogna Astheran en se relevant.
- Ma Dame, vous allez bien ?
- Je vous remercie, mon ami, fit Nefria en posant sa main sur son avant-bras qui maintenait son sceptre pour l’inciter à l’abaisser.
- Si tu en es arrivé là, c’est uniquement parce que tu es constamment sauvée ! s’exclama le bras droit de Tropy. Sinon, il y a longtemps que tu serais au service du Mal !

L’insulte fit sursauter d’indignation l’impressionnante silhouette du bras droit de Nefria qui aurait voulu occire dans l’instant ce traître. Mais les lois le lui interdisaient, de plus, il ne voulait pas que sa jeune Maîtresse du Temps voit le sang couler plus qu’il ne lui faut l’affronter.

- Je suis Nefria, Maîtresse du Temps des Lumières ! Certes, je me suis entourée de puissants alliés qui m’ont permis d’augmenter ma force, mon courage et ma dévotion envers le Temple. Mais je ne dois mon titre qu’à mes efforts.
- Et elle a invoqué sans l’aide de personne les « Temps Eternels » !
- Ça, c’était une pure chance. J’ai pas entendu des rumeurs comme quoi qu’elle avait bien établi un lien entre elle et son artefact.

La porte du Conseil du Temple s’ouvrit, sauvant Nefria et Nathanial d’une réponse à donner. Soit ils disaient la vérité et faisaient plaisir à ses ennemis, soit ils mentaient. Mais fort heureusement, ils n’avaient pas à choisir. La Maîtresse du Temps remercia une fois de plus son bras droit et le congédia, en lui affirmant qu’elle viendrait le voir plus tard dans la matinée pour lui énoncer la décision du Temple, qu’ils espéraient prometteuse pour leur faction.

Il en fut tout autre… Tropy fut exempté de toute punition. Alors que Nefria était persuadée de les avoir charmé par sa plaidoirie enflammée il y a quelques mois, et qu’ils semblaient tous d’accord pour enfermer le Maître du Temps des Ténèbres dans la Prison du Temps à l’instar de Sabraac qui avait commis le même crime que lui, le voilà simplement assigné au Temple ! Comme si son ennemi respecterait une telle punition ! La preuve, il n’était pas là ! N’était-ce pas une preuve suffisante de son manque de dévotion envers le Temple ? Il se moquait éperdument de lui !

La Maîtresse du Temps ne put contenir sa colère et remit en cause la décision en plaidant avec d’autant plus de convictions. Les conseillers, et même Asaki la regardèrent avec une certaine tristesse. On dirait qu’ils avaient pris la décision par dépit, qu’ils pensaient comme elle, mais qu’ils ne pouvaient faire autrement. Pourquoi ?! Elle avait le droit à une explication !!

Au bout d’un moment, le deuxième conseiller demanda à la jeune fille de se taire. Leur décision était irrémédiable. Il ordonna aussi à Astheran d’informer le Maître du Temps des Ténèbres de leur décision et qu’il l’attendait dans la soirée au Temple.
Le bras droit hocha la tête avec un sourire narquois qu’il offrit à la Maîtresse du Temps des Lumières, ce qui l’enragea encore plus. Contrairement à son comparse qui sortit sans permission, elle attendit que les conseillers la congédient et répondit à quelques affaires courantes qui demandaient son attention avant de pouvoir enfin partir avec la courtoisie qui s’imposait. Se montrer irrespectueuse et impulsive ne l’aiderait pas, bien au contraire…

- Je n’en reviens pas, conclut Nefria, la mâchoire crispée et les larmes aux yeux quand elle termina de conter à son bras droit la décision du conseil.
- C’est effectivement très étrange. Ma Dame… permettez-moi de vous poser une question fort indiscrète, mais qui me tourmente depuis plusieurs mois.

La Maîtresse du Temps des lumières inspira silencieusement en revalant sa frustration et ses larmes avant de se tourner vers son bras droit, le visage neutre mais affable.

- Bien entendu, Nathanial. Si je peux apaiser vos tourments, posez-moi cette question.
- Vous avez été prisonnière de Sire Tropy et j’ai entendu des lèvres grossières d’Astheran qu’il vous a fait souffrir. Ma Dame…

Comprenant la culpabilité que ressentait son compagnon, Nefria délaça son corset pour dénuder ses épaules et montrer les séquelles que le fouet avait marqué sur sa peau. A la vue des cicatrices, les yeux caramel de Nathanial se révulsèrent.
Digne d’un chevalier, l’homme à la barbe rousse s’agenouilla devant la Maîtresse du Temps des Lumières en la suppliant de lui pardonner sa faiblesse. Il n’avait pu la protéger, elle et la faction bienveillante des Maîtres du Temps.
La jeune fille s’agenouilla à son tour et plaqua ses deux mains sur les joues du Maître du Temps pour l’obliger à la regarder.

- Mon ami, rien de tout ça n’est de votre faute. C’est ma faiblesse qui en est la cause.
- Le Sire Tropy vous a-t-il pris votre innocence ?
- Non.
- Que le Sablier du Temps soit béni, vous n’avez pas dû endurer cette humiliation-ci !
- Nathanial… Vous êtes l’un des premiers à avoir cru en moi. Sans vous, je n’aurais jamais pu survivre à tout cela.
- Vous êtes trop généreuse, Ma Dame. Vos alliés les Bandicoot ont fait bien plus que moi.
- Oui, ils m’ont sauvé. Mais vous m’avez soutenu dès ma nomination alors que tous les autres ne croyaient pas en moi. Si j’ai autant gardé ma dévotion intacte pour le Temple, c’est grâce à vous. Alors, ne soyez pas triste de ce qui m’est arrivé.

L’imposant Maître du Temps serra doucement mais fermement les mains de la Maîtresse du Temps des Lumières. Le regard émeraude de Nefria fut transpercé en lisant la confiance et le dévouement dans les yeux caramel de son bras droit.

- Jamais, ô grand jamais, je ne vous abandonnerais ! Que le Sablier du Temps m’inflige milles tourments si je ne respectais pas ma promesse !!

Notes d’auteur :
- Il n'y a pas que Nefria et Tropy qui sont diamétralement opposé ! Nathanial et Astheran (se prononce Asthérane) sont aussi dans cette ligne de conduite !
- Nathanial est un prénom que j'ai trouvé dans "La première goutte de sang" ;
- J’aime moins la seconde conversation de Nefria et son bras droit que l'interaction de Nefria et Astheran. Ça sonnait mieux dans ma tête, mais impossible de le retranscrire avec des mots !

Correction effectuée par Aku Uka.

Bonus - Blabla sans queue ni tête – Interchapitre 9.5
Dans les cuisines du sous-sol du manoir de Nefarious Tropy, l’auteure pestait continuellement en préparant des cookies. Soudain entra un bêta-lecteur particulièrement content de la présence de Sanephar…
Aku Uka : Ma conscience maléfique, Uka Uka, m’a dit qu’il voulait deux fournées de cookies. Pourquoi tu n’en aies encore qu’à la première ?
Sanephar, regard noir : C’est toi qui as suggéré l’idée à Tropy et Uka Uka de me garder en otage pour faire des pâtisseries ?
Aku Uka : C’est à cause de toi que je me suis retrouvé prisonnier des personnages et de ta bêta-lectrice. Et en plus, tu as mis les vies de Brio et Nathalia en danger !!
Sanephar : Ce n'était pas mon intention ! Et puis c’est pas sur moi qu’il faut te venger mais Radar !! C'est elle qui t'a fait ça, pas moi !
Aku Uka : Je m’en fiche ! Juste retour des choses ! Allez, presse-toi, ils veulent que les cookies et les autres gâteaux soient près pour demain matin ! Tu es partie pour une nuit blanche !
Sanephar : Et après on se demande pourquoi je favorise le Bien, hein !!!

Le lendemain soir, Sanephar fut enfin libérée et put rentrer chez elle. Inquiet de son absence, quelques personnages, sa bêta-lectrice et un lecteur vinrent prendre de ses nouvelles…
Radar, un tapant son poing dans la paume de sa main : Nous aurions dû le torturer davantage !
Aku Aku : La haine ne fait qu’engendrer la haine. Il faut oublier cette histoire.
Vinx : Oui, et puis… ce n’est pas si grave que ça de faire des pâtisseries.
Coco : Mais je t’en prie, va faire une nuit blanche pour préparer des pâtisseries. Et puis, maladroite comme l’est l’auteure, elle a réussi à se faire une brûlure sur chaque doigt !
Sanephar, le front ruisselant de sueurs en regardant ses pansements marrons à chaque doigt : Je m’en fiche, je les ai eu quand même… J’ai mis des laxatifs dans TOUTES les préparations.
Nina : Je retire ce que j’ai dit plus tôt : tu as la classe !
Sanephar s’enfuit soudainement aux toilettes.
Vinx : Mais quelque chose me dit qu’elle a dû servir de goutteuse…
Coco, un sourire victorieux : Pas grave, elle a emporté avec elle les méchants !
Radar & Nina, blasées : Finalement… elle n’a pas la classe Evil or Very Mad
avatar
Sanephar
Vétéran
Vétéran

Messages : 1207
Date d'inscription : 09/01/2011
Age : 28
Localisation : Picardie

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fanfiction] Crash Bandicoot : Beyond Good and Evil

Message  Cora Bandicoot le Sam 29 Sep - 19:07

Etant donné que j'ai épuisé mon répertoire de compliments (la panne d'inspiration ne touche pas que les auteurs). Je vais dire que comme d'habitude, tu fais des merveilles Sanephar.
Ah si, j'ai un truc : Tu as de la magie dans les doigts.

Une bague-montre, j'en ai déjà vu mais à chaque fois elle ne marchait. intéressant comme accessoire.

Des Maîtres du Temps qui sont en retard. Oh, ça m'a bien fait rire ça. Laughing

C'est mignon comme surnom " la petite dernière " moi qui pensais qui personne n'aimait Nefria au Temple. Mmm, Asaki doit être logiquement le premier à siéger au Conseil, en même temps vu son âge...

Tu as trois prénoms dans ta Fanfiction qui se ressemblent beaucoup : Nathaniel, Nathalia et maintenant Nathanial. Pourtant, l'apprenti Veilleurs, la défunte femme de Cortex et le Maître du Temps n'ont rien en commun. Ça trouble un peu.

Je trouve que Nefria à encore plus gagner en assurance et en courage que la dernière fois que je l'ai mentionné et c'est tout à son honneur. Quoique le flash-back sur son emprisonnement m'a fait froid dans le dos, elle semble devenir plus confiante. De quoi clouer le bec à cet assassin d'Astheran.

En parlant de lui, je trouve que ça personnalité est très proche de celle de Tropy et quand il parle d'eux, on dirait qu'ils sont au même niveau. Je me demande quel âge il a.

Effectivement, lui et Nathanial son totalement opposé, le physique du bras droit de Nefria me fait pensé au héros grec Hercule et il s'exprime d'une façon assez moyenâgeuse, il doit avoir beaucoup de respect pour la Maîtresse du Temps des Lumières.

Comment, Tropy ne sera qu'a peine puni affraid , mais pourquoi ? Après tout le mal qu'il a fait, après toutes ses trahisons, après toutes ses fourberies, je l'aurais enfermé dans cette Prison de Temps avec des des liens électriques de surcroît.

Qu'est ce qui fait si peur au Conseil pour fermer les yeux ? Asaki est plus fort que Tropy, pourquoi ne l'arrêt-il donc pas ?

Au moins, il y en a une qui se bouge, merci Nefria.

C'est touchant, le lien qui unit Nefria à son bras droit, on dirait qu'il se considère presque comme son serviteur. Le pauvre, il ne devrai pas se tourmenter l'esprit avec le passé, s'il veut vraiment se racheter, qu'il reste fidèle à Nefria,ce serai déjà beaucoup.

Encore une fois, ton Blabla m'a fait rire. Mais comment t'ont t'ils capturé, tu est plus forte que il me semble.
Tu cuisines ? Moi aussi, j'adore la pâtisserie.
Fait payer cette affront au Ténèbres Sanephar !
avatar
Cora Bandicoot
Vétéran
Vétéran

Messages : 1080
Date d'inscription : 23/01/2012
Age : 20
Localisation : Lille

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fanfiction] Crash Bandicoot : Beyond Good and Evil

Message  Aku Uka le Dim 28 Oct - 15:13

Avant toute chose, permets-moi de réitérer mes plus plates excuses pour le retard occasionné par ces derniers jours d'examens intenses ! J'imagine que tu n'auras pas grand mal à comprendre tout le temps libre que l'on est capable de nous sucrer lorsque accourent les premiers devoirs surveillés semestriels !
Mais comme promis, me voici de retour en chair et en phalanges, impatientes de pianoter sur mon clavier afin de t'offrir enfin un commentaire que tu devais certainement attendre en toute hâte. Je remercie au passage Cora et son commentaire qui ont permis à Sanephar de patienter jusqu'à mon retour : béni soit ce petit ange qui veille sans lassitude au bon fonctionnement de notre forum ! Smile

Bien, et si l'on en venait à la rédaction de ce fameux commentaire, hmm ? Après tout, c'est au tour de Sanephar d'avoir droit maintenant à son petit quart d'heure de gloire ! Qui plus est, c'est de son chapitre qu'il s'agit ! Razz

Alors comme ça, même un Maître du Temps, hormis Nefria, n'est pas capable de respecter son propre domaine de prédilection à savoir se montrer ponctuel avec les horaires fixés par le Conseil du Temple ? Mes félicitations messieurs : votre réputation vient officiellement de prendre un violent coup de poing dans mon estime ! Heureusement que l'on ne vous confie pas la gestion de notre système temporel ; autrement je pense que les chefs d'entreprise auront du souci à se faire avec leurs employés ! xD
(Il n'empêche ! Ca serait classe d'arriver en retard en cours et de dire au prof : "C'est pas moi M'sieur ! Ce sont les Maîtres du Temps qui ont encore déréglé mon réveil !". Après, deux options s'offrent à toi : soit le prof te chasse aussitôt au moyen d'un bon coup de pied bien placé, soit il retourne ton arme contre toi et te gratifie de 4h de colle au lieu de 3 car sa montre aura subi entretemps un dysfonctionnement de la part du Conseil du Temple ! xD)

Prenez donc exemple sur Nefria ! Il n'y a qu'elle, que l'on nomme pourtant la "petite dernière", qui est digne de figurer en Numéro 1 de votre confrérie ! Vous mériteriez d'être classés non pas selon votre âge mais selon votre capacité à arriver à l'heure aux réunions, na !
Tiens, rien que pour ça, je mériterais d'avoir ma place au sein de cette organisation car moi au moins, je me conforme aux horaires prescrits et sans jamais débarquer à la bourre ! Razz Et qui plus est, je ne suis pas affilié à la Lumière. Preuve donc que les partisans des Ténèbres ne se montrent pas tous impolis ! ^^

La description physique et vestimentaire d'Astheran est impressionnante : dois-tu ce talent aux mangas et à leur richesse en matière de tenues ou cela vient-il tout simplement de ton imagination débordante ? Si c'est le cas, je me permets de te tirer mon chapeau : quelle originalité dans le choix des accessoires, que l'on peut quasiment imaginer dans son ensemble tellement tu as pris soin de mentionner les détails ! Smile
C'est une bonne chose mine de rien de prendre le temps de s'attarder sur des descriptions physiques ou de lieux, ça permet de mieux entraîner le lecteur et de ne pas le crouler sous les dialogues. C'est peut-être même une méthode dont j'abuse un peu trop pour ma fanfiction ! x)

Concernant Astheran, je me souviens l'avoir croisé très brièvement lors d'un précédent chapitre en compagnie de N.Tropy et voilà enfin le premier chapitre où l'on en apprend plus sur sa personnalité et ses intentions. Et je dois dire qu'il ressemble en pas mal de points à son maître notamment son penchant pour la torture et le supplice de ses victimes (en l'occurrence Nefria) mais aussi l'art de déstabiliser moralement ses ennemis en évoquant certains passages douloureux de leur passé !
Même N.Gin, qui pourtant est un personnage primaire, semble avoir beaucoup moins d'importance dans l'histoire qu'Astheran, qui, à défaut d'être également un bras-droit, paraît figurer comme un type secondaire mais non-négligeable, surtout lorsque ce dernier évoque le meurtre de Nefria qu'il avait l'intention de commettre une vingtaine d'années auparavant.
(Ca me rappelle au passage Le Bossu de Notre-Dame où l'antagoniste Frollo révèle à la fin du film sa tentative d'assassinat contre Quasimodo lorsque ce dernier n'était encore qu'un nourrisson, vingt ans auparavant.)

J'ai bien aimé la musique du chapitre : simple, certes répétitive mais qui fait tout son charme. La mélodie des tambours et des violons était tout simplement sublime et l'on sent à travers ce thème que les pénibles souvenirs de Nefria concernant son petit tête-à-tête avec Tropy l'ont profondément bouleversé, au grand bonheur d'Astheran, qui sait se montrer aussi sadique que son maître. En même temps, qui ne tremblerait pas un minimum lorsque l'on évoque de tels événements ? Il y'a de quoi se sentir mal à l'aise, même pour Nefria qui a développé de plus en plus d'audace et d'assurance.

En toute logique, la rivalité de deux maîtres Nefria/Tropy amène sans grande surprise à celle de leurs disciples respectifs à savoir Nathanial/Astheran et l'on constate sans nul doute que Nathanial appartient bien au camp de Nefria.
Sa personnalité de chevalier servant au vocabulaire très moyenâgeux correspond tout à fait à ce dont Nefria a le plus besoin : d'un ami fidèle et d'un confident prêt à tout pour défendre sa maîtresse (de là à supplier le Sablier du Temps de lui infliger mille tourments, c'est dire si son allégeance est sans limites !). C'est un personnage qui gagne à être apprécié ! Smile

Encore une fois, Asaki et le Conseil font preuve d'une impassibilité sans failles : que peuvent-ils donc bien cacher à Nefria ?
Pourquoi avoir exempté N.Tropy de la moindre punition ? Exerce-t-il une quelconque menace ou chantage contre le Conseil du Temple ou s'agit-il d'un autre plan encore plus diabolique ? En attendant, rien ne se déroule comme prévu pour notre pauvre Maîtresse du Temps des Lumières, au plus grand plaisir d'Astheran. Que peuvent bien nous mijoter ces antagonistes ? Suspect

Au sujet du Blabla maintenant :

Juste retour des choses ma belle ! Tu m'as capturé lors de tes précédents récits, il fallait bien que je te rende la pareille ! Tu devrais d'ailleurs me remercier pour ne pas t'avoir infligé le même traitement que Radar, Coco, Nina et toi vouliez me faire subir avant l'intervention de N.Brio ! Je t'ai simplement enfermé dans une cuisine en t'ordonnant de préparer deux misérables fournées de cookies faits maison, et tout ça sans le moindre coup de fouet pour te motiver !
Et voilà que maintenant, tu nous remercies en fourrant tes cookies de laxatifs ! Double châtiment en vue pour toi, si jamais tu décides de revenir t'aventurer près de notre antre ! On ne badine pas avec les antagonistes ! Twisted Evil

Depuis tout ce temps, tu m'as caché que Vinx avait finalement décidé de rejoindre ton camp ?! Maudit soit ce rénégat ! Je prendrai plaisir à jeter son sale cadavre sans vie aux oubliettes, après qu'il ait reçu un châtiment équitable bien entendu ! Razz
Quant à toi, si je te reprends à voler mes disciples sans ma permission, tu subiras le même traitement que lui... après nous avoir préparé une quantité suffisante de pâtisseries bien évidemment ! Et cette-fois, je veillerai au grain en restant à tes côtés 24h sur 24 près des fourneaux, dès fois que l'envie te prenne de nous empoisonner une nouvelle fois !
(*Sens son estomac gargouiller anormalement, obligeant Aku Uka à déguerpir une nouvelle fois aux toilettes, sous le regard soulagé de Sanephar)
Maudites séquelles !! Je hais cette fille ! Evil or Very Mad

En espérant que ton prochain Blabla aura droit à un retournement de situation équitable (surtout pour le camp des Ténèbres xP) et que l'on ait plus droit à de telles humiliations en public ! x)
Pour la peine, je t'adresse une nouvelle fois mes plus sincères félicitations pour ce chapitre et pour ton talent si vénéré d'écrivain ! cheers En espérant que ce commentaire ait également rempli sa part du marché en t'incitant à nous réserver un sort moins embarrassant que celui que nous venons de subir lors de ce Blabla ! Razz
avatar
Aku Uka
Vétéran
Vétéran

Messages : 1244
Date d'inscription : 06/01/2011
Age : 23
Localisation : Lot-et-Garonne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fanfiction] Crash Bandicoot : Beyond Good and Evil

Message  Cora Bandicoot le Sam 3 Nov - 17:55

Sanephar Arrow Je viens de me rendre compte de quelque chose. Dans le chapitre 9, on apprend que Yuki est l'ainée de Sabraac et d'Asaki. Jusque là, on est d'accord ?
Mais, dans le prologue du premier tome Les Maitres du Temps que je relis, j'ai remarqué une incohérence : quand Yuki meurt et qu'elle transmet le nom de l'esprit du Sablier du Temps à Asaki, tu as dit " elle murmura à l'oreille de son plus grand frère le nom de l'esprit [...]." Shocked

A moins que tu parlais de la taille du dirigeant du Temple, je crois que tu à fait une erreur. Je jugeais bon de te le signaler.
avatar
Cora Bandicoot
Vétéran
Vétéran

Messages : 1080
Date d'inscription : 23/01/2012
Age : 20
Localisation : Lille

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fanfiction] Crash Bandicoot : Beyond Good and Evil

Message  Sanephar le Dim 18 Nov - 23:03

Cora Arrow Même si tu as épuisé ton répertoire, je n’en reste pas moins touchée par tes compliments et la manière dont tu les tournes avec autant de doigté (y’a pas que moi qui a de la magie dans les didines !). Merci de prendre toujours le temps de commenter avec une rapidité qui dépasse l’entendement, alors que tu sais que je vais mettre encore trois plombs à répondre ! Tu es une lectrice qui inspire le respect !

J’ai eu une bague-montre, il fut un temps. Elle a marché pendant un petit moment, mais je n’ai jamais trouvé l’ouverture pour changer la pile ! En tout cas, c’est discret quand tu regardes l’heure – notamment en cours ! – et je trouve cela élégant… Un accessoire, pour moi, digne de notre belle Maîtresse du Temps des Lumières !

J’aime bien le paradoxe rigolo que cela fait d’avoir des Maîtres du Temps en retard. C’est les cordonniers qui sont les plus mal chaussés comme on dit !

Le Conseil du Temple tolère, et certains conseillers affectionnent même la jeune Nefria. Faut dire, mais tu ne pouvais pas le deviner, que c’est eux qui élisent les Maîtres du Temps qui dirigent les différentes factions.
Oui, Asaki est le premier Conseiller. Et sa voix est la plus importante car il a un lien particulier avec le Sablier du Temps.

Alors… oui, et non. Ils ont tous et rien en commun ces trois personnages.
Par ailleurs, Nathaniel et Nathanial sont tous les deux des Gardiens de l’Equilibre mais dans deux organisations différentes. Et « Nathanial » est l’ancêtre du prénom de « Nathaniel » si je ne m’abuse…

Une assurance encore fragile ceci dit ! Nefria est plus facile à déstabiliser que Crash, je trouve. Et pourtant, elle est plus vieille. De quoi foutre un sacré complexe d’infériorité !!

L’âge d’Astheran et pourquoi il est proche, au niveau caractère de Tropy, seront mentionné plus tard dans l’histoire.
Nathanial me fait penser à un guerrier écossais ou un Viking pour ma part xD Il est un peu le chevalier qui protège sa princesse. C’est ce à quoi me fait penser la relation Nathanial/Nefria. Bref, comme toi, je trouve la loyauté très chaste du bras droit de la Maîtresse du Temps des Lumières trop cute !!

Pourquoi Tropy ne mérite-t-il pas un aller simple sans procès à la Prison du Temps ? Pourtant, la réponse est déjà donnée dans l’histoire ! Certes, implicitement, mais contrairement à la pauvre Nefria qui ne sait pas ce qui se trame (encore), vous avez accès à la réponse ! Mais crois-moi, si la jeune fille savait ce qui se tramait… Elle serait aussi indécise que les Conseillers, voire complètement paniquée !

NGE ?!!!!!!! Comment j’ai pu faire une faute à la fratrie Asaki, Yuki et Sabraac ! Merci de me le dire, je ne l’avais absolument pas vu !!

Rien à voir, mais oui, j’adore faire de la pâtisserie ! Bon, ce n’est pas une passion, mais quand j’ai du temps et une occasion du genre évènements un peu festif, j’aime faire de la popotte !
Ouais, partisans des Ténèbres, attention Cora et moi sommes lancées ! MOUAHAHAHAHAHA !!
*s’étouffe avec un cookies*

Aku Uka Arrow M’en parle pas… Si je ne m'accorde pas un peu de temps libre, j’en ai pas beaucoup pour moi à cause des études. Ils veulent nous tuer à la tâche quand même !
Bref, tu es tout pardonné et ça, avant même que tu présentes tes excuses ! Tu as toute ma sollicitude fraternelle dans ses moments surchargés par le boulot estudiantin !

Quoi, juste un p’tit quart d’heure de gloire ? xD

Alors, comme je l’ai dit à Cora, je respecte l’expression « c’est les cordonniers qui sont les plus mal chaussés ». Des Maîtres du Temps en retard, c’est un paradoxe des plus logiques Very Happy
J’adore le coup de « l’arme qui se retourne contre toi » ! Ceci dit, j’aime ni le coup de pied, ni les quatre heures de colles. Je vais arriver à l’heure… C’est que ces derniers, même si c’est difficile à croire pour toi, je fais des progrès dans ce domaine xD
C’est dans la logique des choses… plus tu es vieux et immortel, moins tu te préoccupes du temps et de la ponctualité… Vu l’âge d’Asaki, y’a du soucis à se faire Laughing
En parlant de ponctualité… si tu es ponctuel pour la normalité… mais qu’est-ce que ça doit être dans les complots et autres plans maléfiques !!

Un peu des deux pour la tenue d’Astheran ! Je me suis inspirée de la tenue de Gaara dans « Naruto Shippuuden » avec ma sauce créative ^^ Mais oui, vive les mangas !! Maintenant que je m’améliore dans les tenues… faut que je passe aux décors/paysages/environnement parce que ça reste assez pauvre avec moi !!
Oui, mais dans ta fanfiction, qu’est-ce qu’on se régale des descriptions. J’ai des étoiles dans les yeux quand je lis avec avidité ta narration si riche et pleine de beauté !

Alors, il y a une raison au fait qu’Astheran ait un caractère assez proche de Tropy. Je vais l’expliquer dans un interchapitre.
Il faut dire qu’entre N.Gin et le messire Astheran, il y a une différence de poids ! Tropy ne voit pas que son bras droit envers le Maître du Temps maléfiques –mais ça, vous le verrez plus tard – et il y a aussi le lien plus lourd en termes de temps. Etant tous deux immortels, on peut se dire qu’ils connaissent depuis une paye par rapport à Cortex et N.Gin.
Punaise, je n’avais pas fait le rapprochement avec « Le Bossu de Notre-Dame » !

Vive les musiques de « Fate Stay Night » ! Tu seras d’accord avec moi, vu que tu as écouté toute l’OST Wink

Au final, les deux bras droits correspondent bien aux attentes et besoins des deux Maîtres du Temps et forme un beau binôme chacun ! Pas de préférence entre les deux, je les aime tout autant !

Et bien, la réponse quant à Tropy exempté d’un châtiment est déjà disponible. Certes, ce n’est pas dit explicitement, il faut un peu lire entre les lignes, mais… elle existe et arrivera bientôt d’ailleurs si je ne me trompe pas dans mon planing.

Ah moi et mon sens de l’équilibre… C’est quand même assez maso de ma part de narrer une scénette de captivité. M’enfin, la punition infligée est soft quand même (des limites au masochisme xD). Je ne me plaindrais pas, mais tu comprendras ma rébellion. Je n’ai pas fomenté ta torture, mais c’est les personnages et Radar qui ne m’ont pas demandé la permission ! Tu penses bien, mon cher compagnon des Ténèbres, que je n’aurais jamais toléré telle chose !

Alors… Pour commencer, ce fut à l’époque où Vinx devait devenir mon bêta-lecteur, alors il s’est présenté naturellement à moi, et je ne suis en rien responsable de son absence. Je ne sais pas non plus où il peut se trouver ce jourd’hui ! Donc, je ne t’ai rien caché !
Bref, moi aussi je t’adore mon cher bêta-lecteur !! Mais bon, je fais honneur au camp des Ténèbres. Vous perdez tout le temps après tout.
*S’enfuie en ricanant*

Merci beaucoup pour ce commentaire ô combien délicieux ! En répondant à ce commentaire ainsi que celui de Cora, j’ai eu des nouvelles idées et je vous en remercie ENORMEMENT ! Et encore le mot est faible. Je ne trouve pas un terme aussi gratifiant pour l’inspiration que vous m’apportez tous les deux !!!
avatar
Sanephar
Vétéran
Vétéran

Messages : 1207
Date d'inscription : 09/01/2011
Age : 28
Localisation : Picardie

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fanfiction] Crash Bandicoot : Beyond Good and Evil

Message  Cora Bandicoot le Lun 19 Nov - 17:21

Sanephar Arrow J'aime beaucoup faire des compliments à ceux qui les mérite afin de leur montrer à quel point je les admire et en plus ça marche du tonner.
Je ne me lasserai jamais de le dire : c'est un réel plaisir de commenter ta Fanfiction ainsi que les autres. Dès que je vois un nouveau message, je m'empresse d'y répondre afin de présenter ma réponse aussi vite que possible pour ne pas trop faire durée. En plus, écrire ma petite histoire que je t'envoie à toi et à saisa40 me fait passer le temps et m'empêche d'avoir une surcharge d'impatience et d'excitation.

Les seules styles de montres que j'ai vu son les montres bracelets et les montres à goussets, la bague-montre dont j'ai parlé, je ne l'ai aperçu que dans un magasins et elle ne marchait pas. Le pire c'est que je déteste le shopping car je met trois heures à faire un choix et je crie sur les vendeurs à cause des prix exorbitants qu'ils proposent, je n'y vais que quand ma mère m'y oblige et si en plus ils vendent des accessoires qui ne marchent pas. Evil or Very Mad

Etant donné que je croyais que personne au temple n'aimait Nefria à part Asaki, je pensais qu'il en était de même pour le Conseil du Temple.

Ok pour Nathaniel et Nathanial, mais pour Natalia ?

C'est vrai, mais Nefria ne s'est pas battu depuis aussi longtemps que Crash, les épreuves que l'on vit nous font retenir des leçons pour l'avenir. Quoiqu'on a essayé de la tuer, pas de bol Nefria. No

Les gens comme Nathanial sont rares voir inexistants aujourd'hui (je crois) et c'est tout à son honneur, sa loyauté et admirable, il ne mérite pas de se tourmenter ainsi l'esprit.

Le Conseil du Temple ne veut pas condamner Tropy parce que...euh...et bien...il a peur qu'il s'allie à Sabraac Question

En tout cas, sache que je répondrai toujours présente quand tu auras un peu de temps. Razz
avatar
Cora Bandicoot
Vétéran
Vétéran

Messages : 1080
Date d'inscription : 23/01/2012
Age : 20
Localisation : Lille

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fanfiction] Crash Bandicoot : Beyond Good and Evil

Message  Fenrir-Lupus le Mar 20 Nov - 2:39

Hmmm...pourquoi le Conseil du Temps ne règle t-il pas le problème Tropy de manière discrète...et définitive?
Je veut dire ,s'ils ont peur de la réaction de Tropy face a une condamnation officielle,pourquoi ne mettent t-ils pas sur pied une " Opération Walkyrie II"?
Et mêmes sans allez jusque là,parce-que l’Opération Walkyrie c’est plutôt a réserver a Cortex,une mauvaise chute dans les escaliers c'est vite arriver. Enfin,je dis ça,je dis rien...(sifflotement hypocrite)



Et tiens donc Cora,tu t’apprête a faire ton entrée dans le monde de la fan-fictions? Smile
Et je partage ton avis sur les prix des vêtements! 40 E un t-shirt!? affraid Vous me prenez pour le baron de Rothschild?



Dernière édition par Fenrir-Lupus le Mar 20 Nov - 22:07, édité 3 fois (Raison : Revison son histoire avec tonton Fenrir! :) (en cyan c'est un lien))
avatar
Fenrir-Lupus
Savant
Savant

Messages : 93
Date d'inscription : 02/08/2012
Age : 25
Localisation : Dans ton sous-sol...

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fanfiction] Crash Bandicoot : Beyond Good and Evil

Message  Sanephar le Sam 24 Nov - 20:36

Cora Bandicoot Arrow C’est un plaisir que tu rêvasses, t’évade en lisant les écris des fanficteurs du forum !
En plus de me complimenter, tu m’honores en reprenant mes personnages pour en faire ta propre histoire. C’est intéressant de voir ce que tu penses à travers une fanfiction, comme une histoire alternative. Ne m’en veux pas si je n’ai pas poursuivis la lecture depuis la dernière fois. J’ai vraiment beaucoup de boulot à la fac Crying or Very sad

C’est ce que j’ai dit dans le tome 1, donc normal que tu penses cela. Après, ça n’aurait pas été très réaliste si je disais qu’elle était détestée par tout le monde. Je montre un nouveau versant : le Conseil du Temple l’aime assez bien, hormis quelques Maîtres du Temps maléfiques comme Tropy (celui-ci n’est pas le seul à siéger au Conseil après tout), et quelques personnes comme Nathanial.

Pour Nathalia, c’est un secret Razz

Disons que Nefria s’est battue différemment de Crash ! Elle devait plus être la meilleure dans ses pouvoirs spatio-temporels et… oui, c’était aussi une question de mental.

Il faut dire aussi que Nathanial a une mentalité datant d’une époque révolue. Un peu comme Arka défendant la vertu d’Oni Oni.

Vu le fonctionnement de la Prison du Temps, une alliance entre Sabraac et Tropy n’est pas trop possible, mais tu ne pouvais pas t’en douter… Bref, y’aura un Interchapitre pour expliquer ça aussi.

Merci de ta disponibilité et de ton dévouement !

Fenrir-Lupus Arrow Parce que ce n’est pas dans la politique du Temple. La plus grande punition jamais donnée fut celle de Sabraac, enfermé dans la Prison du Temps. Il peut y avoir aussi un certain nombre d’années de prison plus basique à purger dans l’édifice sacrée des Maîtres du Temps ou des bannissements comme l’a subi N.Trance.

Mais il ne faut pas croire que Tropy ne subira rien pour autant…
*Siffle en regardant le ciel*

avatar
Sanephar
Vétéran
Vétéran

Messages : 1207
Date d'inscription : 09/01/2011
Age : 28
Localisation : Picardie

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Crash Bandicoot : Beyond Good and Evil - Chapitre 10

Message  Sanephar le Sam 1 Déc - 22:43

CRASH BANDICOOT : L’EQUILIBRE
Partie 1 : Les Gardiens de l’Equilibre

Tome 2 – Crash Bandicoot : Beyond Good and Evil

Chapitre 10 :  Le Quadrupède et les Fiancés de Lumières

« Elle lui doit sa vie et son courage. Ils n’auraient jamais dû tomber amoureux, parce que leur amour est condamné par sa mortalité à lui. Mais quand je vois la flamme de leur sentiment briller dans leurs yeux… je veux l’enflammer pour qu’elle puisse durer éternellement. »
(Spyro – Teïhiyo Dragonia)

Ertzio était surnommé « filou » car il était le plus chenapan des jeunes garçons du clan des Tziganes. A l’âge de cinq ans, il savait déjà voler n’importe quel objet qu’un individu portait sur lui. Il n’avait pas le choix, il était le fils de Mohad, chef du clan des gens du voyage. Cela aurait été un déshonneur s’il n’était pas le plus talentueux de la nouvelle génération des Tziganes.

La montée au pouvoir de Neo Cortex n’avait rien changé pour cet enfant âgé d’une dizaine d’années aujourd’hui. Les Tziganes étaient toujours vus comme des parias. A l’exception que maintenant, le reste du monde pouvait échanger leur liberté contre de l’argent. Il était donc devenu dangereux de voler, de mendier, de danser contre des piécettes. Mais cela ne décourageaient pas Ertzio et sa bande de copains de poursuivre leurs manigances.

Tout se passait bien il y a quelques minutes. Le fils de Mohad et un de ses copains portaient les bagages d’une femme aisée en échange d’argent. De temps en temps, ils chapardaient les portes-feuilles et autres objets de valeur des passants qu’ils pouvaient obtenir en « suppléments » . Deux autres enfants les suivaient de vue sur le pont en hauteur à quelques mètres d’eux, une paire de jumelles à la main pour vérifier que les sbires de Cortex n’étaient pas dans le coin. Il ne devait pas y avoir de problèmes, et pourtant…

Une poigne de fer attrapa la main de l’ami d’Ertzio et voulut se saisir de ce dernier. Le fils du chef des Tziganes lâcha sa charge sous les protestations de la femme riche qui ordonnait à l’inconnu de laisser ces jeunes garçons tranquilles. Un signal d’alarme retentit dans la tête des deux garnements quand leur agresseur affirma que si la petite dame s’en mêlait, elle serait arrêtée pour complicité avec les Rebelles. Ertzio attrapa son poignard à sa ceinture et érafla la main de l’homme qui lâcha son ami par surprise. Sans demander leur reste, les deux enfants déguerpirent en vitesse pour échapper à leur ennemi et s’engouffrèrent dans la première bouche d’égout qui se présenta à eux.

Une longue course pour distancer les hommes de mains de Cortex s’annonçait, mais alors que les deux petits pensaient avoir une longueur d’avance d’au moins quelques minutes, un rayon orangé vint frapper l’un des garçons, le carbonisant dans l’instant. Le bref cri d’agonie s’éteignit en même temps que les flammes lorsqu’elles rencontrèrent l’eau puante des égouts. Sans rien comprendre, la tignasse de cheveux noirs d’Ertzio fut happée par un hybride mi-dingo mi-crocodile.

- Alors… je te crame ou je te bouffe ?
- Mon père te transformera en sac à main !
- Ouais, ouais, tu viens de me donner une bonne idée gamin à poux… Je vais te ramener avec moi et je vais te faire parler… tu vas me dire où se planque ta petite famille.
- Je suis le fils de Mohad, le chef des Tziganes ! Jamais je parlerais ! crie le garçon avec fierté avant de cracher sur le mutant en guise de promesse.
- C’est pas vrai… Je viens récemment d’être transféré à la section de recherche et j’ai déjà une proie intéressante… C’est le boss qui va être content !!

***

L’échange de regards et de non-dits fut brutalement interrompu par l’arrivée de Crash Bandicoot qui avait entendu la voix de sa bien-aimée. Il la serra dans ses bras en murmurant son surnom sous les yeux améthyste du petit dragon qui s’écarta quelque peu. Le remarquant, Crash s’écarta légèrement de la Maîtresse du Temps pour dévisager avec des yeux hagards cette étrange créature.

-  Crash, Aku Aku, voici Spyro et Sparx. C’est un dragon et une libellule qui viennent de la deuxième dimension. Ils sont mes amis depuis un peu plus de deux décennies. Je les ai rencontrés durant ma formation de Maîtresse du Temps.
- Cool, fit le marsupial avec un grand sourire. A va, ‘Ro et ‘Pa ?
- Hein ? fit Spyro.
- Quelle langue il parle ton pote ? demanda Sparx avec un air perplexe.
- La nôtre. Crash a des difficultés avec la prononciation, mais là il vous demande si vous allez bien.
- Je vais bien. Il est où le dirigeant du Temple ? J’aimerais bien le rencontrer.
- Il est parti chercher les Maîtres du Temps du Bien.
- Ah oui, pour la croisade.
- Croisade ? demanda Coco qui sortit enfin de sa torpeur d’avoir vu un dragon.
- Tu ne leur as pas dit ? demanda Spyro, étonné.
- Di-dit quoi à la-la fin ?! s’exclama Brio, toujours aussi patient.

Tous les regards étaient tournés vers Nefria, visiblement très mal à l’aise. Son ami quadrupède à ses côtés se maudit pour son manque de tact. Mais une partie de lui refusa de culpabiliser. Pourquoi la jeune fille n’avait-elle pas fait part de sa décision à ses amis plus tôt ? C’était tout de même un important combat dans lequel elle s’engageait…

- Je… je vais bientôt partir.
- Hein ?! s’écria Crash. Où ??
- Combattre Sabraac.
- Attend… peut-être que ça serait mieux d’attendre d’avoir vaincu Cortex, comme ça on pourra t’accompagner, non ? proposa Coco. A chaque fois qu’on se divise, ça se retourne contre nous !
- C’est différent, plaida Spyro. Tous les Maîtres du Temps et leurs alliés vont venir cette fois.
- Mais-mais la plupart sont morts-morts au Temple il y a quel-quelques mois !
- Toutes les créatures dotées de pouvoirs spatio-temporels n’habitent pas au Temple… Les dragons, qui sont nos alliés, nous ont confirmé leur participation, dit Nefria avec un regard triste mais déterminé.
- Personne ne refusera, affirma le quadrupède violet en bombant le torse. Car nous sommes tous concernés par l’ennemi. De plus, le Temple du Temps est sacré pour toutes les personnes ayant des pouvoirs surnaturels. Nous allons tous combattre.
- Je sais que ça vous parait si soudain… Mais en tant que Maîtresse du Temps des Lumières, je dois accomplir mon devoir… Si tôt fait, je reviendrai auprès de vous.

***
Musique : Naruto Shippuuden Movie 6 – True Dream
https://www.youtube.com/watch?v=4knkn_3K3G0

Yuki ouvrit de nouveau les yeux. Ce qu'elle perçut à travers son sommeil comme un cri déchirant n'était rien d'autre que le grincement strident des volets a demi-clos, mêlé aux hurlements du vent qui les secouait et les frappait contre les carreaux. La pluie tombait sans discontinuité, martelait les fragiles baies vitrées de ses gouttes ruisselantes. Dans un tel vacarme à la limite de l’assourdissement, elle sentait toutefois qu’elle pourrait se rendormir sans problème. Elle était si lasse, si fatiguée. Son corps lourd lui donnait l’impression de peser des tonnes.

Elle avait attendu la visite de la personne qui prenait soin d’elle. Ses oreilles guettaient le moindre bruit. Mais à part la tempête faisant rage à l'extérieur, le silence régnait dans l’habitat où elle reposait. Les questions qui noyaient son esprit dans la confusion ne faisaient qu’augmenter son inquiétude.

Au prix d’un effort proche de l’inconsidérable, elle parvint à s’asseoir. Difficilement, elle dut s’y reprendre à plusieurs reprises. Son corps était tellement affaibli, qu’elle en aurait pleuré. Elle ne jeta pas un regard à la chambre qu’elle connaissait par cœur à force de la contempler lors de ses brefs réveils. Elle fixa la porte, le moyen d’accès aux réponses qu’elle attendait, pour se donner le courage, la force de mobiliser son corps à nouveau.

Lorsqu’elle se leva, les muscles de ses jambes si faibles ne parvinrent pas à la porter. Elle eut juste le temps d’agripper les barreaux du lit pour ralentir sa chute, avant de tomber lourdement sur le tapis qui lui évita bien des blessures en amortissant sa chute. Allongée à plat ventre, elle voulut se mettre sur le côté, mais n’en trouva pas la force.

Peu de temps après, la fatigue menaçait une nouvelle fois de l’engloutir.  Elle tenta de rester éveillée, espérant qu’une personne aurait tout de même entendu sa chute, mais personne ne vint.

Ses paupières se refermèrent, et Yuki s’endormit de nouveau sans s’en rendre compte…

***

- Non !

Si ce mot avait été dit plus fermement, peut-être aurait-il davantage dissuadé son interlocutrice. Mais le ton angoissé de Crash, sa voix tremblant de panique gâchait de l’effet. Nefria ne ressentait que de la peine, mais elle n’ébranlait en rien sa décision. Aucun regret. Ou presque.

- Je dois partir, Crash. Je suis la Maîtresse du Temps des Lumières. Ma faction compte sur moi.
- Sans oublier que tu possèdes les « Temps Éternels », ajouta Sparx.
- Et nous sommes là ! s’empressa d’émettre Spyro.
- Reste… Pas partir, poursuivit Crash comme s’il n’avait pas été dérangé.
- Arrête de rendre les choses plus difficiles, et comporte-toi en… je ne trouve pas le terme approprié, fit Sparx en posant sa patte sur le menton avant de prendre une expression pensive.
- Mais vas-y, ne te gêne pas : mutant, hybride, bandicoot, s’énerva Crunch. Franchement, et c’est une luciole parlante qui a du mal à nous définir…
- Libellule, je suis une libellule. Apparemment, il n’y a pas que moi qui a du mal à identifier des créatures.
- Tais-toi, l’insecte-te, ou je t’aplatis avec-avec ça ! menaça Brio en montrant une tapette métallique ornée de quelques boutons et d’une antenne.
- Tu les laisses me menacer, Spyro ?!
- Tu l’as cherché si tu veux mon avis… soupira le dragon. Nefria, je vais faire un tour dans le bâtiment le temps que tu règles tes problèmes.

Alors qu’il tournait les talons, Sparx s’empressa de le rejoindre, non sans jeter une œillade mi-inquiète, mi-outrée à Brio. En temps normal, Coco aurait saisi l’occasion pour s’enfuir avec le dragon et discuter avec cet animal sorti tout droit d’un bestiaire imaginaire… Enfin, dans son monde. Mais elle n’avait pas le cœur à cela. L’idée ne lui traversa pas l’esprit. L’affectation du départ imminent de Nefria neutralisait tout le reste.

Seule une petite fille décida de suivre le dragon. Non que Kanae soit trop innocente pour comprendre l’ampleur de la décision de sa tutrice. C’était même tout le contraire : quitter les Bandicoot et voir le peu de Maître du Temps bienveillants qui restaient risquer leur vie, ainsi que celle de Nefria lui brisa le cœur. Comme les autres Rebelles, elle était anéantie. Mais consciente du devoir qui pesait sur les épaules des siens, elle aussi était prête à prendre les armes. Un courage honorable, mais qu’aucun apprenti de ne devrait prendre…

***


Le bras de Nina Cortex l’élançait douloureusement. Plusieurs filets de sang s’écoulaient du point de ponction de la perfusion, violemment arrachée, jusqu’à sa main bionique. La jeune fille titubait dans le couloir mais s’acharnait à avancer. De ses yeux enfiévrés, elle regarda les sbires de son oncle lui demander de retourner dans sa chambre. La pauvre infirmière qui voulut la raccompagner fit un pas de trop vers elle, et Nina l’éjecta de sa main bionique.

- Calme-toi immédiatement, Nina ! lui ordonna une voix familière.
- Mon oncle ? murmura-t-elle en se tournant vers l’homme qui se tenait à quelques mètres d’elle, un air inquiet peint au visage.

La jeune fille tomba à genou, terrassée par la fatigue et une chaleur qui brûlait son organisme. Neo Cortex se précipita vers elle et après une brève hésitation la prit dans ses bras. Elle se blottit contre son torse, en se demandant à quand remontait la dernière étreinte que son unique parent lui avait offert. Ce geste d’affection augmenta la confusion et la nervosité de Nina. Que lui arrivait-il ? Qu’est-ce qui se passait ?

- Où suis-je ? Qu’est-ce qui se passe ? demanda-t-elle, la détresse perçant dans sa voix.
- Tu es à l’hôpital. Tu te souviens ? Nefria t’a grièvement blessée.

Tous ses souvenirs se mélangeaient dans sa tête. Elle se souvient de la voix de son oncle hurler son nom pendant l’exécution de Coco quand une douleur soudaine irradiait ses reins,  ou de son parent gronder de colère lors d’un de ses brefs éveils. Elle se souvint aussi du grognement sourd de Dingodile, de sa main duveteuse sur son bras, de la voix cyborg de N.Gin lui dire qu’elle serait bientôt sauvée… Elle se souvient également de l’eau rafraichissant sa gorge, de la douleur qui transperçait moins ses reins, d’une odeur qui lui semblait familière…

- Qui m’a sauvée ?
- Mais… l’opération n’a pas eu encore lieu Nina. Regarde dans quel état tu es ? Tu veux te tuer ou quoi ?!
- Je vais mieux. Je n’ai plus mal. Mais j’ai très chaud. Vraiment très chaud…

Elle avait aussi encore envie d’aller aux toilettes alors qu’elle venait juste de s’y rendre. On aurait dit que son corps voulait la déshydrater… Cela avait-il un lien avec l’eau qu’on lui avait fait boire un peu plus tôt ? Ce nectar si rafraîchissant…

- Aller me chercher un médecin. Qu’il examine ma nièce immédiatement, ordonna Neo Cortex avec autorité.

Après une série de longs examens pendant lesquels la fièvre de Nina tomba soudainement, les médecins annoncèrent de concert que la jeune fille était guérie. C’était un miracle. Mais l’hypothèse de Neo Cortex et d’Uka Uka, également intrigué par la guérison brusque de sa subordonnée, était loin d’être aussi religieuse. Ce n’était pas naturel. Un quelconque pouvoir magique avait été utilisé. Malheureusement, le puissant sorcier maléfique ne parvint pas à trouver le moindre reste magique. Tout avait soigneusement été effacé pour qu’aucun indice ne soit laissé.

Qui avait donc pu sauver la vie de Nina Cortex ? Et surtout… à quelle fin ?

***

Kanae et Spyro arpentaient le bâtiment désaffecté dans lequel vivait la petite fille comme bannie du Temple du Temps et Rebelle. Les deux comparses qui ne se connaissaient d'à peine quelques heures discutaient allégrement de tout et de rien, mais plus particulièrement de Nefria et de leur monde respectif. La nostalgie transpirait dans les paroles de la fillette lorsqu’elle évoquait l’édifice sacré des Maîtres du Temps, avec un autre sentiment subtil, comme étouffé : la peur. Le dragon n’était pas sûr de son origine. Craignait-elle pour la survie de la faction bienveillante du Temple du Temps ? Dans l’état qu’elle le retrouverait ? De leur avenir ?

Spyro ne savait pas quoi lui dire… Il espérait qu’elle ne participerait pas à cette mission d’extermination de Sabraac et de récupération du Temple du Temps. Même si les Maîtres du Temps sont plus âgés que ce qu’il ne paraît, il ne voulait qu’une apprentie soit mêlée à cette tâche. Il se souvenait encore de sa chère Nefria qui avait dû subir les assauts d’Astheran alors qu’elle n’était qu’une apprentie. Encore aujourd’hui, le bras droit du Maître du Temps des Ténèbres lui faisait peur. Quand l’ordre sera rétabli, il espérait bien que les choses changeraient et que les deux Maîtres du Temps maléfiques perdraient leur place !

Musique : Fate Stay Night – Kierunai Omoi
https://www.youtube.com/watch?v=LScgjuP9hjs

Le dragon violet se figea quand la petite fille s’arrêta brusquement. En levant le museau, il constata qu’ils étaient revenus vers le groupe de Rebelles mais que quelque chose clochait.

Crash avait un genou à terre, la main droite de Nefria dans ses paluches orange. Les personnes autour d’eux étaient toutes choquées. La palme d’or revenait à Brio qui semblait sur le point de s’évanouir avec son teint cadavérique, ses yeux exorbités et sa bouche entrouverte de stupéfaction. A côté de lui, Coco avait une main sur sa bouche et l’autre sur l’épaule de son co-créateur, comme s'il était vital qu’elle s’accroche à lui pour ne pas tomber, et les yeux écarquillés.

Spyro tourna la tête vers Kanae pour lui demander discrètement ce qui se passait. Il ne sentait aucun danger, mais il se doutait bien que quelque d’important se produisait. Quoi ? C’est ce qu’il aimerait savoir !
Contrairement aux autres, la fillette avait joint ses petites mains sur sa poitrine. Un sourire béat illuminé son visage et l’émotion faisait briller ses yeux noisette d’un bonheur immense.
En échos à l’incompréhension du dragon violet, Sparx s’exclama :

- C’est quoi ce binz ?
- Allez, dites oui, Dame Nefria ! Epousez-le !!! s’écria Kanae de sa petite voix fluette.

La Maîtresse du Temps des Lumières releva très lentement la tête pour regarder sa disciple, alors que Crash réagit plus rapidement. Les yeux verts angoissés du marsupial retrouvèrent un gain d’espoir et une joie innocente refit surface. Il se tourna de nouveau vers sa bien-aimée qui replongea son regard émeraude dans celui de l’hybride. Elle referma la bouche en déglutissant avec difficulté et tenta de dire un mot, mais rien ne sortit. Alors, elle inspira profondément et hocha la tête.

Crash se releva et enlaça la jeune fille en la faisant tournoyer. Il l’embrassa avec passion. Soudain, Coco hurla de joie, se mêlant à Kanae qui sautait sur place en applaudissant avant de se jeter dans les bras du couple qui l’accueillir avec tendresse.

Crunch arriva en claudiquant à la hauteur du dragon, tandis que Brio, d’un air rageur parti. Les sourcils froncés, le costaud bandicoot demanda :

- Qu’est-ce qui se passe ?
- J’en ai pas la moindre idée… murmura Spyro, confus.

***

Cythar entra dans les appartements de sa jumelle sans y avoir été invité. La pièce était  d’une propreté immaculée et impeccablement rangée. Siestar adorait la troisième dimension et sa chambre était décorée à son effigie : d’un style oriental qu’il n’aimait pas plus que cela sans pour autant détester.

Les plus puissants et âgés Veilleurs avaient une partie du domaine qui leur était entièrement réservés. Un immense bâtiment où moins d’une dizaine de personnes vivaient tandis que la centaine d’autres Veilleurs vivaient dans des chambres beaucoup moins spacieuses. Les apprentis étaient encore moins gâtés. C’était un des rares privilèges réservé à l’élite des Veilleurs dont les tous premiers avaient accès comme Cythar et Siestar.

Cette dernière était justement allongée sur le ventre dans son grand futon, vêtue d’une robe blanche qui faisait ressortir sa peau pâle. Le jeune homme referma silencieusement la porte et se dirigea vers son lit, prêt à réveiller sa jumelle avec ses méthodes dont il avait le secret. En souriant, il s’assit sur le lit et effleura la peau de Siestar, remontant sa main de sa jambe jusqu’à sa cuisse quand la jeune femme s’éveilla soudainement. Cythar arrêta sa course lorsque les lames de l’éventail sorti par sa sœur appuyèrent sur sa carotide sans endommager sa peau.

- Mais quelle agressivité ! Et moi qui voulais te réveiller avec tendresse.

Siestar, à demi-assise, se redressa totalement pour se mettre à la hauteur de son jumeau en abaissant son arme et passa sa main sous le pantalon de Cythar. En fronçant les sourcils, elle lâcha avec froideur :

- Ce n’est pas de la tendresse, mais de la luxure !
- C’est un mélange des deux. Dans un instant tu me supplieras de te faire l’amour, sœurette.

Sans attendre son avis, Cythar allongea la jeune femme avant de se mettre en califourchon sur elle. Alors qu’il remontait la robe blanche de sa partenaire, celle-ci empoigna ses poignets d’un air mécontent.

- Tu m’as salement amochée hier et la seule chose à laquelle tu penses en me rendant visite, c’est me prendre comme une catin !
- Oh mais je t’ai rendue visite cette nuit. Tu dormais comme une adorable enfançonne après que la guérisseuse soit venue réparer ta joliesse. Et puis, j’ai gagné. Tu me dois une faveur.
- Je m’en acquitterai quand bon me plaira ! Allez, écartes-toi et buvons ce thé que j’ai préparé et qui est froid à cause de ton retard !!
- S’il est froid, nous pouvons encore attendre. Je le réchaufferai avec mon pouvoir, fit-il en déchirant le col roulé du vêtement de sa sœur pour avoir accès à son cou.
- Ma robe ! s’outra la Veilleuse à la chevelure rouge.
- Elle était laide et loin de te mettre en valeur. Je t’en trouverai une autre qui te sied bien mieux que ça.
- Et si a moi elle me plaisait ?

Cythar haussa les épaules avant de passer ses bras derrière les reins de sa sœur pour la soulever et l’asseoir sur lui. Alors qu’elle ouvrait la bouche pour répliquer, son jumeau accola sa bouche à la sienne et sa langue se mit à danser contre la sienne. Elle voulut le repousser, mais il était bien plus fort qu’elle… et quand Cythar avait décidé quelque chose, il était difficile de le stopper.
Elle laissa alors les mains de son jumeau se balader sur son corps, attendant qu’il délaisse sa langue pour retrouver l’usage la parole. Elle attrapa ses cheveux pour les écarter de son cou en les rejetant en arrière. Croyant comprendre son désir, Cythar décida d’embrasser fiévreusement le cou de sa jumelle, et elle se laissa faire jusqu’à ce que le jeune homme passe la main sous sa robe. Là, Siestar colla ses lèvres à l’oreille de son jumeau et murmura d’un ton mielleux :

- J’ai mes menstrues.

Cythar stoppa tout geste et dévisagea froidement sa jumelle. Loin d’être intimidée, la jeune femme sourit davantage avant de s’écarter de son jumeau pour prendre des affaires dans une commode et disparaître derrière un paravent.

- Tu aurais pu me le dire d’emblée, grogna le jeune homme à la chevelure enflammée.
- Oh, mais j’ai essayé !
- Pas assez ! Et puis pourquoi, tu ne te changes pas devant moi ?
- Et ne pas utiliser ce paravent ?
- Je t’ai vu nue des milliers de fois !
- Je ne voudrais pas accroître ton désir, mon bien aimé jumeau.
- Et que crois-tu que je ressente lorsque tu te caches de moi ?

La jeune femme revint vêtue de la traditionnelle tenue d’entraînement, de confort des Veilleuses à dominance bienveillante. La tunique crème en coton s’arrêtait à ses avant-bras et à mi-cuisse et le col avait une forme triangulaire sur le devant, donnant lieu à un très léger décolleté.
Le panta-court, de la même couleur que la tunique, était un peu amble, confortable, s’arrêtant un peu en dessous des genoux.
Une ceinture bleue, moins large que pour l’uniforme officiel, complété la tenue vestimentaire.

- Tu désires davantage ce qui t’es inaccessible.
- Seule une partie de ton anatomie m’est inaccessible. Pas le reste ! Y’a d’autres moyens à ta disposition pour me satisfaire…
- Cythar, soit nous buvons ce thé, soit tu dégages de ma chambre ! s’exclama la jeune femme en sentant sa patience s’effriter.

Le jeune homme se leva brusquement et franchit très rapidement la distance qui le séparait de sa sœur. Celle-ci n’esquissa pas un mouvement de recul, et le laissa enlacer sa taille d’un seul bras. Ils se dévisagèrent quelques secondes avant que Cythar n’embrasse le front de sa sœur et se dirige vers la table basse qui accueillait le thé froid.
Avec un sourire victorieux, Siestar le rejoint.

***

Spyro se redressa sur ses pattes en soupirant discrètement. Tout le monde dormait à point fermé, sauf lui. Quand son regard se posa sur Nefria, enlacée avec amour par son fiancé, une boule au ventre lui écrasa les entrailles, alors que parallèlement, il se confondait de bonheur pour le couple de jeunes promis. Il finit par s’écarter et décida de se dégourdir les pattes.

L’incompréhension qui l’avait gagné quelques heures plus tôt avait disparu. Nefria, sa chère amie, avait accepté de se marier avec Crash Bandicoot. Ce concept d’union était à la fois différent et similaire à celle des dragons. Il semblerait que dans la culture des humains, il était coutume de faire une cérémonie sacrée. Les dragons n’avaient pas recours à de tels artifices. Lui, avait choisi Cynder comme compagne, et ils passeraient leur vie ensemble, jusqu’à ce que la fatalité funeste ne le sépare.

Ce qui gênait le quadrupède n’était pas la culture des humains, mais le choix de Nefria. Pourquoi diable la jeune fille avait-elle choisir d’unir sa vie à Crash ? Non qu’il détesta le marsupial, mais sa mortalité marquait déjà une fin à ce lien sacré. Avant même de se marier, leur amour était déjà condamné par l’espérance de vie du Bandicoot. Seulement, son cœur approuvait leur amour, comme s’il était la chose la plus précieuse qui soit. Dans un paradoxe complet, son cœur et son esprit s’affrontait.

Il se retourna en entendant un froissement de tissu. Nefria se redressa de sa paillasse. Spyro se dirigeait vers elle quand un rayon lunaire n’éclaira la couleur de ses yeux. Les iris argentés qui luisaient doucement dans la pénombre lui firent rater un battement de cœur. Avant même qu’il s’interroge sur le phénomène, la Maîtresse du Temps disparut avec un sourire suffisant.

***

Tard dans la nuit, Dingodile entra dans son modeste bureau afin de rédiger un rapport sur sa journée. Il n’était pas certain que son créateur, le Docteur Neo Cortex, les lisait, mais il aimait bien les écrire. Narrer les tortures qu’il infligeait aux Rebelles qui avaient eu la malchance d’être capturé, il adorait !

Le mutant n’avait jamais caché son instinct sadique et sa cruauté démesurée. L’écriture de ces rapports était un exutoire tout aussi jouissif que les tourments horribles qu’enduraient ses pauvres victimes. Le plaisir d’écrire ces tâches d’ordinaire rébarbatives avait doublé depuis que sa jeune protégée, fraîchement sortie de son coma, les lisait avec une certaine avidité. Nina Cortex l’avait même gratifié d’un compliment élogieux : il devrait écrire des romans. A l’image de son auteur favori, il était peut-être le prochain Shakespeare.

- Et bien, j’aurais eu le temps de buter un paquet de fois, « Dent-pointue » !

Dingodile se redressa si brusquement de sa chaise qu’elle émit un raclement strident sur le plancher avant de tomber lourdement en arrière. Le regard de l’hybride rencontra dans un coin de la pièce les yeux argentés qui luisaient faiblement dans la pièce seulement éclairée par une lampe de bureau. S’il ne connaissait pas ses yeux, il reconnut parfaitement le corps assis avec nonchalance sur le fauteuil. Le grognement haineux qui sortit de sa gorge étira un sourire amusé à la jeune fille qui retira ses jambes de l’accoudoir afin de poser les pieds au sol pour pouvoir se lever.

- Je ne serais pas aussi magnanime, gronda Dingodile. Je vais lentement te dévorer pour que tu agonises longtemps.
- Quelle hargneuse bestiole, ricana la demoiselle. Tu crois vraiment foutre les chocottes à un esprit aussi vieux que moi ?
- Tropy est bien plus vieux que toi, sale garce.
- Quelques dizaines d’années en fait. Sur des millénaires, ça se voit à peine ! lâcha-t-elle en haussant les épaules. Mais dis-moi boule de poil carnivore… Si Tropy cherche à capturer Nefria et moi par la même occasion, tu vas te faire sérieusement botter le cul pour m’avoir bouffé, non ?

Un sérieux doute saisit l’hybride. Les yeux de la Maîtresse du Temps d’ordinaire vert étaient maintenant argent. Le langage familier qu’elle utilisait n’avait rien d’habituel, et voilà qu’elle se mettait à parler d’elle à la troisième personne. Et puis ce « moi »… Quelqu’un serait-il en train de posséder Nefria ?
Sous son corsage, à la naissance de ses seins émanait une lueur. En suivant le tracé que formait un collier, il comprit.

- T’es l’esprit de ce foutu artefact avec lequel cette garce nous a battus la première fois !
- Mais c’est qu’il n’est pas si bêbête que ça le mutant, sourit Tempy.

Dingodile sentit sa mâchoire se contracter. Il se rappela brièvement d’un échange mystérieux de répliques entre Tropy et Uka Uka alors que Cortex et lui se trouvaient dans la même pièce. Avec naturel, le masque de sorcier millénaire avait demandé si Nefria avait établi une liaison mentale avec son artefact, ce à quoi le Maître du Temps des Ténèbres en doutait fort, sinon la jeune fille serait bien plus puissante.
Ce crétin de Tropy n’était pas capable de bien prévoir les choses, car il semblerait bien que le pronostic qu’il avait énoncé soit tout à fait contraire. Par extension, la puissance de Nefria plus élevée… Equivalait-t-elle celle d’Uka Uka ?

- Qu’est-ce que tu viens faire ici ?
- Admirer ta décoration, bien sûr ! Pff, crétin, je suis venu papoter avec toi, quelle question.
- Je n’ai pas envie de prendre le thé avec l’individu qui a failli coûter la vie de Nina Cortex.
- Y’a quelqu’un qui peut supporter cette peste ?!
- Fais attention à ce que tu dis ou je…
- Calmos le molosse, je suis venu comprendre pourquoi tu en voulais à ma gardienne et je viens de comprendre… Il semblerait que la tronche bleue a voulu nous faire porter le chapeau !
- Tu essayes de diviser nos rangs ? Ça ne marchera pas…
- Diviser vos rangs ? Tu crois que j’en ai quelque chose à carrer de l’avenir de la Terre ? Contrairement à Nefria qui s’en intéresse trop à mon goût, c’est surtout le Temple du Temps qui me branche, tu piges ?
- Ça revient au même, tu veux que je bute Tropy pour toi.
- Non, tu seras mignon de me laisser cette affaire. Non, je veux que tu laisses ma gardienne tranquille.
- Cause toujours. C’est un danger pour Nina. Accident ou pas, je vais la buter.
- Tu détruis tout ce qui est dangereux pour la mioche ?
- Ouais.
- Alors je te laisse Tropy finalement.
- Lui faire porter le chapeau…

Agacé par l’obstination de Dingodile, les yeux de Tempy se mirent à luire davantage. L’instant d’après, les deux individus assistaient à une scène du passé. Celle où Nefria lança son attaque sur Tropy qu’il dévia. Nina, fichée dans le temps, s’en trouva affectée grandement. La scène se volatilisa sous le hurlement angoissé de la Maîtresse du Temps des Lumières.

De retour dans le présent, l’hybride s’arc-bouta en avant, une sensation de vertige et de nausée menaçant grandement son équilibre physiologique. Il avait pourtant plus d’une fois voyagé dans le temps pour les plans maléfiques de son créateur, de Tropy et du big boss, Uka Uka. Mais jusqu’à présent, il avait toujours pu avoir quelques secondes de préparation mentale. Sans compter que la puissance des « Temps Éternels » devait l’affecter davantage.

Un coup dans l’arrière des genoux le fit chuter en arrière. L’impact de sa tête sur le sol associé au malaise du voyage spatio-temporel manqua de peu de l’envoyer dans l’inconscience.

- Dernier point à clarifier… J’imagine que tu as vu que Nefria n’avait pas participé à la mission des Rebelles contre ta p’tite peste. Culpabilité quand tu nous tiens… Mais dis-moi, est-ce que ton pote Tropy a tenté de réparer ses conneries et a protégé la gamine ?

Un son proche entre le grognement et le gémissement lui répondit. L’interprétant comme une affirmative, l’esprit des « Temps Éternels » poursuivit :

- Nous sommes d’accord… C’est à se demander quelle est la plus grande menace pour ta p’tiote, tu ne crois pas ? Alors, tu vises encore une fois ma gardienne et ça sera la dernière chose que tu feras, pigé ?
- Et pour les autres ?
- M’en fiche. Y’a que ma gardienne et le Sablier qui compte.

Soudain, entra Astheran qui écarquilla les yeux en croisant les yeux argent de Nefria, semblant plus le choquer que le sceptre tenant en respect le mutant.

- Toi aussi, je t’ai dans le collimateur, sale hyène, bien que tu ne seras plus une menace pour moi bientôt…

Avec la même discrétion qu’à son arrivée, la gardienne et l’esprit de son artefact disparurent.

- T’aurais pas pu arriver plus tôt !

Pareillement, Astheran se téléporta, la surprise ayant laissé place à une gravité palpable. Quand Tropy revint, son bras droit derrière lui, Dingodile était assis à même le sol, adossé contre le bureau. Le mutant envoya promener le Maître du Temps des Ténèbres lorsqu’il lui demanda de lui narrer son entrevue avec Nefria en détail. Quelques secondes interminables s’écoulèrent pendant lesquelles Tropy toisa l’hybride pour finalement sortir sans un mot.
Dingodile s’allongea sur le sol, presque épuisé et totalement frustré. Il était vrai que ces derniers temps, il s’inquiétait pour Nina et ses nuits en avaient pris un coup. Sans compter qu’il s’investissait beaucoup dans la traque des Rebelles. Mais tout de même, un p’tit voyage spatio-temporels, un coup sur la tête et le voilà hors course. Sa dignité de mutant en prenait une sacrée raclée…

Prochainement…

"Je l’aime comme je n’ai jamais aimé personne. Grâce à lui, je me sens vivante. Je voulais partir, en étant sûre d’avoir vécu le plus de choses avec lui. Puisse le Sablier du Temps entendre ma prière et nous permettre de nous retrouver pour vivre encore ce bonheur de s’aimer !"
(Nefria – Teïhiyo Metria)

Crash Bandicoot : Beyond Good and Evil – Chapitre 11 : Les Amants de Lumière et la Blessée

Correction effectuée par Radar.

Notes d’auteure :
- Ertzio, initialement, n’existait pas dans la première version. Il était juste énoncé que Mohad avait un fils, point barre. C’est pour moi un vrai petit filou plutôt vulgaire mais terriblement attachant. En fait, il me fait beaucoup pensé à un de tes personnages, Cora. Sauf que ce p’tit voleur là a un cœur d’or.
- Je ne prends pas en compte "Crash Bandicoot et Spyro Fusion". Aussi, Crash et Spyro ne se connaissent pas. De même que je me base principalement sur "La Légende de Spyro" pour ce qui concerne l'univers du dragon violet.
- ENFIN ! ELLE A DIT "OUI" ! Les fiançailles de Crash Bandicoot et de Nefria sont pour moi un des évènements majeurs de ce tome même si par rapport au scénario ce n’est qu’un « détail ». C’est peut-être pour ça que j’ai eu autant de mal à finir ce chapitre. Et oui, quelle est la scène qui posait problème ? C’était justement la demande en mariage !
- L’inceste consenti (ça change, hein ?) de Cythar et Siestar peuvent peut-être choquer… Mais ils ont leurs raisons, et leurs mœurs surtout ! Je me dis que trois milles ans d’existence doivent changer la morale qu’on peut avoir durant une vie humaine "normale".
- Merci à Aku Uka qui a eu l’idée des yeux argentés de Tempy ! Et pour la tapette à mouche de Brio !!

Bonus  Inédit 1 - Blabla sans queue ni tête :
Sanephar, se frottant les tempes : Aku Uka est malade et surchargé par ses obligations à la fac, et Radar a été kidnappée par sa mère…
Aku Uka, le nez bouché : ATCHOUM ! Bien fait pour elle… J’espère que sa génitrice la torturera très très longuement…
Aku Aku, flottant à côté de l’auteure : J’ai dû mal à comprendre ton problème. Tu n’as pas donné de date de publication.
Sanephar, se pinçant les lèvres entre elle : Si justement, à Cora. Je lui ai dit que je posterai ce week-end.
Nefria, avec un petit sourire espiègle : Tout le monde connait ta ponctualité, ma chère ! Cela n’endommagera pas ta réputation !
Aku Uka, en se mouchant : C’est pas faux… Je compte plus le nombre de fois où je l’attends sur MSN. Et comme moi je suis en avance, j’attends DOUBLEMENT !
Sanephar, en toisant son bêta-lecteur : Fais attention, je pourrais très bien reprendre les remèdes que j’ai eu la générosité de te fabriquer hier !
Aku Uka, un sourire carnassier aux lèvres : Et bien, et bien, ma chère comparse de Lumières aurait-elle un petit penchant pour les Ténèbres ce jourd’hui ?
Aku Aku : C’est vrai que c’est problématique… C’est dommage, Radar t’a dit que tu faisais de moins en moins de faute.
Sanephar, en se levant de sa chaise, les poings fermés : Mais oui, c’est ça !! Je vais publier sans correction ! Je ferais une mise à jour quand elle me l’a donnera, et je respecterai la promesse faite à Cora !!
Nefria, sarcastique : Bravo. Quelle idée lumineuse.
Aku Uka, en levant un sourcil : C’est moi où tu es de mauvaise humeur ?
Nefria : Je suis une intermedium. Je réserve aux lecteurs une petite surprise à l’interchapitre 11.5 !
Aku Uka : Intéressant ! Sur ce, je file. Si mon Maître me découvre ici, je ne donne pas cher de moi !
Sanephar, lui tendant un sac rempli de remède : Ne va-t-il pas deviner où tu es allé ? Tu as demandé de l’aide à des guérisseurs.
Aku Uka, avec un sourire sadique : Je dirais que j’ai malmené quelques apprentis de ton niveau pour me concocter des remèdes. Ah qu’est-ce que je suis maléfique ! MOUAHAHAHAHA


Dernière édition par Sanephar le Lun 1 Juil - 5:52, édité 3 fois (Raison : Mise à jour de la correction + mention de Radar et d'une nouvelle note de chapitre)
avatar
Sanephar
Vétéran
Vétéran

Messages : 1207
Date d'inscription : 09/01/2011
Age : 28
Localisation : Picardie

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fanfiction] Crash Bandicoot : Beyond Good and Evil

Message  Cora Bandicoot le Sam 1 Déc - 23:49

Je crois que c'est le chapitre le plus riche en émotions que j'ai pu lire dans ta Fanfiction Sanephar, on est allé de découvertes en rebondissement et en changement.Ouf, j'en suis encore toute chamboulée. Very Happy

Ertzio m'a beaucoup fait penser à mon méchant voleur Wink, apparemment, c'est également ton cas Sanephar mais c'est vrai qu'il a un bon fond, contrairement au mien.
Il n'a par contre pas vraiment de vaine d'être tombé sur Dingodile et je trouve que ce n'était pas très malin de sa part d'avouer son identité, il aurait pu la bouclé. Maintenant, le mutant va lui en faire baver, nous n'avons plus qu'a espérer que ce petit garçon s'en sorte vivant.

Quand c'est 'Ria pour Nefria, ça devient 'Ro et 'Pa pour Spyro et Sparx. Il est vraiment unique Crash.
Je suis sur que Coco doit avoir plein de questions à posé a Spyro si on en crois sa curiosité naturel.
Quoi ? Nefria part affronter Sabraac ? Elle n'a pas peur de se retrouver face à face avec son ancêtre ? Et quand bien même elle part avec d'autres Maitres du Temps Bienveillant, c'est un coup dur pour le clan Bandicoot.

Pauvre Yuki Crying or Very sad. Je me demande où elle a pu atterrire et la raison pour laquelle elle est si faible, ce serai vraiment bizarre si c'était d'ordre naturel. Serait-elle donc victime d'un maléfice de son frère ?

Sparx qui ne sait pas comment appeler Crash et Crunch qui confond l'espèce de l'insecte...Hohoho, trop drôle ça !
IL faut comprendre Crash Nefria, il ne supporter pa de te perdre si jamais il t'arrivait malheure. Il t'aime.
Hey Kanae, on te retrouve enfin, tu nous a manqué petite et tu est toujours aussi mignonne. Ce serai en effet plus prudent qu'elle ne parte pas affronter Sabraac mais ses pouvoirs de Talasti peuvent servir, on ne sait jamais.

NINA ! Elle est de nouveau sur pied, c'est merveilleux, elle va mieux. Oh, mais attendez une seconde, que vois-je ?
YOUPIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII !!!!On assiste enfin en directe à la premier étreinte de Nina avec son père, j'ai cru rêver. cheers. Oh, j'espère vraiment qu'il y en aura d'autre.
Mmm, je me demande ce que peux penser Uka Uka de tous ça...va t-il tenter de découvrir la raison pour laquelle la fille de Cortex est miraculeusement guérie ?

AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAHHHHHHHHHHHHHHHHHHH !!!!! Crash et Nefria vont se marier, vite, qu'on apporte du champagne, il faut fêter ça. J'ai carrément hurler dans ma chambre d'excitation en lisant cette nouvelle. Vive l'amour. I love you I love you
Par contre, je ne comprend pas la réaction d'N.Brio, qu'est-ce qui lui prend comme ça ? Ça le perturbe ?
Voyons Spyro, toi qui est en couple devrais savoir que l'amour trouve toujours un chemin, Crash et Nefria trouverons un moyen de vivre heureux ensemble.

Glups ! J'ai du mal comprendre, Cythar et Siestar s'embrassent ? Mais....ils sont frère et soeur, et jumeaux de surcroît. C'est un inceste, comment peuvent-ils faire une t'elle chose ? Ne me dite pas qu'ils l'on déjà fait ? Et pourquoi font-ils ças ? pale
Haha, Siestar qui a enfin une victoire sur son frère, elle est plus coriace qu'elle en a l'aire.

Oh, je ne savais pas que Dingodile était aussi.....sadique, ça fait presque peur de voir le plaisir qu'il a a écrire ses rapports et ses tortures infligées à ses victimes, comment est-il devenu comme ça ?
Au début, je n'avais pas compris que c'est Nefria qui était (physiquement) présente, l'information sur les yeux argentés m'a troublé. Mais la façon dont s'exprime Tempy est toujours aussi original. Razz
Et grâce à lui, la vérité éclate enfin au grand jour ! Un membre de la faction maléfique sait enfin qui a plongé Nina dans son ancien état, j'espère qu'il ira tout rapporter à Cortex. Tropy est un fou dangereux à enfermer.
Par contre, Tempy qui ne se préoccupe que de sa gardienne et du Temple du Temps, c'est pas un peu égoïste comme façon de penser ?
Oh, je croyais Dingodile plus résistant que ça. Wink

Et pour ton Blabla, amusant et divertissant comme d'habitude et je te remercie chaleureusement de m'y avoir mentionné deux fois Sanephar. Very Happy

Commentatrice toujours au rapport ! Wink
avatar
Cora Bandicoot
Vétéran
Vétéran

Messages : 1080
Date d'inscription : 23/01/2012
Age : 20
Localisation : Lille

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fanfiction] Crash Bandicoot : Beyond Good and Evil

Message  Fenrir-Lupus le Lun 3 Déc - 15:27

Dans cette première scène tu a su captée et retranscrire parfaitement l'esprit qui se dégage des œuvres traitant de la seconde guerre mondiale. On ressent ce climat de peur et d'oppression,cette sensation d'être prit dans un étaux qui se refermera inexorablement.
Je vais être francs,ton concept « le reste du monde pouvait échanger leur liberté contre de l’argent » m'échappe un peu? Et une autre question me titille:Qu'a Cortex contre les Tsiganes? C'est juste un peuple de nomade,je ne voie pas quelle danger il représente pour son ordre. Il devrait plutôt s'inquiéter de groupe qui pourrait le menacer,comme Anonymous(Une bonne attaque sur les réseaux de Cortex lui porterait un sacré coup.)
***

Au vue de la réaction de Crash,je voie que tu ne considère pas Crash/Spyro Fusion comme canon?
Et je voie aussi qu'il faut plus qu'un dragon,violet, et une libellule,casse-pied,pour impressionner Crash. Il les voie,il les salut comme si de rien n'était. Mais bon,Crash est un vieux baroudeur et il lui faut plus qu'un animal mythologique pour l'impressionner...ou il est trop bête pour savoir que les Dragons ne sont pas sensée exister dans leur réalités.

Tu trouvait que le sens des priorité de ma Coco te dépassait,mais je doit dire que ceux de la tienne aussi. Elle trouve plus urgent d'éliminer Cortex avant de s'occuper de Sabraac? Un simple petit émule d'Hitler et plus dangereux qu'un types qui veut dominer le temps?
Ils feraient mieux de forger une alliance avec Cortex pour défaire Sabraac!
Puis avec un peu de chance l'armée de Cortex serait décimée par Sabraac et les rebelles n'aurait plus qu'une pichenette a donnée pour faire s'écrouler le règne de Cortex...

Ô Brio,cher Brio,pourquoi donc seulement menacer? Passe donc a l'action est débarrasse nous de cette insupportable insecte. Je n'ai rien contre l'apparition de l'univers de Spyro dans ta fic,mais je trouve Sparx un peu trop grande gueule. Ne se contentait il pas de « Bzzz-bzz-bzz » dans les jeux? Là j'ai l'impression de voir Daxter.
...et en plus il se permet d'être outrée.

Tu vois,autant je trouve touchant que Kanae pousse Nefria a succomber a ses sentiments,autant cette réflexion de Sparx,je la sens un peu comme les paroles de Timon et Pumba au début de « l'amour brille sous les étoiles » c'est une très belle chanson,pour ne pas dire magnifique ,et ces deux la gâche comme Sparx gâche cette scène.
Mais cessons de nous attarder sur lui et revenons a ce qui nous intéresse dans cette scène. Le petit problème des horloges biologique de nos deux tourtereaux... je suis heureux que tu soulève enfin ce problème...
Alors Nefria,heureuse de te fiancer? Bien... Mais comment réagira tu quand ton cher époux atteindra l'age ou il aurait pu être ton père? Ou celui d'être ton grand-père?...
Mais peut être qu'héberger l'esprit de Aku-Aku empêchera(ou retardera) la dégradation des cellules de Crash. Ou Nefria peut,peut-être,bloquer l'horloge interne de Crash a l'aide « des temps éternels ». Mais il est un peu tôt pour se perdre en conjoncture sur ce sujet,il y a plus urgents a régler...après tout nul ne sait la tournure que prendra le combat contre Sabraac...
Et N.Brio qui nous fait une crise de jalousie...
***

Hey! Hey! Tout le monde! Venait voir y a de l'inceste!... Encore.
Uka-Uka et Oni-Oni
Sabraak et Yuki
Et maintenant Cythar et Siestar...l'inceste tient un certain rôle dans ton œuvre hein?
Entre nous j'ai du ouvrir une fenêtre pendant que je lisait cette scène. Fait chaud ou c'est moi?
Je trouve ambiguë le comportement de Siestar...elle semble vouloir repousser son frère et en même temps le désirer...
En tous cas Cythar ce montre très insistant...ne sait t-il pas qu'un gentlemen doit respecter les désir de sa moitiés?...même si c'est ta sœur...
Une question,stupide,pour terminer: La Confrérie des Veilleurs ne sait rien de leur petit plaisir je suppose?
***

Pourquoi les hommes de Cortex ne ramène t-il pas Nina de force dans sa chambre? C'est la fille de leur empereur,ils ne peuvent pas juste se contenter de lui dire de retourner se coucher. Imaginons qu'en descendant les escaliers,elle ait un malaise. Drame. Elle se tue... ou pire elle devient paraplégique.
Je ne pense pas que Cortex leur pardonnera d'être rester les bras ballants...non?
Une simple infirmière peut certes se faire évincer facilement. Mais j'aimai de vive resserve quand a la capacités de Nina a se défaire d'une dizaine de gros bras qui se jetterait sur elle simultanément(bon je t'accore qu'elle la fait ans la fic de seg0lene. Mais ils n'étaient que quatre et elle était en meilleur santé tu en conviendra.)
L'apparition de Cortex me mène a une question que je me pose depuis un moment: Comment est t-il habiller? En tant qu'empereur du monde continue t-il de porter une blouse? Ou bien porte t-il un uniforme ou une tenue plus impériale?
J'aime bien la scène de flash-back de Nina. Je trouve très touchant de voir tous ce monde la veiller sur son lit d'hôpital. C'est beau de voir tous ces personnages,qui malgré ces temps troublée et leur stature social,trouve du temps pour elle...
On dirait une vrai famille...
***

Et nous voilà a ma scène favorite. Un mélange entre l'atmosphère des polar des année 30 et celle de le seconde guerre mondial! On croirait que tu a écris cette scène pour moi Sanephar.

J'ai adorée la manière dont tu a traitée Dingodile et Tempy:
Dingodile colle très bien dans son rôle d'SS-Obersturmführer. Cruel,sadique,fière du devoir qu'il accomplit scrupuleusement pour son Führer ...ma lange a fourchée,je voulait dire pour Cortex.
D'ailleurs dans cette scène je l'imagine très bien en uniforme SS.
Tu dit que Dingodile aime a écrire ses rapports,pour ensuite les lui faire qualifier de tache rébarbatives. A moins que je n'ai mal compris et que tu te referait au tortures? Dans ce cas je ne suis pas d'accord avec toi. Avec un zeste d'imagination et d'inventivité les séances ne devrait pas être si ennuyante que ça.
Il est toujours meilleur d'écrire quand quelqu'un lit et apprécie ce que nous faisons. On en sait quelque chose nous.
Nina aime lire les rapports de Dingodile...les gouts et les couleurs ne se discute pas,hein.
Le nouveau Shakespeare? J'aurai plutôt dit le nouveau Eichmann.

La manière de se comporter de Tempy me fait penser a Philip Marlowe,enfin plus généralement a un héros de polar durant les année 30: Langage familier,un peu sans-gêne et qui sait user d'un peu de brutalité quand le moment ce fait sentir. J'aime ça. J'aime aussi son coté: Je sauve mes meuble et tant pis pour le reste.
La manière dont il se comporte avec Dingodile et juste génial. Il est du genre: Ici c'est moi qui mène la danse. J'espère encore des scène de ce genre là! Et l'entendre traiter Astheran de Hyène me conforte dans l'idée que je me fait de lui: Un gratte-papier prêt a vous poignarder dans le dos a la première occasion et qui ,j'en suis sur,abandonnera tous le monde pour sauver sa peau le moment venu.
Je vois maintenant une nouvelle fin pour Tropy: Dingodile laisserait négligemment trainer sa queue dans les jambes de Tropy tandis que celui ci fait face a un escalier et...bref! J'ai passée un bon moment en lisant ce chapitre(surtout la scène finale).


avatar
Fenrir-Lupus
Savant
Savant

Messages : 93
Date d'inscription : 02/08/2012
Age : 25
Localisation : Dans ton sous-sol...

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fanfiction] Crash Bandicoot : Beyond Good and Evil

Message  Aku Uka le Mar 1 Jan - 15:47

Enfer et putréfaction ! Comment ne pas culpabiliser en mettant autant de temps pour écrire un simple commentaire de rien du tout ?! Quand je pense que je suis renommé pour ma ponctualité irréprochable... je sens que Sanephar mettra des mois à critiquer mon prestige ! Evil or Very Mad
(*Que faire ? Lui faire gober que j'ai été victime d'un sortilège de pétrification temporelle de la part de N.Tropy ou lui proposer un compromis tout à fait équitable en l'avertissant que si elle venait à me taquiner au sujet de mon manque d'assiduité, je lui renverrai l'ascenseur en riant haut et fort de son style d'écriture... ? Rolling Eyes)

Il va donc de soi que je tiens à t'inonder de sempiternels "Mille excuses", "Pardonnez-moi Prêtresse Sanephar", ou encore "Ayez pitié Suprême partisane de la Lumière !" (Elle succombera face à de telles louanges de ma part, c'est obligé !)
(*En espérant qu'en lisant ces lignes, son coeur pur bouillonnera d'indulgence, de grâce et de rémission, autrement, je donne pas cher de ma peau d'apprenti maléfique ! A moi de jouer maintenant pour m'acquitter de sa déception en lui offrant un sublime commentaire en gage de pardon et de présent pour cette nouvelle année (qui se verra courte pour moi si malgré ça, elle ne se sent toujours pas comblée !) Rolling Eyes)

Tout comme l'a parfaitement fait remarquer Fenrir-Lupus, le premier paragraphe reflète de façon étonnante le conflit si ravageur de la Seconde Guerre Mondiale ainsi que cette atmosphère d'insécurité, d'asservissement et d'étreinte perpétuelle face au camp dominant (où l'on associe bien évidemment ici Cortex à l'image de Hitler : une doctrine impérialiste, une idéologie basée sur l'extermination de chaque résistant et tout ce qui a trait à la propagande pour rallier de nouveaux partisans).
En outre, on retrouve le même caractère raciste envers les Tziganes (que l'on compare aux Juifs lors de la Guerre des années 40) qui sont considérés comme une race inférieure (des parias comme tu l'as si bien décrit), soumise (lorsqu'il ne s'agit pas d'éradication !) et contrainte de fuir pour garantir sa survie !
C'était vraiment frappant de retrouver ce même climat d'inégalité et d'oppression où (pour une fois !), Cortex représente véritablement un emblème de terreur au niveau quasi-planétaire (le simple fait de lire "La montée au pouvoir de Neo Cortex" m'a pour ainsi dire, fait hérisser quelques poils de mes avants-bras ! Razz ). Excellent début de chapitre !

Au passage, j'adore le prénom du Fils de Mohad : Ertzio ! Il colle magnifiquement bien au personnage ! *.*
En revanche, j'ai été surpris que la calcination inattendue de son compagnon ne l'ait pas traumatisé plus que ça : ça doit quand même faire un choc d'assister à une telle scène, surtout pour un gamin de 10 ans ! Shocked
Et j'allais oublier de mentionner une petite référence (tirée encore une fois du "Bossu de Notre-Dame", décidément ! xD) :
Il était donc devenu dangereux de voler, de mendier, de danser contre des piécettes.
Ce passage me fait penser à Esméralda qui, vers le début du dessin animé, exécute des danses en échange de pièces d'or et qui se fait intercepter par deux sbires de l'antagoniste Frollo. L'un d'eux accusera même la gitane d'avoir volé l'argent au lieu de le gagner. Encore une fois, on retrouve une mentalité raciste similaire à Cortex envers les Tziganes (même si, à la différence de Frollo, Cortex ne cherche pas à les traquer à tout prix, ce dernier voulant uniquement la peau de Nefria et des Bandicoot, ce qui est déjà pas mal !)
Au final, Ertzio se fait donc capturer par Dingodile : j'ai hâte de découvrir le sort que le mutant lui réserve mais à mon avis, je doute qu'il s'en sorte indemne (à moins que son père ne mette tout en oeuvre pour organiser son sauvetage mais dans de telles circonstances... j'ai bien peur que la vie d'un gamin ne vaut pas la peine de mettre en danger plusieurs âmes innocentes supplémentaires, même pour le Fils du Chef...).

Ainsi donc, Nefria s'apprête à combattre le tout puissant Sabraac ! Pourquoi je sens que l'issue de cette croisade risque fort de se terminer en un bain de sang, comme ce fut le cas pour l'assaut du Temple du Temps ? pale
Attention, cela ne veut pas dire que je n'ai pas foi envers les pouvoirs spatio-temporels des dragons et des autres Maîtres du Temps, j'appréhende juste l'ampleur du pouvoir destructeur de Sabraac (qui m'a tout l'air de rivaliser avec la puissance de Uka Uka. Oh, je sens qu'il ne va pas apprécier cette concurrence !).
Mais quand tu dis "Tous les Maîtres du Temps et leurs alliés vont venir cette fois", cela signifie-t-il que chaque Maître du Temps dispose d'un dragon en guise de frère d'armes à l'instar de Nefria et Spyro ? Auquel cas, je pense que l'on a déjà, malgré tout, plus de chances d'aboutir à la victoire que le précédent massacre au Temple !

La musique du paragraphe sur Yuki est assez calme et reposante : on a parfois l'impression que certains instruments imitent le bruit harmonieux de la pluie qui tombe lors de la scène. Mais encore une fois, le devenir de cette pauvre Yuki reste assez nébuleux. Va-t-elle récupérer sa force d'antan ? Que va-t-il advenir de son sort ? Mystère à éclaircir...

Attends, on la refait ! Crash qui demande Nefria en mariage ?! Shocked
Wooow, ça doit être l'événement le plus inattendu de tous les chapitres que j'ai pu lire jusqu'à présent ! Attention hein, ça ne veut pas dire que je suis dégoûté par une telle nouvelle : je suis même enchanté d'apprendre cette demande !
J'ai d'ailleurs trouvé les mots d'encouragement de Kanae particulièrement émouvants : "Allez, dîtes oui Dame Nefria ! Epousez-le !" (m'est avis que la musique devait aussi y être pour quelque chose ^^') et la réaction de chaque personnage était également intéressante face à une telle annonce !
Surtout en ce qui concerne N.Brio : j'imagine que l'attitude renfrognée qu'il a adopté suite à la nouvelle était due au douloureux souvenir qu'il garde de Nathalia. Si c'est le cas, je comprends tout à fait son dégoût (et pas seulement au fait qu'un Bandicoot puisse épouser une humaine) : peut-être qu'il espérait à son tour vivre le même idylle aux côtés de sa défunte amoureuse... Cela avait beau être un petit détail de ce paragraphe, il a réussi à plomber toute la joie qui m'habitait quand j'ai appris la demande en mariage de Crash ! Sad

Mais puisque l'on vient d'aborder mon scientifique préféré, autant continuer avec lui (ce qui n'était pas du tout mon intention, croyez-le bien ! ^^). J'ai comme l'impression que le passage de la tapette à mouche réservée à Sparx vient d'un de mes précédents commentaires où je t'ai fais part de mon irrésistible envie de clouer un peu le bec à la luciole, non ?
(*Comment ? Nan, je ne dirais pas libellule, ça lui apprendra à être aussi impertinent ! xP)
Mais au moins, la menace de Brio fut des plus efficaces : ç'aurait d'un autre côté été le comble pour un savant fou renommé tel que lui de se laisser marcher sur les pieds par un insecte volant de sa race (Hé bim ! Dans les dents Sparx ! Razz)

Oh non mais dîtes-moi que je rêve ! Uka Uka et Oni Oni ne suffisaient pas, il fallait maintenant que Cythar et Siestar s'adonnent à leur tour à l'inceste ! On pourra dire que c'est une obsession dans cette fanfiction ! x)
Quoique... je dois l'admettre, cette relation frère-soeur est assez différente (pour ne pas dire plus intéressante) de celle que l'on a connu avec le couple précédent, pour les raisons suivantes :
*Siestar ne se laisse pas aborder si facilement par son frère, contrairement à la chétive Oni Oni (le coup de "J'ai mes menstrues !" m'a tué !). Ce personnage est doté d'un sens de la répartie fabuleux : voilà de quoi donner du fil à retordre à Cythar !
*La réactivité défensive mais efficace de Siestar lorsque son frère commence à la caresser (je sens que je vais finir par adorer son éventail ! xD) : on a presque affaire à une relation sans dominant ni dominé où plutôt l'échange perpétuel des deux rôles !
En fait, je commence vraiment à apprécier le personnage de Siestar en raison de son tempérament imperturbable, limite provocateur envers son frère (on reconnaît bien là les liens de la fraternité, avouons-le ! ^^).

Je dois te l'avouer, j'ai mis un petit moment avant d'arriver à deviner qu'il s'agissait de Tempy (j'avais même oublié que l'idée des yeux argentés venait de moi ! xD) mais dès que j'ai lu ses répliques, je me suis dit : "Houlà, mais cette forme de langage ne m'est pas inconnue !" ^^
J'ai bien apprécié cette dernière scène entre Dingodile et l'esprit des Temps Eternels où Tempy tente de dresser le mutant hybride contre N.Tropy en lui remémorant certains souvenirs mettant en scène sa protégée Nina : commencerait-on à semer la discorde au sein du camp de Cortex ? Peut-être que ce début de conflit va entraîner un climat de mésentente, une éventuelle désunion du groupe et qui sait, peut-être même l'implosion de l'empire maléfique de Cortex ! Ca serait intéressant en tout cas d'assister à la formation de plusieurs clans conspirateurs avec d'un côté N.Tropy et de l'autre Cortex (si je me souviens bien, ces deux antagonistes ne se portent pas vraiment dans leur coeur... C'est en grande partie Uka Uka qui les as associé.)

En parlant de mon divin Maître, le majestueux Uka Uka.... ou pas si majestueux que ça tout compte fait vu qu'il est incapable d'identifier le pouvoir magique responsable de la guérison de Nina ! Comment un masque de sorcier millénaire peut-il se laisser berner aussi aisément par un simple apprenti Veilleur ?
M'enfin, j'ai envie de dire : vu qu'il s'agit d'un manipulateur d'eau (Ezakiel si je me souviens bien), il est normalement logique de ne trouver aucune trace de magie curative à l'intérieur de l'organisme de Nina.
Mais maintenant que j'y pense... si Nina est officiellement guérie, elle n'aura donc pas besoin de greffe ! Est-ce que ça veut donc dire que N.Gin pourra conserver son rein ou en a-t-il déjà fait don ?

Au sujet du blabla maintenant :
(*Bordel, c'est dans ces moments-là que je me rends compte de mon retard !! J'ai été guéri il y'a trois semaines ! --')
Existera-t-il un seul blabla dans lequel je n'exhiberai pas un sourire carnassier du début à la fin à mesure que je lis ?! xD
Non pas que ça me dérange, bien au contraire, c'est juste que ça accentue mon sadisme et du coup, l'adorable envie de t'obliger à en écrire davantage (ce qui n'est pas tout bénef' pour toi, tu comprends bien ! Rolling Eyes ).
Mais aujourd'hui, je tâcherais de faire une petite entorse au règlement : après tout, j'ai un retard de plus de 15 jours pour ce commentaire et qui plus est, j'ai reçu tout un sac de médicaments de ta part ! Comment voulez-vous prendre plaisir après à torturer quelqu'un qui vous soigne aussi bien physiquement que moralement avec de splendides histoires ?! Mad
Et pour couronner le tout, cette attendrissante créature de la Lumière prend même la peine d'achever son blabla par un de mes rires sataniques dont j'ai le secret ! *.*

En espérant que malgré ce retard non-négligeable, tu puisses accepter ce commentaire ainsi que mes plus sincères excuses pour la déception occasionnée, en gage de bonne foi pour cette nouvelle année qui je l'espère, sera à nouveau propice à une incroyable inspiration, aussi bien pour toi que pour chaque fanficteur ! Wink
(*File rejoindre Uka Uka qui commence sérieusement à douter des fréquentations de son apprenti !)
avatar
Aku Uka
Vétéran
Vétéran

Messages : 1244
Date d'inscription : 06/01/2011
Age : 23
Localisation : Lot-et-Garonne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fanfiction] Crash Bandicoot : Beyond Good and Evil

Message  Méga N.gin le Dim 23 Juin - 18:29

C'est quand la suite? Parce que j'ai bien aimé ton histoire. J'ai lu il y a longtemps tes chapitres et tes chapitres sont original. Quand j'ai lu la même histoire en version jeu vidéo.com forum Crash Génération mutant c'est pas la même chose (enfin je pense).Smile
avatar
Méga N.gin
Super Bandicoot
Super Bandicoot

Messages : 465
Date d'inscription : 06/06/2013
Age : 21
Localisation : Essonne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fanfiction] Crash Bandicoot : Beyond Good and Evil

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum