[Fanfiction] Crash Bandicoot : Beyond Good and Evil

Page 3 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: [Fanfiction] Crash Bandicoot : Beyond Good and Evil

Message  Cora Bandicoot le Mar 28 Fév - 22:36

Message rapide:Sanephar,bien que ton geste me face énormément plaisir,et je suis sur qu'il en est de même pour Aku Uka,je ne pourrai hélas pas profiter de ce chapitre ce week-end car je pars à la montagne le 1er Mars et je rentre le 11 et là où je vais,il n'y a pas internet.Crois moi,ça me peine vraiment,mais ma consolation est de savoir qu'une fois rentré,je pourrai mieux en profiter car j'aurai attendu le temps de me faire une idée sur ton superbe travail.

Mais,je sais qu'en attendant,Aku Uka te fera un super commentaire sur ce nouveau chapitre,auquel je prendrai plaisir à lire (je parle du chapitre et du commentaire) et je te promet qu'a mon retour je t'en écrirai un à mon tour.
avatar
Cora Bandicoot
Vétéran
Vétéran

Messages : 1080
Date d'inscription : 23/01/2012
Age : 21
Localisation : Lille

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Crash Bandicoot : Beyond Good and Evil - Chapitre 7

Message  Sanephar le Lun 5 Mar - 21:19

CRASH BANDICOOT : L’ÉQUILIBRE

Tome 2 Crash Bandicoot : Beyond Good and Evil


Chapitre 7 : L’Assaillant et les Sauveurs


« Il existe des signes précurseurs d’un pouvoir latent qu’un être possède. Il n’appartient qu’à nous de vouloir le voir... et l’utiliser. Un don d’une puissance peu commune ne s’active pas à notre bon vouloir. Il est utilisé, parfois sans que nous nous en rendons compte. »
(Oni Oni – Prêtresse de Ten’laïhi)

Son corps tout entier refusait de lui obéir. Ses jambes continuaient de progresser inexorablement vers la lumière mauve qui était visible au bout des couloirs poussiéreux et laissés à l’abandon du Temple du Temps.
Son système lacrymal ne lui appartenait plus non plus, alors que l’envie de pleurer était déchirante.
Seuls ses pensées affolées et son cœur battant à tout rompre semblaient encore être en son pouvoir.
Des mois que Nefria faisait toujours le même rêve, celui d’avancer dans ces successions de couloirs sans fins. A chaque fois, elle pensait mourir de peur en constatant qu’elle n’était que l’ombre d’elle-même.
Récemment, elle avait enfin découvert sa destination : la salle à la lumière mauve vers laquelle elle se dirigeait. Que contenait-elle ? Mystère. Mais l’aura temporelle était maléfique, elle en aurait mis sa main à couper.

« Tout va bien, ma princesse, j’suis là, moi. ».

Quelle était cette voix soprano chaude et agréable ? Un sentiment d’espoir commença à étreindre le cœur de la Maîtresse du Temps des Lumières lorsque subitement, son corps s’arrêta. Elle sentit ses zygomatiques se contracter, et un sourire carnassier naquît sur ses lèvres desséchées par ses halètements intempestifs. Sa propre voix annonça la sentence qu’elle redoutait le plus :

- Tu ne peux rien pour elle, elle est à tout nous maintenant !

Nefria se réveilla en sursaut, des larmes à la commissure de ses yeux. Haletante, elle tenta de calmer son cœur et sa respiration emballés en se disant que ce n’était qu’un rêve. Un rêve étrange et récalcitrant, mais un rêve tout de même. Elle tourna la tête pour voir à sa droite Coco qui dormait paisiblement. Elle tourna de nouveau la tête pensant trouver à sa gauche le frère de la Bandicoot, mais la place était vide et froide, signe que Crash n’était même pas venu se coucher auprès d’elle…

- Il boude.
- Crash ? chuchota Nefria en se tournant de nouveau vers la marsupiale afin de ne pas réveiller Crunch et Kanae qui dormaient non loin.
- A ton avis ? Faut dire qu’il a de bonnes raisons.
- Tu fais référence à Tropy ?
- Comment as-tu pu l’embrasser ? demanda Coco d’un ton sévère en ouvrant et plissant ses yeux verts.
- Ca m’est apparu comme l’unique solution pour baisser sa garde, rien qu’un moment.
- Baisser sa garde, répéta l’hybride d’un ton sceptique.
- Ecoute, il me fallait une solution qui le choquerait suffisamment pour que je lui donne des coups sans qu’il m’arrête. Il allait me poignarder !!
- Voilà qui change tout… Crash m’a seulement fait comprendre que tu étais en difficulté et que tu n’avais pas le choix. Mais quand j’ai voulu insister, il est resté muet. Tu m’excuseras, mais j’avais trop besoin de lui pour me disputer avec mon frère le jour où je le retrouve après des semaines de tortures.
- Bien sûr que je te comprends, Coco. Mais j’aimerais que vous fassiez de même avec le geste que j’ai eu envers Tropy. J’étais coincée. Il va de soi que c’est une technique qu’on use qu’une fois…
- Ce n’est pas plus mal. On pourrait se poser des questions si tu recommençais.
- Il faut que tu me croies quand je te dis que j’ai vraiment détesté ce moment.
- Même en imaginant Crash à la place ?
- Tu crois vraiment que ce baiser remplace ceux de ton frère, sincèrement ?
- Non, mais n’hésite pas à le lui dire quand il te boudera moins. A ce propos… tu as rêvé de ce baiser pour te réveiller comme ça ? Ce n’était pas un petit sursaut quand même.
- Non, mais c’était… étrange. Et assez effrayant… Très effrayant en fait.
- Tu veux en parler ?
- Ca ne changerait pas grand-chose… Je vais plutôt me rincer le visage et boire de l’eau. Je reviens.

La Maitresse du Temps se leva en entendant la Bandicoot maugréer. Elle sourit, à la fois attendrie et mélancolique. Bien qu’elle comprenait que Coco ait du mal à accepter son côté réservé, Nefria ne parvenait pas à dépasser cet instinct de conserver les confidences. Il lui fallait du temps. Il n’y avait qu’à sa petite soeur Mayu que la jeune fille se confiait, et la petite fille n’était plus…

Nefria refoula ses sanglots quand elle aperçut de la lumière. Elle s’approcha et trouva Brio, endormi sur ses notes. Esquissant un petit sourire en coin, elle toucha à peine l’épaule du scientifique pour le réveiller, qu’il se redressa brutalement et lui jeta un regard peu amène.

- Il serait mieux pour vous de dormir dans un endroit plus confortable.

Brio plissa davantage les yeux, accroissant le malaise de Nefria, avant de retourner dans son travail. Il en fallait plus à la Maitresse du Temps pour la décourager, cependant.

- Vous faites comme vous l’entendez, docteur. Mais je pense que vous avancerez mieux dans vos recherches avec une bonne nuit !
- Et comment je pe-peux faire avec lui-lui ?! s’exclama Brio, exaspéré en montrant du doigt sa paillasse où Crash s’était endormi.
- Et bien… commença Nefria en souriant lorsqu’elle regarda le marsupial, vous n’avez qu’à prendre son lit.
- Et qui-qui dort à cô-côté de lui ?
- Coco.
- Coco, répéta-t-il d’un ton méprisant.
- Oui, certes, elle bouge beaucoup, mais l’avantage, c’est qu’elle tient plus chaud qu’un être humain. Bonne nuit, docteur.

Elle hocha la tête en guise de salutations, et se dirigea vers le mur près de la fenêtre pour s’y adosser, et regarder en biais l’extérieur de celle-ci, afin de ne pas être vue. Brio se leva, et s’éloigna, pour revenir et ranger ses documents quelques secondes après, non sans jeter une œillade suspicieuse à la Maitresse du Temps, avant de s’éloigner de nouveau. Cette dernière esquissa un sourire amusé une fois le scientifique parti, en se disant que Brio était très particulier, mais qu’il avait un bon fond, bien qu’il ne montre le contraire.

Musique - Naruto Shippuuden, film 4 : Shionari.
http://www.youtube.com/watch?v=nuqvIdbAXcw

Lorsqu’un frisson lui parcourut le corps, elle décida de s’endormir près de Crash quand une fluctuation temporelle juste derrière elle lui fit tourner la tête. Elle n’eut pas le temps de se dégager que Tropy emprisonna ses bras dans ses mains et l’embrassa. Il lui mordit à son tour la lèvre inférieure avec plus de rage :

- Je te rends la monnaie de ta pièce, susurra-t-il à son oreille.

Elle retint de justesse un gémissement et rentra sa lèvre dans sa bouche pour éponger le sang qui coulait de la blessure infligée par Tropy. Le sourire de ce dernier s’accroit, et elle tenta d’attraper le collier des « Temps Eternels » quand elle se stoppa. Ce n’était plus le faible souffle qu’elle perçut, mais belle et bien la voix distincte, à la fois si familière et lointaine, de son artefact :

« Non, crie à l’aide ! Magne-toi !! »

Son hésitation permit à Tropy de lui tordre le poignet dans son dos. Elle mima une grimace de douleur et le Maitre du Temps approcha son visage du sien :

- Enfin, te voilà à ma merci… Si tu savais combien de temps j’ai passé à attendre cet instant ! murmura-t-il d’un ton triomphant.

Pour toute réponse, elle lui cracha à la figure. Il essuya le crachat sanguinolent qui coulait le long de sa joue avec la main de sa captive avant de la gifler avec conviction.

- Compte sur moi pour te faire payer tout ce que tu m’as fait, puterelle !

De la part de l’homme qui voulait lui prendre sa vertu en la violant, c’était comique. Mais alors que la Maitresse du Temps allait rétorquer un violent vertige la saisit brusquement. Elle chancela et Tropy la ramena d’autorité vers lui pour qu’elle ne chute. Elle laissa échapper un hoquet de stupeur en constatant que ses capacités motrices et cognitives se paralysèrent. Une envoûtante fatigue la gagnait lorsque Tropy lui chuchota, presque tendrement :

- J’ai bien fait d’augmenter la dose. Elle n’était pas assez puissante la nuit où tu es venue libérer le sorcier, Aku Aku. Allez, laisse-toi aller, ma chère Nefria.

«- Est-ce que c’est ça que tu essayais de me dire ?
- Bordel ! Hurle, Nefria, hurle !
- Je n’arrive plus… mes lèvres…
- ‘Ria !!
»

Alors qu’elle parvenait enfin à entrer en contact avec les « Temps Eternels », elle tombait dans les griffes de Tropy. Quelle ironie du sort…

***

Brio se retenait de baragouiner des insultes qui lui passaient par la tête quand il arriva dans le coin où les Bandicoots dormaient. Une odeur forte de sueurs et autres odeurs nauséabondes emplissaient ses narines, et il se retint bien de maudire la Maitresse du Temps qui avait oublié de dire les inconvénients de dormir avec des boules de poils qui ne se lavaient pas souvent à cause de leur situation précaire. S’il avait su, il n’aurait pas fait preuve de bons sentiments et aurait viré Crash Bandicoot d’un bon coup de pied au derrière. Sorcier puissant l’habitant ou pas !

Il s’allongea à côté de Coco qui releva la tête en le voyant faire.

- C’est la place de Nefria.
- Quoi-quoi ?!
- Elle dort là.
- Je cro-croyais que c’était Cra-Crash !
- Oui, avec Nefria.
- Ooooooooh quel tou-toupet cet-te fi-fille !!
- Qu’est-ce que tu as encore ? fit Coco en se redressant.

Brio écarquilla les yeux et cligna des paupières en observant la poitrine de la marsupiale. Pensant que le scientifique avait des pensées obscures en tête, elle plaça une main sur ses seins recouvert d’un t-shirt et allait donner une claque de l’autre. Brio la stoppa d’un geste souple et s’exclama le plus naturellement du monde :

- Tes côtes ?!
- Quoi mes côtes ?! demanda la marsupiale, étonnée que son co-créateur ait eu un tel réflexe pour bloquer son attaque.
- Tu bouges si bien.

Coco plissa les yeux et se releva. Elle fit quelques étirements avec une expression perplexe qui se reflétait sur le visage de Brio. Après un mouvement un peu trop audacieux pour une personne dont les côtes étaient cassées, elle s’arrêta en gémissant.

- Elles ne sont encore remises. Aku Aku n’a soigné que le plus vital pour éviter que sa magie n’attire son frère jumeau.
- T’es sûre ? Tu bouges bien.
- Pourtant, il m’a soigné il y a quelques heures à peine…Tu crois que c’est parce que je suis une bandicoot que je guéris vite ?
- Non. C’est bizarre.

Ce phénomène intrigua tellement Brio que le peu de sommeil qui lui restait s’était volatilisé. Le temps de consolidation osseuse des bandicoots n’était pas extraordinaire. Il ne pouvait dépasser ceux des humains, en tout cas. Alors comment Coco avait-elle guérie aussi vite ? Serait-ce sa nature d’hybride ? Ou Aku Aku n’avait pas dit la vérité ?
La marsupiale n’avait-elle pas dit que Nefria dormait entre elle et son frère ? Et si… la Maitresse du Temps était dotée de pouvoirs de guérison ? Après tout, ces gens-là n’étaient pas normaux, même s’ils en avaient la physionomie. C’était décidé, le scientifique devait avoir une conversation avec cette sorcière de Nefria !

- Tu sais ce que je trouve bizarre, moi ?
- Hum ?
- Tu bégaies plus. A ton avis, c’est parce que tu es concentré pour réfléchir ou c’est à cause de la surprise ?

Brio haussa un sourcil avant de lever les yeux au ciel, comme si la remarque de Coco était d’une futilité sans pareil. Il se releva avec la ferme intention de tester la théorie qu’il avait en tête. Il réfléchissait à divers registres langagiers pour demander à la Maitresse du Temps de bien vouloir participer à une expérience quand il la trouva, semi-consciente, dans les bras de Nefarious Tropy.

- Qu’est-ce que… ?!
- Tiens, tiens, un traître de Cortex ! sourit le Maitre du Temps. Il sera ravi d’apprendre ta mort.

Et pour donner plus de formes à ses dires, il envoya une boules rouge-orangée vers le scientifique qui resta tétanisé. L’instant d’après, il était par terre, toujours en vie. Il redressa la tête et vit Crunch Bandicoot tenant dans sa main les restes de son bras mécanique, un œil fermé par la douleur, l’autre ouvert, tremblant, mais observant les gestes du Maitre du Temps ennemi. Comment cet hydride amputé d’une jambe avait-il pu faire preuve d’une telle rapidité pour le sauver ? Il avait dut se cacher dans la pièce et attendre le bon moment pour intervenir. Mieux encore, il avait choisi de le sauver lui, et non Nefria, sans doute par pragmatisme que par affection. Le scientifique fut surpris par le choix objectif de ce marsupial dénué de neurones. Il était au moins doté de bons sens.

- Tsss… peu importe, vous serez tous morts dans peu de temps, annonça Tropy d’un ton prophétique.

Avant qu’il ne disparaisse avec Nefria, Brio eut le temps d’apercevoir un flash orange, et puis plus rien. Il fallut un gémissement de Crunch pour que le scientifique retrouve tous ses moyens. Il ne s’intéressa pas au Bandicoot qui lui cria un « y’a pas de quoi », décidant que ce blessé n’était pas sa priorité. Simple question de bons sens et non d’échange de bons procédés.
Il attrapa sa valise, l’ouvrit et chercha une arme précise parmi toutes les inventions qui y étaient entassées. Il l’accrocha ensuite à la ceinture de sa blouse, et ramassa une cloche en or avec des inscriptions bleues abandonnée par Crash sur le sol. Quelques secondes après l’avoir fait teinter, plusieurs Maitres du Temps apparurent, dont Asaki.

- J’en de-demandait pas tant !
- Qui y’a-t-il, Docteur Brio ? demanda Asaki, étonné de le voir avec une cloche du temps.
- Ne-nefria a été enlevée.
- Par qui ?! s’exclama un Maitre du Temps aux cheveux roux et une barbe bien garnie.
- Tro-tropy. J’ai besoin de vous pour-pour la retrouver, ordonna Brio d’un ton sans appel en regardant Asaki.
- Ne perdons pas une minute.
- Attendez ! Je viens avec vous, fit Crunch, le reste de son bras mécanique encore fumant.
- Non, tu es blessé et puis il faut partir avant que Tropy n’informe Cortex de notre position, répliqua Coco en arrivant dans la pièce. Vous pouvez nous aider à déménager ? ajouta la Bandicoot en regardant les autres Maitres du Temps, qui hochèrent la tête.
- Et c’est une ble-blessée qui dit-dit ça, ironisa Brio. Mais peu importe-te, j’ai besoin de toi, dit-il en lui tendant son arme qui était attachée à sa ceinture quelques secondes auparavant.

Créateur et création échangèrent alors un regard complice d’où naquit un sourire de la même nature.

***

Nefria ne sentit même pas le flux d’énergie temporelle la traverser quand Tropy la téléporta avec lui. Affolée, elle essaya d’user de ses propres pouvoirs mais rien ne se produisit, même pas une fluctuation temporelle. Elle aurait dû paniquer, mais son esprit s’embrouilla davantage et ses émotions ne résonnaient plus que comme un bruit de fond. Dans ce brouillard de confusion, une voix, bien que lointaine, parvint à percer l’opaque brume :

- ‘Ria !
« Qui… est-ce ? se demanda-t-elle. »
- Dégage de là, sale rat puant !

Elle ne voyait plus rien, n’entendait presque plus rien. Cependant, Un sentiment arriva à s’imposer tout de même dans ce capharnaüm d’émotions assourdies : l’espoir.

***

- Ta vie contre la sienne, qu’est-ce que tu en dis, rat des îles ?
- Touche ‘Ria… menaça Crash.
- Comme ça, tu veux dire ? demanda Tropy en enfonçant sa fourche dans l’épaule de la Maitresse du Temps inconsciente.

Un sursaut parcouru le corps de Crash alors que sa fourrure se hérissa et qu’une aura verts l’enveloppa. La colère se noya dans ses yeux émeraude, et Tropy fut surpris d’y lire un tel degré de fureur, bien qu’il ne se départit pas de son sourire. C’est qu’il pourrait l’aimer l’avorton…

- Qu’est-qu’est-ce que tu attends Cra-crassh ? Si elle meurt, tu-tu en retrouveras une autre com-comme avec Tawna.

La Maitre du Temps et le Bandicoot se tournèrent en même temps pour voir Asaki entre Coco et Brio. Un sourire illumina Crash alors que Tropy grimaça. Il devait faire vite.

- Tu l’aimes, donc, en conclut Tropy en se tournant de nouveau vers le marsupial.
- Et elle aussi ! Oh tu verrais quand ils se font des câlinous ! C’est trop chou !! s’exclama sa sœur en joignant ses mains. Depuis combien de semaines elle est enceinte déjà ? mentit-elle en se tournant vers Brio.
- QUOI ?! s’époumona l’homme bleu.

Quand Tropy, fou de rage, leva son diapson pour abattre Nefria, Crash crût que sa cadette avait fait une grave erreur et s’élança pour sauver sa bien aimée. Pourtant, Coco fit un clin d’œil à Brio, qui sourit, amusé, avant de s’élancer à son tour plus rapidement. Profitant que son frère fasse diversion, elle planta une aiguille dans la main du Maitre du Temps ennemi. L’action fut immédiate : Tropy relâcha son étreinte et Nefria chuta. Crash eut alors le réflexe de rattraper la Maitresse du Temps avant qu’elle ne heurte le sol, plutôt que d’attaquer Tropy, et de s’éloigner d’un bond. Au même instant, Coco enfonça davantage l’aiguille avec un coup de pied, faisant hurler de douleur l’homme bleu. Loin d’avoir fini, elle s’accroupit à même le sol, et rafla les chevilles du Maitre du Temps avec sa jambe pour le faire tomber. En trois saltos arrière, elle revient vers Brio qui jetait des brèves œillades à Asaki auscultant Nefria tenue par Crash. Les yeux de ce dernier étaient devenus ambre, signe qu’Aku Aku avait pris le contrôle du corps du marsupial. Sûrement pour examiner la sorcière à l’opulente chevelure châtaigne.

- Je deviens ta création favorite, hein ? demanda Coco, l’interrompant dans ses observations, une main pour maintenir ses côtes endolories par l’effort qu’elle venait de faire.
- Si-si on veut.
- Espèce de…
- Vo-voyons voir si ça marche, coupa Brio en appuyant sur un bouton de son pistolet laser, ce qui eut pour effet de faire atrocement souffrir Tropy. Je suis un gé-génie !
- Tu parles ! Si on ne t’avait pas dit que l’électricité paralysait les Maitres du Temps, tu n’aurais jamais eu l’idée de…
- Tu es ma création favo-vorite, Coco.
- Tu es un génie, ronronna la marsupiale.
- Encore une dé-décharge ?
- Mais je t’en prie !

Mais alors que Brio allait appuyer, Tropy sortit une cloche d’une de ses poches de son armure et la fit teinter quand Coco pria son créateur d’envoyer une décharge.

- Trop tard bande de vermines… haleta le Maitre du Temps, un sourire satisfait aux lèvres, alors que des gouttes de sueurs roulaient sur son front.
- Qu’est-ce qqqque…

Mais avant qu’il ne termine sa phrase, une armée de Maitres du Temps maléfiques débarqua et les encercla.

- Maître ? demanda un homme aux cheveux noirs et aux yeux gris.
- Astheran, tue-les ! ordonna le Maîtres du Temps des Ténèbres.
- Même Nefria ?
- Oui !!
- Vous avez entendus ? hurla le bras droit de Tropy.

Au même moment que les Maîtres du Temps maléfiques lancèrent une nuée de boules orangées, Aku Aku créa un bouclier vert autour de ses compagnons. Asaki profita du fait que les attaques s’écrasèrent sur la protection magique pour se téléporter avec ses alliés. Avant même que ces derniers ne reprennent leurs esprits à cause du brusque changement d’environnement, le Maitre du Temps suprême lança des directives : Coco s’empressa de vérifier que tous leurs proches avaient quittés leur cachette désormais découverte, et Brio, bien qu’il n’aimât pas les ordres, s’agenouilla près de Crash et Nefria pour examiner cette dernière.

Quelques heures plus tard, une escouade envoyée par Cortex débarqua sur les lieux, mais il ne restait plus que des déchets abandonnés par les résistants.

***


N.Gin jeta un regard à la perfusion en s’assurant que son débit était bon. Il observa ensuite le moniteur qui indiquait les paramètres vitaux, puis un autre appareil qui filtrait le sang. Ses yeux marron se posèrent ensuite vers la personne alitée. Son teint d’ordinaire pâle était dorénavant cadavérique. Elle haletait sous la température déréglée de son corps endommagé.

Le physicien posa amicalement sa main gantée sur celle de l’adolescente. Son empathie était telle qu’il en oublia que la jeune fille ne pouvait pas sentir la chaleur de ce contact à cause de cette partie de son corps mécanisée.

- Cela n’aurait jamais dû se produire. Pauvre Nina…

N.Gin enleva subitement sa main en sursautant quand un grognement sourd se répercuta en écho dans la chambre d’hôpital peu meublée. Il leva la tête pour affronter la fureur visible de Dingodile qui était de l’autre côté du lit.

- Je vais tuer cette humaine… Je dévorerai vivante Nefria, lentement pour bien la faire souffrir.
- Je n’ai même pas besoin de t’en donner l’ordre.

Dingodile et N.Gin se tournèrent vers la porte pour voir Cortex qui la refermait sans un bruit. Il se plaça au pied du lit, sans même jeter un regard vers sa nièce, fixant de ses yeux marron colérique sa création.

- Maître, vous allez entrer en conflit avec Tropy !
- Il m’a donné son autorisation.
- Co-comment ?!
- Il va même nous l’offrir sur un plateau. Il veut juste jouer un peu avec elle, l’engrosser pour avoir une descendance, et il nous la donne après.
- Je la veux, tout de suite, moi, gronda l’hydride carnassier.
- Imagine-là prisonnière de Tropy… Crois-moi, il va la faire souffrir. Tu seras la cerise sur le gâteau.
- Pas… elle… pas possible… murmura Nina en tournant la tête, les yeux clos.
- Mais si ! Tropy l’a affirmé ! s’exclama son oncle.
- Maitre, ça doit être la fièvre qui la fait délirer. J’ai… j’ai l’impression que son corps se dégrade, répondit le physicien, légèrement tremblant, se demandant si cette réponse n’allait pas aggraver l’état de son maitre.
- Alors ils ont raison.
- Qui ça, maître?
- Les médecins. Ils disent que Nina ne récupéra jamais ses fonctions rénales. Son seul espoir réside dans la greffe.
- Alors, il y a encore un espoir ! s’exclama N.Gin.

Cortex enleva son gant en bousculant son bras droit pour prendre sa place, et caressa le visage ruisselant de sueurs de Nina. Il écarta ensuite les mèches de cheveux trempées de ce même liquide physiologique nauséabond. La jeune fille ouvrit difficilement les paupières, dévoilant ses yeux bleus brillant sous l’effet de la fièvre.

- Nina, murmura Cortex en s’approchant d’elle.
- Soif… soif… répéta-t-elle faiblement.

Dingodile s’empressa de verser de l’eau dans un verre d’une main, et de son bras qu’il passa sous la nuque de la jeune fille, il la souleva pour l’aider à boire.
Nina referma les yeux en grimaçant de douleur lorsque le mutant la reposa sur l’oreiller et murmura dans un souffle :

- Pas… greffe…
- Comme si qu’on allait te laisser mourir ! Boss, l’écoutez pas.
- Je ne laisserai pas mourir la seule famille qu’il me reste, répliqua Cortex d’un ton autoritaire. N.Gin !
- Oui, monsieur ? répondit le physicien, inquiet.
- Va dire à ces incapables de médecins d’inscrire Nina sur la liste des demandeurs d’organe. En première position.
- Oui.

***

Nefria avala sa gorgée d’eau en manquant de s’étouffer devant l’affirmation de Brio. Dans le genre pragmatique, on ne pouvait faire guère mieux.

- Contre les Maitres du Temps, vous dites ? répéta-t-elle, la voix grave à cause de l’eau mal déglutie, en regardant Brio.
- Comment tu sais que c’est une substance qui est utilisée que contre eux ? demanda Coco à côté d’elle.
- Par-parce que je l’ai testé sur moi. Je n’ai eu que de la fa-fatigue. Je pouvais bouger avec des vertiges, mais je bougeais-geais.
- Tu l’as utilisé contre toi ? Oh mais qu’est-ce qu’ils sont dingues ces scientifiques ! s’écria la marsupiale.
- Oooooooooooooooh ! fit Crash d’un ton plus admiratif.

Flatté, Brio lui accorda une œillade de remerciements avant de se tourner de nouveau vers la Maitresse du Temps.

- Avec ton sang-sang empoissonné, je pense que je peux synthétiser ce pro-produit. Mais je manque de matériels.
- Voler ? proposa Crash.
- Bonne idée, frangin ! s’exclama Crunch en faisant un check à son frère de son unique main restante.
- Oui, c’est vrai qu’on peut toujours s’en procurer comme ça, concéda Coco à contre-cœur.
- Et de quoi ré-réparer le bras de Crunch aussi, mais si-si on se fait débusquer en-encore, il faudra tout-tout abandonner. Il serait temps de trou-trouver un endroit vraiment sûr.
- On est sûr nulle part maintenant… contredit Crunch.
- Et cet endroit où tu vas-vas tout le temps pour t’entraîner ? demanda Brio en regardant Nefria.
- La Plaine Infinie ? Ce n’est pas possible… Même si on faisait notre quartier là-bas, on ne pourrait pas s’y retrouver. L’endroit est tellement infini qu’il est impossible de s’y repérer.
- Alors il suffit de mar-marquer un point de re-repaire.
- Même en admettant que ça marche, les Maitres du Temps sous les ordres de Tropy le verraient, argumenta Coco.
- Un repaire qui se-serait visible de nous seuls-seuls.
- Des seuls Maitres du Temps du Bien ? Ça demande une réflexion, médita Nefria.
- Alors ré-réfléchis.
- Doucement, Nitrus ! Laisse-là se remettre un peu ! s’emporta la Bandicoot, qui fut approuvé par Crash lorsqu’il enlaça la jeune fille.
- On n’a pas le-le temps de dormir. Si on pouvait au moins se bâ-bâtir un endroit sûr, cela nous-nous éviterait pas mal de-de problèmes !

Mais avant que la conversation se poursuive, un bruit métallique, presque assourdissant, retentit. Crash s’empressa de se lever et de filer aux étages inférieurs de l’immeuble désaffecté, qui servait de nouveau repaire pour le clan Bandicoot, pour voir qui leur rendait visite. Même si les résistants avaient pour code de frapper un tuyau pour avertir de leur présence, on n’était jamais assez trop prudent. Un allié torturé pourrait toujours lâcher l’information.
Aussi, Brio s’arma et Nefria invoqua son sceptre. Coco, comme Crunch, prirent une position qui lui permettraient de détaler et donner des coups à l’ennemi. Seuls Kanae et Asaki ne bougèrent pas.
Finalement, Crash revient avec le chef des Tziganes, Mohad, et ils se détendirent tous en même temps.

- Ca gazouille, ma gazelle ? salua le bohémien en regardant la Maitresse du Temps et plus précisément son bras maintenu par une écharpe.
- Je suis désolée de vous avoir obligé à évacuer votre cachette. Je ne pensais pas que Tropy nous suivrait en utilisant Coco comme marqueur…
- Il-il ne le refera plus-plus au moins ?
- Non, j’ai évacué son énergie temporelle de son corps, répondit Asaki.
- Cool, je viens vous communiquer une info, interrompit le gitan. Nina Cortex est gravement malade. D’après la rumeur, Nefria l’aurait blessé aux reins quand on a sauvé Coco.
- Non, c’est Tropy. Mais pour conserver son alliance avec Cortex, j’imagine qu’il a fait passer la faute sur moi, corrigea la concernée par ce crime.
- Quel-quel oncle indigne de ne pas pro-protéger sa nièce, ricana Brio.
- Il ne pouvait pas. Le temps était figé.

Brio lança un regard mécontent à la jeune fille immortelle qui l’avait contredis. Peu importe ce qu’elle pensait, c’était tout de même la faute de Cortex si Nina était blessée. Il n’avait qu’à pas s’allier à des traîtres et mieux protéger le seul proche qui lui restait…

- Oki, Nina est blessée, qu’est-ce que ça nous fait ? demanda Coco.
- On l’achève, évi-videmment ! s’exclama Brio.
-Ui. Tuer Nina, approuva Crash.

Coco laissa échapper un hoquet de stupeur alors que le reste de la bande écarquilla les yeux. Brio fut le premier à se remettre de sa surprise et esquissa un sourire carnassier, ravi que sa création ne fût pas qu’un brave bandicoot exécutant du Bien. Non, il pouvait s’abandonner aux ténèbres pour accomplir ses objectifs. Cortex avait fait plus qu’une grave erreur en chassant le marsupial. Et maintenant, il allait s’en mordre les doigts !

Correction effectuée par Radar

Prochainement…

Cortex se croit puissant, invincible, et il n’aurait pas tort de le penser, car le Bien est affaibli et désorganisé. En revanche, il ne soupçonne pas que le Mal puisse être infiltré par un parasite qui attend juste les ordres de sa colonie pour le faire pourrir de l’intérieur…

Crash Bandicoot : Beyond Good and Evil - Chapitre 8 : Le Mystérieux Elève et la Descendante des Fondateurs

Prochainement…

« Je n’ai jamais ressenti de rancune envers ma tutrice pour avoir planifié chaque étape de ma vie. Je lui suis même reconnaissant de m’avoir offert une destinée si fantastique. Je ferais donc tout pour lui faire honneur. Par conséquent, j’irais jusqu’à tuer quiconque se mettant en travers de ma route ! »
(Ezakiel – Apprenti Veilleur)

Crash Bandicoot : Beyond Good and Evil - Chapitre 8 : Le Mystérieux Elève et la Descendante des Fondateurs

Notes
- Ten’laïhi remplace le nom de Manghali qui était un nom usé par un autre fanficteur : Neo White. Il était temps que j'invente le mien.
- Voici l’explication concernant le malaise de Nefria après que Tropy l’eut pris en otage lors de la libération d’Aku Aku. Il avait enduit son sceptre d’un produit qui paralyse les Maîtres du Temps avant de l’enfoncer dans sa chair. Mais la dose n’était pas assez puissante pour que le malaise soit fulgurant.
- Qui l'eut cru que Brio sauverait un jour la Maîtresse du Temps alors qu'il ne peut pas la voir en peinture ? Comment ça c'était juste pour mettre une pêche à Tropy ?! Ah bah vu comme ça... Rolling Eyes
- Nous commençons la série des "enfin !", les "Temps Eternels" ouvre le bal : enfin, Nefria peut communiquer avec son artefact !!
avatar
Sanephar
Vétéran
Vétéran

Messages : 1207
Date d'inscription : 09/01/2011
Age : 28
Localisation : Picardie

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fanfiction] Crash Bandicoot : Beyond Good and Evil

Message  Aku Uka le Mar 6 Mar - 21:41

Comme promis, un commentaire en temps et en heure : je profite du peu d'inspiration que j'ai ce soir de peur de le perdre demain, chose qui n'aurait été bénéfique ni pour toi, ni pour moi !
Parce que, je sais pas pour toi mais personnellement, je tiens à garder intacts mes dix doigts pour taper sur le clavier ! x)

Tiens tiens, comment se fait-il qu'Oni-Oni préside ce chapitre alors qu'elle est censée être morte depuis des lustres ? Qui plus est, il me semble que ce chapitre ne la mentionne nulle part, même en guise de souvenir. Premier détail intriguant..
Pour ce qui est du rêve de Nefria, on avance, on avance : c'est le genre d'évolution qui me plaît : ni trop long, ni trop bref. En plus, je comptais également appliquer cette technique pour ma fanfic sur Kingdom Hearts (pour ce qui est du rêve, tu auras compris de quoi je veux parler bien sûr. Wink ).

Sacré Crash, on ne le changera jamais : il dira toujours ce qui l'arrange à sa soeur parce qu'il sait qu'elle le croira quoi qu'il en soit. Par chance, Nefria s'est empressée de rectifier la bourde volontaire de son frère.
Et puis d'abord, ça devrait se voir que la personne, qui se voit contrainte de draguer son pire ennemi, n'apprécie à aucun moment un tel acte. Même un marsupial à moitié mature comme Crash aurait du s'en apercevoir. Evidemment, son tempérament animal a dû une fois encore, prendre le dessus. Ce que l'amour peut détourner la raison des gens, même ceux au service du Bien, c'est dire... !

Mon nez a failli pisser le sang (pardonne-moi l'expression ^^) lorsque j'ai lu le passage où N.Brio est endormi sur ses notes et qu'il tente de prendre la place de Nefria alors que Coco lui rétorque qu'il n'a pas le droit ! J'ai vraiment cru qu'il allait avoir une attaque en apprenant que Crash partageait son duvet avec la Maîtresse du Temps ! xD
J'ai noté par ailleurs que l'expression "Quel toupet" est devenue l'expression favorite de mon cher scientifique et perso, je trouve qu'elle lui sied à merveille ! ^^
En revanche, j'ai pas compris en quoi le fait que Crash se soit endormi sur sa paillasse l'empêche d'aller dormir. A moins qu'il était en train de travailler sur une expérience et que Crash lui ai chipé son plan de travail en douce pour piquer son roupillon. Auquel cas, N.Brio est décidément cinglé pour bosser jusqu'à pas d'heure : même moi qui est son plus grand fan n'arriverais pas à tenir une cadence aussi effrénée ! Rolling Eyes

Bon sang ! Mais ça n'en finira jamais les enlèvements improvisés à la Tropy ! On doit en être à la 19eme (sans exagérations évidemment ! xD). Si avec ça, on comprend pas que Nefria est devenue la cible, autant sur le plan sentimental que sur le plan de la vengeance, du Maître du Temps maléfique, je comprendrais plus rien à l'intrigue moi ! xP
La voix de l'artefact... il me semble avoir déjà croisé ce registre de langue relâché et un tant soit peu vulgaire... elle n'était pas déjà présente à un moment (je vais certainement dire une bêtise mais n'était-ce pas la voix de l'esprit du Sablier du Temps ou quelque chose comme ça ?)

Enfin la création et le créateur s'entendent un minimum ! Depuis le temps que j'attendais ça ! Very Happy
Rien que le passage où Coco échange un sourire complice avec Brio, ça m'a tout de suite plu : on se rend compte que plus ils se fréquentent, plus leur relation commence à prendre une tournure un peu moins froide et piquante : j'étais ravi !
J'ai davantage été surpris et satisfait que Brio se joigne directement à la libération de Nefria. Au final, créateur et création finissent par former une équipe du tonnerre (hélas, on en dira pas autant pour Crash et Cortex dans Crash Twinsanity xD).

L'électricité, un moyen pour neutraliser les Maîtres du Temps ? Pourquoi pas, après tout, les Maîtres du Temps sont des humains avant tout et l'électricité est aussi efficace chez les uns comme chez les autres ! ^^
Ce n'est pas souvent que l'on a l'occasion de voir Brio dévoiler son sadisme envers ses ennemis, j'étais aux anges lorsqu'il s'amusait à torturer l'un de ses pires ennemis. Et lorsqu'il propose à Coco d'en remettre une couche, c'était comme si on l'avait métamorphosé, la distance qui le séparait entre lui et les Bandicoots ayant visiblement disparue. C'était limite émouvant. Razz

En revanche, l'instant d'après semblait beaucoup moins enclin à la plaisanterie : lorsque l'armée des Maîtres du Temps des Ténèbres a été convoquée, j'ai manqué un hoquet de frayeur ! Vive les prodigieux réflexes d'Aku Aku qui m'impressionneront toujours ! J'ai bien cru que le chapitre allait se terminer tragiquement : il aurait manqué plus que ça ! Evil or Very Mad

Houlà... Au début, j'ai eu énormément de mal à suivre le passage où la santé de Nina est vraiment dégradée. Si j'ai bien saisi, sa maladie vient de ce que Tropy lui a fait subir dans l'arène au moment où Coco affrontait Tiny ? J'ai peut-être manqué un épisode mais tomber aussi gravement malade suite à un coup pris visiblement dans les reins... ça me paraît insensé pour songer d'ors et déjà à une greffe. Tu pourras m'expliciter plus en détails ?
Autre réaction qui m'a pour le moins étonné... Comment se fait-il que soudainement, Crash et N.Brio veulent éliminer Nina ? Pourquoi cette envie leur prend de vouloir mettre fin à ses jours maintenant ?

J'ai envie de dire que ce chapitre est un très bel exemple de l'évolution de l'histoire : la relation entre Brio et les Bandicoots devient de plus en plus satisfaisante, ce dernier apporte son aide au clan du Bien alors qu'avant, il préférait rester en retrait afin d'assurer sa propre survie (donc moins d'égocentrisme de la part du scientifique).
De plus, je trouve que cet épisode enchaînait les actions plus rapidement : N.Tropy kidnappe Nefria qui se fait délivrer la scène d'après, l'armée des Maîtres du Temps des Ténèbres qui débarquent, Aku Aku et Asaki qui réussissent à tirer d'affaire les Bandicoots. Ce n'est pas un reproche loin de là mais c'est quelque chose qui m'a interpellé. ^^

En tout cas, encore Bravo pour l'acharnement que tu mets à poster en temps et en heure les chapitres. Tu es la meilleure ! Wink
avatar
Aku Uka
Vétéran
Vétéran

Messages : 1244
Date d'inscription : 06/01/2011
Age : 23
Localisation : Lot-et-Garonne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fanfiction] Crash Bandicoot : Beyond Good and Evil

Message  Cora Bandicoot le Dim 11 Mar - 18:24

Salut tout le monde,c'est moi Cora Bandicoot,je suis de retour et j'ai passé de super vacances au ski,mais le plus important est que je viens de lire le nouveau chapitre de la GRANDE Sanephar est qu'il est...(euh,je crois avoir utilisé tout mon vocabulaire de mot comme:fantastique,parfait,je crois que je suis en rupture de stock).Ah non,j'en ai un autre....... PHÉNOMÉNAL.

Le rêve de Nefria m'a assez intriguée,ont commencent à connaitre le bout de ce songe,mais il reste tout de même mystérieux.Dans des séries TV que j'ai vu,il y avais une théories qui disait que tous ce qui arrivait à notre corps dans un rêve arrivait dans la réalité,va t-il se passer la même chose à notre Maitresse du Temps favorite.

Il est normal que Coco défende le point de vue de son frère,mais elle aurait pu attendre la version de Nefria avant de se faire une idée sur la situation.La réaction qu'a eu Nefria à la vue de N.Brio endormie ainsi que ce qu'elle lui a dit m'a fait sourire,pourtant celui-ci n'a pas été très doux avec elle,j'ai même été étonnée qu'il suive son conseil,c'est nouveau.Mais j'aime bien,il s'améliore.

J'ai carrément arrêter de respirer quand Tropy à attraper (encore une fois,il a raison sur ce pont là Aku Uka) Nefria,pourquoi elle n'a pas hurlée comme lui a conseillé les "Temps Éternels"?Là pour le coups,j'ai vraiment cru qu'il allait réussir à "l'avoir",heureusement que Brio et les Bandicoot ont réagi vite,je me demande ce qu'a ressenti le scientifique en voyant "cette sorcière de Nefria" à la merci de celui qui a faillit le tué, d’ailleurs moi aussi j'ai appréciée qu'il s'entende mieux avec Coco,sa complicité avec mon personnage féminin préférée m'a beaucoup plus.Mais,J'AI POUSSE UN CRIE EN LISANT LA RÉPLIQUE DE COCO SUR LA SOI-DISANT GROSSESSE DE NEFRIA.Là,c'était vraiment osé,je comprend la réaction de Tropy,mais je crois que ce n'était pas une bonne idée,car la prochaine fois qu'il l'attrapera (si il y en a une),il ne la laissera pas en vie quelques temps.

J'ai aussi appréciée le moment où Brio et Coco s'amusaient avec Tropy,ils ont bien le droit à une petite vengeance,non?

Par contre,j'ai été bien triste en constatant à qu'elle point Nina était mal,mais au moins,je suis contente qu'elle ne pense pas que Nefria sois la cause de son état,mais pourquoi refuse t'elle une greffe si c'est sa seule chance de survivre ?Mais Cortex,t'es bête ou quoi,tu devrais pourtant savoir qu'il ne faut pas faire confiance à Tropy et ne pas croire ses dires,Uka Uka lui-même t'a mis en garde contre lui et de plus,Tropy ne porte pas Nina dans son coeur (s'il en a un).Mais,j'ai été très contente que mon personnage masculin préféré eu un geste et une parole affectueuse envers sa niè...fille (désolé,il faut que je mis face).Cela fait encore plus remonter dans mon estime mon cher scientifique préféré.

QUOI?Brio et Crash veulent tuer Nina,bon Crash à la limite,je peux comprendre,mais je croyais que Brio l'aimait puisqu'il voit en elle sa mère.Même Coco qui déteste Nina est contre cette idée et pourquoi Nefria ne dit rien,je croyais qu'elle avait de l'affection pour Nina,alors là,j'ai besoins d'explications.

Enfin bref,encore une fois,un chapitre plein de trésors et un commentaire d'Aku Uka passionant.

Et pour toi Sanephar,le commentaire que je t'avais promis pour mon retour ainsi que c'est mots:Merci,tu viens de me donner une raison pour avoir des insomnies,j'ai encore plus envie qu'avant de connaitre la suite.

Euh,je pourrais aussi avoir les réponses à mes questions,ce serais gentil ( ton faussement triste).




avatar
Cora Bandicoot
Vétéran
Vétéran

Messages : 1080
Date d'inscription : 23/01/2012
Age : 21
Localisation : Lille

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Réponses aux commentaires du chapitre 7

Message  Sanephar le Mar 20 Mar - 21:12

Aku Uka Arrow « Garder tes dix doigts intacts » Comme si j’étais le genre à les casser !

Hum… Pourtant, tout est dit dans le statut d’Oni Oni ! Elle était la prêtresse divine, un rôle similaire à Nefria qui est la gardienne des « Temps Eternels » par exemple Wink Mais c’est vrai que cela peut te paraître étonnant de voir une citation venant d’elle. Tu comprendras plus tard dans le tome, et bien davantage dans les préquelles !
La technique du rêve est souvent usée dans la japanimation. De ce côté, je n’invente rien Mad

Oh ! Coco est loin d’être crédule ! Si Crash lui ment, elle ne va pas se priver de lui en coller une Twisted Evil
Mets-toi à la place de ce pauvre Crash ! Il voit Nefria embrasser Tropy. Même si c’était pour la survie, il voit un peu vert. Et comme le marsupial est un poil immature, il boude Rolling Eyes

Pourquoi ça t’a choqué le passage avec Brio ? Je dois avouer que j’ai du mal à comprendre. Dans le langage de la japanimation, pisser le sang par le nez c’est quand la pudeur est mise à l’épreuve alors je ne vois pas trop… C’est le fait qu’il veut dormir à côté de Coco qui t’as marqué ?

En fait, paillasse est usé pour les scientifiques comme étant une sorte d’établi, c’est aussi un lit élémentaire en général fait avec de la paille (d’où le nom), des feuilles…

Et vi ! Mais tu verras que l’obsession de Tropy pour Nefria reste justifiée. Dommage, tu le ne comprendras que vers la fin du tome !
Non, le Sablier du Temps a le registre langagier opposé justement. Je ne sais plus pour qui j’ai utilisé un registre vulgaire… Kanae (je vais aussi dire une ânerie sauf qu’en tant qu’auteure, c’est pire !) ?

Fallait changer un peu ! En général, créateur et création de nature opposée se détestent. Pour une fois, ils s’entendent. En plus, une physicienne/informaticienne et un chimiste, quelle belle complémentarité, hein ! Je sens que tu vas adorer leur nouvelle relation et me tuer si elle ne se poursuit pas pale
Tu n’as pas deviné pourquoi il a tant tenu à sauver Nefria ? De la Maîtresse du Temps, il n’en a cure, c’est de mettre une raclée à Tropy qui lui plait dans l’histoire !

Je te rappelle que c’est Cortex qui a trouvé que la faiblesse des Maîtres du Temps est l’électricité dans le tome 1 ! Au passage, c’est une idée que j’ai plagié grâce au film « Jumper ».

Je ne pensais pas que l’armée des Maîtres du Temps maléfiques t’aurait effrayé ! Le Bien ne pouvait pas perdre, comment viendraient les réponses laissées en suspend ? Je suis contente que ça te fasse cet effet, rassure-toi. Ça veut dire que mon plan a marché mieux que prévu Twisted Evil

L’attaque de Nefria a touché les reins de Nina, qui en gros, sont complètement anéantis. C’est une machine qui fait leur boulot… Et puis, ça reste une attaque magique, ça ne laisse pas indifférent pour une personne qui est une simple humaine comme Nina. Bien qu’elle soit une Intermedium, elle encaisse moins bien que Tropy qui est un Maître du Temps ou Aku Aku qui est un sorcier.
Souviens-toi de ce que faisaient les attaques du Maître du Temps des Ténèbres à Crash dans le troisième opus ? On peut dire que Nina a de la chance d’être encore en vie !

Pure pragmatisme : si Nina n’est pas de leur côté, alors elle est une ennemie et elle doit être éliminée. Crash devient de moins en moins naïf, et il se rend compte que ce n’est pas en faisant preuve de pitié que la Terre retrouvera sa liberté d’autant. Et puis… qui prendra la succession de Cortex après lui : Nina ! Brio, lui, n’a jamais été naïf et il déteste énormément les Cortex (cfr ci-dessous la réponse à Cora pour plus de détails sur ce dernier point).

Je tiens quand même à ajouter que seule la relation entre Coco évolue avec Brio. Ce dernier n’éprouve toujours aucune réelle sympathie pour Crash ou Crunch qu’ils trouvent trop bêtes à son goût, j’imagine.

Si je comprends bien, la condensation d’actions t’a plus !
(J’suis dans la mouise pour le prochain chapitre alors ^^’)

Je suis contente que ça t’ai plus ! Je te remercie ENORMEMENT pour ton commentaire très détaillé. A chaque fois, je suis aux anges et j’ai encore plus envie d’écrire !!

Cora Bandicoot Arrow Contente de savoir que tes vacances se sont super bien passées !!

Hum… c’est effectivement un rêve prémonitoire et en même temps pas tout à fait. Je ne peux t’en dire plus.

Coco est intelligente, mais je la trouve un tantinet capricieuse et parfois impatiente. Elle a vu aussi vert que Crash quand il lui a dit que sa bien-aimée avait embrassé Tropy. Si elle avait vu la scène, elle aurait réagis différemment, tu penses bien. Elle lui aurait donné du désinfectant Laughing
Nefria est une centenaire. Des types comme Brio, elle en a connu, et des pires, alors elle est parée et ne se démente pas face à lui. Quant à ce dernier… peut-être va-t-il enfin se rendre compte que tous les Maîtres du Temps ne sont pas aussi fourbes que Tropy !

Comme je l’ai dit à Aku Uka un peu plus haut, l’obsession de Tropy envers Nefria est un peu plus profonde qu’elle ne vous le parait pour l’instant.
Brio l’a expliqué à la fin du chapitre : Tropy a réussi à créer un poison qui neutralise complètement les Maîtres du Temps à l’instar de la découverte de Cortex avec l’électricité dans le tome 1. Sauf que c’est plus foudroyant (quel jeu de mot !). Nefria était complètement paralysée autant d’un point de vue physique que mentale ainsi que ses capacités spatio-temporelles. Elle ne pouvait pas le prévoir, et elle n’a pas pu réagir rapidement comme lui avait conseillé les « Temps Eternels ». C’est pour ça que dans la fuite des égoûts, elle sentait son pouvoir diminuer progressivement : c’était le poison de Tropy, mais la quantité n’était pas assez puissante pour avoir un effet immédiat.

Je vais te dire ce que Brio a ressenti en voyant Nefria à la merci de Tropy : il a flippé pour sa survie et il était complètement choqué qu’il soit là ^^ En gros, il n’en avait cure de la « sorcière » (c’est moche, t’es trop méchant Brio ><).
Décidemment, la complicité Nitrus/Coco a du succès ! J’ai plutôt intérêt à la maintenir Shocked

En fait, la réplique de Coco n’a pas eu l’effet voulu… Comme Tropy veut engrosser Nefria, la marsupiale pensait le perturber en lui disant qu’elle était déjà enceinte de Crash. Sauf que ça l’a rendu trop fou…
Tropy ne la tuera pas s’il découvre que Nefria est toujours vierge !

Ça sera expliqué en temps et en heure pourquoi Nina refuse la greffe. Cortex n’est pas stupide, bien au contraire. Que peut-il faire face à l’organisation des Maîtres du Temps maléfiques ? Rien, il le sait bien. S’il se met Tropy à dos, il se met en danger. D'autant que c'est un super pote d'Uka Uka, son supérieur hiérarchique.
Je trouve que Cortex n’a pas assez de gestes affectifs envers Nina. Certes, c’est un méchant, mais c’est tout de même sa seule famille ! Aussi, dans le cas où la survie de sa descendante est menacée, je me suis permise qu’il lui montre à quel point il tient à elle…

Certes, Brio a été choqué de voir à quel point Nina avait les mêmes yeux de sa mère, mais il trouve qu’elle n’a reçu de Nathalia que cela. Un bien pathétique héritage alors que sa seule et unique amie est morte en accouchant d’elle. Il méprise donc profondément Nina d’être née et son oncle d’avoir laissé cette grossesse aboutir. Ils sont tous les deux responsables de la mort de son amie d'adolescence selon lui, d’où le fait qu’il veut que la jeune fille meurt.

Je ne suis pas fière de te donner des insomnies ! Mais je suis heureuse de faire ton bonheur avec mes chapitres !!
Ton commentaire m’a beaucoup ravie ! J’ai pris énormément de plaisir à le lire et il m’inspire autant que celui d’Aku Uka ! Encore merci !!

Je répondrai à toutes les questions que tu poses, du moment que ça ne fait pas trop de spoils pour te réserver encore pleins de belles surprises Wink
avatar
Sanephar
Vétéran
Vétéran

Messages : 1207
Date d'inscription : 09/01/2011
Age : 28
Localisation : Picardie

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Crash Bandicoot : Beyond Good and Evil - Chapitre 7.5

Message  Sanephar le Lun 26 Mar - 19:40

CRASH BANDICOOT : L’EQUILIBRE

Partie 1 : Les Gardiens de l’Equilibre


Tome 2 – Crash Bandicoot : Beyond Good and Evil


Chapitre 7.5 En toute amitié


Quand nous nous rendons compte que faire le mal nous procure un plaisir inouï, on ne s’attend pas à aimer. Quand cela arrive, nous découvrons que nous avons un cœur… Nous sommes alors prêts à tout pour être l’objet d’adoration de l’être aimé et paradoxalement, nous pouvons alors faire preuve d’une malveillance encore plus noire pour y parvenir... "
(Uka Uka – Sorcier millénaire de l’Archipel)

24 janvier 2012,

Nefarious Tropy buvait son alcool préféré issu de la septième dimension dans un verre à pied tout en regardant les flammes danser dans son immense cheminée. Il arrêta sa contemplation et se repositionna plus confortablement dans son fauteuil à pied en velours rouge, tout en jetant un œil à Uka Uka qui contemplait le jardin extérieur de l’immense manoir dans lequel il avait été invité.

- C’est à votre goût ? demanda le Maître du Temps, un petit sourire au coin des lèvres.
- Non. Je préfère les végétations plus exotiques.
- Venant d’un sorcier qui a vécu dans un archipel tropical il y a trois millénaires, je m’en serais douté.
- Pourquoi m’as-tu fait venir ? questionna le masque de sorcier en se tournant vers son ami.
- Pour régler un problème de taille.
- Tu rencontres une difficulté dans ton plan pour asservir une nouvelle fois le Temple ?
- Non, de ce côté, tout va bien. C’est plus pour parler d’un conflit qui s’est déroulé durant la bataille précédente au Temple. Est-ce que vous pensez vraiment que je n’aurais pas remarqué votre manège avec le docteur Cortex ?
- Je ne vois pas de quoi tu parles.
- Allons, allons… entre vieux amis, on ne se ment pas ! Vous lui avez ordonné à plusieurs reprises de mettre un terme à la vie de Nefria. Je veux savoir pourquoi maintenant.

Le masque de sorcier resta silencieux de très longues secondes qui parurent une éternité aux yeux du Maître du Temps des Ténèbres. Pendant ces interminables secondes, Tropy se demanda s’il ne devait pas en venir à son plan de secours et contraindre son ami à parler…

- Je l’ai fait pour ton bien, répondit le sorcier.
- Mon bien ? Je suis flatté de bénéficier de votre générosité mais développez. Qu’entendez-vous par cela ?
- Cette garce t’a mené à ta défaite. Si tu l’avais tuée, elle n’aurait pas fait appel à sa puissance.
- Vous êtes un hypocrite.
- Quoi ? gronda Uka Uka, l’insulte faisant sortir de la fumée rouge autour de lui, et son aura maléfique se fit encore plus palpable.
- Vous avez aussi désiré une femme avant moi. Votre sœur, Oni Oni. Pardonnez-moi de ne pas égaler votre noirceur en prônant l’inceste, mais vous êtes mal placé pour me faire une leçon de morale !
- J’en ai fini avec elle.
- Uniquement parce qu’elle est morte pour aider Aku Aku. J’étais là quand elle s’est immolée pour invoquer Ten’laïhi . J’ai vu la souffrance sur votre visage…
- Et alors ?
- Alors vous ne l’avez pas oubliée. Si elle était encore vivante, vous feriez tout pour l’obtenir, comme je veux obtenir Nefria.

Uka Uka s’enferma de nouveau dans un silence à mesure que sa colère diminuait brutalement. Son vieil ami avait marqué un point. Chercherait-il à apprivoiser sa sœur cadette si elle avait été encore en vie ? Voilà des siècles qu’il ne s’était pas questionné à ce sujet. Oni Oni était morte en s’opposant à lui. C’était son choix et il l’aurait bien ressuscitée juste pour le lui faire regretter.
Etait-ce également pour cela que le masque de sorcier refusait que Tropy obtienne ce qu’il n’avait pas eu ? En capturant Nefria, en faisant d’elle ce qu’il voulait, il réussissait là où lui avait échoué, voilà de cela trois millénaires...

Musique : Fate Stay Night - Kono yo Subete no Aku
http://www.youtube.com/watch?v=rvTpZgiw5Rc

- Dois-je comprendre que j’ai raison ? insista le Maître du Temps des Ténèbres, un petit sourire au coin des lèvres.
- Et alors ? répéta Uka Uka.
- Alors pourquoi faites-vous cela ?
- Parce que je refuse qu’autrui possède ce que je n’ai pas eu.
- Je m’en doutais. J’imagine que vous allez continuer de me mettre des bâtons dans les roues.
- Non.
- Non ?! s’exclama son ami, surpris.
- Non. Mon attitude est indigne et puérile. Mais aussi au regard de notre amitié, même si tu l’as mérité. Notre précédente défaite est entièrement ta faute ! Capture Nefria. Traite-là avec l’égard qu’elle mérite pour nous avoir résisté. Soumets-là aux forces du Mal…
- Vous pouvez compter sur moi !
- Mais tue-la si jamais elle menace notre victoire, termina le masque de sorcier, non sans être agacé d’avoir été coupé.

Tropy se garda bien d’avouer qu’il avait voulu la tuer dans le clocher du Temple, une fois que Nefria avait rejoint Crash et sa clique, et qu’il avait échoué. S’il avait avoué ce fait, nul doute qu’Uka Uka serait revenu sur sa décision. Mais histoire d’assurer la coopération du masque…

- Nefria est d’une puissance inattendue. Elle parviendra sûrement à atteindre le niveau d’Asaki ou de la Prêtresse du Temps.
- Ou d’En’Salen.
- C’est différent, vous le savez ! En’Salen est un esprit élémentaire.
- Je n’ai pas la même définition. Les Sorciers Elémentaires sont des démons emprisonnés dans une enveloppe humaine qui limite leur pouvoir. Pour moi, En’Salen est comme eux.
- Il y a une nuance, toutefois. En’Salen a choisi d’intégrer une enveloppe humaine déjà existante. Autrement dit, dans un corps, il y a deux âmes : celle de l’humain d’origine et celle d’En’Salen.
- Tu es en train de me dire qu’il y a trois milles ans, quand En’Salen s’est allié à mon frère, la fille qui se faisait appeler Leï’Hora n’était pas une fausse identité ?
- Non. C’était une Manipulatrice du Temps née chez les Mayas.
- J’avais déjà une aversion pour ces femmes usant de dons spatio-temporels…

La menace était subtile, à peine dissimulée. Si Uka Uka en avait la possibilité, il tuerait Nefria comme il avait voulu le faire avec Leï’Hora et En’Salen.

- Ce que je voulais dire, avant que vous ne dériviez sur En’Salen, c’est que cette puissance pourrait servir vos intérêts.
- Nefria ? renifla avec mépris le Sorcier millénaire comme si prononcer ce nom entachait toute chose.
- Si elle continue à gagner en pouvoir, elle pourrait bien être capable de ressusciter Oni Oni…

Pour la première fois depuis plusieurs années, Tropy vit son ami écarquiller les yeux de surprise avant de reprendre son air impassible. Mais le trouble animant le sorcier était palpable. Le Maître du Temps sut qu’il avait fait mouche. Si cela permettra à Nefria de ne plus craindre les foudres du masque de sorcier, c’était autre chose…

- Ressusciter… ma sœur…
- Qu’en dites-vous ?
- Que c’est impossible.
- Ah oui ? Qu’est-ce que vous en savez ?
- Elle n’aurait pas assez de force pour ramener une vie perdue il y a trois millénaires. Ce que je comptais déjà faire qui plus est !
- Comment ?!
- Je vais fusionner mes pouvoirs avec ceux de mon misérable jumeau. J’aurai une puissance magique presque infinie !! Il ne me reste qu'à trouver le sort interdit qui ramènerait ma sœur d’outre-tombe mais… tu le connais, n’est-ce pas ?
- Non. Pas moi. C’est Nefria qui le connaît.
- Tu es en train de me dire qu’une gamine née il y a un siècle connaît un tel sort alors que toi qui as trois millénaires d’âge l'ignore ? C’est une plaisanterie ?!
- Nefria est l’unique descendante directe de la Prêtresse du Temps, Yuki, mais également de Sabraac et d'Asaki.
- Je le sais déjà.
- Ce que vous ignorez, c’est que l’âme de la Prêtresse du Temps a été fractionnée en trois parties… dont l’une d’elle migre de descendant en descendant.
- La gamine que tu convoites possède l’âme de Yuki ?
- Parfaitement. Vous le savez, la Prêtresse du Temps a non seulement les faveurs du Sablier, mais aussi des connaissances de Shaman…
- Intéressant… Mais je ne suis pas convaincu.
- Souvenez-vous de la résurrection d’Asaki. C’est la sœur de Nefria qui l’a ramené à la vie en invoquant le Sablier du Temps. C’était donc elle qui possédait le fragment d’âme de la Prêtresse du Temps. A sa mort, celui-ci s’est logé dans le corps de Nefria.
- Pure supposition.
- Ah oui ? Alors laissez-moi vous raconter ma dernière entrevue avec ma farouche rivale. Elle voulait me poser quelques questions dont Asaki et Aku Aku ont refusé de répondre…

Nefarious Tropy ne manqua pas de voir l’intérêt luire dans le regard ambre du masque de sorcier maléfique. Il lui expliqua alors que la Maîtresse du Temps l’avait appelé pour le questionner sur En’Salen, en omettant toute fois de dire qu’il s’était fait berner par la demoiselle. Celle-ci avait usé de ses charmes pour l’endormir et il s’était retrouvé ligoté à son réveil. Dès lors, il s’était promis de ne plus se laisser duper par Nefria, et de lui rendre la monnaie de sa pièce un jour prochain.

- Très intéressant… Que lui as-tu répondu ?
- Rien, naturellement. Je n’allais pas lui offrir des réponses sur un plateau d’argent !
- Ainsi, il me faut trois pièces importantes pour parvenir à mes fins.
- Si je vous suis bien, votre frère jumeau Aku Aku pour sa magie, Nefria pour la connaissance du sort de résurrection et…
- Un corps capable de supporter la magie bienveillante et maléfique, et suffisamment fort pour héberger autant de magie.
- Un Intermedium, donc.
- Avec ces trois éléments, je pourrais enfin ramener Oni Oni !
- Et vous régnerez avec elle sur la Terre tandis que je gouvernerai l’espace-temps avec Nefria en prime. Une petite question… que comptez-vous faire de Cortex à la fin ?
- Le tuer… pour toutes ses défaites passées.
- Et son insupportable nièce ?
- Si tu cherches une esclave, je te la laisse. Sinon je lui laisserai une autre chance pour faire ses preuves.
- Vous êtes trop généreux… Donnez-la-moi en esclave pour que je lui fasse payer son insolence !
- A ta guise. Mais avant de parler de cet avenir-là, concentrons-nous sur la prise mutuelle du Temple et de la Terre. Après, nous verrons pour le reste…
- Il me tarde d’être à la fin.
- Tu as toujours été impatient, Nefarious. Mais je dois avouer que je n’ai jamais été aussi pressé qu’aujourd’hui. Même les trois milles ans d’emprisonnement ne me sont pas parus aussi longs !

Les deux compères rirent de concert, le Maître du Temps se voyant déjà régner sur le temps en satisfaisant ses pulsions sadiques sur Nefria, et le Sorcier rêvant de gouverner enfin sa Terre natale en soumettant sa sœur rebelle. L’aboutissement du Mal absolu.

Notes d’auteur :
- Bon, allez, les méchants ne sont pas juste bons à se tirer dans les pattes, préparer des plans maléfiques pour les louper après ! Uka Uka et Tropy sont deux potes dont l’amitié est vieille de trois milles ans. J’ai voulu mettre ce côté en avant pour montrer que les méchants ne sont pas que des loups entre eux, même si ces deux-là se font quand même des vacheries (c’est les joies du Mal xD).
- Pas mal de petites références au tome 2 « La Grande Guerre du Bien et du Mal » de la deuxième partie. Ces références ne sont pas là pour frustrer ou perdre les lecteurs mais plus pour les intriguer et commencer à parler d’eux avant qu’ils n’apparaissent réellement dans la deuxième partie.

Bonus - Blabla sans queue ni tête – Interchapitre 7.5
Dans une pièce sans fenêtre avec pour seul mobilier une chaise sur laquelle Aku Uka est ligoté en dessous d’une lampe, le jeune lecteur se demande pourquoi a-t-on voulu le kidnapper si sournoisement…
Nefria : Dis-nous comment tu t’y prends pour que l’auteure cède à tous tes caprices.
Aku Uka : Et c’est une personne du Bien que l’auteure avantage qui me demande ça !!
Nina, sortant de l’ombre : Non, non, je suis aussi intéressée par les réponses alors je suis venue… Et puis Nefria m’a dit qu’elle voulait tester une nouvelle méthode d’interrogatoire avant celle de Tropy.
Aku Uka : Je sers de cobaye ?! Bon sang !
Nefria, en déboutonnant son chemisier : Tu as tout à fait raison.
Nina & Aku Uka : Mais qu’est-ce qu’elle fait ?!
Nefria, les joues roses : Et bien, je teste ma nouvelle méthode d’interrogatoire que j’ai imaginé pour Tropy.
Nina, enthousiaste : Délire ! Tu vas le mettre à genou avec ça ! Depuis le temps qu’il rêve de…
Aku Uka, rouge de gêne : Mais pour-pour qui tu-tu me prends ?! Si-si tu crois que je-je parlerai, tu te-te trompes !!
Radar, les yeux brillant d’une lueur sadique : Je pense qu’il faut lui retirer le pantalon pour voir si ta méthode fait de l’effet.
Aku Uka : Pourquoi tu m’abandonnes à mon triste sort, toi Sad
Coco, soupçonneuse : On dirait que tu as pratiqué cette torture toute ta vie !
Radar : seulement sur les cobayes que j’ai trouvé pour Nefria. Sauf que…
Aku Uka : C’est toi la commanditaire de mon enlèvement en plus ?! Shocked
Nina, ignorant le prisonnier : Sauf que quoi ?
Nefria, soupirant : impossible, je n’y arriverai jamais !
Radar : Sauf qu’elle ne parvint jamais à dépasser le troisième bouton.
Nina : Et ben, ça promet pour l’interrogatoire de Tropy.
Aku Uka : Sauvé ><
Coco : Que fait-on de lui ?
Radar : Je propose qu’on fasse courir la rumeur comme quoi qu’il a fait des avances à Nefria pour que Crash et Tropy lui tombent dessus !
Aku Uka : Ou pas…
La porte s’entrouvre soudainement, et une main gantée de noir dont l’avant-bras était recouvert d’une manche verte lança un fumigène. Quand la fumée fut dissipée, Aku Uka avait disparu…
Nina, blasée : Je suis venue pour rien…
Radar : J’y crois pas !! Il méritait d’être davantage puni après ce qu’il m’a fait au blabla de l’interchapitre 6.5 !!
Nina, sceptique : tu es sûre qu’il n’y a que cette raison ?
Radar : Non, Sanephar l’a choisi comme second bêta-lecteur.
Coco, en soupirant : C’est beau la solidarité entre bêta-lecteurs.

Correction effectuée principalement par Aku Uka et secondé par Radar
avatar
Sanephar
Vétéran
Vétéran

Messages : 1207
Date d'inscription : 09/01/2011
Age : 28
Localisation : Picardie

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fanfiction] Crash Bandicoot : Beyond Good and Evil

Message  Cora Bandicoot le Mar 27 Mar - 15:25

OUAH,il n'y a pas d'autre mot à dire:OUAH.Je...je suis vraiment épatée,j'arrive à peine à écrire.Ce chapitre m'a coupée le souffle,plus que les autres fois.

La première chose qui m'a fait réagir,c'est quand Tropy à questionné Uka Uka sur son ordre adressé au Docteur Cortex pour l'opération "Supprimer Nefria".Je dois avouez que sur le coup j'ai eu peur pour mon scientifique préféré.

La seconde chose qui m'a surprise,c'est quand Tropy a commencé à parler d'Oni Oni et qu'il a dit que quand elle s'était immolée,Uka Uka a souffert.Je croyais cela impossible,je pensais qu'il n'avait aucun coeur et je ne l'ai pas cru quand il a dit qu'il aimait sa soeur.Je n'ai pas arrêtée de dire à voix haute dans ma chambre:C'est impossible,pas lui,c'est impossible.

La troisième chose qui m' a intrigué,c'est cette Histoire d'En'Salen et de LeiHora,je dois avouez que là je n'ai pas tout compris.

(Euh,je crois que je vais arrêter avec les premiers,second,troisième,ça commence à énerver).

Réssuciter Oni Oni,oui,c'est une bonne idée,euh...mais je ne suis pas d'accord avec la façon dont nos deux méchants veulent si prendre.Aku Aku essaiera surement de s'opposer à son frère,Nefria...mais laisser la tranquille à la fin,d'accord elle est très puissante,mais elle a le droit de vivre tout de même et quand à l'Intermedium qu'il veulent utiliser,nous n'en connaissons que deux:Crash,mais la place de l'âme est déjà prise et Nina,mais il ne le savent pas à part Nefria et N.Trance.En connaissent-ils un autre ?

Ahahaha,ça m'a bien fait rire que Tropy ne parle pas de la façon dont il s'était fait stupidement berné par Nefria qui voulait obtenir des réponses,pris à son propre jeux.Oh,la honte,j'en ri encore.

Non,Non et Non,il est absolument hors de questions que Cortex meurt et que Nina servent Tropy.Lui,est mon personnage masculin préféré et elle,mon second personnage féminin préféré.Ah non,je porterai plainte contre l'auteur si ça se produit.Si tu voulais me faire peur et/ou me mettre en colère Sanephar,félicitation,c'est très réussit...trop même!Aku Uka,dit moi que tu es d'accord avec moi!

Ohoho,quel Blabla osé,j'ignorais l’intérêt de Aku Uka pour Nefria (d’ailleurs à mon avis........il aurait dû se laisser faire).La présence de Coco et de Nina m'a fait rire,ont dirais que toutes les filles de l'histoire sont présentent,même Radar était là (elle est toujours aussi en forme).Heureusement pour Aku UKa que N.Brio soit arrivé à temps,il est sauvé (une manche verte et une main gantée noir,je pense tous de suite à N.Brio).A d'ailleurs, FÉLICITATION AU NOUVEAU BETA/LECTEUR DE SANEPHAR.Je suis sur que tu feras un excellent travail Aku Uka.

Bref,encore bravo à l'auteur qui s'est surpassée et à son nouveau béta/lecteur.Une équipe d'enfer!
(Euh,par contre pour l'avenir des Cortex,va falloir qu'ont causent).
avatar
Cora Bandicoot
Vétéran
Vétéran

Messages : 1080
Date d'inscription : 23/01/2012
Age : 21
Localisation : Lille

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fanfiction] Crash Bandicoot : Beyond Good and Evil

Message  Aku Uka le Jeu 5 Avr - 19:17

(*Entre en déboulant dans le salon du forum, haletant avec peine, devant le regard à la fois rassuré et impatient de Sanephar et Cora, qui se lèvent brusquement de leur fauteuil respectif en se demandant où Aku Uka avait bien pu filer, imaginant le pire comme au sujet de la disparition soudaine de Vinx)
Je suis (pff') sincèrement (arf') désolé les filles de m'être (pffou') absenté aussi longtemps du-du forum. Vous n'imaginez pas les supplices que-que l'on m'a fait subir ces deux dernières semaines à la fac ! A côté, ma torture infligée dans la scène du blabla paraissait pour une séance de détente. Je n'ai jamais autant croulé sous les leçons depuis le début du semestre !
Aussi, permettez-moi de-de reprendre mon souffle avant de me lancer dans le commentaire ! Arfff

Très bon interchapitre que j'ai eu le plaisir de relire avec la même délectation que lors du moment où je l'ai corrigé (en passant, il faudra me signaler les fautes que j'ai soit-disant laissé derrière moi et que Radar s'est empressée de te rapporter ; non pas pour que j'aille en personne venir lui tordre le cou pour sa discrétion légendaire mais pour voir exactement le passage où je me suis planté : pour un bêta-lecteur qui vient juste d'être embauché, ça la fout bien ! --').

Comme je te l'ai déjà fait remarquer dans mon petit commentaire, ce fut une joie de pouvoir contempler la complicité émanant entre les deux êtres maléfiques millénaires. Depuis le temps où je souhaitais voir apparaître un petit passage retraçant l'amitié tant renommée de Uka Uka et de Tropy, on peut dire que j'ai été servi copieusement ! Smile
Mais on voit tout de même que malgré leur bonne entente, ils ne peuvent s'empêcher de s'envoyer à la figure de petites vannes piquantes à souhait, que l'un interprète parfois comme de véritables insultes (Uka Uka) tandis que l'autre se délecte entièrement de pouvoir faire tourner un peu en bourrique le masque maléfique (ce cher N.Tropy où j'apprécie de plus en plus le fait qu'il "prenne le dessus" sur Uka Uka en lui révélant certains secrets qu'il ignorait complètement alors que l'on avait toujours l'habitude de voir le masque tirer les ficelles). J'apprécie tout particulièrement ce changement et le langage soutenu et chevaleresque de Tropy me fait aimer encore plus son personnage.
Au passage, j'ai visualisé le manoir dans lequel il se trouvait et je dois dire qu'il doit tout simplement être Ma-jes-tu-eux ! Uka Uka manque cruellement de goût sur ce coup-là !

Cet interchapitre nous en apprend beaucoup sur la véritable personnalité de Uka Uka. On voit que derrière sa carapace de sorcier au coeur démoniaque, cruel et froid se cache une sorte de remords et de peine à l'égard de la perte de sa soeur. Le passage mentionnant l'éventuelle résurrection de Oni-Oni a créé comme un intense chamboulement dans l'esprit de l'esprit (Woaf ! Elle est bonne celle-là ! xD) et on réalise à ce moment que ce qu'il éprouvait envers Oni-Oni était bien plus important que ce que l'on pouvait imaginer. J'ai presque ressenti de la peine pour lui (Après tout c'est mon idole et y'a pas de raison que je sois triste envers mon masque favori, non mais !!)

Eliminer Cortex et réduire Nina en esclavage, ça va pas non ???!!! (Satisfaite Cora ? ^^)
D'autant plus qu'ils font également partie de mes personnages préférés. Raaah, je ne sais qui défendre entre mon masque favori qui m'éblouira toujours avec sa cruauté légendaire ou me retourner contre mon maître et prendre le parti de Cortex et de sa nièce ?
Il va me falloir jouer de ruse pour le convaincre de les laisser tranquilles... Je sais ! Je vais lui demander de me les livrer afin d'en faire mes esclaves personnels ! Comme ça, ils resteront en vie et je continuerai à m'attirer les faveurs de mon Seigneur divin ! Mouahahahaha, ce que je peux en avoir là-dedans ! Razz
J'ai également retrouvé dans Uka Uka un sentiment dans lequel je me suis reconnu, tu auras compris lequel j'imagine Sanephar : celui où il avoue à Tropy qu'il refuse de voir quelqu'un vivre un bonheur qu'il n'a pas eu l'occasion de profiter lui-même. Wink

Un autre point positif dans tout ça, c'est qu'on sait maintenant comment Oni-Oni est morte ! ^^
Ca n'en avait pas l'air comme ça mais cette histoire me tracassait sérieusement et il me tardait d'en apprendre plus sur les véritables raisons de sa mort : certes, cela reste encore flou mais on commence à découvrir la fin tragique qui a tant bouleversé les masques jumeaux. Espérons en apprendre davantage d'ici les prochains chapitres...

Le passage où Uka Uka fait mention d'un Intermedium se rattache au chapitre où il demande à quelqu'un (N.Tropy si je ne m'abuse) de ramener Crash Bandicoot, n'est-ce pas ? Je comprends maintenant pourquoi il tenait tant à s'en procurer un : enfin un interchapitre où plusieurs secrets sont révélés !! xD

Comme cela fait une bonne quinzaine de jours que j'ai lu cet interchapitre et comme je n'ai pas beaucoup de temps encore une fois, je te mentionnerai les derniers détails sur MSN si le souvenir me revient. Entre les cours éreintants et la lourde fatigue qui s'ensuit, c'est un exploit de pouvoir déjà rédiger un commentaire assez complet. x)

Pour ce qui est du Blabla, je dois t'avouer Cora que j'ignorais également ces puissants sentiments envers Nefria ! xP
Mais c'est bien sûr !!!! Comment n'ai-je pas pu reconnaître cette main gantée de noir et cette manche verte correspondant à mon bienfaiteur vénéré Nitrus Brio ?!! Qu'il soit béni, je lui dois une fière chandelle sur ce coup-là, j'allais presque commencer à rougir devant tout ce petit monde féminin ! xP
Juste une question : comment ai-je pu me faire enlever par un tel groupe d'incompétentes, sachant que l'une est coincée des jambes jusqu'au cou, que les deux autres sont ennemies jurés et que la dernière n'est qu'une pauvre innocente écrivaine ? xD
Vinx, un conseil, ne traîne pas avec ces filles démoniaques ; Brio m'a tiré d'affaire mais je ne tiens pas à mettre en danger ma survie et surtout ma dignité pour venir te sauver ! Je t'aime bien mais là, ça sera chacun pour soi ! ^^
Quant à Radar, j'en fais mon affaire (*Dit-il en faisant craquer ses phalanges)... il y'a un bêta-lecteur de trop dans cette saga. Elle va regretter ce qu'elle aura voulu me faire subir dans ce Blabla...

(*Musique stridente de suspense
... Suite au prochain épisode ! ^^)
avatar
Aku Uka
Vétéran
Vétéran

Messages : 1244
Date d'inscription : 06/01/2011
Age : 23
Localisation : Lot-et-Garonne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fanfiction] Crash Bandicoot : Beyond Good and Evil

Message  Sanephar le Ven 6 Avr - 22:06

Cora Bandicoot Arrow Comme j’ai déjà répondu à ton commentaire, je vais répondre à la réponse de ma réponse de ton commentaire (t’as suivi ? xD). Bref, je réponds à ton avant-dernier message privé !

Pour ma part, Tropy va plutôt voir Uka Uka que Cortex, non parce que ce dernier est deuxième sur l’échelle hiérarchique, mais parce que c’est le masque de sorcier qui est le commanditaire du meurtre de Nefria. Si cela avait été inverse, le Maître du Temps aurait directement été voir le scientifique (et m’est d’avis qu’il n’aurait pas été aussi poli et sympathique…).

Bingo ! C’est le thème de cette saga : l’ambiguïté du Bien et du Mal qu'on pourrait, effectivement, comparer au symbole du Yin et du Yang (tu dois aimer les Veilleurs qui arborent ce symbole sur leurs vêtements.).
C’est moche l’inceste, je te l’accorde, mais tu verras que dans cette saga, ça peut être beau…
J’ai bien aimé ta phrase « l’amour est universel ». C’est tout à fait ça : même au sein du Mal on peut aimer. La preuve, il y a l’amour que l’oncle Cortex porte à sa nièce et Dindodile à sa protégée, la vénération de N.Gin pour son supérieur, l’amitié entre Tropy et Uka Uka, l’amour de ce dernier pour sa sœur…

Je vais t’avouer un secret : je suis fière d’avoir inventé le prénom « Leï’Hora », moi aussi, je le trouve beau I love you Vu le personnage, il fallait que ça en jette.

Crash est pourtant la cible idéale pour Uka Uka ! Il cherche son frère et un Intermedium et en attrapant le marsupial, il fait d’une pierre deux coups !
Pour Nina, elle est mise de côté pour deux raisons particulières dont tu peux déjà deviner. Quant aux Veilleurs… je ne dis rien !

Je te laisse veiller sur les Cortex alors Wink

Et oui ! Brio est un chimiste et Aku Uka un apprenti chimiste. Normal que le maître sauve son élève Cool Et ne t’en fais pas, tu auras ta place le moment voulut dans les Blabla !

Merci pour ton commentaire et tes réponses, et de féliciter également mes bêta-lecteurs.

Aku Uka Arrow En fait... j'ai prévenu Cora que tu étais surchargé et j'ai répondu à son commentaire par message privé, du coup, on ne s'inquiétait pas, on patientait sagement ^^'
Un peu de courage, les vacances arrivent bientôt !!

Je te renverrais le fichier avec les fautes que Radar a signalé en rouges, mais ça sera à toi de chercher quelles sont les tiennes et les siennes.
T'inquiète, je n'ai connu aucun bêta-lecteurs parfaits ! Tes prédécesseurs laissaient tous passer des fautes.

C'est short quand même de trouver le juste milieux dans l'amitié entre Uka Uka et Tropy. Une amitié vieille de trois millénaires, ça doit être quelque chose ! Sauf qu'ils sont méchants alors il faut tempérer leur "affection". La galère ! Heureusement, j'ai un peu d'expérience dans ce domaine (merci les Veilleurs !).
Attends de voir leur rencontre dans le tome 2 de la deuxième partie alors, tu seras encore plus servi copieusement (même si c'était plus bancal leur lien à ce moment là...).
Radar m'avait fait remarquer que Tropy prenait même trop le dessus sur Uka Uka. Elle n'a pas tort, mais l'homme bleu est quand même le Maître du Temps des Ténèbres. S'ils s'affrontaient, je ne sais pas s'il y aurait un vainqueur tant leurs forces sont du même niveau.
J'adore les méchants chevaleresques. C'est la grande classe ! Mais... Uka Uka aussi est chevaleresque. A sa manière, je te l'accorde Laughing

Je dirais plus qu'Uka Uka a des goûts différents de son ami ! Razz

Comme disait Cora, l'amour est universel et Uka Uka n'y échappe pas. Et puis... c'est tellement malsain (tellement Uka Uka Twisted Evil ) qu'il aime plus que de raison sa propre soeur. L'amitié de Tropy mise à part, c'est la seule personne qu'il affectionne vraiment.
Tu sauras tout sur le passé d'Oni Oni avec les tomes 2 & 3 de la deuxième partie, mais également à la fin du tome 2 & 3 de la première partie. Laisse-moi te dire que la Prêtresse de Ten'laïhi n'a pas fini de t'étonner...

Je ne suis pas sûre que Cora sera d'accord pour que tu réduises toi-même en esclavages ces persos favoris ! C'est pas pire, mais c'est pas mieux !
Oui, c'est vrai que j'aurais dû y penser que tu t'idenfierai à ce sentiment qu'Uka Uka avoue. Mais il a plus de sagesse que toi : il finit par trouver que c'est ridicule de penser cela, et envisage même d'aider Tropy à parvenir à ses fins (pauvre Nefria...).
Effectivement, c'est au chapitre 4 que Uka Uka demande à Tropy de lui ramener Crash. Cela fait donc suite à la conversation de l'interchapitre que tu viens si gentiment et admirablement de commenter, et pour lequel je te remercie grandement ! Je ne trouve pas qu'il y ait d'oublis, mais si tu en remarques, tu sais où me trouver Laughing

Nefria est peut-être d'une pudeur sans nom, mais elle est une Maîtresse du Temps. Que peux-tu faire pour lutter contre ça ? Nina a des mains bionique, Coco pratique plusieurs arts martiaux et Radar est la plus sadique des quatre ! Mais je ne comprends pas pourquoi tu dis que Radar est une innocente écrivaine. Elle est loin d'être innocente et c'est pas une écrivaine xD
Tu sauras ce qui est arrivé à Vinx dans le prochain Blabla... que j'ai oublié de t'envoyer avec l'interchapitre 8.5 au fait Embarassed Laughing

Pas de fight entre mes bêta-lecteurs ! J'ai besoin de vos talents pour mes chapitres !!
avatar
Sanephar
Vétéran
Vétéran

Messages : 1207
Date d'inscription : 09/01/2011
Age : 28
Localisation : Picardie

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fanfiction] Crash Bandicoot : Beyond Good and Evil

Message  Cora Bandicoot le Dim 8 Avr - 19:14

Youpi.Aku Uka est revenu.Tu nous a manqués,tu sais.Ont commençais à s'ennuyer Sanephar et moi sur le forum.Je suis contente que tu sois de retour (et que tu ais survécu à tes semaines de supplices infernales,c'est bien ça ?).

Oulala.Attention Sanephar,un chien enragé nommé Aku Uka à été lâché,il parait qu'il cherche son steak qui s'appelle...Radar.Un combat entre béta/lecteurs,ça risque de saigner,il faudra bien les surveiller.

A,au fait,mon cher Aku UKa (dit-elle d'une voix mielleuse,avec un sourire malicieux),il est vrai que je suis contente que tu sois contre la mort de Cortex et la mise en esclavage de Nina,mais..........IL EST HORS DE QUESTIONS,ET JE DIS BIEN HORS DE QUESTIONS QUE TU SOIS LEUR MAÎTRE POUR T’ATTIRER LES BONNES GRÂCES D'UKA UKA,ET LA SOLIDARITÉ ENTRE COMMENTATEUR ALORS ?SI TU LE FAIS (ET JE SUIS SÉRIEUSE) JE TE FAIT SUBIR LE MÊME SORT QUE JE RÉSERVE AU MASQUE SORCIER ET AU MAÎTRE DU TEMPS MALÉFIQUE S'ILS LE FONT.(Un petit aperçu de leurs sentences un peu plus bas).

(Laisser moi une minute pour reprendre mes esprits,j'ai un sacré mal de crâne à force de crier).

Toujours pour Aku Uka (euh,je ne suis pas en colère là):Par rapport au Blabla,je suis désolé d'avoir mal jugée tes sentiments envers Nefria,je dois avouer que j'ai un peu lu de travers.Mais...,comme la dit Sanephar,tu as tort de dire que tes kidnappeuses sont des incompétentes,cette-dernière (je parle de Sanephar) t'as d'ailleurs montrer que tu te trompais.Et si je ne m'abuse c'est plutôt toi qui t'es fait avoir.

Pour Sanephar:Répondre au commentaire,d'un commentaire que j'ai envoyé...,non que tu as envoyé...euh.Non,je rigole,j'ai compris.

Ah,je comprend mieux maintenant pourquoi Tropy est allez voir Uka Uka au lieu de Cortex,je dois admettre que je pensais que c'était une question de hiérarchie.Et je te bénis que ce sois le sorcier maléfique qui ais organisé l’assassinat de Nefria,tu as sauvé le Docteur Cortex,je t'en suis très reconnaissante.

C'est vrai que j'aime bien les Veilleurs,ont a apparemment le même amour pour ce symbole mystique.Ça me fait plaisir que tu aimes ma phrase,j'ai toujours considérée que les deux camps ne pouvais ignorer ce si grand sentiment,ceux qu'ils ne l'ont pas ressentis au moins une fois ou qui n'ont pas de faiblesses,je considère qu'ils sont fous.

Ah d'accord,je n'avais pas compris pour l'Intermedium,il est vrai que ce serai logique de prendre Crash,par contre je ne vois pas les deux raisons pour lesquelles Nina est mise de côté,tu peux m'éclairer ?

Eh oui,je protégerais les Cortex contre n'importe qui.Tremblés Nefarious Tropy et Uka Uka,vous avez devant vous Cora Bandicoot et je te transpercerai avec ton sceptre Tropy et je brûlerai ton masque Uka Uka,si vous faite du mal à Neo et Nina Cortex!HAHAHA.(J'espère que tu as bien lu Aku Uka)

Et pour ce qui est du Blabla,j'ai hâte de voire comment je vais être,je te fais confiance sur ce point Sanephar.


avatar
Cora Bandicoot
Vétéran
Vétéran

Messages : 1080
Date d'inscription : 23/01/2012
Age : 21
Localisation : Lille

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fanfiction] Crash Bandicoot : Beyond Good and Evil

Message  Sanephar le Lun 16 Avr - 19:05

Cora Bandicoot Arrow Si mes deux bêta-lecteurs se battent, ils vont être punis. Tu n'es pas la seule à pouvoir être méchante ! Twisted Evil Je priverai Radar de lemons, et j'assassinerai ridiculement Brio dans ma fanfic pour punir Aku Uka !

La hiérarchie n'est pas une idée stupide en soi. Elle paraît même logique. Je n'ai fais que sous-entendre que Tropy s'adressait à Uka Uka parce qu'il était le commanditaire de la tentative de meurtre à l'encontre de Nefria, et Cortex un exécutant.

En fait, ce n'est pas que le Mal ne peut pas aimer, c'est qu'il montre ses sentiments autrement.
Et ceux qui ne ressentent pas l'amour ne sont pas nécessairement fous. Ça peut être une question de choix.

Alors comment te donner un indice sans te dire les réponses clairement... Réfléchis bien. Pourquoi Uka Uka ne choisit pas une Intermedium qui évolue à ses côtés ? Une proie facile. Pourquoi ne pas la prendre ? Il y a deux raisons simples qui explique pourquoi le masque de sorcier la rejette.
Inutile de relire tous les chapitres ou d'imaginer le scénario futur. Les personnages (Nina et Uka Uka) possèdent en eux-mêmes les réponses.

Le Sablier du Temps ramènera à la vie Nefarious Tropy et j'utiliserai la nouvelle apparence d'Uka Uka (celle créée à partir de "Crash Of The Titans") si tu brûles l'ancien masque (m'est d'avis que tu perds au change !)

J'espère ne pas décevoir ta confiance alors.
avatar
Sanephar
Vétéran
Vétéran

Messages : 1207
Date d'inscription : 09/01/2011
Age : 28
Localisation : Picardie

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fanfiction] Crash Bandicoot : Beyond Good and Evil

Message  Cora Bandicoot le Dim 29 Avr - 12:55

Coucou Sanephar,

Alors,le chapitre 8,il arrive quand ?
(Non,c'est bon,je rigole.Enfin,qu'à moitié...)

Oh,pour Aku Uka et Radar,je te crois sur parole.Tu peux vraiment être très méchante.Quelles punitions sévères et spéciales pour chacun d'eux.Ils reviendront vers toi en rampant pour s'excuser et te supplier de changer tes plans pour la Fanfic.

A,au fait,peux-tu me rendre un service:Ne casse mon rêve en trouvant des solutions à mes sentences pour N.Tropy et Uka Uka.Je passe pour qui,moi alors devant Aku Uka.(Ton faussement suppliant).

Et aussi,j'avais une question pour toi:Dans le futur de la Fanfic,(un futur qui j'espère n'arrivera jamais),si et je dis bien si........Crash Bandicoot mourrait,le docteur Cortex fêterait surement sa victoire et serait content,mais...es-ce qu'il ne finirait pas par le regretter ?D'accord,il n'aurait plus d'obstacle,et plus d'ennemis,mais après toutes ses années de combat,de victoires (pour les Bandicoot) et de défaites,des liens ont forcément été crées.Crash ne finira t-il pas par lui manquer ?

Ah,et avant que j'oublie,merci pour les précisions sur Nina et Uka Uka,c'est déjà plus clairs.Qu'est ce que je ferais sans toi ?


avatar
Cora Bandicoot
Vétéran
Vétéran

Messages : 1080
Date d'inscription : 23/01/2012
Age : 21
Localisation : Lille

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Crash Bandicoot : Beyond Good and Evil - Chapitre 8

Message  Sanephar le Mer 2 Mai - 13:22

Cora Bandicoot Arrow Heureusement que tu m'y fais penser, j'avais zappé (pas taper, pas taper !!).
Bon oki, je ne te casse pas ton rêve Laughing

Je pense aussi que Cortex s’ennuierait sans Crash Bandicoot, mais ils manquent tous deux de sagesse pour se l'avouer. Cela remettrait tout en question pour les deux personnages et c'est trop pénible à concevoir.
Par contre... il y a trois personnages qui sont dans la même situation que Cortex et Crash et qui ont plus ou moins la solution à ce problème. Je te laisse cogiter là-dessus Wink

Et moi, que ferais-je sans une lectrice aussi adorable que toi ?



CRASH BANDICOOT : L’EQUILIBRE

Partie 1 : Les Gardiens de l’Equilibre


Tome 2 - Crash Bandicoot: Beyond Good and Evil


Chapitre 8 : Le Mystérieux Elève et la Descendante des Fondateurs


« A partir de maintenant, je n’oublierai plus qui je suis et d’où je viens, car là est ma force.»
(Nefria – Descendante des Fondateurs du Temple du Temps)

Kanae avait les larmes aux yeux. Elle sentait bien que dans peu de temps, elle se mettrait à pleurer de frustration. Pourquoi n’arrivait-elle pas à avancer le temps sur le glaçon devant elle pour qu’il devienne de l’eau ? C’était un exercice si simple en théorie ! En pratique, il était plus complexe, surtout dans la Plaine Infinie où les lois spatio-temporelles étaient abolies et désorientaient n’importe quel Maître du Temps, alors une élève comme elle… Mais voilà, elle n’était pas n’importe quelle disciple ! Elle était celle de la Maîtresse du Temps des Lumières : Nefria. La petite fille aux deux couettes blondes se devait d’être la meilleure pour faire la fierté de sa professeure.

- Ce n’est pas grave, Kanae. Tu ne pouvais pas y arriver du premier coup !
- Si, je dois y arriver ! s’exclama la fillette, un sanglot dans la gorge.
- Faisons une pause, veux-tu ? Tu travailles depuis plusieurs heures et tu dois avoir faim.

L’estomac de Kanae poussa soudain un gargouillement approbateur, comme s’il tenait à répondre à la Maîtresse du Temps des Lumières, ce qui fit rougir de gêne son propriétaire. Elle leva les yeux vers Nefria et s’excusa timidement. Celle-ci éclata de rire et s’assit sur l’herbe verte en attrapant un petit sac. Lorsqu’elle l’ouvrit, le voile de gêne se leva des yeux noisette de Kanae pour briller de gourmandise. Elle s’assit à son tour en tailleur, en écoutant son professeure lui dire que c’était la femme du chef des Tziganes qui leur avait préparé ce panier repas.

Musique : Naruto Shippuuden - Genshi
http://www.youtube.com/watch?v=8vhZUC_ll8U

"- Ouais, cool, mais prends le sandwich avec le truc marron à l’intérieur. J’sais plus ce que c’est mais qu’est-ce que c’est bon ce machin ! Bordel, dis à ta gamine de le reposer tout de suite !! Y’en a qu’un en plus !!! »
- "Temps Eternels" ? C'est vous ? s'exclama Nefria en sursautant, incitant Kanae à suspendre sa main qui allait porter le sandwich à sa bouche.
"- Lui-même ! Vite, reprends le sandwich, allez !!"
- C'est incroyable ! Je vous entends enfin !! Euh, Kanae, est-ce qu’on peut partager ce sandwich-là ?

La petite demoiselle coupa le sandwich en deux d’un air penaud en se demandant si sa vénérée professeure était réellement en train de parler à l’artefact temporel le plus ancien et puissant qui soit, à l’exception du Sablier du Temps.

"- Pfff… T’es trop généreuse ma princesse. En tant que Maîtresse du Temps des Lumières, tu aurais dû l’avoir en entier… Ah oui, deux choses aussi... Primo, réponds-moi par pensées, sinon les gens autour de toi vont croire que tu n'es pas toute seule dans ta tête... Bon, c'est vrai que là, actuellement, c'est le cas, mais je veux dire dans le sens qu'ils vont croire que t'es schizo. Tu me suis ? Et deuxio... tutoie-moi. J'ai l'impression d'être vieux quand on me vouvoie !"

Nefria n'osa pas lui dire qu'il était très vieux, afin de ne pas le vexer. Sa création datait tout de même de plus de trois milles ans.

"- Ah et tertio... j'entends TOUT ce que tu penses."

Les joues de la Maîtresse du Temps devinrent subitement rouges et pour se donner une contenance, elle expliqua à son élève qui semblait de plus en plus mal à l’aise qu’elle était parvenue à entrer en contact avec son artefact et qu’elle lui parlait actuellement. Kanae semblait ravie au plus au point et elle exprima toute l’admiration qu’elle portait à son professeure en lui rappelant qu’elle était l’un des rares gardiens à être parvenu à ce stade. Cet exploit et l’adulation de la petite fille ne firent qu’accroître la gêne de Nefria qui la remercia avant d’avaler une bouchée de son sandwich.

"- La vache, qu’est-ce que c’est trop bon !! Pique à ta gamine le reste du sandwich !!
- Vous… tu ressens tout ce que je ressens ?! s’exclama Nefria dans ses pensées.
- Bien sûr ! Nous sommes deux esprits dans un même corps, mais je peux me « déconnecter » quand je le veux… Surtout quand tu fais des pious à l’autre poilu orange. Non, parce que moi, j’suis pas zoophile, tu piges ?
- Par le Sablier du Temps ! s’outra la jeune femme en comprenant que l’esprit de l’artefact était vraiment présent à chaque instant de sa vie.
- Non, t’es sérieuse là ? Tu te rends compte seulement là que t’es zoophile ? Et ben… t’es longue de la comprenette, toi !
"
- C’est un endroit magnifique… murmura Kanae qui n’avait toujours pas touché à son sandwich au plus grand bonheur des « Temps Eternels ». L’herbe est si verte et elle brille de paillettes dorées. Vous savez ce que c’est ?
- A vrai dire… commença Nefria qui ne connaissait pas la réponse.
"- J’vais te dire ce que c’est, moi, ma puce : des grains de sable. Lorsque le Sablier du Temps a créé cette plaine toute moche, il a voulu rendre hommage à son esprit jumeau : En’Salen.
- Alors, En’Salen est le jumeau de l’esprit du Sablier du Temps ! Comment se fait-il qu’Aku Aku connaisse son existence alors ?!!
- C’est une très longue histoire, ma belle. Et c’est pas à moi de te la raconter, mais à la plaque emplumée. J’ai trouvé ton ‘blème, ‘Ria.
- Mon problème ?
- Oui. Tu te poses pas les bonnes questions. Ceux qui peuvent voir l’herbe briller, sont les personnes bénies par le Sablier : le dirigeant du Temple, les Maîtres du Temps des Ténèbres et de Lumières, et mon gardien. Ta gamine n’est pas sur la liste. Tu vois le bug ?
"

Nefria écarquilla les yeux en regardant Kanae qui contemplait avec un sourire serein la Plaine du Temps. Un vent, normalement inexistant, apparut soudain et fit voler quelques grains brillant en direction de la petite fille et uniquement d’elle. Comme si la Plaine rendait hommage à Kanae. Qu’est-ce que cela pouvait-il bien signifier ?

***

Un jeune garçon aux cheveux bouclés rangea tranquillement ses affaires avant de se lever lorsque la sonnerie indiqua la fin des cours. Il jeta une brève œillade à la place qu’occupait normalement Nina Cortex et qui était vide depuis plusieurs jours déjà. Il n’eut pas le temps de se questionner à ce sujet pour la énième fois qu’un professeur l’interpella avec mépris :

- Ezakiel, tu es demandé dans le bureau du directeur, alors dépêche-toi !

Seuls les élèves dignes de cette école étaient appelés par leurs patronymes, en se faisant offrir le vouvoiement respectueux et la courtoisie qu’ils méritaient à leurs égards. Pour un garçon comme Ezakiel, issu d’une classe sociale basse et né dans un petit village paumé, il ne fallait pas espérer grand-chose. Il n’avait été reçu à l’Académie Maléfique uniquement pour son intelligence incroyable, et ses talents maléfiques cachés. Histoire montée de toute pièce par la Confrérie des Veilleurs, bien sûr. S’il parvenait à réussir la mission qui lui était confiée, il serait nommé Veilleur novice.

- Oui, monsieur, répondit poliment l’élève avant de sortir.

Ezakiel marcha dans les couloirs délabrés de l’école, ne se souciant pas des individus autour de lui, se demandant pourquoi il avait été convoqué. Il avait beau réfléchir, il ne voyait pas l’erreur qu’il avait pu commettre. Il s’arrêta à quelques mètres du bureau du directeur en voyant un attroupement d’élèves lui barrer la route.

- Oh mais regardez ! C’est le p’tit ange !! se moqua un garçon rondouillard.

Ce surnom lui avait été octroyé par son physique angélique, qui lui valait beaucoup de succès auprès de la gente féminine, et lui attirait la jalousie de ses semblables. En effet, Ezakiel avait des cheveux blonds tirant sur l’or, et des yeux bleus saphir, en parfaite harmonie avec son teint de porcelaine que les filles de son âge lui enviaient beaucoup. L’adolescent n’avait pas un seul bouton d’acné, ou ceux-ci était si peu visible qu’ils passaient inaperçus. Le seul élément qui contrastait avec son surnom était sa stature. Certes, sa taille était dans la moyenne, mais le jeune garçon avait de larges épaules carrées, et une musculature bien développée pour un poids tout à fait correct. Il n’avait rien de l’aspect androgyne des anges…

- Laissez-moi passer, je vous prie, ordonna avec une courtoisie ferme Ezakiel.
- Ca dépend, répondit l’élève en feignant de réfléchir… T’as de la tune pour payer ?
- Mes frais d’inscription m’autorisent à arpenter l’école à ma convenance en respectant les règles de l’établissement. Je ne vous le redemanderai qu’une seule fois : laissez-moi passer.
- C’est vrai qu’t’es un pauvre. Si tu peux pas payer, dégage !
- Non.
- Alors on va te casser la gueule !

Ezakiel s’écarta légèrement quand le rondouillard se jeta sur lui pour l’écraser. Il lui fit un croche-pied, et l’adolescent s’écrasa lourdement. Loin d’avoir fini, le jeune blond monta sur son dos et lui écrasa deux vertèbres stratégiques avant de dire :

- Si tu bouges, tu mourras ou deviendras tétraplégique.
- Q-Qu’est-ce que vous attendez vous autres ! Butez-moi ce cloporte !!

Les autres garçons sortirent des couteaux de cuisine, sûrement volés à la cantine, mais ne bougèrent pas.
Ezakiel plissa les yeux, et réfléchit à un moyen de se sortir de ce pétrin. Il pourrait toujours paralyser ce gros lourdaud qu’il bloquait, mais il serait certainement renvoyé de l’école… A moins que s’il lui casse un des os de la jambe, il ne serait que puni, et alors il pourrait s’occuper des autres garnements qui l’empêchaient de passer pour…

- Garrett Ezakiel ?

Le concerné détourna son regard de l’attroupement et le dirigea vers un homme petit et barbu. Il écarquilla ses beaux yeux saphir, en même temps que les autres adolescents de son âge.

- Oui ?
- Tu es attendu, viens.
- D’accord.

Il réajusta son uniforme scolaire avant de descendre de son prisonnier et de passer sans que les autres élèves ne lui posent de problèmes. Il entra dans le bureau et salua poliment le directeur ainsi que l’homme qui l’avait interpellé, avec un peu plus de déférence cela dit.

- Voilà, c’est le garçon qui partage entièrement les mêmes cours que votre nièce. Il est discipliné et intelligent, je pense donc qu’il pourra répondre à vos attentes, commença le directeur.
- Bien, bien… répondit l’homme barbu avant de se tourner vers l’adolescent. J’ai un service à te demander – dont je me doute que tu accepteras de remplir avec dévouement, ajouta-t-il avec une autorité sans appel.
- Quel est-il, Seigneur Cortex ?

Neo Cortex esquissa un sourire ravi. Ce garçon était d’une politesse esquisse qu’on aurait pu croire bienveillante, mais avec l’agressivité froide qu’il avait vu tout à l’heure… Aucun doute, Garrett Ezakiel était un être maléfique du genre exceptionnel comme on en voyait rarement ! Il devrait suivre le parcours de cet élève et se renseigner sur lui…

- Comme tu as peut-être pu t’en douter, Nina est souffrante et je cherche quelqu’un pour lui rapporter les cours. Je veux que tu les retranscrives entièrement et que tu lui donnes les devoirs qui seront demandés.
- Comme il vous plaira. Je vous donnerai les cours semaine par semaine, cela vous convient-il ?
- Parfait.
- Est-ce que je dois vous les apporter ? Si je puis me permettre, cela m’arrangerait de ne pas me déplacer, mais s’il n’y a pas d’autres alternatives…
- J’enverrai quelqu’un, soit sans crainte.
- Je vous remercie. Est-ce tout ?
- Oui.
- Dans ce cas, si vous me permettez, termina-t-il en regardant alternativement le directeur et Cortex, j’aimerais me retirer pour commencer ma tâche. Souhaitez un bon rétablissement à votre nièce, Seigneur Cortex.

Après l’autorisation des deux hommes, l’adolescent put partir. Profitant de la fin des cours quotidiens, il s’empressa de se rendre dans le dortoir et de commencer à recopier les cours pour Nina, de photocopier les documents annexes ou d’en demander des vierges aux professeurs. Ces derniers devaient être au courant de sa tâche, car on les lui donna sans méfiance, et sans lui faire obstacle. A la tombée de la nuit, il avait fini les quelques jours que Nina avait manqué et il s’étira sur sa chaise, le corps légèrement endolori par la position inchangée. Il se leva et ouvrit un tiroir de sa table de nuit pour en sortir un attrape-rêve doté de perles qui s’entrechoquaient et provoquaient un petit tintement discret et mélodieux. Il l’accrocha à sa fenêtre ouverte sans crainte que cela ne dérange qui que ce soit, car le dortoir était vide, comme la plupart des week-ends où les étudiants étaient rentrés chez eux.
Puis, il s’allongea sur son lit après avoir pris du papier à lettre et un stylo pour rédiger une missive jusqu’à s’endormir dessus.

Tard dans la nuit, une femme aux cheveux rouges brillants sous les reflets lunaires entra par effraction dans la chambre commune. Elle décrocha l’attrape-rêve et le rangea sans un bruit dans la table de nuit du jeune blond, en déposant au passage deux lettres avec lui. Elle se dirigea ensuite vers le bureau d’Ezakiel et prit une lettre qui était dessus avant de s’approcher du garçon endormi. Elle extirpa doucement la lettre inachevée, et déposa un baiser sur le front de l’adolescent avant de sauter par la fenêtre.

Garrett Ezakiel se réveilla sous la douceur du geste d’affection et sourit tendrement en voyant des cheveux rouges et le symbole du yin et du yang brodé au niveau de la poitrine sur la robe blanche et bleue de la jeune femme. Il referma les yeux, serein, et murmura ces mots qui furent emportés par le vent nocturne :

- Bonne nuit, Siestar.

***

Dans l’immeuble désaffecté qui servait de repaire au clan Bandicoot dans une ville d’Europe, Brio fit racler sa chaise sur le sol, causant un bruit strident qui se répercuta dans toute la pièce. Gênée, Coco arrêta de taper sur son ordinateur pour plaquer ses mains sur ses oreilles avant de lancer un regard mécontent au scientifique.

- Co-Comment ? demanda Brio, qui n’était en aucun cas compatissant envers sa création.
- Il y a quelques semaines, j’ai terminé de créer le plus gros virus que la Terre ait connu. Mais cela ne servirait à rien si je n’aie pas de… de cible.
- On pourrait le garder pour faire paniquer Cortex si on devait prendre d’assaut l’Archipel ou quelque chose comme ça, proposa Mohad, assis à même le sol, adossé contre le mur perpendiculairement à Coco et Brio.
- Ajoutes-tes cette arme à la li-liste de celles où nous-nous n’avons pas de-de cibles pour le-le moment.
- J’en ai une, justement. La liste d’organe. Mon virus pourrait la détraquer et Nina ne pourrait pas être soignée.
- Génial ! s’écria le chef des Tziganes.
- Tu-tu parles. Je préfère tuer l’oncle-cle.

Crash sourit, ravi que le travail de sa sœur leur permette de se débarrasser d’une ennemie. Mais depuis qu’il avait proposé cette idée, son mentor ne lui parlait quasiment plus. Le Bandicoot se demanda si ce dernier lui en voulait, bien qu’il lui ait clairement dit l’inverse.
Et puis, il y avait Nefria… Depuis son initiative, la Maîtresse du Temps s’était refermée sur elle-même, et s’isolait. Le marsupial ne comprenait aucune des deux réactions. Cela faisait des années que le Sorcier connaissait son statut d’Intermedium et le tolérait. Pourquoi maintenant lui en vouloir ?
Et pourquoi sa bien-aimée le rejetait-elle ? Elle n’avait aucun lien avec Nina, ne la connaissant que de nom et de vue.
Il poussa un soupir, qui fit tourner la tête de Coco pour le dévisager. Sa cadette détourna la tête quand il lui sourit d’un air naïf, reprenant l’élaboration d’un plan consistant à introduire le virus dans la liste des dons d’organes avec leur co-créateur.
Il jeta un dernier regard à la Maîtresse du Temps avant de se jeter à son tour dans la conversation en cours.

Nefria écoutait sans participer. Elle s’était volontairement mise à l’écart à l’autre bout de la pièce dans une position très claire. Bras croisés contre sa poitrine pour montrer son manque d’ouverture d’esprit, et la tête tournée vers la fenêtre. Avec son expérience centenaire et sa maturité, elle se rendait compte combien elle était particulièrement indiscrète et puérile.
Tuer Nina ? Quand elle avait décidé de lui venir en aide après sa découverte de son statut d’Intermedium il y a plusieurs mois, elle savait que leur relation aboutirait à cette finalité : elles devraient s’affronter. Néanmoins, la Maîtresse du Temps refusait cette idée.

- « Bon, ça suffit maintenant avec tes gamineries ! Tu l’as bien cherché ma belle. Tu as choisi le camp des Bandicoot, alors tu assumes !
- Tout serait plus simple si je n’étais pas Intermedium.
- Tu me gaves à te plaindre. Tu as aidé tant que tu pouvais l’autre morveuse. T’as fait ta BA, elle prend fin maintenant !
- Pour un esprit millénaire, je trouve ta conception des choses très simplistes.
- Attends… t’es en train de me traiter de con là ?!
»
- Nefria ? Tu es d’accord ? demanda Coco.

Nefria sortit de ses pensées et croisa le regard vert de la marsupiale. Elle s’excusa d’être dans la lune et leur informa qu’elle était en pleine conversation avec les Temps Eternels, et donc qu’elle n’avait pas écouté…
Personne ne lui reprocha son comportement. Ils avaient remarqué qu’elle agissait comme Crash lorsqu’il parlait avec Aku Aku. Des conversations intérieures dont ils auraient aimé être spectateurs, voire acteurs, mais ils ne pouvaient le leur reprocher…

Crash Bandicoot sourit avec amour à Nefria qui lui rendit un sourire plus timide. Il comprenait maintenant à tort que sa femelle ne lui en voulait pas, mais qu’elle était prise par Tempy, le surnom qu’il avait octroyé aux Temps Eternels dont il n’arrivait pas à prononcer le nom correctement. Sans savoir que le fardeau de Nefria était tout autre…

***

- QUOI ?! COMMENT CA ILS N’ARRIVENT PAS A STOPPER CE VIRUS ?!!!
- Docteur Cortex, calmez-vous s’il vous plait, gémit N.Gin en se cachant derrière Dingodile qui accompagnait le cyborg pour annoncer la triste nouvelle : les informaticiens étaient impuissants face au virus qui détraquait la liste des dons d’organes.
- Se calmer ?! hurla le maître du monde. A cause d’eux, Nina peut mourir d’un instant à l’autre ! Il faut une greffe de toute urgence !!
- C’est décidé… Après cette Maîtresse du Temps, c’est la bandicoot blonde que je boufferai, gronda Dingodile.
- Dingodile ! Rassemble tous mes hommes et disperse-les dans tous les hôpitaux du continent australien. Trouve-moi un donneur compatible avec Nina !!
- Ok, boss.
- Euh… maître ?
- QUOI ENCORE ?!
- Je… je crois que je suis compatible avec votre nièce. Nous avons le même groupe de...
- Pardon ?!
- Pourquoi tu n’as pas dit plutôt, crétin ! s’exclama soudainement le mutant.

Le regard assoiffé de vengeance de Dingodile et celui rancunier de Cortex terrorisa le pauvre cyborg qui recula de quelques pas. Croyant qu’il voulait s’enfuir, l’hydride se précipita vers la porte et lui barra la route.

- C’est parce que je pensais que vous ne me trouverez pas assez bien pour votre nièce. Vous voulez le meilleur pour elle et je…
- Effectivement, j’aurais préféré quelqu’un qui n’avait pas été exposé à une explosion nucléaire mais ce n’est pas le moment de faire le difficile. Va à l’hôpital pour faire des examens de compatibilités.
- Tout de suite, maître !

Dingodile s’écarta pour laisser passer le bras droit de son patron en le dévisageant férocement avant de s’avancer de quelques pas vers le bureau de Cortex, le regard implacable.

- Dingodile… va motiver ces incapables d’informaticiens. Emploie la méthode que tu veux : menace avec lance-flamme, manges-en un, bref, ce que tu veux, ordonna Cortex en se laissant tomber sur un confortable fauteuil avant de se masser les tempes.
- Ok. Mais après, je veux que vous me nommez chef de la section de la traque des rebelles. Je veux retrouver ces ordures qui s’opposent à vous et qui causent du tort à Nina.
- Très bien. Tu disposeras comme tu veux de ces rebelles sauf de Crash, Coco, ton co-créateur et la Maîtresse du Temps que Tropy veut à tout prix…
- Je veux tuer moi-même Nefria !!
- Je te l’ai déjà dit, Dingodile. Laisse-la à Tropy et crois-moi, elle souffrira. Je demanderai personnellement à ce qu’il te soit fait un compte-rendu des tortures qu’il lui inflige si tu veux.
- « Vous ne m’avez pas demandé de vous la ramener impérativement vivante… alors je la tuerai sur place ! » Je vois pourquoi vous voulez cette femelle et Crash… mais pourquoi les deux autres.
- Plus tard, Dingodile, plus tard. Va t’occuper de ces crétins d’informaticiens.
- Comme vous voulez, murmura Dingodile à contrecœur.

***

Un courant d’air réveilla un garçon d’une quinzaine d’années. Il ouvrit ses yeux azurs et s’approcha de la fenêtre ouverte, l’air perplexe. Le vent nocturne s’engouffra dans sa chevelure ébène lorsqu’il regarda à l’extérieur de celle-ci. Ne voyant rien d’anormal, il referma l’ouverture et rangea le livre sur son petit bureau qu’il lisait avant de s’assoupir. Là, il tomba sur une lettre qui n’était pas sur le meuble avant sa sieste imprévue.
« Siestar… pensa-t-il, immédiatement. Cela signifie que c’est une lettre d’Ezakiel. »

L’adolescent se rassit tranquillement sur la chaise inconfortable de son bureau, et ouvrit l’enveloppe contenant la missive.

« Cher Nate,

Je poursuis ma vie d’étudiant à l’Académie du Mal. Ici les forces obscures sont particulièrement mal centralisées. Elles sont libérées sur n’importe qui, et notre domaine me manque terriblement. Le règlement ne semble exister que dans l’unique but d’être violé, et le cadre de vie de notre passé commun ne m’a jamais paru autant indispensable.

Je pense survivre grâce à toi. Si je n’avais pas passé mon enfance à tes côtés, mon frère de lait , je n’aurais jamais pu arriver où j’en suis, mais je suis encore loin d’avoir fini mes études… Cependant si tu veux plus de détails sur mes notes, ma grande sœur saura te renseigner.

Et toi, comment vas-tu ? J’imagine que ton grand frère doit être toujours aussi exigeant envers toi. Personnellement, je ne pourrais suivre la voie que tu as choisie. Bien sûr, cela est dû à la nature de mon être, mais parce que j’ai du mal à cerner ton frère, et je trouve qu’il ne valorise pas tes efforts. Tu es pourtant un élève très prometteur. Après, vu le parcours de ton ainé, on peut comprendre sa sévérité dans ton éducation…
»

La lettre semblait inachevée, et Nathaniel ne savait pas s’il devait s’en réjouir… Bien entendu, Ezakiel comptait énormément pour lui, il était plus qu’un ami d’enfance, il était son frère de lait, d’arme, comme le voulait le code moral des...

Sans un avertissement, un homme à la carrure moyenne, vêtu d’un pantalon noir et d’une tunique où était cousu le symbole du Yin et du Yang entra dans sa petite chambre. Il trouva immédiatement Nathaniel de ses yeux améthyste impassibles.

- Grand frère Cythar ?
- Je t’attends demain matin à 5h00 pour un entrainement.

Et sans un mot de plus, il ressortit. Son attitude lui rappela les remarques d’Ezakiel. Cythar était sévère, cela était indiscutable, mais comme l’avait dit son compagnon d’enfance, il avait des raisons. Après tout, son frère qui avait à charge son éducation et son entrainement pour faire de lui, un Veilleur accompli, était l’un des tout premiers Gardiens de l’Equilibre, une légende qu’on appelait « Les Enfants Veilleurs ». Seulement, Ezakiel avait oublié une donnée essentielle : Cythar était de nature malveillante. Cela jouait beaucoup, car Siestar, qui était également un Enfant Veilleur de la même génération que l’homme aux yeux violets, n’était pas aussi sévère dans l’éducation de son ami d’enfance. Sûrement parce qu’elle était bienveillante.

Nathaniel rangea la lettre et entreprit de répondre demain, si son entrainement ne l’enverrait pas à l’infirmerie pendant une semaine comme cela avait été le cas la dernière fois. Il se coucha sans plus attendre, sachant qu’une nuit de sommeil ne serait pas de trop en vue de la journée du lendemain…

***

Aku Aku se réveilla en sursaut, ses yeux ambre luisant dans la pénombre nocturne. Il redressa sa tête pour voir la main de Nefria auréolée de vert. C’était… de la magie curative ! La douleur à son ventre bandé et les courbatures, séquelles de l’implantation du virus dans la liste des organes qu’ils avaient fait plus tôt dans la soirée, s’amenuisaient. Depuis quand sa protégée usait autre chose que de ses dons spatio-temporels ?!

Le sorcier était d’autant plus intrigué que la demoiselle dormait, la tête posée contre son épaule. Il apposa sa main sur la sienne pour sentir le flux magique, le tracer au fond de son être mais il se heurta à une barrière psychique qu’il n’avait jamais connu jusque lors. Pourquoi ne pouvait-il pas analyser cette magie ? A moins qu’elle soit inconsciente, ignorante de ses propres dons, ce qui expliquerait pourquoi il ignorait tout des pouvoirs magiques intraçables de Nefria.

Cela ne pouvait pas attendre. Il devait impérativement la réveiller pour lui faire part de ce phénomène étrange, et qui pouvait être dangereux. S’il avait été réveillé par la magie, alors leurs ennemis – et il pensait en particulier à son frère jumeau – pouvaient la détecter aussi.

- Hmmmmmmm… gémit la demoiselle en l’enlaçant par le cou, la bouche en attente d’un baiser.

Aku Aku la dévisagea avec regret. Non pas qu’il la désirait, elle ne lui inspirait qu’un sentiment protecteur mêlé à une chaste affection, mais elle lui rappelait Paro, par son attitude posée, à la recherche de tendresse de la part de l’homme qu’elle aimait, et par les sensations corporelles qu’il avait fini par oublier. Il chassa de son esprit le souvenir de sa bien aimée princesse pour se reconcentrer sur Nefria.

- Réveille-toi, Nefria. C’est important.

En fronçant les sourcils, elle ouvrit d’abord péniblement les paupières avant de les agrandir de surprise en voyant les yeux jaunes luisant de Crash.

- Me-messire Aku Aku ? s’exclama-t-elle, la voix encore éraillée par le sommeil en rougissant.
- Viens avec moi.

Il se leva et tendit sa main à la jeune fille qui la prit avec un air perplexe, mais resta calme et ne posa aucune question. Ce qu’il aimait chez la demoiselle qui savait que tout vient à point à qui sait attendre : elle lui faisait confiance et savait que le sorcier lui donnerait des réponses.
Il l’emmena dans une pièce juxtaposée à celle où ils étaient pour l’éloigner de leurs compagnons qui dormaient paisiblement.

- Appelle Asaki maintenant.

De plus en plus perplexe, la jeune fille obtempéra, mais exigea une explication quand elle eut appelé son maître. Alors il lui conta ce qu’il avait vu, s’inquiétant de voir le sang quitter le visage de la demoiselle pour la laisser très pâle. Il posa ses mains orange sur ses bras, de peur qu’elle s’évanouisse d’un instant à l’autre.

- C’est peut-être une évolution de tes pouvoirs, Nefria, inutile te t’angoisser dans l’immédiat.
- Une évolution ? fit une voix dans le dos du sorcier.

Le sursaut de la Maîtresse du Temps fut contenu par les grosses mains velues de Crash qui se retourna pour faire barrage de son corps la jeune fille en brandissant une main auréolée de vert, prêt à créer un bouclier magique. Il l’abaissa en reconnaissant Asaki et jeta un coup d’œil à Nefria qui n’avait pas bougé, les yeux dans le vague, et le visage empreint d’une pâleur inquiétante. Peut-être n’aurait-il pas dû céder à l’exigence de la brune et attendre la venue de l’ex dirigeant du Temple du Temps.

- Nefria vient d’user sur moi de la magie curative. Y a déjà-t-il eu de tels antécédents chez les vôtres ?

Les yeux écarquillés et la même pâleur sur le visage d’Asaki fut une réaction plus éloquente qu’une réponse verbale. Ainsi… soit il n’y avait pas d’antécédents de ce genre chez les Maîtres du Temps, soit c’était rare… et peut-être dangereux. Bien qu’il ne voyait pas en quoi les pouvoirs curatifs pouvaient être perçus comme une menace. Toute éventualité ne devait pas être écartée hâtivement, cependant.

- Maître Asaki… qu’est-ce qu’il m’arrive ?! gémit Nefria, ses yeux voilés d’une angoisse indicible.
- Nefria, commença l’ex-Dirigeant du Temple la gorge sèche. Tu te souviens que tu me demandais des explications concernant la menace qui plane sur l’ère des Maître du temps dont la Veilleuse Alesannar t’avait parlée ?
- Oui… murmura Nefria qui sentit que la réponse à suivre l’ébranlerait.
- Sabraac a été libéré.
- Oh non… tout mais pas ça…
- Qui est Sabraac ? demanda Aku Aku, les sourcils froncés.
- Mon frère ainé. Il était un Gardien du Sablier du Temps et nous avons bâtis ensemble le Temple du Temps avec ma grande sœur Yuki. Mais il n’a pas supporté l’idée que j’en devienne le seul dirigeant et qu’il soit simplement relégué au titre de Maître du Temps des Ténèbres.

Rien qu’à la mention de ce statut, Aku Aku et Crash s’attendirent au pire. Ils ne furent donc pas étonnés d’apprendre que le fondateur malveillant voulut prendre d’assaut le Temple du Temps et qu’il assassina même sa propre sœur, la Prêtresse du Temps, Yuki.
Un être d’une telle puissance qui fut emprisonné pendant près de trois millénaires ne pouvait être qu’une menace importante. A côté, la dictature de Cortex n’était rien…

« A quelques détails près, ma fratrie et moi-même avons la même histoire que celle d’Asaki… pensa Aku Aku sans que Crash ne puisse avoir accès à cette pensée. »
- Alors… la raison pour laquelle le conseil du Temple a refusé l’emprisonnement de Tropy… commença Nefria.
- C’était parce que la Prison du Temps était fragilisée. Nous ne pouvions prendre le risque de nous y rendre alors que Sabraac était éveillé et qu’il nous aurait utilisés pour s’enfuir.
« - Quoi ça être ? demanda Crash à son mentor.
- La Prison du Temps est un espace-temps conçu par le Sablier lui-même pour enfermer Sabraac il y a trois millénaires.
- Ah ! Prison magique !!
- Si tu préfères
. ». Quel est le lien entre la liberté retrouvée de Sabraac et les pouvoirs magiques manifestés par Nefria ? demanda le sorcier millénaire qui ne voyait pas le lien.
- J’aurais aimé te l’annoncer dans des circonstances plus paisibles, Nefria, commença Asaki d’une voix dramatique. Tu es la descendante directe de Yuki, la Prêtresse du Temps, et de notre frère, Sabraac. Tu es la seule qui peut invoquer le Sablier du Temps et sauver l’ère des Maîtres du Temps.

***

Sabraac avait une expression mitigée entre la surprise et une joie malsaine incommensurable. Le vieux conseiller du Temple qui pleurnichait à ses pieds avait donc dit la vérité : Yuki, sa sœur qui était responsable de son emprisonnement était bien toujours en vie, figée dans le temps par le Sablier lui-même. Incapable d’accepter la mort de sa prêtresse, l’esprit du Temps avait commis le crime de restaurer sa vie, et par regret avait figé son existence pour l’éternité… En théorie, car sa faiblesse n’avait pas seulement fragilisé sa prison, mais également celle qui maintenait Yuki. Bien que toujours figée, il sentait qu’il pouvait briser l’envoutement.

- Tu ne m’es plus d’aucune utilité, meurs.
- Non, pitié, vous m’avez promis de…

Sans prêter attention aux lamentables supplications de cet homme, le fondateur malveillant planta son sceptre en bronze aiguisé d’un côté de l’extrémité dans le torse de son prisonnier, laissant le sang de sa victime souiller le lieu saint où reposait sa sœur ainée. La pièce située dans les tréfonds souterrains du Temple avait d’ailleurs était aménagée comme un sanctuaire simple et immaculé.

Musique : Naruto Shippûden Film 4 - Koujou :
http://www.youtube.com/watch?v=VJomfBBtRwA

Il s’approcha de l’air circulaire et grisé par le temps figé où reposait Yuki dans un cercueil en cristal ouvert. Morte en apparence. Vivante en théorie. Qu’il fallait immédiatement vérifier avant que des vermines du Temple du Temps ne viennent le déranger.

Il planta son sceptre dans l’espace-temps figé et sentit une force qui essayait de le repousser. Animé par une rancune féroce contre le Sablier et sa prêtresse, il prit comme un défi cette répulsion. Il mélangea son énergie sous forme d’une fluctuation temporelle destinée à briser l’envoutement. Après plusieurs minutes de lutte où le sceptre s’enfonçait davantage dans la prison spirituelle, celle-ci finit par se briser et le sceptre arrêta de justesse sa course au-dessus de la gorge exposée de Yuki.

Elle n’avait pas changé depuis le jour où il l’avait tuée. Ses longs cheveux bruns étaient éparpillés dans son dos et sur la longue robe blanche qui recouvrait chaque parcelle de sa peau. Deux mèches de ses cheveux étaient recouvertes d’un tissu circulaire blanc de chaque côté de ses épaules et descendaient pour se perdre dans les mains qui reposaient sur l’abdomen de la jeune femme. Sa poitrine bouchait au rythme d’une respiration lente dont l’air entrait et sortait de ses lèvres plus rosée que l’ordinaire grâce au flux sanguin qui les parcouraient.

Sabraac avait toujours trouvé sa sœur belle. Plus elle grandissait, plus elle s’embellissait. Il aimait plus que de raison celle qui l’avait élevé depuis la mort de sa défunte mère à l’accouchement d’Asaki, ce petit frère qu’il déteste et qui l’avait privé de sa génitrice. Son ainée avait su tempérer sa haine en lui montrant que ce n’était pas la volonté d’Asaki d’avoir causé le trépas de leur mère. Mais il n’avait fait que le tolérer. L’aimer lui était trop pénible. Sa haine n’était que refoulée au fond de son âme, alors quand cet assassin avait été nommé dirigeant du Temple, s’en était trop. Fou de rage, Sabraac avait définitivement perdu la raison, et bascula dans les ténèbres à tout jamais, sous le regard impuissant de sa sœur. Elle fut même la première victime de sa cruauté et de sa vilénie quand il avait voulu avoir une descendance mêlant ses pouvoirs aux siens.

Il accrocha son sceptre dans son dos avant de passer un bras sous les omoplates et l’autre sous les cuisses de sa sœur pour la soulever. Le geste rompit les deux mains liées de la jeune femme, et l’une d’elle lâcha un objet qui émit un léger son cristallin en tombant au sol. C’était un bijou en or et cristal. Il reconnut le cadeau qu’Asaki avait offert à son ainée lorsqu’elle devint l’apprentie de la Shaman de leur village.
Il l’écrasa sans hésitation pour le briser, en se disant que son petit frère subirait bientôt cette même destruction.

Prochainement…

«J’éprouve une affection sincère envers Ezakiel et Siestar qui n’est pas à sens unique. De part la formation que me donne mon tuteur et ma foi envers la Confrérie des Veilleurs, je sais que je serais un bon Gardien de l’Equilibre. Ce sont mes seuls besoins. »
(Nathaniel – Apprenti Veilleurs)

Crash Bandicoot : Beyond Good & Evil – Chapitre 9 : Les Immortels et les Mortels

Correction effectuée par Radar

Notes d'auteure :
- Fiche présentation mise à jour.
- Je ne sais pas pourquoi, mais j’adore Tempy. Pourtant, je préfère les esprits plus calmes et posés comme Ten’laïhi, Nephar et autre, mais il a son charme.
- Je sens la critique venir... "oui, mais l'histoire de la famille d'Asaki est identique à celle d'Aku Aku !". Et bien, oui et non. Pour l'instant, oui, les deux fratries sont quasiment identique à quelques détails près. Mais vous ferez dans les préquelles qu'il y a des différences. Je vous réserve des surprises Wink
-
avatar
Sanephar
Vétéran
Vétéran

Messages : 1207
Date d'inscription : 09/01/2011
Age : 28
Localisation : Picardie

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fanfiction] Crash Bandicoot : Beyond Good and Evil

Message  Cora Bandicoot le Mer 2 Mai - 15:04

Alors là,je ne m'attendais vraiment pas à une réponse de commentaire et à une publication de chapitre aussi rapide.Encore une fois,tu m'épate Sanephar!

Pour la réponse du commentaire:Merci infiniment d'accepter de ne pas casser mon rêve,c'est trop d'honneur que tu me fait.(Petit sourire malicieux de la commentatrice).
C'est un peu dommage pour Crash et Cortex,mais pour les trois personnages dont tu parles,je pense que deux d'entre eux seraient....Je ne sais pas,peut-être...Coco et Nina ?

Je trouve le personnage de Kanae vraiment adorable,elle veut tellement bien faire pour rendre fière son professeur alors qu'elle est presque une débutante,mais je pense qu'elle fera ses preuves bientôt,après tout,c'est une Talasti.Tu sais quoi ?Elle me ferais presque penser à Mayu,en peut-être moins mature et plus téméraire (attention,je n'ai pas dit courageux,j'ai dit téméraire).

Je trouve l'esprit des "Temps Eternels" assez amusant,mais comme c'est un esprit ancien,je pensais qu'il aurait une façon de s'exprimer plus moyenâgeuse et non pas courante.Et en plus,il est présent dans la tête de Nefria quand celle-ci et avec Crash,ça doit être assez gênant pour la jeune demoiselle.
Mais,j'aime beaucoup ce qu'il lui a dit: Tu te rend compte seulement là que t'es zoophile.

En'Salen et Ten'laïhi sont frère jumeaux,voilà qui est intéressant.

Ezakiel est également quelqu'un d'intéressant,il semble tellement concentré sur sa mission qu'il y met tout son être,et c'est vrai,qu'elle politesse,il a dû recevoir une bonne éducation.C'est touchant le lien qui l'unit à Siestar et Nathaniel!

Euh,tu a dis que l'Académie Maléfique était dirigée par un directeur ?Alors,où est passé Madame Amberly ?

Le commentaire qu'a fait Brio sur la mort de Nina est compréhensif et je m'y attendais,mais j'avoue que les Bandicoot baissent dans mon estime,je n'arrive pas à croire qu'ils veulent tuer Nina,ils ne voient que le mal qu'il y a en elle,mais une part de son être est bonne.Ne m'en veux pas Sanephar,je sais qu'ils faut les comprendre et qu'ils n'ont pas eu la vie facile à cause d'elle et de son onc..père,mais j'aime trop Nina pour accepter ce que veulent faire les Bandicoot.

Ah bon,N.Gin est peut-être compatible avec Nina ?Cela m'étonne,j'aimerai bien savoir qu'elle est la suite des évènements.

Haha,Dingodile a deviné que ce virus était une création de Coco,il n'est pas aussi bête que je le croyais.Comme lui,je comprend pourquoi Cortex veut Crash et Nefria,mais pas pour N.Brio et Coco.Pour le scientifique,j'ai une petite idée:Le secret de la naissance de Nina et de son lien avec Nathalia,mais pour la jeune Bandicoot,je n'en ai pas la moindre idée.Dingodile,je ne veux pas te vexer,mais,je ne crois pas que t'ai beaucoup de chance de tuer la Maîtresse du Temps des Lumières,il te faudra,à mon avis plus qu'un lance flamme.

Euh,bien que Sabraac soit libéré et que Nefria apprenne qu'elle est la descendante directe de Yuki,je ne comprend pas la raison pour laquelle elle possède des pouvoirs curatifs.

Oh,c'est vrai que l'histoire entre Yuki,Sabraac et Asaki ressemble à celle de Oni Oni,Aku Aku et Uka Uka,j'ai hâte de voire les surprises que tu nous réserves.

Encore une fois,j'adore ton travail et je suis certaine que ça continuera!








avatar
Cora Bandicoot
Vétéran
Vétéran

Messages : 1080
Date d'inscription : 23/01/2012
Age : 21
Localisation : Lille

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fanfiction] Crash Bandicoot : Beyond Good and Evil

Message  Cora Bandicoot le Jeu 3 Mai - 14:33

Euh,pardon Sanephar,j'ai dit que En'Salen et Ten'laïhi étaient frères jumeaux,mais je me suis trompée de nom.Je voulais dire que c'étaient En'Salen et Nephar qui sont frères jumeaux.Désolé.
avatar
Cora Bandicoot
Vétéran
Vétéran

Messages : 1080
Date d'inscription : 23/01/2012
Age : 21
Localisation : Lille

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fanfiction] Crash Bandicoot : Beyond Good and Evil

Message  Sanephar le Dim 13 Mai - 16:06

Cora Bandicoot Arrow Non, Coco et Nina manquent autant de sagesse l'une que l'autre, si ce n’est plus, que Crash et Cortex !

C’est vrai que Kanae est cute ! Mais téméraire reste assez fort quand même… Après tout, Mayu a quand même eu la volonté et la force de se sacrifier pour sauver le Temple du Temps.

En fait, je fais beaucoup de personnages qui ont justement l’esprit moyen-âgeux, ce qui est très stéréotypé. Après tout, il y a des personnes âgées qui sont très jeunes dans leurs têtes ! Pourquoi pas un esprit millénaire ?
Crash et Nefria forment bien une paire ! Entre le Bandicoot qui est l’hôte d’un puissant sorcier et la Maîtresse du Temps qui cohabite avec un esprit ancien d’artefact !

Alors, que penses-tu de la nature d’Ezakiel ? Est-il bienveillant ou malveillant ?

Euh… flûte, je l’avais zappée ! Euh… Amberly a été virée parce que Cortex ne l’aime pas ><
(Faut que j’arrive à caser cela quelque part dans la fanfic ^^’)

Coco n’a jamais eu d’estime envers Nina, elle l’a déteste. Crash est un Intermedium, envisager sa mort n’est pas difficile pour lui, quant à Crunch… il suit un peu sa fratrie. Mohad a une morale particulière. Les Bandicoot sont la preuve que le Bien absolu n’existe pas.
Si tu regardes à l’inverse, Nina serait capable, et avec plus de facilité, d’envisager la mort des marsupiaux ennemis ! L’accepterais-tu plus aisément ?

Au chapitre 9 pour savoir si Nina s’en sort ou pas avec son état de santé !

Ne pas confondre Tiny et Dingodile xD Mais tu as raison sur deux points. Oui, le mutant ne pourrait pas battre Nefria a moins de la prendre par surprise ! Il a essayé dans le tome 1 et s’est pris une dose d’acide si mes souvenirs sont bons !
Effectivement, c’est en lien avec Nathalia que Cortex veut Brio. Mais je n’en dis pas plus.
Quant à la jeune Bandicoot… je garde mes secrets !

Et bien… Si tu te souviens bien, Yuki était une shaman avant d’être la Prêtresse du Temps. Donc, Nefria a autant hérité des pouvoirs magiques de Yuki que des pouvoirs temporels de Sabraac !

Merci pour ton commentaire ! Il m’a ravi, et m’a même donné une idée pour la suite !

PS : Pas grave si tu t'es trompé de noms pour les jumeaux Nephar & En'Salen !
avatar
Sanephar
Vétéran
Vétéran

Messages : 1207
Date d'inscription : 09/01/2011
Age : 28
Localisation : Picardie

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fanfiction] Crash Bandicoot : Beyond Good and Evil

Message  Cora Bandicoot le Lun 14 Mai - 8:33

Contente de te revoir Sanephar,

Euh, tu veux bien me donner un indice sur ces trois fameuses personnes étant donner que je me suis déjà tromper. Au moins me dire lequel est/lesquels sont du côté du bien et pareillement pour le côté du mal...S'il te plait !

Je ne remet pas en question ce que Mayu a fait, mais il est vrai que je me suis sans doute trompée de mot pour désigner Kanae. Je voulais juste préciser que le fait de vouloir se surpasser dans son apprentissage vis-à-vis de sa position était bien pour une enfant (malgré ses vingt-trois ans, c'est ça ?).

Crash et Nefria se ressemble de plus en plus. Mais ça me rappelle quelque chose, Crash est un Intermedium et nous avons déjà vu sa part maléfique, mais Nefria est aussi une Intermedium, quand verrons nous sa part maléfique ?

Pour Ezakiel, je pense qu'il est de nature bienveillante, sinon il n'exprimerai pas à un tel point son affection pour Siestar et Nathaniel, je crois que la froideur qu'il a montré quand il s'est battu est dû au fait qu'on l'avait informé qu'il aurait à se défendre dans l'Académie et qu'il ne fallait pas hésiter. Mais, sa mission était de savoir si Nina était une Intermedium, maintenant qu'elle est temporairement absente, sa mission est retardée ?


HaHaHa, ça ne m'étonne absolument pas de la part de se cher Cortex d'avoir viré Amberly,on dirait qu'il a cesser d'avoir peur d'elle, elle n'a pas dû être contente.

Je sais que les Bandicoot ont mille raisons pour détester Nina et que je ne devrai pas leur en vouloir, mais ce n'est pas seulement le fait que ce soit Nina qui soit viser qui me choque, mais aussi le fait de tuer. Quand c'était pour se défendre comme Crash avec les sbires d'accord, mais là, c'est un meurtre.

Il est vrai que Dingodile a bien plus de cervelle que Tiny (lui au moins, il sait parler). J'ai absolument hâte de lire la confrontation Cortex/Brio, mon scientifique préféré contre celui d'Aku Uka. Et de connaitre ses intentions pour Coco.

Ah oui, j'avais oublié que Yuki était shaman avant, ça explique effectivement les pouvoirs curatifs de Nefria.

Encore une fois tes réponses m'ont éclairés, je t'en remercie et je te dis :
Rendez-vous au chapitre 9. (Avec les surprises)
avatar
Cora Bandicoot
Vétéran
Vétéran

Messages : 1080
Date d'inscription : 23/01/2012
Age : 21
Localisation : Lille

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fanfiction] Crash Bandicoot : Beyond Good and Evil

Message  Aku Uka le Mar 15 Mai - 13:44

Tout d'abord, permets-moi de réitérer encore une fois mes plus plates excuses pour le retard occasionné par la période de travail intense dont je viens d'être victime ces dernières semaines. ^^
Le rythme des cours ayant fortement ralenti, plus rien ne m'empêche à présent de t'écrire enfin ce fameux commentaire que tu dois certainement attendre avec la plus grande patience qu'il soit ! Razz

Les Temps Eternels (ou Tempy si tu préfères ^^) est un personnage que j'apprécie de plus en plus au fur et à mesure que j'avance dans l'aventure de Nefria. Smile
Un drôle de bonhomme au registre de langue très peu soutenu, à la limite du vulgaire alors qu'en fait, c'est un esprit millénaire dont le rôle est assez primaire si l'on retourne 3000 ans en arrière : c'est un personnage unique qui puise son originalité dans son langage qui m'arrache plus d'une fois un sourire notamment les citations suivantes :
"Primo, réponds-moi par pensées, sinon les gens autour de toi vont croire que tu n'es pas toute seule dans ta tête... Bon, c'est vrai que là, actuellement, c'est le cas, mais je veux dire dans le sens qu'ils vont croire que t'es schizo."
"Ah et tertio... j'entends TOUT ce que tu penses." (pour le coup, Nefria a intérêt à faire attention à la moindre pensée susceptible de traverser son esprit ! xD)
"C’est une très longue histoire, ma belle. Et c’est pas à moi de te la raconter, mais à la plaque emplumée." (sympa pour Messire Aku Aku ^^)

Ce qui me plaît surtout chez lui, c'est que c'est quelqu'un de très important mais qui ne correspond en aucun cas au stéréotype du personnage sage et raisonnable. ^^
Au contraire, c'est quelqu'un de vulgaire, qui se permet de dire le fond de sa pensée quitte à ce que Nefria en prenne plein la tronche et qui par dessous-tout est égoïste quand il s'agit de gourmandise ! ^^
Une chose est sûre, c'est qu'on doit pas s'ennuyer souvent avec un tel phénomène logé dans la boîte crânienne ! Disons qu'il m'arrive de ne pas être seul moi aussi de temps en temps mais j'admets ne pas avoir engagé encore une telle conversation avec mon second ego ! Rolling Eyes

Récapitulons (tant que le chapitre 9 que j'ai corrigé hier soir est encore tout frais dans ma tête ^^) :
- Ezakiel est le disciple (ou frère dans le langage Veilleur) de Siestar c'est bien ça ? Si ce n'est qu'il préfère commander l'eau que le vent, élément que manie sa maîtresse (ou soeur).
- Nathaniel est le disciple de Cythar, le malveillant qui commande au feu et qui est le frère de Siestar.
- Kanae est l'apprentie de Nefria mais là, il n'est pas question d'élément mais de Temps
Enfin, on commence à y voir un peu plus clair dans toute cette troupe ! J'imagine qu'il reste encore plein de liens et de mystères à déblayer mais je suis déjà content d'avoir ces liens en tête : reste maintenant à ne pas les oublier ! Rolling Eyes

Tu m'étonnes qu'Ezakiel suscite la jalousie de tous les élèves de l'Académie ! Quand on visualise son physique de blond aux yeux bleus sans une once d'acné, c'est limite si on ose envier une telle beauté dans une école où tous les étudiants au faciès à moitié défiguré sont prêts à refaire le portrait au premier Apollon venu ! Razz
En tout cas, il m'a l'air de bien savoir se défendre face aux balourds du bahut : une chance que le directeur ait interrompu le règlement de compte, quoique découvrir les compétences d'Ezakiel à l'oeuvre face à toute une bande armée de couteaux de cuisine n'aurait pas été de trop. Mais priorité aux ordres de Cortex avant tout ! ^^'

A ce propos, tu as posé une très bonne question Cora quant au devenir de Mme Amberley. Une simple justification suffisait Sanephar, pas besoin de nous écrire une immense scène là-dessus : il fallait se douter de toute façon qu'elle serait virée parce que Cortex ne pouvait pas se la blairer. Et c'est ainsi que l'élève devînt le maître ! xD

Woah ! Quand il s'agit d'éliminer sa pire rivale, on voit que Coco ne fait pas les choses à moitié !
Mettre au point un gigantesque virus afin de détraquer la liste d'organes en espérant que Nina ne puisse bénéficier d'aucun don. Au final, qui sont les personnages les plus cruels dans cette histoire ? Hum hum...
Même Nefria commence à culpabiliser envers cet acte, c'est dire si le Bien baisse fortement dans mon estime ! xP

A cause d'eux maintenant, qui c'est qui va en subir les frais ? Mon pauvre cyborg préféré N.Gin !! Crying or Very sad
Sérieusement, il avait peut-être l'air pitoyable dans cette scène en prenant peur pour un rien mais j'ai surtout eu de la peine pour lui. Etait-ce par loyauté envers Cortex qu'il a soudainement décidé d'avouer sa compatibilité avec Nina ?
Maintenant qu'il a tout révélé, j'imagine que Dingodile ne va plus le lâcher pour qu'il sacrifie un de ses organes. Pitié, me dîtes pas que si il clamse à l'avenir, ça sera à cause de ça.
S'il devait éventuellement effectuer un don, on pourra dire qu'il aura bien été amoché physiquement et pas seulement extérieurement. Pauvre N.Gin, on se demande par qui il est vraiment aimé dans toute cette histoire : entre Cortex qui ne fait que le blâmer 24 heures sur 24 et Dingodile qui ne compatit pas du tout à son mal-être, on se demande pourquoi N.Gin ne décampe pas discrètement afin de sauver sa peau (l'excuse de la loyauté envers Cortex finit par lasser à force).

Quant à Dingodile, je commence à sentir en lui de plus en plus d'indépendance, pour ne pas dire d'agressivité et de déloyauté envers Cortex.
Je trouve qu'il évolue dangereusement et qu'il cherche dorénavant à mener sa propre affaire, en allant même à l'encontre des ordres de son patron quant à la capture de Nefria : là-dessus, Dingodile commence véritablement à m'effrayer.
En même temps, entre son apparence mi-dingo mi-crocodile, son lance-flammes et son irrésistible envie de bouffer de la chair humaine ; si maintenant, il n'accepte plus aucun ordre de quiconque, je donne pas cher de la peau des Bandicoot mais également des antagonistes (imaginez Cortex face à Dingodile Shocked ) à part Nina, sa protégée.
J'ai comme l'impression qu'il va prendre davantage d'assurance à l'avenir et qu'il va filer un mauvais coton. Si lui aussi devait mourir, j'imagine déjà le scénario (si tu désires en savoir plus Sanephar, n'hésites pas. Wink ).

Si j'ai bien compris, Nefria est capable de pratiquer la magie curative, c'est plutôt bon signe non ? Pourquoi Aku Aku voit-il ici un signe de danger ?
A cause du fait que cette magie peut être captée par des sorciers tels que Aku Aku et Uka Uka c'est ça ? Seulement, si Nefria pratique inconsciemment cette magie, comment arrêter ces émanations ?

En bref, voilà un chapitre rondement bien ficelé qui m'a quasiment plu du début à la fin. J'espère à présent que ce com's saura apaiser un minimum la dure journée de labeur que tu as enduré aujourd'hui.
Et encore mille pardons pour le retard. Prions pour que ce com's ait un double effet qui puisse te vider de toute amertume envers mon retard et ta fatigue. Smile
Allez, une dernière phrase pour m'en assurer : Félicitations pour ce chapitre de rêve ! Tu es la meilleure fanfictrice de Crash Bandicoot au monde et Cora et moi-même ne pouvons te dire que Bravo et Merci pour ces chefs d'oeuvre de qualité ! Razz
avatar
Aku Uka
Vétéran
Vétéran

Messages : 1244
Date d'inscription : 06/01/2011
Age : 23
Localisation : Lot-et-Garonne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Réponses aux commentaires du chapitre 8

Message  Sanephar le Dim 20 Mai - 18:21

Cora Bandicoot Arrow Contente aussi de te retrouver !

Un indice ? Hum… ces fameuses personnes sont très vieilles. Et je viens de me rendre compte que finalement, il y a plus de trois personnes. Mais restons sur les trois. Deux font partie du Mal et un du Bien.

Oui, je chipote sur des mots mais j’ai compris ce que tu voulais dire. Kanae est déterminée et courageuse.

Mais tu as déjà vu la part maléfique de Nefria Wink Lorsqu’elle a séduit Tropy pour pouvoir ensuite le mettre hors d’état de nuire et l’interroger.

Tu as partiellement raison pour Ezakiel. Effectivement, il est bien de nature bienveillant, et s’il arrive à être aussi froid, c’est parce qu’il s’était préparé. Mais est-ce tout ? Il semble très lié à Nathaniel qui est l’apprenti de Cythar, et donc de nature maléfique. Je te laisse terminer la réflexion de toi-même Wink
La mission d’Ezakiel est plus compliquée qu’elle n’y paraît, et je ne peux te répondre sans faire de spoils.

Ah oui ? Et Cortex qui essaye de tuer le clan Bandicoot depuis des années, n’est-ce pas du meurtre ? On peut même parler de génocide !

Hum, quel choix cornélien ! Quel champion va gagner ? Le tiens, Neo Cortex, ou celui d’Aku Uka, Nitrus Brio ? Je n’avais pas vu les choses sous cet angle, maintenant, je me sens coincée ! Y’en a un de vous deux qui voudra ma peau à la fin Shocked

De rien, je suis vraiment ravie de t’apporter des réponses, comme tu me ravie de m’offrir des commentaires ! N’hésite surtout pas si tu as des questions, aucune n’est stupide !

Aku Uka Arrow Tu n’as pas à t’excuser. Je comprends tout à fait que tu sois pris par les cours et les devoirs à rendre. Ce qui serait anormal, c’est si je t’en voulais !

J’adore aussi Tempy ! Sans doute parce que ça change des personnages que je créais habituellement, et qu’il casse aussi les stéréotypes courants !
Je constate que toi et Cora trouvaient Tempy amusant, mais vous citez ses répliques différemment !
C’est terrible d’avoir un esprit qui a accès à tous de toi ! Et encore, il reste gentil. Il pourrait faire pire !
Humhum… l’esprit millénaire aurait-il une aversion pour Aku Aku ?
Et bien, dans ta boite crânienne aussi, on doit s’amuser Laughing

Roh, mais c’est qu’il faut des spoils aux autres lecteurs celui-là ! Y’en a qui vont perdre quelques dents si ça continue !!
Spoiler:
Mais pour répondre à ton récapitulatif, il est correcte. A l’exception qu’il ne faut pas oublier que la plupart des veilleurs ont des liens fraternels « adoptifs ». Mais Cythar et Siestar ont un lien biologique.
Cette petite troupe te réservera pleins de surprises !

J’avais pas vu ça comme ça, mais c’est vrai qu’être aussi mignon à l’Académie Maléfique, c’est limite une provocation ! M’est d’avis qu’Ezakiel n’a pas besoin de faire de chantage pour s’attirer les faveurs des étudiantes de l’école… enfin, pas toutes. Y’en a qui lui résiste !

Oui, mais je pense que Cora a raison. Pas besoin d’une scène pour donner une justificatif, mais faut quand même le caser dans la narration. Ça reste une bonne interrogation, même si la réponse peut-être logique. Cela tombe bien, je sais justement où la caser !

Je tiens à préciser que Coco n’a pas créé ce virus dans l’intention de tuer Nina. C’est après concertation entre Brio, Mohad et Crash que la cible fut désignée. Je ne pense même pas que la marsupiale ait songé un jour à tuer vraiment Nina. De plus, si elle rechigne à voler du matériel, tuer doit lui poser bien plus de problèmes de conscience ! Il n’y a que les trois mâles qui ont beaucoup moins de scrupules qu’elle !

Je ne sais pas si je vais le caser dans le scénario alors je te réponds d’emblée : la loyauté joue dans la décision d’N.Gin. Il y a aussi la crainte. Si son boss découvre la compatibilité, et qu’il ne dit rien, il est très très mal barré ! Il y a aussi une certaine compassion et empathie. Nina, bien qu’étant une gamine capricieuse et sadique avec lui, ne mérite pas de mourir de la main de Nefria (puisqu’il croit que c’est elle la coupable). Le désespoir et l’angoisse palpable de Cortex et Dingodile achève la décision d’N.Gin : Nina doit être sauvée.
Et rassure-toi. Cortex n’est pas qu’un pourri ! Tu verras aussi qu’il est très humain.

Je suis assez partagée quant à l’attitude de Dingodile. En fait, pour t’expliquer, ce n’est pas vraiment Cortex qu’il veut trahir. Ce dernier est son créateur, il lui doit énormément. C’est contre ceux qui les contrôlent qu’il veut se rebeller.

Aku Aku n’était pas véritablement inquiet envers la magie curative de Nefria, mais plutôt perplexe. Etait-ce courant chez les Maîtres du Temps ? Ce qui l’a vraiment inquiété, c’est de voir la peur de cette découverte dans les yeux de Nefria. Le reflexe, c’est de s’imaginer le pire, même si la découverte paraît inoffensive.
Et oui, il y avait aussi la crainte d’être repéré par la magie que Nefria ne contrôlait pas consciemment.

Merchi beaucoup pour ton commentaire. Je me répète : je ne t’en veux pas, car je sais que tu ne pouvais faire autrement. Priorité aux études !!
avatar
Sanephar
Vétéran
Vétéran

Messages : 1207
Date d'inscription : 09/01/2011
Age : 28
Localisation : Picardie

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fanfiction] Crash Bandicoot : Beyond Good and Evil

Message  Cora Bandicoot le Lun 21 Mai - 20:03

Sanephar et Aku Uka enfin de retour. Super! Vous m'avez manquez tout les deux.

Hum...Alors, pour ces fameux personnages dont tu parles Sanephar, voyons...non ? Ce ne serais tout de même pas Aku Aku et Uka Uka ?

Déterminer, voilà le mot que je cherchais pour Kanae, bravo pour l'avoir trouver. Tu es vraiment meilleur que moi. (Non, ce n'est pas de la flatterie mais la vérité).



C'était ça, sa part maléfique ? Mais, je ne vois pas ce qu'il y a de mal, certes c'était un plan un peu fourbe, mais Nefria a dit elle-même que ça la révulsais ce qu'elle faisait. Je crois que si une part d'elle désirait cet instant, je comprendrais,mais là...Elle n'a fait que retourner le jeu de Tropy contre lui, ça ne lui plaisait pas de faire ça. Où est le mal.

Il est vrai que Nathaniel est l'apprenti de Cythar qui est de nature malveillante, mais il ne m'a pas sembler que le jeune homme le sois aussi. Je suis impatiente de savoir qu'elle est la mission exacte d'Ezakiel.

Oui, mais Cortex est du côté du Mal, ce camp fait souffrir,torture et tue, mais les Bandicoot sont du côté du Bien, ce camp ne possède t-il pas de valeurs ? Comme quand Crunch a hésité de s'en prendre à Tiny quand ce dernier était figé dans le temps par ce qu'il ne pouvait pas se défendre, le battre aurait été déloyale (même s'il l'a fait). Là, les Bandicoot réagissent comme l'aurait des partisans du Mal : Pourquoi mettre hors-jeu son adversaire quand on peut le tuer ? D'habitude, le Bien ne tue que pour se défendre et ça s'est pardonnable, mais tué de sang froid, c'est plus la mentalité du Mal. Tu vois ce que je veux dire ?

(Au fait, tu as fait exprès de prendre mon personnage masculin préféré comme exemple ?)

Pour résoudre ton dilemme Cora/Aku Uka-Cortex/Brio, je te propose quelque chose : Aucun des deux ne gagne, ils se réconcilient et tout le monde est content. A moins que ça ne fasse trop fin heureuse ?

Ah, je suis désolé mais je n'ai pu m'empêcher de lire ta réponse de commentaire adressé à Aku Uka et une phrase en particulier m'a ravi : "Et rassure-toi. Cortex n'est pas qu'un pourri. Tu verras aussi qu'il est très humain."

Encore une fois,je suis contente que toi et Aku Uka soyez revenus.

avatar
Cora Bandicoot
Vétéran
Vétéran

Messages : 1080
Date d'inscription : 23/01/2012
Age : 21
Localisation : Lille

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fanfiction] Crash Bandicoot : Beyond Good and Evil

Message  Sanephar le Mar 29 Mai - 19:33

Cora Bandicoot Arrow Oui ! Il s'agit bien d'Aku Aku et Uka Uka. Je ne vais pas te faire patienter pour le troisième : c'est Nefarious Tropy. On peut aussi mettre les Veilleurs dans le lot. Ou du moins les plus âgés/matures

J'ai l'expérience aussi, cela joue fortement. Tu seras douée avec le temps et de l'entraînement !

Ah vrai dire, je n'ai pas d'exemples plus concrets pour Nefria. Comme elle est âgée d'une centaine d'années, elle parvint à mieux maîtriser ses "pulsions maléfiques".
Cela aurait été Tropy ou Astheran qu'elle devrait tuer, elle le ferait certainement sans hésiter. Du moins, pour l'instant.

Oui, Cythar et Nathaniel sont tous les deux de natures malveillantes. Pour l'enseignement et l'apprentissage, il est plus efficace de partager la même nature Wink

Oui, je vois. N'oublie pas que l'idée de tuer Nina a été annoncée par Crash et approuvée par Brio et Mohad. Le marsupial est un Intermedium qui est capable de tuer de sang froid. Moins souvent que Nina, qui à l'inverse sauvera moins de vie que Crash. Brio est de nature maléfique et Mohad a une moralité mitigée.
Coco n'approuve pas vraiment, mais elle suit parce qu'il s'agit de gagner une guerre... Le meurtre de quelques personnes, aussi immorales que cela lui paraît, est nécessaire pour sauver le monde.
Crunch est un suiveur. Il laisse les décisions à Coco et Aku Aku en principe. A Crash qui de part son statut d'aîné et de héros est le chef de clan.
Donc, au final, les membres du Bien s'écartent de leurs valeurs par obligation, et non par un réel choix. Crash par son statut d'Intermedium, Coco par logique équitable (qu'est-ce quelques meurtres en échange de milliers de vies sauves ?) et Crunch par "obligation familiale/hiérarchie".

Oui, j'ai fais exprès de prendre Cortex pour l'exemple. Mais ça n'a pas marché Laughing

C'est une fin trop heureuse mais j'ai une idée pour résoudre mon dilemme Wink

"Et rassure-toi. Cortex n'est pas qu'un pourri. Tu verras aussi qu'il est très humain."
Et c'est vrai ! On se retrouve au chapitre 9 et même plus loin encore Very Happy

Je suis toujours contente de répondre à tes commentaires, même si c'est tardivement !
avatar
Sanephar
Vétéran
Vétéran

Messages : 1207
Date d'inscription : 09/01/2011
Age : 28
Localisation : Picardie

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fanfiction] Crash Bandicoot : Beyond Good and Evil

Message  Cora Bandicoot le Mer 30 Mai - 11:07

Aku Aku, Uka Uka et Tropy ? Non, tu es vraiment sérieuse là ? Mais Uka Uka déteste son frère, je crois même qu'il le hait, il serai vraiment capable de le regretter si il mourait ? Nefarious Tropy, l'un des personnages les plus "sans coeur" de l'histoire, j'ai vraiment du mal à y croire et d’ailleurs, qui il regretterai ? Nefria ?

En plus d'écrire des commentaires sur le forum grâce à toi et à Aku Uka, j'écris souvent des petites histoires fantastiques dans un carnet quand j'ai l'inspiration, mais j'ai quand même encore des progrès à faire en orthographe (tu as peut-être remarqué que ce n'était pas mon point fort), j'espère un jour avoir la même expérience que toi.

Oh, mais je suis sur que Nefria tuerai Tropy sans hésitation après tout ce qu'il lui a fait et si un jour elle fait, je lui dirai : Vas-y Nefria, enfonce lui donc son précieux diapason dans sa maudite chair bleu.

Nathaniel m'avait plutôt sembler être quelqu'un de bienveillant, je n'avais pas remarqué qu'il était comme Cythar.

Oulala, elle dure depuis combien de commentaires cette discussion. Pour y mettre un terme, voilà ce que je répond : Présenter sous cette angle et en prenant en compte les personnages concernés pas ce "projet", je comprend un peu mieux leur décision, mais je ne l'approuve tout de même pas.

Ah, cruel que tu es, tu t'en es pris à Cortex, comme si il n'avait pas déjà assez de problèmes comme ça, penserai tu vraiment que je tomberai dans le panneau ?
Grrr, je me vengerai (euh, je plaisante...enfin, pas complètement).

Le chapitre 9...comme j'ai hâte de le lire.

Ce n'est pas grave si tu ne répond pas à mes commentaires tout de suite, comme ça quand tes réponses arriveront le plaisir et l'impatience de les lire aura doublé.

avatar
Cora Bandicoot
Vétéran
Vétéran

Messages : 1080
Date d'inscription : 23/01/2012
Age : 21
Localisation : Lille

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fanfiction] Crash Bandicoot : Beyond Good and Evil

Message  Cora Bandicoot le Mer 30 Mai - 11:21

Tiens, je vois d’apercevoir que la petite caisse que j'avais représentant mon statut de nouveau dans le forum à été remplacé par une Pomme Wumpa représentant apparemment un statut de Jeune Bandicoot.

On dirai que je monte en grade.
avatar
Cora Bandicoot
Vétéran
Vétéran

Messages : 1080
Date d'inscription : 23/01/2012
Age : 21
Localisation : Lille

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Crash Bandicoot : Beyond Good and Evil - Chapitre 8.5

Message  Sanephar le Mer 30 Mai - 12:03

CRASH BANDICOOT : L’EQUILIBRE

Partie 1 : Les Gardiens de l’Equilibre


Tome 2 – Crash Bandicoot : Beyond Good and Evil


Interchapitre 8.5 : Au-delà du Mal



« Je l’ai sauvé sans arrière-pensées alors que lui-même m’avait malmené comme tant d’autres avant. Sa détresse était si poignante que je ne pouvais me résoudre à l’abandonner. Mais je n’attendais rien de sa part en retour et surtout pas cette main tendue. »
(Nathalia)

Académie Maléfique – Année 1985

Le brouhaha ambiant de la cafétéria de l’académie maléfique donnait mal à la tête à Nitrus Brio. Depuis l’accident qui lui avait valu deux boulons enfoncés à jamais dans le crâne, et dans lequel il avait miraculeusement survécu, il était devenu migraineux et avait un bégaiement prononcé.
Mais la table la plus reculée avait été brisée, comme la plupart des meubles dans ce complexe scolaire, et Nathalia avait très faim. Nitrus avait beau être mauvais et perfide, il n’était pas ingrat pour autant. La jeune fille l’avait soigné en partenariat avec l’infirmier et le médecin scolaire, et avait même veillé sur lui quand il délirait à cause de la fièvre. Elle avait été jusqu’à faire une copie de chaque cours manqué pour qu’il puisse les rattraper ultérieurement… Et puis il aimait la regarder manger. Elle avait beaucoup d’appétit, sans pour autant être vorace. C’était agréable de la voir manger avec tant de plaisir une nourriture qu’il trouvait lui-même très fade. Aussi, il ne se fit pas prier quand son amie lui proposa les assaisonnements qu’elle emmenait toujours à la cantine.

- Hum ! Le curry dans la purée, c’est trop bon !!
- C’est vrai-vrai.

Il jeta une œillade quand elle rougit. Elle le faisait constamment. Une réaction qui s’apparentait sans doute à la timidité maladive de la jeune fille. Difficile de croire qu’elle avait été l’auteure d’un quadruple homicide d’élèves il y a quelques temps. Parfois, Brio se demandait s’il n’avait pas rêvé cette partie de la personnalité de Nathalia…

- Tu ren-rentres chez toi pour les vacances ?
- Non, répondit-elle après sa bouchée de purée assaisonnée au curry avalée, mes parents travaillent alors je reste ici.
- C’est do-dommage.
- Je suis habituée, dit-elle en haussant les épaules avant d’attaquer à nouveau son assiette.
- Tu-tu veux pas ve-venir chez-chez moi ?

La question de Brio avait fusé toute seule et il se fustigea intérieurement pour l’avoir posée à voix haute. Certes, cela faisait des mois que lui et la jolie blonde ne se quittaient pas, sauf pour leurs cours et les vacances, mais tout de même, c’était peut-être trop tôt. Pour lui, comme pour elle, même s’il avait très envie qu’elle rentre avec lui, qu’il la présente à sa famille. Ou tout simplement pour ne pas la laisser seule à la merci de tous dans cette école beaucoup désertée pendant les vacances par les élèves et les adultes…
Nathalia le regarda avec des yeux ronds, ses magnifiques iris océans illuminés par la surprise, la fourchette encore dans la bouche.

- Lai-laisse tomber-ber.

Sa voix sembla la sortir de sa torpeur, car elle poursuivit la mastication de son repas et il méprisa profondément la lenteur qu’elle passa à terminer sa bouchée tout en réfléchissant.

- D’accord.
- D’accord ?! répondit-il, choqué.
- Tu habites où ?

Ce fut au tour de Brio d’écarquiller les yeux de surprise avant de recouvrir son visage d’un masque de colère. Etait-elle idiote pour accepter si vite ? Il pourrait se montrer plus malin que les autres qui usent de la violence ou du chantage pour la violer en toute impunité en l’emmenant chez lui, à sa merci. Nitrus lui fit partager ses pensées, non sans difficulté avec son bégaiement qui le handicapa et l’obligea plusieurs fois à s’y reprendre.
Mais Nathalia comprit très bien. Son visage écarlate, rivé vers son assiette dont elle avait cessé de déguster. Elle releva ses beaux yeux bleus voilés de gêne et murmura le plus naturellement du monde :

- Mais si tu me dis ça, c’est que tu n’es pas comme ça, non ?
- Là-là n’est pas la-la-la question !! C’est par-par principe-pe !

Et il tenta de nouveau de lui expliquer, de se justifier. Elle l’écouta avec gêne et attention avant de conclure par cette phrase que tout autre élève aurait pris pour une insulte. D’ailleurs, quelques têtes les dévisagèrent avec curiosité et perplexité.

- Tu es gentil, Nitrus.

Musique : Fate Stay Night - Kishi Ou no Hokori
http://www.youtube.com/watch?v=Yr7LzL1Inpk

Brio ne savait pas quoi répondre. C’était bien la première fois qu’on lui faisait ce genre de compliment. Mais il ne tarda pas à passer de l’indécision à l’agacement. Cette fille lui faisait vraiment passer par toutes les émotions possibles !

- Tu t’es disputé avec ton ami Cortex ?
- Ce n’est plus-plus mon-mon ami !
- Ah bon ?
- Pour-pourquoi tu me-me poses cette-cette question ?
- Parce qu’il est passé plusieurs fois à l’infirmerie pour des soit-disant maux de têtes et qu’il regardait toujours dans ta direction. Et là, il continue à te jeter des coups d’œil à la cantine.
- M’en fiche ! s’exclama-t-il, content d’avoir pu enfin dire une phrase sans bégayer.
- Pourquoi vous vous êtes disputés ?

Pour des broutilles, comme toujours depuis qu’ils s’étaient connus durant l’enfance. Cette fois-ci, c’était pour un procédé chimique. Bornés comme ils l’étaient, ni l’un ni l’autre ne voulait admettre ses torts. Leur dispute fut violente verbalement, et à terme Cortex le vira du club de science dans lequel il était le président. Très rancunier, Brio avait cessé tout contact avec lui et il était beaucoup trop orgueilleux pour le supplier de le reprendre. Et maintenant, il s’en fichait complètement ! Maintenant, il y avait Nathalia.

- Je vois… fit la jeune fille après son explication. Mais ça serait dommage que vous ne vous réconciliez pas. Vous êtes amis depuis longtemps !
- C'est pas-pas grave !
- Je trouve ça triste !
- Tout le-le monde a des-des amis d’en-d’enfance !
- Ben… tu es mon premier ami. Enfin… on est bien amis, hein ?

La gorge sèche, Brio la regarda se tortiller sur sa chaise, les yeux baissés pour éviter de croiser son regard. Un « oui » clair explosa dans sa tête mettant son cœur à l’épreuve. Comment avait-il pu s’attacher à cette fille aussi vite ? La seule personne qu’il estimait jusqu’alors était Cortex, puis plus tard N.Gin. Cela le perturbait grandement d’avoir une telle affection pour une fille qu’il connaissait à peine dans le fond. Et pourtant, quel sentiment agréable était-ce ! Il n’avait jamais éprouvé cela pour personne…

- Bien sûr que nous sommes amis.

Elle releva ses yeux sur lui, inondés de larmes contenues, et un sourire ému rendit les traits de son visage encore plus magnifiques. Brio esquissa un micro sourire avant de prendre une bouchée de purée au curry en se disant que dorénavant, il en mettrait toujours dans ce condiment. Quand il releva la tête, Nathalia détourna le regard en rougissant et quand il regarda dans la direction qu’avait prise la jeune fille quelques instants plus tôt, il croisa le regard de Cortex.
Quelques secondes passèrent où ils se dévisagèrent avant que la jeune fille blonde ne les interrompe.

- Et tu habites où ?
- Dans-dans un coin pau-paumé. Mais c’est-c’est calme et j’aime-me bien.
- Et ta famille ?

Pendant que Brio répondait aux questions habituelles étant donné l’invitation qu’il avait émis, il se demandait en même temps si Nathalia ne l’utilisait pas… Il avait toujours été méfiant. En temps normal, il aurait tout de suite cessé tout contact avec la jeune fille, car il aurait interprété ses rougissements et les questionnements sur sa relation avec Cortex comme une tentative pour entrer dans la vie de ce dernier. Mais la blonde était timide au point de rougir pour un rien et elle lui avait sauvé la vie, mettant la sienne en jeu, avant de perdre beaucoup d’énergie à prendre soin de lui… Il décida qu’il se faisait des films et sentit son cœur s’alléger d’un poids.

La demoiselle recommença ses manières. Elle détourna les yeux en rougissant avant de trouver de nouveau le courage d’affronter le regard austère de Brio en lui souriant franchement. Cette fois-ci, le jeune homme esquissa un vrai sourire sincère avant de recommencer à manger. Nathalia lui dit alors qu’elle n’avait plus faim et son ami à boulons se surpris à penser, tel un poète, que c’est parce que son cœur devait être rempli de joie. Il n’y a pas meilleur satiété que celle du cœur.

Mais… qu’était-il arrivé à cette adorable élève pour qu’elle soit si demandeuse en affection ? Elle devait sûrement vivre avec des parents maltraitants ou indifférents à son existence. Au vu de sa mignonne personnalité, il opta pour la première hypothèse et il sentit son cœur se serrer. Il se promit alors qu’il la rendrait heureuse et lui donnerait toute l’affection dont elle avait besoin. Grâce à elle, il avait compris que l’amour et l’amitié pouvait être possible au sein du Mal, même s’il en avait eu un aperçu avec Cortex, et que l’on pouvait même être gentil en apparence… En effet, il n’avait jamais senti une aura plus meurtrière que celle de Nathalia la nuit où elle avait sauvagement assassiné ces délinquants de sang-froid.

Brio jeta un dernier regard à son ami d’enfance assis un peu plus loin qui dévisageait Nathalia en train de regarder l’emploi du temps de l’après-midi avec son agenda. A mesure qu’il se promit de ne pas le laisser lui prendre son nouveau bonheur, son regard se durcit. Hors de question que Cortex vienne encore tout gâcher !

- Si tu-tu as fini-ni, on s’en va-va.
- Hein ? Euh, oui ! fit la jeune fille en levant les yeux et en voyant Nitrus prendre son plateau pour partir.

Nathalia le talonna de peu, mais elle ne restera derrière lui que pour une période que Brio jugea toujours trop courte. Un jour, la jeune fille ne resta pas derrière lui, mais suivi les traces d’un autre… Ce choix marqua un coup décisif à leur relation.

Notes:
- J’ai lu un livre écrit par un psychiatre qui narre l’évolution des patients qu’il a rencontré, en donnant après ces petites nouvelles des explications sur la pathologie qu’ils avaient. L’une d’elle était la boulimie. La patiente avait des crises le soir où elle était rabaissée par son patron et le vendredi soir parce qu’elle était seule. Nathalia n’est pas boulimique, mais inconsciemment, j’ai écrit qu’elle adorait manger… sans doute pour combler un vide. La sensation de faim disparait à la fin du chapitre. Grâce à Brio.
- La purée au curry… une recette de ma sœur !

Correction effectuée par Aku Uka

Bonus - Blabla sans queue ni tête – Interchapitre 8.5
Dans une pièce déserte de l’Académie Maléfique, Nathalia sert davantage contre elle un sac en papier marron en regardant ses pieds sur lesquels elle n’arrête pas de danser, gênée. Face à elle, Brio la regarde avec impatience.
Brio : Alors qu’est-ce-ce que tu vou-voulais me do-donner ?
Nathalia : tien, c’est pour te remercier de m’avoir invité chez toi.
Brio, en prenant le paquet avant de le secouer : ben… de rien.
Nathalia : attention, c’est des gâteaux !
Pendant ce temps, de l’autre côté de la pièce, l’auteure observe la scène par un trou dans le mur à côté d’Aku Uka qui était venu parce que la fanficteuse voulait s’excuser qu’il ait subit le sadisme de sa bêta-lectrice.
Aku Uka, en tapant du pied : elles viennent ces excuses ?
Sanephar, en tirant sur le col de son bêta-lecteur : J’ai mieux que des excuses, regarde leur premier baiser !!
Aku Uka, en regardant dans le trou : qui te dit qu’ils vont s’embrasser ?
Sanephar : Je le sens, mais tu ne peux pas comprendre, c’est un truc de fille !
Radar, ouvrant la porte de la pièce soudainement : Le voilà !! Capturons-le !!
Aku Uka, sortant sa keyblade : cette fois, je vais la réduire en charpie !! Sanephar, laisse-moi te dire que je deviens officiellement bêta-lecteur à plein temps, car Radar risque de passer un bon moment à l’hôpital !
Sanephar : Ah non alors ><
Coco : Sauf que nous nous sommes venues espionner les deux tourtereaux à côté.
Nina, utilisant sa main bionique : Alors dégagez !
Aku Uka s’écarta de la trajectoire de Nina par une roulade sur le côté et la main de la jeune fille fit voler en éclat le mur déjà pas mal fissuré… Une fois le nuage de poussières cimentées disparu, et après bien des éternuements, les espions purent voir Brio, allongé sur Nathalia.
Coco : Déjà ?!
Nina : Qui a dit qu’à cette époque, ils étaient plus prudes que de nos jours !
Sanephar : Mais non, vous manquez d’innocence et de romantisme ! Il a fait ça pour la protéger !!
Radar, en relisant le dernier lemon : c’est toi qui parle de romantisme mais quand je lis le dernier lemon que tu as écris, je me dis que c’est toi la plus…
Sanephar, d’un air menaçant : et si tu tiens en avoir d’autres, je te conseille de ne plus ajouter un mot.
Brio, en dévisageant son amie avec inquiétude : Tu n’as rien ?!
Nathalia: Non, et toi ?
Brio, soulagé : Je vais-vais bien.
Crash, en mangeant les gâteaux de la jeune fille : Ch’est bon ! Encore !!
avatar
Sanephar
Vétéran
Vétéran

Messages : 1207
Date d'inscription : 09/01/2011
Age : 28
Localisation : Picardie

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fanfiction] Crash Bandicoot : Beyond Good and Evil

Message  Aku Uka le Mer 30 Mai - 20:55

Cora Arrow Tout le plaisir est pour moi. Wink
Si je me suis absenté aussi longtemps du forum, c'est uniquement à cause du travail universitaire. Maintenant que mes cours sont enfin terminés, je vais devoir entamer une dernière période de révision intense pour mes partiels terminaux qui se tiendront en Juin. Pour la disponibilité, c'est pas encore gagné comme tu peux le voir ! --'
Et bravo encore pour ton nouveau grade ! Very Happy Dommage que ça ne soit pas le cas pour moi aussi parce que ça aurait parfaitement coïncidé à l'excellent interchapitre 8.5 que j'ai déjà eu l'occasion de dévorer et qui reste pour moi un des meilleurs passages lus jusqu'à maintenant (cf commentaire ci-dessous). Un merveilleux cadeau qui aurait célébré mon passage de grade ! Razz

Sanephar Arrow Pour répondre en premier lieu à une phrase de tes précédents commentaires...
(*Invoque sa Keyblade avant de l'affûter soigneusement dans un long bruit strident)
Tu vois cette lame bien tranchante ? Si jamais j'apprends qu'N.Brio n'est plus de ce monde au terme de ta fanfiction, non seulement j'en voudrais à ta peau mais tu risques également de ne plus en avoir !
Aussi, si tu tiens à ne pas finir tes jours les muscles à vif, je te suggère gentiment (tant que tu es encore en os ET en chair !) de renoncer à cette folie énoncée précédemment ! ^^

Oui je sais Cora ! Cortex est également un de mes personnages favoris mais si je devais choisir entre les deux scientifiques, j'opterais pour N.Brio... parce qu'il a la classe et qu'il possède quelques caractéristiques que j'aime bien notamment sa solitude éternelle, sa méfiance prononcée, son bégaiement, ses connaissances infinies en sciences et son humeur parfois exécrable qui le rend trop craquant ! Razz
Ou alors, pour arranger tout le monde, on fait comme tu l'as suggéré Cora mais en insistant plus pour montrer à Sanephar qu'on tient vraiment à nos idoles respectifs :
Au choix, je te laisse opter entre "couteau sous la gorge", "mutilation d'un orteil" (ben oui, évitons les phalanges, faut encore qu'elle arrive à taper sur le clavier ^^) ou alors "menace au lance-flammes". Je pense qu'avec ça, on devrait déjà arriver à la "convaincre" de garder nos deux idoles en vie ! Razz
(Je vais poster toute une horde de Sans-coeur autour de sa cité pour qu'elle ne puisse pas fuir ! Mouahahahaha ^^)

Ahem, bref ! Passons aux choses sérieuses. Sinon, elle va croire que son commentaire est plus long que d'habitude et ça va la décevoir à la fin ! xD
D'abord, sache que je n'oublierais jamais ce geste si attendrissant que tu as eu envers moi à savoir m'envoyer cet interchapitre le soir même de la St Valentin : c'est le plus beau cadeau que l'on m'ait jamais fait pour célébrer cette date. C'était si adorable de ta part ! Embarassed
C'est bien simple, tu as su en l'espace d'un interchapitre adorable et émouvant au possible réussir à me faire oublier l'amertume que j'éprouve habituellement envers cette date fatidique qu'est la St Valentin et me redonner un sacré baume au coeur, chose que je n'avais pas eu la chance de revivre depuis... trop longtemps. C'est comme si une âme extérieure avait ravivé quelque chose en moi, une lueur indescriptible mais bouleversante...

Et je te raconte pas quand je me suis mis à écouter le sublime morceau Fate Stay Night. C'est devenu une mélodie anthologique, un pur moment d'émotion et de beauté qui figure désormais au top 3 des musiques les plus tristes et les plus belles qu'il me fut amené d'écouter au cours de ma vie. C'est dire si elle m'a fait de l'effet !
Disons que parmi les instruments les plus bouleversants, le violon reste mon préféré. Depuis toujours, j'ai considéré le violon comme un instrument qui "tirait les larmes" et celui de cette musique n'a pas fait exception à la règle ! Faut dire que le fait de lire l'interchapitre à côté ne m'a pas aidé non plus ! ^^'

Pour en revenir à l'histoire elle-même, je trouve que la relation Nathalia/Brio débute d'une façon vraiment loin de l'ordinaire : une fille qui sauve un adolescent torturé par une bande de brutes, aussitôt zigouillés froidement par cette dernière, qui décide de veiller à la santé de son petit protégé qui, sans s'en rendre compte, devient moins méfiant et développe progressivement un sentiment d'affection qui l'étonne lui-même.
On se demande vraiment comment N.Brio a pu devenir quelqu'un d'aussi froid et solitaire au fil du temps. Bien évidemment, j'ai toute une liste d'idées en tête mais j'ai quand même hâte de découvrir LA scène qui bouleversera leur union à jamais. Le jour où je lirais cette scène promet d'être déchirant et de foutre ma journée en l'air, question moral ! x)

Je me sens à la fois heureux et ému de savoir qu'N.Brio a pu trouver une amie aussi fidèle et dévouée que Nathalia, avec qui il commence à tout partager. Mieux, il lui demande même ce qu'elle a l'intention de faire pendant les vacances en lui proposant de venir chez lui.
J'ai envie de dire en même temps qu'après s'être fait enfoncé deux boulons dans le crâne, si N.Brio a besoin de quelque chose en ce moment, c'est bien de compagnie et de soutien. J'ai hâte de voir comment leur relation va évoluer : en tout cas, il s'agit là de deux anges gardiens faits pour se fréquenter ! C'est si cute, j'en pleurerais presque ! (la honte pour un être maléfique tel que moi !) Rolling Eyes

En parlant de ça, je suis bien soulagé de savoir que leur relation n'évoluera pas comme dans le Blabla ! Cette Radar, quelle casseuse d'ambiance : ils étaient à deux doigts de conclure !!
M'enfin, le seul point positif que j'ai pu trouver dans cette interruption, c'est que Radar doit vraiment tenir à moi pour vouloir à tout prix me capturer : quels sentiments refoule-t-elle envers moi ? Hmm hmm... Rolling Eyes

Cette incohérence de ouf que je viens de remarquer : comment Nina peut assister à une scène où l'on voit Brio et Nathalia, qui je le rappelle, est sa future mère ? Elle est même pas censée être née !
(*Chope Nina par la main bionique qui lui a servi à exploser le mur)
Donc la prochaine fois, au lieu de foutre en l'air un bon moment de pur romantisme, tu me feras le plaisir de rester en coulisses, jusqu'à ce que tu mérites de revenir dans une scène où le temps aura avancé de quelques décennies ! Merci !
(*Botte l'arrière-train de Nina, ainsi que celui de Coco, de Radar, de Crash et de Sanephar)
Foutez-moi le camp maintenant !!! J'aimerais être seul !!!
(*S'assied sur une table d'étudiant en regardant Brio et Nathalia à travers le mur troué, le menton posé sur les mains)
Aaaah, ils sont tellement mignons tous les deux !! I love you
avatar
Aku Uka
Vétéran
Vétéran

Messages : 1244
Date d'inscription : 06/01/2011
Age : 23
Localisation : Lot-et-Garonne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fanfiction] Crash Bandicoot : Beyond Good and Evil

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum