[Fanfiction] Crash Bandicoot et les Maîtres du Temps

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: [Fanfiction] Crash Bandicoot et les Maîtres du Temps

Message  Aku Uka le Dim 24 Avr - 11:57

Promis, cette fois, tu auras droit à un commentaire digne de ce chapitre, je ne me ferais pas avoir deux fois à cause de ce fichu ordinateur !

Et oui, j'ai retrouvé ma motivation et devine pourquoi... ^^
... POUR N.BRIO !!!!!! Very Happy Te voilà enfin, mon scientifique préféré, je t'adore déjà !!!
C'est ma surprise de Pâques hein ? Tu ne pouvais pas mieux m'offrir. Smile

Franchement, s'il y'a une chose qui m'a le plus intéressé, c'est ce passage (en plus, comme tu dis que son apparition est assez importante... ^^ j'ai relu le passage deux fois tellement je l'ai aimé) !
Déjà, rien que l'apparition du mot "barman" m'a interpellé et je me suis empressé de sauter quelques lignes pour vérifier si c'était bien lui et j'ai vu juste !!! (oui, quand quelque chose m'intrigue, je ne peux pas m'empêcher de prendre un peu d'avance et de regarder plus loin avant de reprendre là ou j'en étais ^^). Ca casse un peu le suspense mais mon impatience prend toujours le dessus.
J'adore la description de sa maison, je l'imagine très bien en plus mais pourquoi s'enfermer à double tour et laisser les volets fermés ? A cause de N.Tropy ? Si c'est le cas, je ne vois pas quel est l'intérêt parce qu'au final, il a réussi à s'introduire dans son laboratoire rien qu'en se téléportant. ^^
A moins que notre cher Brio ne désire pas qu'on l'épie et à ce moment-là, je comprendrais très bien son isolement.
Autre chose aussi, ses habits ont l'air de ressembler étrangement à ceux qu'il porte dans Crash : Génération Mutant : la blouse verte, la chemise noire. Comme quoi, pratiquement tous les jeux de Crash Bandicoot sont évoqués dans ta fanfiction et je trouve ça vraiment fort. Wink

Ainsi donc, notre cher scientifique a rompu son alliance avec N.Tropy (j'imagine que tu parles de celle de Crash Twinsanity) et à ce que je vois, N.Brio n'a pas peur de lui et n'hésite pas à lui tirer dessus sans même avoir entendu sa proposition.
J'ai hâte de savoir comment va se passer la suite (le "tu le regretteras" de Tropy a attiré ma curiosité et le fait que Brio plie bagage pour aller je ne sais où m'a intrigué encore plus).
Dis, dans le prochain tome... y'aura N.Brio ? Rolling Eyes

Autre passage très intriguant. L'apparition de ces deux nouveaux personnages en seulement quelques lignes : ce fameux Cythar et son maître Célestar, ils ont l'air si mystérieux dans ce paragraphe.
Si je comprends bien, ils n'oeuvrent ni pour le Bien, ni pour le Mal. Leur mission est de maintenir l'Equilibre entre les deux, c'est ça ?
Petite question : est-ce qu'ils habitent eux aussi le Temple du Temps ? Et pourquoi les avoir introduit que maintenant : auront-ils un rôle un peu plus important par la suite ?
Deuxième passage qui m'a le plus intrigué. Comme quoi, je n'ai eu que des surprises hier soir ! Razz

Ah, ce cher Labo Iceberg, encore un souvenir de Crash Twinsanity et si je ne m'abuse, la discussion entre Cortex et Nina se déroule dans la salle du Psychetron, non ? A moins que ça soit une autre pièce que l'on ait pas eu l'occasion de visiter dans le jeu, ce qui n'est pas plus mal non plus.
Cortex vient d'avoir un plan pour dominer le Monde ? Jusque là, rien de nouveau, ça a toujours été son but premier mais quelque chose me dit que N.Brio viendra semer son petit grain de sel là-dedans : soit il reformera une alliance avec Cortex soit il aidera les Bandicoots mais si je me rappelle bien, tu m'avais dis une fois qu'il rejoindra le Bien alors je reste plutôt sur ma deuxième hypothèse.

Nefria est enfin partie, pauvre Crash, lui qui l'aimait tant, elle manquera à tout le monde.
Par contre, à la fin, quand Nefria s'apprête à partir, elle rejoint N.Tropy ? Je croyais que c'était fini entre eux, d'autant plus que Tropy affirme ne ressentir aucune émotion envers elle. Il veut juste en faire son esclave, rien de plus et Nefria n'a plus peur de se jeter dans la gueule du loup ?
Crash a du avoir une grande influence sur son courage et sa détermination à conquérir les Ténèbres.

En parlant de N.Tropy, dans le passage où il discute avec Uka Uka, la personne dont il parle ("celle qui servira ses desseins"), serait-ce N.Brio ou quelqu'un d'autre ?
Vu que j'ai eu ma dose de surprise en découvrant trois personnages en un chapitre, plus rien ne pourrait m'étonner à présent. ^^

Et voilà, ainsi s'achève ton commentaire encore une fois mérité et même doublement mérité, tu comprends pourquoi... ^^
Toi aussi, tu as pu remarquer comme le Temps passe à une vitesse folle. On s'y perdrait entre la réalité et ta fanfiction. ^^ Mais la réalité, encore une fois, l'emporte et ne cesse de me rappeler que dans quelques semaines, l'ultime épreuve qu'est le BAC aura lieu (sadique va !).
Mais bon, suffit de penser aux longues vacances qui m'attendent patiemment derrière et tout de suite, on retrouve le sourire. ^^
Conclusion : félicitations encore une fois pour ton excellent travail ! cheers


avatar
Aku Uka
Vétéran
Vétéran

Messages : 1244
Date d'inscription : 06/01/2011
Age : 23
Localisation : Lot-et-Garonne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Réponse au commentaire du neuvième chapitre

Message  Sanephar le Lun 25 Avr - 10:23

C'est terrible de se voir sucrer son commentaire comme ça. Cela me fait rager à chaque fois, mais je ne suis toujours pas plus prudente, car je ne prends pas toujours l'initiative de l'écrire sur un logiciel de traitement de texte par exemple.

Surprise de Pâques ? Je n'avais pas vu les choses comme ça, même si en postant je me suis dit que tu adorerais, mais oui, allez, c'est pour tes Pâques ! Oh moins, pas d'indigestion à cause du choco !!

Alors, apparition importante, non pas autant que tu sembles le croire. Ce que j'ai voulu dire, c'est que c'est l'ajout de scène le plus important que j'ai faits pour cette nouvelle publication. Et ce n'est pas la seule ! Dans l'épilogue, il y aura deux autres scène. Une entièrement écrite et l'autre réécrite en profondeur... et je gage à penser que tu apprécieras beaucoup les deux. Bon, une plus que l'autre, mais les deux quand même xD
Bon, si tu l'as relu deux fois, c'est que je l'ai bien écrite ! C'est rassurant, j'avais peur que Brio soit OOC.
Je te rassure, j'ai exactement la même réaction. Quand quelque chose m'intrigue, je suis obligée de sauter quelques lignes pour satisfaire ma curiosité impatiente.
Ah... je vois que je n'ai pas réussi à faire passer le message. Pas grave, j'ai être trop indirecte. En fait, Brio s'enferme à double tour parce qu'il est parano, trop méfiant/prudent. Il ne fait pas cela que pour Tropy, mais pour tout le monde : Cortex, de simples voleurs, le gouvernement qui pourrait l'embaucher... Bref, j'ai d'instinct trouvé que cela lui correspondait bien sans savoir si c'était vraiment dans sa nature.
Dans Crash 1, Brio aussi est habillé de vert et de noir. Mais les vêtements de CMOM sont mieux en effet, alors je les ai plus repris ^^

Oui, je parle bien de l'alliance dans Twinsanity. Et pour le "tu regretteras", tu le sauras bientôt.
Alors... Brio n'apparait pas du tout dans la deuxième partie de la saga (celle qui suit l'histoire dans l'archipel 3000 ans avant la création de Crash, logique, tu me diras). Mais dans le tome 2.1 qui suit cette fanfiction, oui, et même dans le tome 3.1 !
Et Brio plie bagage car il juge qu'il n'est plus en sécurité.

Ah les Veilleurs... Une organisation encore meilleure que celle des Maitres du Temps selon moi ! Je suis plutôt fière de mon imagination pour le coup xD
Oui, ils font en sorte que ni le Bien, ni le Mal ne soient trop puissant l'un par rapport à l'autre, autrement dit ils veillent sur l'équilibre.
Non, ils ne sont pas au Temple du Temps, mais tu aurais pu le deviner. Je ne vais pas te laisser chercher, car c'est un détail. Te souviens-tu de la tentative d'évasion de Nefria ? Elle voulait rejoindre le portail qui la menerait aux Gardiens de l’Équilibre. Tu devines donc qui c'est maintenant ^^
Oui, les Veilleurs auront un très grand rôle par la suite. Je n'en dis pas plus.

Effectivement... il faudra que je fasse une description, mais cela se passe bien dans la salle du Psychetron la discussion entre Nina et son oncle.
Brio va effectivement mettre son grain de sel dans l'histoire... mais peut-être pas comme tu pourrais l'imaginer, même si ta deuxième hypothèse est la bonne.

Tu te souviens du premier combat entre Nefarious et Nefria ? Et bien, c'est cela qui va se reproduire ! En effet, n'oublie pas que le rôle premier de Nefria est de maintenir l'espace-temps en équilibre... Et Tropy adore faire des perturbations !

C'est quelqu'un d'autre que Brio ce dont Tropy parle avec Uka Uka. Rendez-vous à l'épilogue !

Courage pour le bac, c'est la dernière ligne droite !! Après, tu auras toutes tes vacances pour souffler de cette épreuve.
Encore merci pour ton commentaire, il m'a fait très plaisir, et en plus tu as tout dit. Un bonheur pour moi !!
Je te dis donc à très bientôt !
avatar
Sanephar
Vétéran
Vétéran

Messages : 1207
Date d'inscription : 09/01/2011
Age : 28
Localisation : Picardie

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fanfiction] Crash Bandicoot et les Maîtres du Temps

Message  Koopa le Mar 26 Avr - 10:37

Beau Boulot :O
avatar
Koopa
Savant
Savant

Messages : 65
Date d'inscription : 20/04/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fanfiction] Crash Bandicoot et les Maîtres du Temps

Message  Aku Uka le Mar 26 Avr - 18:04

Simple comme commentaire mais efficace ! ^^

Sanephar, tu as au moins l'honneur d'avoir un nouveau visiteur sur ton topic. Wink
avatar
Aku Uka
Vétéran
Vétéran

Messages : 1244
Date d'inscription : 06/01/2011
Age : 23
Localisation : Lot-et-Garonne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fanfiction] Crash Bandicoot et les Maîtres du Temps

Message  bobipineman le Lun 2 Mai - 1:26

bon voila je viens gobber toute la fic...

Je trouve ça plutôt ironique, par exemple la soeur d'aku s'est fait violé par celui qui lui a protégé d'un viol, son frère. Même chose pour cette fic Nefria se fait sauvé d'un viol par N.Tropy (et si le marriage avait fonctionné il l'aurait violé) Faut voir que les histoires se répètent.

La description de Celstar avec sa tunique noir m'a fait drôlement pensé a N.Igma http://browse.deviantart.com/?qh=&section=&q=N.+Igma#/d167l5g

Dit j'ai trouvé que cet musique colle vraiment bien a l'histoire http://www.youtube.com/watch?v=nGBZuf3mvy0
avatar
bobipineman
Titan
Titan

Messages : 653
Date d'inscription : 09/01/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Explication des évènements et réponses aux commentaires

Message  Sanephar le Ven 6 Mai - 10:15

L'épilogue est en retard, je sais. En fait, ma bêta-lectrice a oublié de corriger une scène, ce qui nous a mis en retard, et en plus, j'ai décidé de réécrire complètement une autre, et elle va la corriger aujourd'hui si tout se passe bien.
En toute logique, vous l'aurez ce week-end.

Le tome 2 autrement dit la suite directe de cette saga... est un véritable casse-tête pour moi ! Cela va faire la troisième fois que je réécris le chapitre 1, pour vous montrer l'ampleur des choses.
A vous de voir si vous voulez tout de même la fiche de lecture.
J'ignore si le prologue suivra car moi et ma bêta-lectrice ne sommes pas d'accord sur le style d'écriture (car j'ai deux version du même prologue).
Mouais, un vrai casse-tête... Elle et moi nous nous arrachons bien des cheveux pour ce fameux tome 2 Rolling Eyes

Aku Uka & Koopa Arrow Trop simple comme commentaire, si je peux me permettre. Du moins, au vu du mal que je me donne à écrire cette saga (gratuite). Je me considère comme rémunérée par des commentaires, et un commentaire comme cela, c'est comme donner 50 centimes pour un livre, histoire de dire qu'on a payé.

Je trouve que ce n'est pas trop demandé de dire dans les grandes lignes ce qu'on a aimé, ce qu'on attendait, ce qui nous a déçu à la fin de l'histoire entièrement lu si vous avez la paresse de le faire par chaque chapitre (ce que je conçois tout de même). Il ne s'agit pas de faire un roman de dix pages, mais de résumer ce qui peut-être résumé à la fin d'une lecture. M'enfin...

Bobi Arrow Aie ! Tu as remarqué toi aussi ? Je m'en suis rendue compte juste après une remarque d'Aku Uka.
Il y a en effet des répétitions dans ma saga notamment les actes barbares des méchants autrement dit le viol.

J'ai bien des arguments pour me défendre, alors je te les expose si tu le veux bien, et tu peux me contre-dire, je suis ouverte :
- Un viol reste un viol, qu'ils soient incestueux ou pas. Je considère que les "méchants" n'ont pas de moral alors s'ils désirent une femme, qu'elle soit consentante ou non, ça n'est pas un problème.
- Les raisons des viols diffèrent même si elles ne sont guère nombreuses : Uka Uka voulait assouvir un simple besoin de possession, et si Oni Oni avait suivi ses plans, elle serait devenue consentante car Uka Uka lui a affirmé qu'il aurait attendu qu'elle soit prête à s'offrir à lui. Tropy veut Nefria pour qu'elle porte son enfant. En effet, la jeune fille est tout de même la descendante de la Prêtresse du Temps.
- Mes fanfictions sont décalées de l'univers de Crash. Elles restent réalistes, et je trouve qu'une personne comme Uka Uka qui est un vrai psychopathe, ou Tropy qui a des siècles de vies se moquent pas mal des morales. Les deux parce qu'ils s'en foutent royalement, et Tropy les as vu évoluer, alors les respecter toutes...
- Nefria ne se serait pas laissée violer. Elle aurait agi tout de même. Bien qu'elle soit raisonnable, elle a les moyens de réparer une perturbation du continuum espace-temps. Elle cherchait un moyen de l'éviter, mais au moment où l'homme l'aurait déshabillée, son instinct aurait pris le dessus, et elle se serait défendue. Le hasard a voulu que Tropy la sauve. Un paradoxe pour mieux perturber la jeune fille.

Quant à Celestar... Tu ne te souviens pas à quoi il ressemble ? Pourtant, tu as lu l'ancienne version du tome 2 !

A très bientôt j'espère...
avatar
Sanephar
Vétéran
Vétéran

Messages : 1207
Date d'inscription : 09/01/2011
Age : 28
Localisation : Picardie

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Crash Bandicoot et les Maitres du Temps - Epilogue

Message  Sanephar le Dim 8 Mai - 18:18

Navrée du double poste, je ne l'avais pas prévu car je pensais qu'il y aurait des réponses au précédent


Crash Bandicoot et les Maîtres du Temps

Epilogue



Durant la Bataille dans le Temple…

Un homme, dont la silhouette était dissimulée par les épais vêtements moyenâgeux qu’il portait, et particulièrement par la cape noire en coton rêche, élimée et trouée à plusieurs endroits, était affalé contre un sol bleu. Il aurait aimé ramener ses bras perpendiculaires à son corps pour écarter les mèches noires qui tombaient sur son visage mais il était trop faible pour faire le moindre mouvement.
Ses yeux rubis fixaient avec intensité la sphère bleutée dans laquelle il était emprisonné.

Ainsi, un temps infiniment long s’écoula quand il tenta à plusieurs reprises de se relever pour atteindre les parois, mais, et bien que celles-ci semblaient proches, elles semblaient reculer quand il rampait vers elles. Encore un coup du Sablier du Temps ! Emprisonné, lui le Grand Sabraac, co-fondateur du Temple du Temps !!

La frustration et la colère passées, il avait tenté de se remémorer les souvenirs les plus récents. Mais la dernière chose dont il se souvient était d’avoir planté son sceptre dans sa sœur ainée Yuki. Après l’avoir trahie en invoquant l’Esprit du Sablier, il avait décidé de l’éliminer. Bien évidemment, son invocation s’était interposée. Suffisamment tôt pour éviter à son invocatrice un coup mortel radical, mais pas assez pour la protéger totalement. La Prêtresse du Temps était-elle morte ? Il ne le savait pas. Mais elle avait maintenu l’Esprit du Sablier assez longtemps pour que celui-ci l’attaque. Face à celui qui gouvernait l’Espace-Temps, il n’avait aucune chance !

L’Esprit du Sablier s’était jeté sur lui sans hésitation. Il l’avait téléporté ici, dans cette sphère où il ne pouvait pas utiliser ses pouvoirs et ensuite, le trou noir. Il se souvint d’une grande fatigue qui s’insinuait en lui lentement. Avant de sombrer totalement dans l’inconscience, il avait compris : la barrière sphérique bleutée autour de lui aspirait son énergie vitale. Apparemment non pour le tuer, sinon il le serait déjà à cette heure-ci, mais pour le maintenir éternellement dans un coma. Quelle prison parfaite !

Quoique… Comment expliquer son réveil ? Il se tramait des évènements anormaux dans la Prison du Temps. A ce qu’il semblerait, dans sa faveur, puisqu’il était de nouveau conscient. Mais cela était tout. Il ne pouvait approcher les parois qui le maintenaient dans cet espace-temps unique. D’une part à cause des barrières qui réagissaient à son approche, et d’autre part parce qu’il était complètement épuisé par le bouclier qui lui avait volé son énergie. Restait qu’à attendre. Bien qu’il détestait cela, il ne pouvait rien faire d’autre. Absolument rien à part se reposer… et réfléchir au moyen de se venger !

Il fronça les sourcils quand une autre onde parcourue entièrement le bouclier bleu. A chaque fois que cela se produisait, celui-ci devenait plus transparent, comme s’il perdait sa puissance. Du moins, c’était ce que pensait Sabraac. Et bientôt, il serait libre et ferait déchainer sa colère sur les Maitres du Temps et les Gardiens de l’Equilibre !!

***

En début de matinée, Nitrus Brio revenait de la ville qui se trouvait à deux kilomètres de sa maison. Il avait annoncé à son patron qu’il partait de suite et qu’il ne reviendrait pas travailler le lendemain. Evidemment, son employeur avait été particulièrement mécontent, mais le scientifique n’en avait cure. Entre satisfaire une personne qui ne pense qu’à ses bénéfices et sauver sa vie, le choix était rapide à faire. Histoire de ne pas perdre de temps, il avait également fait quelques courses pour son voyage.

Son altercation avec le docteur Nefarious Tropy s’étant déroulé la veille, à une heure avancée, il lui était impossible d’acheter de la nourriture pour son départ et prévenir son employeur. En seulement quelques heures, il ne pensait pas que le Maitre du Temps puisse comploter un plan pour se venger. Pourtant, quand le biper raccordé à l’alarme de son domicile sonna dans sa poche, il écarquilla les yeux : on avait pénétré chez lui. Il déposa son sac de course à bonne distance de la maison, et s’approcha en attrapant son pisto-laser accroché à son pantalon et dissimulé sous sa veste. La porte était grande ouverte, comme une invitation dangereuse.

Brio n’avait pas le choix, c’était l’unique moyen pour entrer. Pénétrant dans sa maison brusquement mais discrètement, il s’adossa au mur, et le longea jusqu’à un angle en inspectant le salon éclairé par la lumière d’un unique voyant rouge, signal d’alerte avec le bruit qui l’accompagnait. Plus tard, il se dira qu’il manqua tout simplement de chance, car s’il était entré de l’autre côté de la porte, Ripper Roo ne lui aurait pas entaillé profondément le dos. Après un hurlement de douleur et de surprise, le scientifique se retourna et arrosa copieusement le mutant qui esquiva en sautant, le narguant avec un rire démentiel. Une petite lumière rouge attira son attention quand le voyant rouge de l’alarme plongeait la maison dans l’obscurité une micro seconde, et quand elle se ralluma et que Brio regarda en direction du petit voyant inconnu, il vit alors que le fond de sa maison était remplie de TNT et de Nitro.
" Merde ! lâcha-t-il avant de courir vers la sortie."

Le kangourou s’empressa de lui bloquer la sortie mais, sans aucun état d’âme, l’homme chauve lui tira dessus à plusieurs reprises et Brio parvint à sortir. A peine eut-il parcouru quelques mètres que l’explosion s’amorça et le projeta par-dessus la falaise. Avec sa blessure importante dans le dos et le choc de l’explosion, il plongea dans un état de semi-conscience et se dit que ce n’était pas plus mal s’il devait mourir ainsi… En tombant, il aperçu Tropy qui s’approcha du bord, mais sa vision se fit floue avant qu’il ne le distingue totalement.

Une drôle d’impression s’enclencha alors. Il eut le sentiment qu’un vent fort souffla en-dessous de lui et rendit sa chute dans la mer moins pénible et mortelle. Il plongea presque doucement dans l’eau salée et sombra. Mais au lieu de couler jusqu’au fond, il dut tomber sur un courant marin, car ce dernier l’entraina et le ramena près d’une crique abandonnée. Difficilement, il se traina jusqu’à la plage et se laissa tomber, sentant doucement les limbes de l’inconscience gagner du terrain sur sa volonté de rester éveillé.

Il vit alors deux genoux recouverts d’un pantalon blanc dont les extrémités se terminaient par une bande bleue. En vain, il essaya de relever la tête, et ne put voir ce qu’il considérait déjà comme son agresseur. Une main jeune et délicate, peut-être celle d’une jeune fille ou d’un jeune garçon, s’approcha de sa bouche mais resta à bonne distance et commença des va-et-vient. Immédiatement l’eau qu’il avait avalée et qui lui broyait un peu les poumons sortie, comme si que cet inconnu lui avait ordonné. Pendant qu’il recrachait l’eau, il entendit la voix d’une femme dans son dos, mais son état critique ne lui permit pas de comprendre toute la conversation entre les deux personnes :

- … ne doit pas te voir.
- Impossible dans un pareil…
-… blessures importantes, si bien que…
- … soins, Grande Sœur Siestar ?

La phrase suivante fut prononcée dans un murmure presque inaudible, il ne parvint à comprendre que le mot "veilleur" et un prénom "Ezakiel". Ainsi, ces deux personnes, apparemment frère et sœur l’avaient sans doute trouvé par hasard et étaient venus le secourir. Siestar et Ezakiel… de drôles de prénoms, mais il s’en souviendrait pour les remercier à son réveil, car il n’aura pas eu la possibilité de le faire avant…

Lorsqu’il se réveilla, il était étendu à même le sol dans une grotte: le soleil se couchait, lui indiquant qu’il avait au moins dormi une journée, peut-être plus. Il tenta de se relever mais n’y parvint pas. Son dos le faisait trop souffrir. C’est quand il se tourna vers la paroi pour trouver un appui nécessaire à son lever qu’il tomba sur des paquets à côté de lui. C’était de la nourriture et de l’eau. Etaient-ce cette jeune femme et son petit frère qui le lui avaient apporté ? Pourquoi l’avoir laissé dans une grotte ?

Avec des efforts particulièrement douloureux et pénibles, il parvint à se mettre sur ses jambes et sortir de la grotte. Il inspecta brièvement les lieux, son état ne lui permettant pas de faire plus, mais il sut qu’il n’était plus sur la même plage. On l’avait donc transporté ailleurs, mais où ? Il se promit de répondre à cette question quand son état se serait amélioré. En attendant, il séjournerait dans cette grotte et peut-être que ses sauveurs se manifesteraient.

Quelques jours passèrent sans que Siestar et Ezakiel ne viennent, et son état s’était dégradé. Il était assailli par la fièvre. Sûrement une infection, et vue la saleté que les griffes de Ripper Roo devaient contenir, il ne s’en étonnait guère. Son instinct de survie le poussa à sortir de la grotte pour chercher de l’aide. Mais bien avant d’en trouver, il finit par s’évanouir sur la plage déserte…

***


Nina Cortex piétinait sans état d’âme tous les végétaux ayant eus le malheur de se retrouver sur son chemin. Quand elle marcha par mégarde sur une branche qui craqua sous son poids, légèrement en-dessous de la normale, elle sursauta avant d’aviser un arbre dont une partie du tronc était dissimilée par de hautes fougères et des buissons, et de s’y adosser. Les sens aux aguets, elle utilisa cependant plus son ouïe, car sa vision ne lui était d’aucune utilité avec la pénombre nocturne et la dense végétation qui ne laissait filtrer que très peu la lumière lunaire jusqu’à elle. Seul le millier de lucioles lui permettait de trouver son chemin. Mais les insectes lumineux n’étaient qu’une aide superflue, car elle connaissait par cœur l’archipel pour l’avoir exploré mainte et mainte fois durant son enfance.
Elle s’autorisa à soupirer silencieusement en entendant les bruits habituels de la forêt tropicale, en grande partie générés par les animaux sauvages.
Elle se remit en marche, ses yeux bleus, dans lesquels la luminescence des lucioles s’y reflétait, scrutant l’environnement autour d’elle, encore plus à l’affût du moindre détail.

Elle finit par atteindre la crique de la plage de l’île Wumpa, mais au lieu de s’y aventurer, elle resta tapie dans la végétation qui la bordait. Elle ne devait pas être vue. Personne ne devait savoir qu’elle était ici. Ni le Bien, ni le Mal. Sauf l’Autre.
Elle la nommait ainsi car c’était le seul moyen qu’elle avait trouvé pour se redonner un minimum de contenance, un vain espoir de croire encore qu’elle avait le contrôle.
Mais elle ne l’avait pas. Ou plutôt, elle ne l’avait plus depuis que l’Autre était apparue dans sa vie. Cette Maitresse du Temps qui avait balayé de ses beaux yeux verts ses convictions les plus ancrées. Pourquoi la Cortex n’arrivait-elle plus à croire pleinementen le Mal ? Pourquoi cette satanée bienveillance menaçait de resurgir ?! Elle avait lutté avec acharnement pour la vaincre ! Et pour découvrir quoi ? Qu’elle n’avait juste fait que l’enfouir au plus profond d’elle-même !
Nina se retint de défoncer l’arbre en face d’elle avec ses mains bioniques. Surtout, ne pas se faire repérer. Elle devait garder le contrôle des apparences. C’était tout ce qui lui restait.

Elle attendit donc sous le couvert des arbres, regardant le ciel sans nuage parsemé de milliers d’étoiles, et la Lune. Sa lumière éclairait si bien la plage que le sable blanc semblait luire discrètement. Pourquoi celle avec qui elle avait rendez-vous avait choisi un endroit si dégagé ? Pour Nina comme pour l’Autre, c’était dangereux.
Elle chassa ses inquiétudes en contemplant la mer : elle se laissa bercer par le bruit de la houle qui venait se fracasser contre le rivage de sable fin. Elle se concentra sur cet environnement apaisant pour essayer de faire ralentir son rythme cardiaque, relâcher ses tensions musculaires, calmer sa respiration… Inutilement, car dès qu’elle apparue par téléportation sur un rocher qui bordait la falaise près de la mer, le cœur de Nina s’emballa à nouveau et sous l’effet de l’adrénaline tout son corps se tendit. Après avoir inspecté de droit à gauche et ne voyant aucun piège, elle sortit de sa cachette et la rejoignit …

- Salut Nefria.
- Comment vas-tu ?
- Viens direct à la raison qui t’a poussée à prendre le risque de venir à l’académie. Qu’est-ce que tu ne pouvais pas me dire là-bas ?

Mais la Maitresse du Temps ne répondit pas. Elle regarda autour d’elle, l’œil méfiant, et la jeune fille maléfique reconnut tout de suite cette attitude de bête traquée.

- Un problème ? demanda Nina en faisant un tour d’horizon avec ses yeux océans.
- C’est compliqué, il vaudrait mieux qu’on se parle ailleurs.

Et sans attendre, elle empoigna doucement le bras de Nina et se téléportèrent toutes les deux. En quelques secondes, l’adolescente aux cheveux noirs sut qu’elles étaient maintenant sur l’île d’N. Sanity, ce qu’Uka Uka persistait à appeler Sanidraï, nom que l’île portait autrefois avant que son oncle ne débarque et ne change tout. Elle le comprit. Mais ça, c’était une autre histoire…

- C’est quoi le problème ?
- Mes amis, les Bandicoot, ont recueilli un homme étrange qui est arrivé sans trop savoir comment sur l’île Wumpa. Il ne me porte pas dans son cœur, et il m’espionne.
- Comme quoi, tout le monde n’a pas autant d’estime pour toi, affirma sèchement Nina, en se disant qu’actuellement elle aurait bien voulu être de ce genre là.
- Cela n’a rien à voir avec ma personne en particulier, répondit Nefria nullement affectée par l’attitude méprisante de son interlocutrice, c’est plutôt mon statut. L’homme en question a une dent contre les Maitres du Temps.
- Il connait votre organisation ?!
- Pas tout à fait. Seulement le docteur Tropy.
- Tu m’étonnes qu’il n’aime pas les Maitres du Temps après avoir rencontré un phénomène pareil… ricana l’adolescente aux yeux bleus. Bon allez, dis-moi vite de quoi tu voulais me parler avant que mon oncle ne découvre mon absence…
- C’est très délicat à t’annoncer… fit Nefria, soudainement inquiète, ce qui fit générer la même réaction chez son interlocutrice. N’as-tu jamais eu… des tendances à la bienveillance ?
- Où est-ce que tu veux en venir ? s’impatienta Nina qui n’aimait absolument pas qu’on lui pose cette question aux vues des circonstances actuelles.
- J’ai l’explication à ce phénomène.
- Ah bon ?! Qu’est-ce que c’est ?
- Tu es une Intermedium.
- Une… interquoi ?
- Intermedium. C’est une personne possédant la capacité d’être à la fois bienveillante et malveillante. Tu peux autant faire partie du bien que du mal.
- Alors… cela explique pourquoi… mais… de quel camp je suis alors ?
- Les deux. Tu choisis en fonction de tes caprices. C’est un don rare, Nina.
- Je m’en serais bien passée, franchement !
- Et comme tout ce qui est rare, il est convoité.
- Parce qu’en plus je vais être traquée ? Et par qui ?
- Je ne peux pas te le dire.
- Tu ne peux pas me dire quoi ? Qui cherche les Intermedium ou-
- Intermedia. Le pluriel, c’est Intermedia.
- Je m’en fous, tu n’imagines même pas… mais tu sais qui cherche les personnes comme moi, n’est-ce pas ? Tu es mal à l’aise quand je te pose cette question et tu as voulu détourner mon attention par une stupide règle grammaticale !
- Effectivement, je connais une confrérie qui recherche les Intermedia.
- Et tu attends quoi pour m’en dire plus sur cette organisation ? lapressa-t-elle en remarquant que la Maitresse du Temps n’allait pas lui en dire plus.
- Je ne peux pas. Ils ont l’ascendant sur le Temple du Temps, sur tous les Maitres du Temps…
- Si tu ne me dis rien, j’irais voir Tropy !
- Sur TOUS les Maitres du Temps, répéta tranquillement Nefria. Le docteur Tropy les craint autant que moi, peut-être même plus vu qu’il les connait le moins.
- Mais toi, tu connais bien cette confrérie ?
- Je suis… leur outil.

Que penser de tout ça ? Nina ne savait pas. La bonne nouvelle était que son cas n’était pas aussi désespéré qu’elle le croyait. Elle était bien méchante, mais elle était aussi gentille. Elle ne s’était donc pas mentie à elle-même, ni aux autres. Elle était bel et bien maléfique. Sauf que, contrairement à la majorité des individus, elle pouvait recourir à l’autre versant. Elle ne voyait pas en quoi cette capacité était si convoitée. Mais une chose était sûre, c’est qu’elle avait peur, parce qu’elle était seule. Elle ne pourrait jamais dire à son oncle ce qu’elle était, ni à personne d’autre. Trop risqué. Quelle autre solution lui restait-il ? Se ranger du côté des boules de poils orange en leur expliquant la situation et en leur demandant de la protéger ? Pas question ! Cette idée la révulsait, et pour peu, elle aurait accueilli la nausée avec bonheur de savoir que son côté maléfique était bel et bien existant, réel, véridique.
Il ne lui restait donc plus qu’une seule option : compter sur elle-même. Mais pour ça, elle devait connaitre ses ennemis. Aussi, elle inspira une bonne goulée d’air, et ravala sa fierté :

- S’il te plait, Nefria. Personne ne peut m’aider. Je suis seule, alors… dis-moi au moins contre qui je dois me battre…

Une lueur d’hésitation passa dans les yeux émeraude de Nefria. Les secondes s’écoulèrent dans un silence palpable que Nina trouva insupportable avant que son interlocutrice ne murmure dans un souffle :

- Non, je suis là. Tu n’es pas seule.

***

Aku Aku regardait Crash et Crunch se positionner sur leur jambe d’appel. Les deux Bandicoots mâles avaient décidé de faire une petite course pendant que Coco s’était rendue sur la plage pour pianoter tranquillement sur son ordinateur.

- Aku Aku tu donnes le départ ?
- Hum ? Oui, répondit le masque de sorcier. Trois… deux… un… partez !

Ils démarrèrent comme des flèches. Si Crash était le plus rapide, Crunch avait le plus de résistance et pour un parcours du combattant de longue distance, il était franchement intéressant de savoir qui gagnerait.

Néanmoins, si Aku Aku était là, c’était plus pour veiller sur Crash que pour lancer le départ - dont Coco avait refusé de faire au passage. Connaissant les sentiments de Crash pour la Maîtresse du Temps, le masque de sorcier était plus attentif envers le Bandicoot depuis le départ de Nefria. Veillant sur ce dernier afin de lui apporter réconfort, au moindre indice lui indiquant que Crash craquait. Il n’était pas étonné que le marsupial encaissait bien le coup, même si Aku Aku savait que son cœur en souffrait encore.
L’être immortel aurait tant aimé faire quelque chose pour les deux jeunes gens qui s’aimaient et qui ne pouvaient se le montrer, leurs chemins étant trop différents pour vivre pleinement leur amour inavoué.


Étrangement, il repensa à leur première rencontre sur l’île de Sanidraï (N. Sanity), Aku Aku avait trouvait Crash extrêmement courageux et d’une bonté à couper le souffle. S’il n’avait rien dit pour la « trahison » de Tawna, il n’en avait été pas moins déçu. Crash méritait d’être aimé. Pas seulement parce qu’il sauvait le monde à chaque fois, mais parce que c’était un être d’une bienveillance inouïe. Il avait des qualités incroyables, comme de rendre les autres courageux et de les contaminer avec son éternelle bonne humeur. Oui, le masque de sorcier se l’avouait, il considérait le Bandicoot comme le fils qu’il n’avait jamais eu. Il avait même pensé à faire de lui le prochain Gardien de l’Archipel mais y avait renoncé. C’était un fardeau bien trop lourd pour son protégé.
Quoiqu’il en soit, Aku Aku avait l’impression d’être le seul à vraiment se rendre compte de la douleur du marsupial. Ce qui lui faisait encore plus mal. Crash s’évertuait à cacher ses sentiments aux autres pour qu’ils ne s’inquiètent pas.

Qu’importe sa façon de pensée, le masque de sorcier n’interviendrait pas. Il laisserait le Bandicoot choisir ce qu’il veut, ou alors il le guiderait vers la meilleure voie pour lui. Mais quelle voie était-ce ?
Il continuerait d’agir comme il l’avait toujours fait. Combattant le Mal avec son fidèle ami, le Bandicoot, car c’était leur destin après tout. Il veillerait sur lui comme il l’avait toujours fait. Et il espérait qu’il serait toujours là pour les guider. Pas seulement Crash, mais aussi Coco, Crunch et maintenant la jeune Nefria qui avait en partie rejoint leur rang. Il n’imaginait pas sa vie autrement. Il avait même l’impression que c’était son destin, qu’il avait attendu des millénaires pour les rencontrer. Une drôle d’impression.

***

Asaki avait le dos tourné au Sablier du Temps et regardait le Temple dans toute sa splendeur. Les dégâts avaient été nombreux. Cela prendrait des années pour tout réparer. Mais les dommages matériels n’étaient rien comparé aux vies qui avaient été enlevées. Combien de personnes ? Il ne préférait même pas le savoir.
Les choses ne sont pas immortelles. Tout est censé disparaître un jour. Même lui qui avait vécu pendant des millénaires, un jour, il disparaîtrait. Car même s’il ne vieillissait plus, il pouvait tout de même être tué. Il avait fait la douloureuse expérience il y a quelques semaines.

Il n’était pas arrogant en pensant qu’il était actuellement le seul à pouvoir diriger le Temple. Il fallait des aptitudes que, durant sa longue vie, il n’avait encore jamais vu chez personne, hormis une seule, Yuki, sa sœur ainée, qui avait été tuée il y a bien longtemps de cela. Bien que personne ne le sache, cette femme était l’ascendante directe de Nefria. D’ailleurs leur ressemblance était frappante, mais la jeune Maîtresse du Temps n’était pas faite pour régner sur le Temps. Son esprit était trop volage malgré la courtoisie dont elle faisait preuve. Ce Crash Bandicoot avait réussi à briser les chaînes que la longue éducation qu’il lui avait été donnée la retenait. Il ne lui en voulait pas. C’était son destin, et il serait différent du sien. Tout savoir n’était sans doute pas une bonne chose. Étant le dirigeant de ce Temple et détenant quelques privilèges du Sablier du Temps, il en avait conscience. Il voyait tout, même ce qu’il y avait de pire. Bientôt, l’heure viendra où le Bien sera mis à l’épreuve. Une épreuve bien plus importante et plus chaotique que ce qu’il avait connu jusqu’à maintenant. Il détenait les clés de l’avenir et de l’histoire, et cela lui faisait peur. Il voyait ce qu’il allait arriver mais il ne connaissait pas le dénouement. A croire que le Sablier lui-même ne savait pas, ou alors ne voulait-il pas partager son secret.
L’univers allait connaître une nouvelle souffrance dans laquelle il ne pouvait rien faire. Telles étaient les lois de l’Équilibre qu’il se devait de respecter, même si sa nature y était opposée. Il était bienveillant, mais il devait être neutre, et le serait jusqu’à sa mort. Il était dans l’histoire, l’observateur.

Il baissa son regard quand il vit une forme bouger en contrebas. Les habitants du Temple se retournaient à son passage pour la saluer. Elle. La Maîtresse du Temps des Lumières. Elle avait vaincu Tropy, elle avait en partie sauvé le Temple, et avait prouvé qu’elle pouvait donner sa vie pour lui. Il le savait, elle était destinée à devenir une légende, peut-être même plus grande que la sienne. Qui sait, peut-être deviendrait-elle la Prêtresse du Temps.

Le vent s’engouffra dans sa longue chevelure châtaigne, la faisant voler gracieusement. Elle se tourna et leva son regard émeraude vers le clocher. Son regard rencontra celui du vieil homme et elle le salua d’un grand signe de main. Il esquissa un sourire, et elle aussi.
Les trois auras, celle de la jeune fille, la sienne et celle du Sablier entraient en résonance. C’est alors qu’il le sentit. Le Sablier respectait cette fille, comme il avait respecté son ancêtre. Il le savait au plus profond de lui que Nefria serait différente des autres. Aussi loin qu’il lui était permis de voir, elle n’obéirait pas à toutes les lois. Contrairement à lui, à eux tous, elle aurait ce droit que le Sablier du Temps a toujours joui tout seul. Elle aurait le droit de décider de sa vie. Mayu pouvait être fière. Sa sœur rentrerait dans l’histoire comme il l’avait fait des siècles auparavant.

***

Elle courait en à perdre l’haleine. Sa respiration s’intensifiait à chacun de ses efforts. Ses poumons la brûlaient mais elle ne devait pas s’arrêter, sinon s’en était fini pour elle. Bon sang pourquoi ils en avaient toujours après elle ? Quoi ! Elle ne pouvait même pas s’éloigner de son frère cinq minutes sans qu’ils rappliquent pour lui faire sa fête ? En plus elle en avait marre de dépendre de son aîné. Mais avec l’état dans lequel ils l’avaient mise, elle n’avait d’autre choix que d’appeler à l’aide. Stupide orgueil qui en prenait un coup.

Comme par le plus grand des hasards elle tomba sur une falaise, bien trop haute pour qu’elle puisse grimper. Ce qui d’ailleurs ne servirait à rien, puisque Cortex dans son jet pack et N. Gin dans son robot la bombarderaient de tirs à plasma. Elle ne deviendrait qu’un tas de cendre fumant. Elle se retourna pour leur faire face et soupira bruyamment quand Cortex lui dit qu’elle était faite comme un rat. Une expression qui la cernait bien d’ailleurs. Elle sortit de sa poche une petite cloche qui fit froncer les sourcils de ses ennemis.
Elle la fixa quelques secondes, repensant à son frère qu’il le lui avait prêtée au cas où elle aurait des ennuis. A croire qu’il avait prédit l’avenir.
Elle fit teinter l’objet et ses ennemis éclatèrent de rire en lui disant que ce n’était pas ça qui la sauverait. Ouais, c’est ce qu’ils pensaient !

Nefria se trouvait face à Tropy quand elle entendit le son mélodieux de la cloche. Lui, ne l’entendit pas. Ses sens ne pouvaient pas le percevoir. Il ne pouvait sentir vibrer cet appel de détresse car il était trop aveuglé par la haine.

Il fallait qu’elle répare la perturbation du continuum espace-temps que son charmant ennemi avait gentiment faite, et ensuite de se faire la malle. Il n’était pas à une défaite près. Maintenant qu’elle pouvait battre son opposé, fuir ne lui posait plus de problème. Elle répara l’erreur du temps en évitant les attaques de son adversaire, qui l’attaquait en traître évidemment. Avec un sourire mielleux, elle exécuta une révérence avant de disparaître de l’époque où elle se trouvait, laissant Nefarious Tropy fou de rage.

Coco regardait apparaître devant elle Nefria. Cortex perdit son sourire en une grimace agacée. Sans doute ne s’était-il pas attendu à ce retournement de situation. La marsupiale n’y aurait pas cru non plus si elle n’avait pas lu la lettre de Nefria. Un instant, elle se demanda quel était le prix à payer pour enfreindre ces fameuses lois sur l’Équilibre. Et si elle subissait une quelconque punition pour se montrer téméraire ?

Nefria tourna la tête vers elle et leurs deux regards se croisèrent. Plus rien n’existait, elles étaient toutes les deux là, se regardant après des mois où elles ne s’étaient pas vues. Dieu que c’était bon ! Leurs sourires trahissaient la joie qui faisait exploser leurs cœurs en une jolie danse.

Cortex ordonna à N. Gin de tirer, et il s’apprêta à en faire de même. La Maîtresse du Temps, d’un pas souple, se plaça derrière Coco et l’enlaça. Elles sourirent à leurs ennemis et la Bandicoot leur tira même la langue. La seconde d’après, les tirs des antagonistes s’écrasèrent sur la falaise et Cortex poussa un hurlement de rage. Nefria venait d’être classée numéro deux dans ses ennemis à abattre, après Crash Bandicoot bien entendu.

Elles réapparurent devant la maison Bandicoot où Aku Aku, surpris, vint à elles. Un sourire éclatant prit forme quand il vit Nefria.

- T’en as mis du temps ! J’ai cru que tu allais devoir ramasser mes cendres !
- C’est une punition pour avoir nargué l’ennemi, répliqua Nefria avec un sourire taquin.
- Je ne les ai pas nargués !
- Tu leur as tiré la langue.
- Oh ça ! C’était rien ! Et puis tu ne t’es pas gênée pour leur sourire toi aussi !

Elle cala la nuque de la jeune fille sous ses bras, lui ébouriffa les cheveux et la Maîtresse du Temps éclata de rire en lui demandant d’arrêter. Aku Aku les regarda faire, n’osant rien dire pour ne pas gâcher ce moment de retrouvailles. Puis les deux filles se séparèrent et s’enlacèrent.

- Qu’est-ce que c’est bon de te retrouver Nefria !
- Je ne trouve pas mes mots pour qualifier la joie de te revoir Coco.
- Alors ne dis rien. Salut Aku Aku !
- Maître Aku Aku, salua la Maîtresse du Temps avec une génuflexion.
- Nefria ne m’appelle pas comme ça. Je suis loin de mériter autant de respect.
- Que dites-vous ? Vous, le seul masque de sorcier bienveillant et un très bon mage blanc ?
- Si avec ça tu ne rougis pas ! s’exclama Coco.
- Oh une revenante !
- Crunch !

Le Bandicoot allait donner une claque amicale à l’épaule de Nefria, mais elle s’écarta en lui disant que sa force la tuerait un jour. Il étouffa un rire et lui donna une petite tape à l’épaule. Elle était sûre que sa peau avait pris une teinte rouge à l’endroit où il lui avait montré son amitié.

- Comme je suis heureuse de vous revoir mes amis !
- Il manque une personne, ajouta Aku Aku.
- Si tu rates Crash, il t’en voudra toute ta vie ! lui dit Crunch.
- Loin de moi de partir sans l’avoir revu ! Où est-il ?
- Sur la plage en train de chercher Coco. Tu le trouveras certainement là-bas, prévint Aku Aku.

Nefria échangea son éternelle robe de paysanne pour une tenue plus classique : une tunique à bretelle blanche, s’arrêtant à mi-cuisse, et un pantacourt en jean. Elle leur sourit et se mit à courir en direction de la plage.

***

Nefarious Tropy arpentait un couloir de verre. Son reflet se glissait sur chacune des parois miroitantes, et le bruit de son armure se répercutait en échos. La première fois que le Maître du Temps avait pris ce chemin, il avait été agacé. Cet endroit était digne de l’ego de son hôte, et encore ! Ce couloir n’était qu’un avant-goût du luxe où se vautrait le nabot qui lui servait « d’ami ».

Lorsqu’il entra dans la salle du trône, il fut ébloui quelques secondes. Il mit un certain temps avant d’habituer sa vue à la salle de cristal dont les trois soleils visibles par une baie sans vitre faisaient étinceler de milles feux.

- C’est nouveau ça Trance, fit remarquer le Maître du Temps en s’avançant vers le trône où un petit gnome rose aux yeux globuleux le fixait.
- J’ai trouvé un cristal qui n’a aucune particularité que la beauté. Comme il m’a plu d’emblée, j’ai remodelé cette salle avec cette matière.
- Tu craques pour des minerais mais pas pour des femelles ? Tu es bien un spécimen étrange.
- Je suis un être de goût. Les femelles sont terriblement décevantes. Mais es-tu venu pour voir la beauté de mon palais, ou palabrer sur l’inutilité de ces êtres inférieurs ?
- Ni l’un ni l’autre, je viens pour te faire une proposition.
- Laquelle ?
- Si tu travailles avec moi sur un projet, je te promets qu’il exaucera le vœu que tu désires le plus.
- Ah vraiment ? Tu sais que mes désirs sont éphémères.
- Pas celui-là.

Trance plongea enfin son regard vert dans les yeux amusés de Tropy qu’il sonda pendant d’interminables secondes.

- C’est impossible ! Personne ne peut faire ça !! s’exclama-t-il soudain.
- Je mettrais fin à leur règne pour toi.
- Mais ils sont invincibles ! Ils contrôlent l’univers, voyons !!
- Plus pour très longtemps…

Le gnome se redressa de son fauteuil de velours et dévisagea le Maître du Temps avec une mine légèrement ahurie. Il reprit une expression sérieuse en s’enfonçant de nouveau dans son siège.

- Tu m’intrigues. De quoi tu as besoin alors ?
- Ce dont tu sais faire le mieux.

Les deux partisans du Mal échangèrent alors un sourire entendu.

***

Nefria était allongée sur le sable. Elle était tournée vers Crash qui en faisait de même. Main dans la main, ils se regardaient. Les mots n’avaient pas besoin d’être prononcé, leurs yeux parlaient pour eux. Leurs cœurs battaient à l’unisson dans une lente agonie où leurs sentiments inavoués s’entremêlaient. Ils savaient que seule l’amitié leur été accordée, et encore cela bafouait les lois de l’Équilibre. Egoïstement, ils pensaient que ces lois étaient stupides même si elles étaient capitales. Ils étaient là, à se renier pour le bien de l’univers. Mais combien de temps cela durerait-il ? Pourraient-ils encore longtemps faire comme s’ils n’étaient que de simples amis alors que leurs cœurs étouffaient d’amour ?

Pour Nefria comme pour Crash, ils ne pensaient pas qu’un jour ils seraient amoureux. La Maîtresse du Temps voyait sa vie avec pour objectif de faire en sorte que le temps ne soit pas modifié en des perturbations irréparables. C’était son devoir, et elle ne voyait rien d’autre que cela. Le Bandicoot imaginait sa vie avec une simplicité effarante : dormir, manger ces délicieux fruits Wumpas, danser et de temps en temps embêter sa cadette. Ah, et évidemment sauver le monde quand personne d’autre ne pouvait le faire ! On pouvait le dire, leurs deux vies n’étaient pas compatibles.

Nefria se leva et lâcha la main de Crash en lui annonçant qu’elle devait partir. Le Bandicoot lui attrapa sa main d’un geste vif et elle se retourna pour le regarder. Elle plongea ses yeux dans les siens et fut prise de vertiges. Ses yeux verts démontraient tant de tristesse qu’elle sentit son cœur se serrer jusqu’à presque l’étouffer.

- Je suis désolée Crash, mais je dois partir.
- Je t’aime !
- Pardon ? Tu-tu as parlé !
- Kanae.
- Kanae ? C’est elle qui t’a appris à dire… ces mots ?
Il hocha la tête.
- Je me disais bien que vous soyez très proches, souffla-t-elle pour elle-même.

Kanae était devenue l’élève personnelle de Nefria. Une petite fille qu’elle avait prise sous son aile. Elle n’était pas la plus douée, mais elle dégageait une aura spéciale et la Maîtresse du Temps voulait personnellement l'instruire pour qu’elle apprenne plus vite au cas où elle viendrait à mourir un jour avant que la formation d’un autre soit achevée. La disciple avait eu un don tout à fait inattendu. Elle comprenait Crash comme s’il parlait correctement leur langue, et ce, dès qu’ils ont parlé la toute première fois ensemble. Nefria était tombée des nues et jalousait quelque peu de ne pas pouvoir communiquer avec Crash de façon si aisée.

- Ecoute Crash… il faut que je par-

Le marsupial prit brusquement Nefria dans ses bras et l’étreignait presque avec violence. La jeune fille ferma les yeux et laissa une larme perler sur sa joue. Son cœur s’emballa avec douleur et elle se sentit perdre pied.

Nefria voulut repousser doucement Crash mais il l’enlaça un peu plus pour qu’elle ne parte pas. Elle lui caressa alors le dos en lui murmurant qu’elle reviendrait dès qu’elle le pourrait, qu’elle ne l’abandonnerait pas. Il desserra son étreinte et se contenta juste poser ses mains orange sur ses bras. D’un revers de main il essaya sa larme et lui sourit tristement. Elle s’approcha et lui embrassa sa truffe qui tressauta à la manière d’un animal.

- C’est tout ce que je peux t’offrir. Mais sache que je reviendrais… pour toi.

Il hocha la tête. Elle se leva doucement et il en fit de même. Elle fit apparaître son sceptre et se tourna vers Crash.

- Tu diras au revoir pour moi à ta famille.
Il hocha de nouveau la tête tristement.
- Je… Moi aussi je t’aime.

Ce fut avec ces mots qu’elle disparut, laissant le pauvre Bandicoot abasourdi. Puis une fois remit de la surprise, un grand sourire prit forme sur ses lèvres. Il partit en courant chez lui, sans se douter qu’il avait été observé quelques minutes plus tôt. La famille de Crash fut bien déçue que leur amie ne restait pas, et Coco se promit qu’elle lui ferait une remontrance pour avoir préparé un paquet de crêpe pour rien. Crêpes qui furent englouties par un Crash affamé. Personne ne sut d’où lui venait cet appétit joyeux.



FIN

Correction effectuée par Passionred/Radar

Notes :
- Alors... au final, c'est l'épilogue qui a subit le plus de modifications dans toutes les réécritures confondues, bien que le chapitre 7 soit lui aussi bien refait.
En effet, Brio et Trance n'apparaissaient pas dans la toute première publication, et la scène de Nina et Nefria ainsi que celle de Sabraac ont été revus en profondeur (très grande profondeur, Bobipineman, si elle se souvient de l'ancienne version, pourra le confirmer). Si cela vous intéresse, je vous mettrait ces scènes, et peut-être les autres qui ont été enlevées pour la réécriture, en bonus.
- Ripper Roo aussi n'apparaissait pas initialement... de même qu'Ezakiel (l'idée du nom vient du groupe Ez3kiel) qui est une création totalement imprévue (et impulsive, l'idée m'étant venue avec une histoire pas mal d'un coup) ! Qu'advient-il du kangourou ? Bonne question ! Si vous souhaitez qu'il soit vivant, j'échignirai à le faire revenir dans le tome 2.1
- Trouvez-vous la scène avec Brio perturbante ? Ma bêta-lectrice m'a fait part que comme les deux scènes se ressemblaient au niveau du début, cela pouvait prêter à confusion. Je quémande donc votre avis pour la réécrire si besoin.
- Je pense que, rien qu'avec cet épilogue, vous avez une partie des grands axes qui seront traités dans le tome 2.1 ! A vous de voir si vous voulez la fiche de lecture sans certitude d'avoir le prologue et le chapitre 1 peu de temps après.
avatar
Sanephar
Vétéran
Vétéran

Messages : 1207
Date d'inscription : 09/01/2011
Age : 28
Localisation : Picardie

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fanfiction] Crash Bandicoot et les Maîtres du Temps

Message  Aku Uka le Lun 9 Mai - 18:48

Enfin l'épilogue tant attendu ! Smile

Quelle longueur, il est presque digne d'un chapitre et les scènes sont très diverses avec de nouveaux personnages encore et encore.
- Sabraac... ce nom ne m'est pas inconnu. J'ai comme l'impression d'avoir déjà vu ce nom dans un de tes chapitres (ou alors c'est que j'ai tout simplement rêvé). En tout cas, il m'a pas l'air d'être un protagoniste. Je dirais même qu'il rivalise avec Uka Uka à en juger par la colère et la haine qu'il éprouve envers les Maîtres du Temps et les Gardiens de l'Equilibre. J'ai hâte de le connaître celui-là. Twisted Evil
- Siestar (un nom qui ferait plaisir à Crash : "Sieste tard" Mouahahahaha la blague ! Rolling Eyes ) et Ezakiel. Deux personnages pleins de mystère encore une fois. Il me tarde de savoir dans quel camp ils oeuvrent.

Brio est de retour !! Very Happy Et pour répondre à ta question, je ne trouve pas du tout la scène perturbante. J'ai d'ailleurs été étonné de constater la présence de Ripper Roo et ses inséparables caisses de TNT. Tropy ne s'est pas foutu de lui quand il a dit qu'il le regretterait. ^^
Euh... si j'ai bien compris, tu comptais le faire crever si tôt ? C'est un kangourou cinglé certes, mais pas suicidaire : pour moi, il mérite de réapparaître (je dis pas dans tous les chapitres mais ça serait bien de retrouver un antagoniste secondaire ici et là comme Dingodile et Tiny).
Alors, oui, échigne-toi à le faire revenir (si cela ne te dérange pas bien évidemment). Sinon, on dira que Ripper Roo est en réalité un kamikaze. ^^

Alors comme ça N.Brio aurait été recueilli par les Bandicoots grâce à Siestar et à Ezakiel. Vivement un dialogue entre le scientifique et les Bandicoots, j'ai hâte de savoir comment Brio va passer dans le camp du Bien.

(*Saute de joie)
Hé, moi aussi j'suis un Intermedium, moi aussi j'suis un Intermedium !!
J'aime bien ce mot et le sens qu'il a, il correspond vraiment à mon attitude. Dans ce paragraphe, je me suis comparé à Nina parce que Nefria décrit exactement mon comportement : moi aussi, je vascille entre le Bien et le Mal parfois et c'est pas toujours facile de choisir entre les deux, il y'a toujours un truc qui nous empêche d'aller dans ce camp-là.
En tout cas, sache que j'aimerais bien rejoindre les Intermedia, on s'entendrait bien. ^^ Je ne sais pas si c'est vraiment un don rare mais moi, je suis persuadé d'en être un.
(*Reçoit une gifle carabinée)
Hein quoi ? On est dans une fanfic ? Les Intermedia n'existent pas ? Bah, j'ai encore déliré... mais qu'à cela ne tienne, je reste dans ma tête un Intermedium, na !

C'était donc N.Trance l'allié dont N.Tropy parlait ? Comment n'y'ai-je pas pensé plus tôt, je suis vraiment lent de la caboche parfois !
Hum... quelque chose me dit que son hypnose sera au rendez-vous : j'imagine que c'est ce fameux don qu'il sait "faire le mieux". Hihihi, ça promet. A mon avis, y'aura du monde dans le prochain tome et à en voir le titre, je sens que l'action ne manquera pas !

Que se passe-t-il donc avec Nina ? Elle est traquée à cause de son statut d'Intermedium ? Il est vrai que je reste comme elle un peu perplexe. En quoi cela pourrait-il servir ? Je te laisse le soin de me l'expliquer, je sens que ça va me plaire (étant donné que je suis un Inter... d'accord, d'accord j'arrête, je sors de mon délire). ^^

Hum... l'idylle de Crash et Nefria est monté d'un cran dirait-on : on a frôlé le premier baiser d'amour. Au moins, à défaut de ça, on sait qu'ils s'aiment, c'est déjà ça. ^^
Et petite question : pourquoi Crash sourit-il à la fin ? C'est parce que Nefria lui a avoué son amour ou parce qu'elle reviendrait ou autre chose ?
Ah et aussi... qui l'a observé juste avant qu'il reparte chez lui ? Cortex ? Les Gardiens ? Tropy ?...

Encore une panoplie de questions auxquelles tu vas devoir répondre. Après tout, c'est ce que tout fanficteur ou fanficteuse se doit de faire pour encourager ses fans à continuer de lire son oeuvre, pas vrai ? Smile

Pour ce qui est des bonus et autres scènes que tu proposes, évidemment que je les veux, quelle question ! ^^
Et pour ce qui est du prochain tome, fais ce qui t'arrange le plus, je tiens à avoir des nouvelles sur ce tome 2 rapidement sauf si tu as encore des problèmes pour organiser tout ça et je comprendrai parfaitement que tu ais davantage besoin de temps.
Sur ce, voilà un magnifique tome bouclé grâce au travail d'une artiste vraiment époustouflante. Je ne te féliciterai jamais assez pour le bonheur que tu me procures à chaque chapitre publié.
Sanephar, merci. Wink
avatar
Aku Uka
Vétéran
Vétéran

Messages : 1244
Date d'inscription : 06/01/2011
Age : 23
Localisation : Lot-et-Garonne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fanfiction] Crash Bandicoot et les Maîtres du Temps

Message  Sanephar le Mar 10 Mai - 19:03

Bobi Arrow Suite au commentaire d'Aku Uka, je me suis dit "oh oui ! Bobi va sûrement penser que vu la longueur de l'épilogue, c'en ait pas un xD"

Aku Uka Arrow Relis le prologue, tu as un résumé de l'histoire de Sabraac, Asaki et Yuki, c'est là que tu as vu leurs noms ^^ Mais ça reste normal que tu ne te souviennes pas de deux d'entre eux. En effet, Asaki a été largement plus développé et tu as lu le temps de te faire au personnage contrairement aux deux autres. Mais t'inquiète pas, avec la suite, tu apprendras à les connaitre !

J'ai intérêt à assurer pour Sabraac alors ! Ca tombe bien, car je ne l'avais pas énormément développé dans la première version du tome 2 et c'était dommage. Je compte bien rattraper ça, et tu seras là pour pointer les erreurs si j'en fais.
Cela dit... je ne sais pas si je le ferais aussi... maléfiquement classieux qu'Uka Uka. Tu comprends... personne ne peut rivaliser avec Uka Uka à ce niveau. C'est Uka Uka, quoi.

"Sieste tard" : j'y avais songé aussi xD Par contre, j'ai oublié de préciser que ça vient du prénom "Siesta" que j'ai vu dans un anime.

C'est Tropy, il tient ses promesses ! Au plus grand regret de ce chère Brio et de la charmante Nefria.
Ben... je dois t'avouer que je ne sais pas encore comment faire apparaitre Ripper Roo mais vu qu'il ne semblait pas très apprécié (cfr Montée descente de Crash Bandicoot) je me disais que vous ne voudriez peut-être pas le revoir...

Arf... j'ai bien peur que le dialogue entre les Bandicoots et Brio te déçoive. Tu verras avec le tome 2.

Intermedium... quel nom classique, mais c'est un thème que j'ai beaucoup : l'ambivalence d'une personne à choisir entre le Bien et le Mal et la capacité d'être dans les deux camps.
Je ne pensais pas que tu apprécierais autant ! J'en suis ravie ! Et tu seras content car le statut de Nina sera donc développé ^^
Et pour répondre à ta question... Je ne peux que te donner des indices car les réponses te priveraient d'une partie de l'intrigue. Mais tu as tous les renseignements dans le dialogue entre les deux jeunes filles. Cherche avec le statut de Nefria et les personnes qui traquent Nina. Lie le tout avec le statut d'Intermedium, et tu comprendras pourquoi c'est intéressant d'avoir ce don.
Mais... fait attention aussi, tu pourrais être traqué toi aussi !
(Ah oui, flûte, ce n'est qu'une histoire !Razz)

N. Trance n'est pas un personnage auquel on pense toute de suite car il n'est pas dans la saga principale de "Crash Bandicoot". Mais oui, tu as raison, l'hypnose sera au rendez-vous, avec pleins d'autres autres choses ^^

C'est un peu le problème avec le tome 2... Y'aura beaucoup trop de monde ! J'ai peur que ça ne soit beaucoup trop mais bon...

Crash sourit à la fin pour les deux en fait ^^ Pour moi, c'est plus parce que Nefria lui a dit qu'elle partageait ses sentiments, mais le fait qu'elle revienne doit ajouter son grain de sel également.
Qui les observait ? Tu le verras dans une scène bonus puisque ça y figurait. Je l'ai laissé parce que ça me servira pour la suite.

Je posterai donc les scènes bonus, faut juste que je les rassemble. Je pense faire ça un moment où un chapitre du tome 2 mettra du temps à venir par manque d'inspiration ou autre.
Et bonne nouvelle, le problème du prologue du tome 2 est réglé, il est donc terminé mais pas les autres chapitres, donc vous n'auriez plus un chapitre par semaine, j'espère que vous le comprendrez.
La fiche de lecture et le tome 2 arriveront donc sous peu.

Et c'est moi aussi qui te remercie pour tes commentaires, Aku Uka. C'est toi qui me donne envie d'écrire ! Sans toi, je ne serais pas aussi motivée à réécrire le tome 2 qui est une très grosse réécriture si tu le comparais à la précédente version.
Grand merci alors !

Radar Arrow Un grand merci à toi aussi ma chère bêta-lectrice. J'en serais pas là actuellement sans toi ! Tu es aussi une source d'inspiration phénoménale. Mieux encore, tu rends mes histoires bien plus belles !!
avatar
Sanephar
Vétéran
Vétéran

Messages : 1207
Date d'inscription : 09/01/2011
Age : 28
Localisation : Picardie

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fanfiction] Crash Bandicoot et les Maîtres du Temps

Message  Koopa le Mer 11 Mai - 20:29

"""Aku Uka & Koopa Trop simple comme commentaire, si je peux me permettre. Du moins, au vu du mal que je me donne à écrire cette saga (gratuite). Je me considère comme rémunérée par des commentaires, et un commentaire comme cela, c'est comme donner 50 centimes pour un livre, histoire de dire qu'on a payé."""

Okay bah je dirais plu rien alors !! --'
avatar
Koopa
Savant
Savant

Messages : 65
Date d'inscription : 20/04/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fanfiction] Crash Bandicoot et les Maîtres du Temps

Message  Sanephar le Jeu 12 Mai - 3:22

Koopa a écrit:Okay bah je dirais plu rien alors !! --'
Réagis comme tu veux, moi je prône la sincérité. J'aurais pu être choisir d'être bien plus méchante que cela.
C'est juste qu'au fil du temps, j'en ai marre des commentaires du style "trop bien ta fic ; continue comme ça ; à quand le prochain le chapitre ?".
Si on trouve que j'écris bien, ne me dites pas qu'à la fin d'une histoire, ça tue d'exposer plus longuement son point de vue. Ca prends dix à vingt minutes à tout casser et pour une personne qui a passé cinq ans à ficeler son histoire, je trouve que c'est pas cher payé, tu ne crois pas ?

Je n'ai pas dit ça pour t'enfoncer, mais pour vous faire part de ce que je pense pas à toi et Aku Uka. Plus à Aku Uka d'ailleurs, car avant son poste, je n'avais pas l'intention de répondre à ton commentaire.
avatar
Sanephar
Vétéran
Vétéran

Messages : 1207
Date d'inscription : 09/01/2011
Age : 28
Localisation : Picardie

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fanfiction] Crash Bandicoot et les Maîtres du Temps

Message  Aku Uka le Jeu 12 Mai - 17:54

Et tu as tout a fait raison Sanephar. Je parle justement en connaissance de cause étant donné que j'ai eu droit moi aussi aux énièmes "Génial ton chapitre, j'attends le prochain avec impatience !"
Et c'est vrai que ça finit par devenir extrêmement barbant surtout après le mal que l'on se donne pour organiser et rédiger nos histoires.

Et pour ce qui est de commenter, je ne fais que mon devoir. Je reprends ce que tu viens de dire Sanephar, c'est vrai que ça ne tue pas de faire part de son opinion à l'auteur, bien qu'en ce qui me concerne, c'est pas 10 ou 20 minutes qu'il me faut pour exprimer mon point de vue... Rolling Eyes
Mais il faut savoir que quand on aime, on ne compte pas et je fais en sorte de le prouver ! C'est à ça que l'on reconnaît ceux qui adhèrent à 100% aux histoires, en faisant l'effort d'écrire au moins quelques remarques (positives ou non, nous acceptons également les critiques si c'est ça qui vous fait peur, amis lecteurs).

Maintenant, Koopa a donné son opinion des choses, peut-être qu'à l'avenir, il essaira de faire plus d'efforts.
Je comprends ta frustration Sanephar, on est tous les deux dans le même bateau (enfin, toi plus que moi étant donné que tu as passé cinq ans à organiser ta fanfiction), à présent, espérons que les lecteurs soient plus compréhensibles et généreux sans que cela ne dégénère à chaque fois qu'un "fan" laisse un maigre commentaire.

Je tourne la page et j'en reviens à ta fanfic Sanephar. Il y'a une chose dont j'ai oublié de te faire part qui m'a rappelé un bon souvenir, j'ignore si tu l'as fait exprès ou non d'introduire cette phrase dans ton chapitre:

Elle ne deviendrait qu’un tas de cendre fumant.
Petit hommage en l'honneur de Py-ro, n'est-ce pas ? Wink
avatar
Aku Uka
Vétéran
Vétéran

Messages : 1244
Date d'inscription : 06/01/2011
Age : 23
Localisation : Lot-et-Garonne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fanfiction] Crash Bandicoot et les Maîtres du Temps

Message  Sanephar le Sam 14 Mai - 17:50

En réalité, je dois avouer que c'est toi qui m'a fait atteindre le summum de l'agacement. Je me disais "j'étais persuadée qu'on avait échangé notre vision des choses sur les commentaires et que nous étions sur la même longueur d'onde. Pourquoi donc trouve-t-il le commentaire de Koopa bien alors qu'il les trouve barbant ?"
Et le paradoxe dans ta réponse juste au-dessus me laisse d'autant plus perplexe. J'ai bien des hypothèses, mais je t'en toucherai deux mots en privée car j'ai peur que les dire en publique soit trop humiliant.

Surtout si tu ne le fais qu'à la fin de la fanfiction ! Tu passes 20 minutes à dire globalement ton avis sur 10 chapitres ! Je trouve ça déjà limite mais alors en plus qu'en tu fais trois mots sur une histoire... c'est presque se moquer du monde. Pour moi, c'est histoire de se déculpabiliser : "voilà, je lui ai dit que j'aimais bien son histoire, je me sens mieux".
Et pour ma part, oui, je mets entre une à deux heures à rédiger un bon commentaire. Tout dépend de la longueur du chapitre et de ce que j'ai à dire dessus.

Euh... j'accepte les critiques, mais je peux te dire que certains fanficteurs détestent ça et n'acceptent que les compliments. Je me suis fait insultée plus d'une fois parce que j'ai cité les défauts d'une histoire. Alors du coup, quand j'aime pas, je commente rarement. Tant pis pour l'auteur qui restera "novice".

Hum... pour ma part, je pense que Koopa est très vexé pour commenter plus longuement par la suite. Il deviendra soit un luker, soit il ne lira plus.

En fait, c'est sur une autre fanfiction que j'ai passé cinq ans (34 chapitres et toujours pas finie en plus...).
Non, pour cette saga, ça fait seulement trois ans. Mais j'ai mis un an à mettre en plus le scénario du tome 3. Pas un an à écrire, mais à organiser l'histoire. Je vous raconte pas les cheveux blancs que ça m'a donné !! Espérons qu'elle plaira...

Elle ne deviendrait qu’un tas de cendre fumant.
Petit hommage en l'honneur de Py-ro, n'est-ce pas ? Wink
Shocked En fait... j'avais jamais fait le lien ! Je crois que c'est un hommage inconscient !! J'adore quand les lecteurs me font remarquer ce genre de chose !
avatar
Sanephar
Vétéran
Vétéran

Messages : 1207
Date d'inscription : 09/01/2011
Age : 28
Localisation : Picardie

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fanfiction] Crash Bandicoot et les Maîtres du Temps

Message  Aku Uka le Dim 15 Mai - 11:04

Je vois, je t'ai mis en colère mais crois-moi, ça n'était pas mon intention.
Je l'admets, je me suis bêtement contredit mais je voulais juste te dire que mis à part moi, quelqu'un d'autre avait fait l'effort de lire ta fanfic et que c'était déjà mieux que rien et je pense que c'est là que nos points de vue ont été en désaccord.
Pour moi, le fait de faire l'effort de lire ce que j'écris est déjà un point positif, et le fait de poster un bon commentaire me réjouit encore plus.
C'est pour cela que j'ai considéré le commentaire de Koopa comme un bon départ, bien que ça ne t'ait pas pleinement satisfait, et j'ai réalisé qu'au final, ça ne t'a pas satisfait du tout ! J'ai alors constaté que ce commentaire constituait plus une provocation qu'un acte de (maigre) générosité.
En même temps, j'ai une question à te poser : à part moi, as-tu eu l'occasion de voir ne serait-ce qu'une dizaine de lecteurs comme moi qui t'ont fait part d'un commentaire de 20 lignes à chaque chapitre posté ?
Si chaque fanficteur devait s'attendre à recevoir tous les jours un sublime commentaire, je pense que la joie ne serait pas tous les jours au rendez-vous ! Voilà pourquoi je considère ne serait-ce qu'un maigre commentaire comme une preuve d'effort parce que si je devais m'attendre à recevoir un roman de flatteries, j'aurais abandonné ma fanfic sur le champ !
Je partage ta même vision des choses en ce qui concerne les commentaires Sanephar, mais étant donné le peu de personnes qui daignent nous laisser un commentaire complet et satisfaisant, nous en sommes réduits à nous contenter de ce qu'on nous laisse même si cela reste très décevant et répétitif.

Maintenant, je n'ai pas envie de me disputer à propos de ça mais je voulais juste te dire que je suis encore désolé pour l'agacement que je t'ai infligé contre mon gré.
Ceci étant dit, je propose de tourner la page en espérant que tu veuilles bien accepter mes plus plates excuses.
avatar
Aku Uka
Vétéran
Vétéran

Messages : 1244
Date d'inscription : 06/01/2011
Age : 23
Localisation : Lot-et-Garonne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fanfiction] Crash Bandicoot et les Maîtres du Temps

Message  Sanephar le Dim 15 Mai - 13:54

Aku Uka... j'ai dit "agacée" pas "en colère". Je me sentirai honteuse d'être furibonde pour si peu !
C'est l'ensemble qui m'a agacé : la contradiction dans tes réponses, la perplexité de ne pas comprendre, le doute si ma mémoire ne me jouait pas des tours encore une fois... Koopa en lui-même ne m'a pratiquement donné aucune émotion. Je suis habituée à recevoir des commentaires aussi courts que cela, et je les prends comme ils viennent. J'encourage juste à développer leur opinion, et si les lecteurs préfèrent continuer comme ça, bah tant pis. Comme tu dis, le fait que ma fanfiction soit lue, et commentée même si peu est déjà mieux que rien.
Cela dit... je n'ai pas vu tes réponses comme une provocation, loin de là ! C'est juste que je ne les comprenais pas du tout ! Et c'est ça qui m'a frustrée : ne pas comprendre.

Cela fait six ans que j'écris vraiment (je ne compte pas les trucs écris durant mon enfance), et oui, j'ai moins vu des commentaires de vingt lignes que la petite ligne de Koopa.
Des comme toi pour cette fanfiction, j'en connais trois. Pour une autre fanfiction, ils doivent se compter par dizaines... Et comme tu dis, ce n'est pas plus mal car cela nous réjouis plus d'avoir des surprises rares comme ça, que de recevoir des commentaires longs tous les jours. Ils se ressembleraient tous dans le fond.

Mais en général, un certain lien s'établi entre moi et les personnes qui commentent longuement. C'est à travers ces longs commentaires que j'ai trouvé la plupart de mes bêta-lecteurs/lectrices, ainsi que correcteurs/correctrices, et que je suis moi-même devenue bêta-lectrice, mais aussi pour le plaisir d'échanger !
Grâce à de tels échanges, j'ai même eu la chance de rencontrer ma bêta-lectrice lors des vacances d'été dernier, et cette année, je vais recevoir mon "élève", celle à qui je corrige et bêta-lecture sa fanfiction !!
Il est peu probable de développer un tel lien avec un simple "beau boulot" par exemple.
Cela ne veut pas dire que j'éprouve de la rancune ou de la colère contre Koopa. Son commentaire m'a flatté, et je n'étais pas partie dans l'optique de lui donner ma vision du commentaire si tu ne m'avais pas laissée perplexe. Je l'aurais simplement remercié et lui demander de développer un peu plus à l'avenir car c'est important pour mon évolution.

Que tu es pessimisme Aku Uka, ou est-ce moi qui me montre agressive dans mes commentaires ? Quand je te réponds, je suis calme et pas en colère. Pourquoi vois-tu donc notre échange comme une dispute ?
A bien des égards dans les derniers échanges, nous avons la même vision des choses...
avatar
Sanephar
Vétéran
Vétéran

Messages : 1207
Date d'inscription : 09/01/2011
Age : 28
Localisation : Picardie

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fanfiction] Crash Bandicoot et les Maîtres du Temps

Message  Aku Uka le Dim 15 Mai - 18:24

Que tu es pessimisme Aku Uka, ou est-ce moi qui me montre agressive dans mes commentaires ?
C'est l'impression que tu en donnes en tout cas, ça n'a rien à voir avec le pessimisme. Pardonne-moi pour avoir encore une fois tout avalé de travers mais vu le ton plus "sévère" que tu as employé (encore une fois, c'était mon point de vue), je t'ai vraiment cru remontée contre Koopa et moi.
Mais tu m'en vois ravi en me prétendant le contraire alors ça me rassure un peu.

Encore une fois, accepte mes excuses pour t'avoir laissé perplexe et pour avoir contredit mes propres remarques.
En passant, le petit dérapage qu'il y'a eu entre Koopa et toi, j'espère que ça n'était pas une méthode pour l'"encourager" à développer son opinion ? Un peu dure comme méthode. Rolling Eyes

Bref, maintenant, tournons cette page. J'attends à présent la suite de ta fanfiction. Wink
avatar
Aku Uka
Vétéran
Vétéran

Messages : 1244
Date d'inscription : 06/01/2011
Age : 23
Localisation : Lot-et-Garonne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fanfiction] Crash Bandicoot et les Maîtres du Temps

Message  Sanephar le Dim 15 Mai - 19:39

Je te l'accorde, j'ai répondu très sèchement, et je m'en excuse, mais je n'étais pas réellement énervée.

Ah non, la première réponse n'était pas ma façon d'encourager Koopa, mais comme il était concerné par le sujet, je trouvais "déplacé" de te répondre et faire comme s'il qu'il n'existait pas...
Je ne sais pas si j'ai bien fait, peut-être aurais-je du faire une réponse à part finalement...

La suite... dans un nouveau topic normalement, puisqu'il s'agit du tome 2, mais je dois encore faire plus de chapitres avant de poster. Au moins terminer le chapitre 1 et quémander l'avis de ma bêta-lectrice avant de poster.
avatar
Sanephar
Vétéran
Vétéran

Messages : 1207
Date d'inscription : 09/01/2011
Age : 28
Localisation : Picardie

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fanfiction] Crash Bandicoot et les Maîtres du Temps

Message  Koopa le Dim 15 Mai - 23:53

J'avoue que j'ai mis un PETIT de chez PETIT commentaire lol
Mais je n'aime pas mettre 40.000 heures pour ecrire un point de vue , et je lit tres vite defois j'oublie toute suite mais je comprend la globalité de l'histoire t'inquietes pas ... Je deteste ecrire de longs commentaires ... J'espere que tu me comprend lol ........ hum Je ferai un petit effort le prochaine fois promis ! ^^

Deja la ce que je vient d'ecrire c beaucoup pour moi XD ............
avatar
Koopa
Savant
Savant

Messages : 65
Date d'inscription : 20/04/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fanfiction] Crash Bandicoot et les Maîtres du Temps

Message  Sanephar le Lun 16 Mai - 16:44

Et je te comprends Koopa ! Ce n'est pas forcément la tasse de thé de tout le monde d'écrire, même pour un commentaire.
Il m'est arrivé d'écrire de longs commentaires où je me suis cassée la tête à lister des défauts d'un chapitre pour au final me faire insulter en me disant "si t'aimes pas, t'as qu'à pas lire !" Bonjour l'ouverture d'esprit ! Moi qui voulait faire profiter de mon point de vue objectif d'une histoire et permettre à l'auteur de s'améliorer, je me suis servie...

Maintenant que je me suis mise à ta place, mets-toi à la mienne...
J'ai passé trois ans à écrire cette saga qui n'est pas finie, dont une année complète à mettre en place le scénario du tome 3. Tu te doutes bien que c'est frustrant de recevoir un si petit commentaire ?
Naturellement, je te remercie quand même, cela va de soit, mais je peux t'assurer que ce qui est chiant, c'est juste d'écrire le premier commentaire, car après, les échanges sont plus dynamiques.
Après, je ne m'attends pas non plus à ce que tu imites Aku Uka. "Un simple j'ai aimé tel passage parce..., pas celui-là parce que... et tu devrais améliorer parce que ça..." ça me suffit. Si tu synthétises bien, tu ne devrais même pas faire plus que ce que tu viens d'écrire là...
avatar
Sanephar
Vétéran
Vétéran

Messages : 1207
Date d'inscription : 09/01/2011
Age : 28
Localisation : Picardie

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fanfiction] Crash Bandicoot et les Maîtres du Temps

Message  bobipineman le Lun 16 Mai - 17:46

Sanephar-> c'était p228 ?
avatar
bobipineman
Titan
Titan

Messages : 653
Date d'inscription : 09/01/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fanfiction] Crash Bandicoot et les Maîtres du Temps

Message  Sanephar le Lun 16 Mai - 17:54

Bobi Arrow Excellente question... Non, je crois que lui m'a carrément foutu un vent, ce qui est tout aussi agréable -_-

Tout le monde Arrow Fiche présentation du tome 2 arrive ce soir !
avatar
Sanephar
Vétéran
Vétéran

Messages : 1207
Date d'inscription : 09/01/2011
Age : 28
Localisation : Picardie

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fanfiction] Crash Bandicoot et les Maîtres du Temps

Message  Aku Uka le Lun 16 Mai - 18:01

Sanephar à écrit :
Tout le monde Arrow Fiche présentation du tome 2 arrive ce soir !
Vivement ce soir alors. Wink Mais pour ce qui est du commentaire, il risque de ne pas arriver avant Mercredi et encore... toute notre classe a eu une grosse surprise en apprenant un Bac Blanc innatendu de Maths Mercredi après-midi ! Déjà ça, ça vous fout bien en colère de vous sucrer 4 heures de liberté.
Alors du coup, je ne pense pas avoir le temps de commenter ta fiche ni ce soir, ni demain vu que j'ai tout le programme de Maths à faire rentrer dans ma tête en seulement deux petits jours.
En résumé, c'est Mission impossible ! x)
avatar
Aku Uka
Vétéran
Vétéran

Messages : 1244
Date d'inscription : 06/01/2011
Age : 23
Localisation : Lot-et-Garonne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fanfiction] Crash Bandicoot et les Maîtres du Temps

Message  Sanephar le Lun 16 Mai - 18:08

La fiche vient tout justes d'être postée !

Pas de soucis, maths en priorité ! J'attendrais de savoir ce que tu penses de l'histoire à venir jeudi au plus tôt.
En attendant, je te souhaite bonne chance ! Je sais que c'est une surprise très frustrante et irritante. J'aurais réagi comme toi. Mais étant extérieure, je peux te dire que c'est une bonne chose. Ne pense pas à la note, pense au fait que ça te fait déjà réviser pour le bac qui approche.
avatar
Sanephar
Vétéran
Vétéran

Messages : 1207
Date d'inscription : 09/01/2011
Age : 28
Localisation : Picardie

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fanfiction] Crash Bandicoot et les Maîtres du Temps

Message  Aku Uka le Lun 16 Mai - 18:19

C'est ce que je me dis. A défaut de me ch... celui-là, j'aurais commencé à réviser un peu pour le Bac bien que ça m'aurait plu d'avoir un peu plus de temps pour me préparer. Rolling Eyes

Ceci étant dit, je vais tout de même poster un petit commentaire sur ta fiche dès ce soir. Comme ça, ça t'évitera d'attendre mais je ne vais pas rédiger un roman non plus. ^^
avatar
Aku Uka
Vétéran
Vétéran

Messages : 1244
Date d'inscription : 06/01/2011
Age : 23
Localisation : Lot-et-Garonne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fanfiction] Crash Bandicoot et les Maîtres du Temps

Message  Sanephar le Lun 16 Mai - 19:10

Je comprends... mercredi soir, je te préparais un chocolat chaud mentalement devant un bon film ! Y'a rien de mieux pour se détendre d'une situation stressante Wink

Ben... je ne m'attendais pas à un roman non plus pour une simple fiche. Tu m'aurais mis deux lignes, je t'aurais même couronné champion du commentaire Razz
avatar
Sanephar
Vétéran
Vétéran

Messages : 1207
Date d'inscription : 09/01/2011
Age : 28
Localisation : Picardie

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fanfiction] Crash Bandicoot et les Maîtres du Temps

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum