[One-Shot] Ratchet&Clank: Dis lui...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[One-Shot] Ratchet&Clank: Dis lui...

Message  Fenrir-Lupus le Dim 21 Juil - 1:12

Non,non,vous ne rêvez pas c'est un one-shot sur la série Ratchet et Clank. :)Je pense que beaucoup d'entre vous doivent connaitre,et être fan, de cette série,non?
Si vous êtes fan de Crash Bandicoot vous devez surement aimer cette franchise. Un humour cartoon et bon enfant,des persos sympa...mais au moins R&C dispose d'un scénario tangible lui...un gros défaut de Crash a mon avis. Rolling Eyes

Je me permet de poster cette petite histoire ici,pour m'excuser auprès de mes fans de ma longue absence. Et aussi,et c'est la vraie raison ,pour tenter d'instaurer une petite communauté R&C sur le forum,ça à bien marcher pour Aku-Uka est Kingdom Heart. Wink

Bon...là c'est juste un one-shot sur Ratchet et Talwyn qui débouchera peut-être sur une histoire plus grande...peut-être...surement même! Very Happy

Allez, bonne lecture. Smile

Etat : Terminée

Type : Romance

Rating : Tout public

Résumé : Ratchet avait sauvé mainte fois l'Univers des pires menaces, affronter les plus grands dangers et survécu au plus terrible épreuves. Et ce soir il allait faire face à son plus grand défi...


Dis-lui...


Un nouveau samedi soir était là. Un samedi soir comme les autres pour beaucoup de personnes. Mais pas pour le jeune Ratchet. Ce soir là au lieu de se retrouver devant un quelconque holo-vidéo-jeux ou une holo-vidéo aux séquences suggestives, il se tenait devant le miroir de la salle de bain et s'observait. Son profond regard vert éclatant comme une émeraude magique se dardait de lui même. De taille moyenne pour sa race, le poil fauve était rayé de brun sur l'arrière de son corps. Le mouvement de balancier de sa queue trahissait son anxiété. Ratchet avait affronté d'innombrables épreuves : il avait sauvé l'univers six fois, survécu à une arène de gladiateurs clandestine, et résisté à l'envie d’étrangler cette outre pleine de vent qu'était le Capitaine Qwark. Mais ce soir il allait faire face à la chose la plus terrifiante qui soit...Ses sentiments. Ce soir il avait rendez-vous. Rendez-vous chez son amie Talwyn Apogée,bien décidé à lui avouer ce qu'il ressentait. Si Ratchet avait prit cette importante décision, qui pouvait bien faire basculer sa vie, c'était en grande partie en raison de sa discussion avec son ami Clank deux semaine plus tôt...

-Ratchet! Si tu ressens quelque chose pour miss Apogée tu dois le lui dire!

Ratchet avait eu un geste de dédain.

-Ne dit pas de bêtise, Clank! Et si elle ne ressentait pas la même chose? Je ne
veux pas la perdre...

Clank comprenait ce que Ratchet ressentait. La plupart des relations que Ratchet avait entretenues s'étaient souvent mal terminées... Et Talwyn était une des rares personnes à considérer Ratchet comme un ami. Elle n'avait jamais tenté de s'attribuer ses mérites comme l'avait fait la plupart des personnes qu’il avait rencontrées. Elle avait su être présente pour aider Ratchet à surmonter la perte de celui qui aurait pu être son père de substitution: Alister Azymuth. La perdre aurait été catastrophique pour lui.

-Ratchet...si ça peut t'aider, dit-toi que Kaden aussi a dû en passer par là....

C'était cette phrase qui l'avait finalement décidé. Après tout Kaden aussi avait dû affronter cette épreuve, sinon il ne serait pas là aujourd'hui... Et puis peut être les choses se passeraient-elle bien. Ou à a rigueur mieux qu'il ne l’envisageait....

Ratchet ouvrit le médaillon qu'il portait autour du cou, de manière à le garder le plus prés possible de son cœur. Il y avait à l'intérieur la photo d'un Lombax mâle, le port de tête altier, l'œil vif et malin, les oreilles droites et parallèles. Son père, son héros Kaden, lui ressemblait lui avait-on dit. Physiquement c'était vrai. Mais Ratchet savait qu'il était loin de l'égaler. Il se demandait ce qu’il aurait fait dans cette situation. Il aurait surement trouvé les mots justes au moment propice et tout ce serait bien passé. Ratchet aurait tant désiré qu'il soit présent pour lui dire quoi faire. C'était à un père d'apprendre à son fils comment s'y prendre dans ce genre de moment. Mais aujourd'hui il était seul face à cette épreuve qui survenait dans la vie de chaque homme un jour ou l'autre, tôt ou tard. Trop tôt pour lui à son goût.

Ratchet chassa ses pensées de son esprit et regarda l'horloge accrochée au mur. Elle indiquait six heures passées. Il devait y aller. Il passa dans le salon, attrapa le t-shirt posé sur le canapé et l'enfila. Puis il se dirigea vers un mur ou était logé un grand tube de verre. A coté il y avait un lecteur d'empreintes digitales qui servait à appeler l'ascenseur. Ratchet posa sa main dessus. Une plate forme en métal, propulsée par un système anti-gravité arriva sans un bruit devant Ratchet. Une porte s'ouvrit dans le cylindre puis se referma après que Ratchet soit monté sur la plate-forme. Ratchet sentit une grosse boule se former dans son estomac. Les bras croisés sur sa poitrine, adossé au mur de verre, il regardait Métropolis s’étaler sous ses yeux. C’était sa ville. Chaque quartier était devenu un morceau de son histoire. Là il avait affronté les troupes Blarg du président Drek ; ici il s’était frotté pour la première fois à l'un de ses plus terribles ennemis, le Dr. Nefarious, et à son terrifiant Biobliterator. Toutes ces fois là il s’était senti sûr de lui, sûr d’y arriver. L’idée même d’échouer ne l’avait quasiment jamais effleuré. Mais à cet instant, il se sentait comme le jour où pour la première fois il allait prendre les commandes d'un vaisseau... Il avait onze ans... Il se sentait incapable de le faire, incapable un jour d’y parvenir...Il se demandait ce que son père penserait…

Avec un «clang» l'ascenseur stoppa. Les portes s'ouvrirent, une bouffée de vent frais s'engouffra et caressa le visage de Ratchet. Il mit un pied hors de l'habitacle et respira à pleins poumons. Il tourna la tête vers la cité qui s'étendait à perte de vue, le soleil couchant la baignait d'une lumière orange. La vue depuis cet endroit était la plus belle de tout Métropolis. Au milieu du toit, à côté d'un vaisseau rouge rubis, Clank l'attendait.

-J'ai fini de réviser l'Aphelion, Ratchet. Tu peux y aller!

Dit t-il en s’essuyant les mains sur un vieux chiffon déjà plein de tâches de
cambouis.

-C'est génial! Merci Clank!

Il lui donna une tape dans le dos, ce qui lui fit perdre l'équilibre. Ratchet se hissa dans le cockpit. Il tourna la tête vers son ami et lui demanda pour la énième fois aujourd'hui :

-Dis, tu ne...voudrais pas venir...par hasard?

Comme seule réponse Clank lui jeta un regard qui disait juste: « Non . »

-Bon d'accord, d’accord!

Après un dernier geste d'encouragement de Clank, l'Aphelion décolla en direction du ciel teinté d'orange, pour le traverser et atteindre l'infinie voute étoilée.

Des tas de choses auraient pu se passer durant ce voyage, le transformant en un moment épique! La traversée d'un champ de météorite. L'annonce d'une nouvelle attaque du xenophobique Dr. Nefarious, l’accostage par les troupes de choc d'un lointain empire galactique totalitaire ,une confrontation titanesque avec les forces de l'ordre galactique au sujet de papiers identitaires non conforme à la réglementation en vigueur, un vaisseau mal immatriculé, ou un feu (arrière,clignotant, brouillard comme vous voulez) mal réglés sans oublier un pare-brise mal lavé, entraînant une occultation de l'acuité visuel faisant augmenter les chances de déclencher un carambolage de tous les diables. Ou même pour rien, tout simplement parce que votre faciès ne leur revenait pas... Enfin bref! Pour les forces de l'ordre galactique n'importe quelle raison était valable pour vous
offrir un holo-procès-verbal;il fallait bien qu'ils remplissent les quota.

Or le seul fait a relever de ce voyage fut que Ratchet, passant devant un fleuriste galactique, en profita pour acheter un bouquet de fleurs. Des Magnolias verts de Creson V, le vert étant la couleur favorite de Talwyn.

Ratchet arriva en vue de la station Apogée. L'Aphelion se posa sur l'air d’atterrissage. La vitre du cockpit se souleva et Ratchet, après une dernière grande inspiration, sauta au sol et se dirigea vers l'entrée de la station. Son cœur battait à un rythme entêtant, son sang bouillonnait dans ses tempes, sa bouche tremblotait. Il serra son poing, seul son index restait tendu. Tremblant il appuya sur la sonnette qui partit d'un « dring » strident qui dû résonner dans toute la station. Toute son énergie vitale était drainée par l'effort qu'il faisait à presser cette sonnette. La porte s'ouvrit enfin. Talwyn Apogée apparut, vêtue d'un t-shirt vert-de-gris et d'un short marron. La jeune femme salua Ratchet, puis elle ajouta en riant.

-Ratchet! Tu peux lâcher la sonnette maintenant!

Ratchet se rendit alors compte qu'il n'avait pas lâché le bouton et que le « dring » strident ne s'était pas interrompu. Avec un sourire gêné il retira son doigt et dit

-Salut Tal! Il s'empressa d'ajouter,Je... tiens c'est pour toi!

Ratchet, les joues aussi roses qu'un porcelet, lui tendit le bouquet de fleurs. A l'expression qu'affichait Talwyn elle ne s’y attendait vraiment pas.

- Elles sont magnifiques,Ratchet! Merci!

Elle l'en débarrassa et l'invita à la suivre. Il lui emboita le pas le long d'un couloir.

-Cronk et Zéphyr ne sont pas la?

Demanda t-il étonné de ne pas avoir vu les robots, garde du corps de Talwyn se précipiter pour s'assurer que les fleurs ne représentaient pas un quelconque danger pour leur chef. Ou que lui même était le vrai Ratchet et non pas un étranger hostile vêtu d'un holo-déguisement.

-Non! Répondit-elle en souriant. Je les
ai envoyés en mission de reconnaissance sur Jasindu.

-De reconnaissance? Interrogea t-il

-Rien d'important! Juste pour que nous soyons tranquille!

-Ho! Super!

Ils étaient vraiment seul... Une vague de panique le submergea à cette idée. La pièce dans laquelle elle l'avait conduit n'était autre que sa propre chambre. Talwyn claqua des mains et la lumière s'alluma. Sur les murs étaient accrochées des affiches et des photos de son chanteur favori. Un jeune homme androgyne aux cheveux roux tirant sur le rouge et au teint basané. Ses yeux étaient dessinés en amende et cerclés de noir, l'intérieur était rouge, dans son iris comme dans sa cornée. Sur la plupart des photos il portait un débardeur noir qui lui remontait au dessus du nombril décoré d'un ankh doré. Un nez court et droit ainsi qu'un anneau bleu à l'oreille finissait de planter le décor d'un beau mec auquel aucune fille ne pouvait résister. Une photo en noir et blanc le représentait allongé nue sur un divan. Apparemment elle avait été découpée dans un magasine, où était apposé son autographe accompagné d'une phrase: « Nyarlothotep, avec mon admiration à la plus grande aventurière de votre ère ». Ratchet tiqua légèrement sur « votre ère » mais son attention fut détournée par autre chose. Au milieu de cette masse de beauté orientale était affichée la photo d'une autre célébrité locale: Le Capitaine Copernicus Qwark. Des dents alignées comme des soldats et blanches comme si ceux - ci avaient été des Arc-anges, l’œil vif et aux aguets, costume vert terne moulant sur un corps d'Apollon. Tel était le Capitaine Qwark. Sur cette photo était plantées plusieurs fléchettes dont plus de la moitié avaient atteint leurs cibles situées à l'entre-jambe et au visage.

-Ne fait pas attention à ça! Dit Talwyn en se mettant entre son amie et la photo. Talwyn tenait à la main un disque holo-vidéo.

-Je pensais qu'on pourrait regarder un film ce soir au lieu de sortir! Que ce- que tu en pense?

-Oui, si tu veux.

Ratchet se demandait quel genre de film ça allait être. Connaissant Talwyn il aurait dit un film plein de grosses bêtes aussi bien xenomorphiques que xénophobiques, aussi vilaines que méchantes. Ou bien l'histoire d'un chasseur de trésor professeur d'université à ses heures perdues...ou un mélange des deux.
Talwyn enclencha le lecteur puis revint vers le divan. Elle se jeta en travers sur celui ci, ses pieds sur l'accoudoir et sa tête sur les jambes de Ratchet.

-Tu vas voir, Ratchet, ce film est génial!

Effectivement! Du point de vue de Ratchet ce film était d'un intérêt inégalable...mais à contrario, il s'agissait d'un film que nous aurions pu ranger sans hésitation dans la catégorie « Niaiserie- sentimentale-a-l'eau-de-rose ». Talwyn avait beau être une aventurière elle ne restait pas moins une fille pensa Ratchet en réprimant un énième bâillement. Mais Ratchet voyait un point positif à regarder ce film : peut être tendrait t-il une passerelle entre Talwyn et lui-même. Il pourrait l’utiliser pour l'emmener sur un terrain propice pour avouer ses sentiments. Si seulement il arrivait à lutter contre cette torpeur qui le gagnait...

Ratchet se tenait debout dans le hangar. Il était sanglé dans une armure noire aux rainures orangées. Des gens autour de lui s’affairaient. Certains semblaient pratiquer une dernière révision de leur vaisseau. D'autres s'assuraient que rien ne manquait à leur équipement. Mais la majorité faisait des au revoir qui ressemblaient à des Adieux. Une atmosphère étrange baignait les lieux. Une atmosphère que Ratchet ne connaissait que trop bien pour y avoir baigné plus souvent qu’à son tour. Une atmosphère lourde et silencieuse qui vous enveloppe comme un suaire dans le temps qui précède une action où votre vie et l'avenir de la galaxie allaient se jouer. Une bataille. Une guerre. C'était le calme avant la tempête...
Il tenait Talwyn serrée contre lui et celle-ci l'étreignait en retour. Des larmes perlaient sur ses joues et son nez avait prit une teinte pourpre.

-Ratchet je t'en supplie ne t'en vas pas!

-Il le faut Tal! Je suis désolé.

Dans un nouveau sanglot elle s'écarta de lui, lui prit la main et la posa sur son ventre.

-Ratchet! Ce n'est plus comme avant avec Tachyon ou Nefarious! Tu...Nous avons un enfant maintenant!

Ratchet ferma les yeux et soupira.

-Je le sais Talwyn... Pour qui crois-tu que je me bats? Je veux que vous puissiez vivre libre et en paix. Je peux sauver des vies...Vos vies! Ça ira Tal. T'inquiète pas. Ça va aller!

Les pleurs de Talwyn redoublèrent. Tendrement Ratchet la reprit dans ses bras et lui caressa les cheveux.

-Ça va aller...ça vas aller...

-Ratchet...Ratchet...Sanglotait-elle

-Ça va aller...ça va aller...Répétait t-il sans réelle conviction.

-Ratchet...Ratchet!

-Ça va aller...Ça va aller... Quoi?

Ratchet se réveilla au son de la voie de Talwyn du fait qu'elle lui secouait l'épaule. Celle-ci le regardait l'air étonné

-Quoi Ratchet ? Que ce qui va aller?

Ratchet qui se trouvait à moitié allongée en travers du divan se rassit convenablement et bredouilla.

-Rien! Rien du tout! Je me suis
juste endormi...Désolé Tal!

-Ha? O.K!

Il se sentait terriblement idiot de s'être endormit devant le film. Qu'aller penser Talwyn? Mais Talwyn ne semblait rien penser de cet incident. Néanmoins elle souriait d'un air malicieux.

-Tu as prononcé mon nom en dormant. Tu rêvais de moi?

Puis plus taquine et en ricanant elle ajouta en tapant fraternellement Ratchet du coude et en clignant de l'œil.

-Tu rêvais que tu étais le héros du film et que tout en me réconfortant tu m'avouais ton amour?

Ratchet ne lui répondit pas. Il se tenait droit, les mains jointes, le regard vague. Elle venait de lui tendre une perche, il devait la saisir. La sensation d'avoir onze ans le submergea à nouveau. Il avait cru que jamais il n’y arriverait...mais pourtant il avait essayé et même réussi....Et peut être son rêve avait-il étaient prémonitoire... Il déglutit. Il devait se jeter à l'eau ici et maintenant...ou jamais.

-Tal, il y a quelque chose que je voulais te dire depuis un moment...

Pendant qu'il disait cela ses index s'étaient touchés et avaient commencé, indépendamment l'un de l'autre, un mouvement de pivot de l'intérieur vers l'extérieur.

-Je veux te le dire depuis notre victoire sur Tachyon...Mais je n’avais pas réussi à trouver la force d'exprimer ce que je ressentais...mais je crois qu'aujourd'hui c'est bon...

Il détourna le regard de son amie et baissa les yeux.

-Ta...Tal...Talwyn...je...je (les bouts de ses index étaient toujours joints et pivotaient encore) je...je t'aime!

Souffla t-il finalement tout bas, à un niveau presque imperceptible. Le silence s'abattit comme les ailes de Gabriel sur la misère du monde pour la soulager. Durant plusieurs minutes la seule chose perceptible pour Ratchet était son cœur qui battait la chamade ; il s'attendait à tout moment à entendre son amie éclater de rire et se moquer de lui. Mais il ni eût aucun rire ou mêmes de brefs pouffements, le silence demeurait. Enfin,il fit pivoter ses yeux vers Talwyn...

Elle souriait tendrement. Elle approcha son visage et colla son nez sur celui de Ratchet. Ses paupières étaient mi-closes, dessous deux émeraudes brillaient.

-Tu en as mis du temps...les garçons et les sentiments, hein?

Ratchet se contenta d'afficher un air gêné. Talwyn fit disparaître l'écart entre leurs lèvres...Une seconde, une minute...Pour eux une éternité utopique. Talwyn posa sa main sur le torse velu et tiède. Elle poussa gentiment Ratchet , l'invitant à s'allonger sur le lit. Elle s'assit à califourchon sur lui et se baissa pour l'embrasser à nouveau, mais sur le nez. Le rose monta aux joues de Ratchet.

-Tu es sûr de vouloir le faire? Si tu ne te sens pas prête,je...

Talwyn le fit taire en plaçant un doigt sur ses lèvres.

-Shhhhtt...Nous avons assez attendu...

Leurs queues,comme douées d'une conscience propre s'étaient entortillées l'une contre l'autre. Talwyn claqua des mains est la lumière s'éteignit, plongeant les amants dans les replis pudiques de la robe des ténèbres...
***

Musique: Carl Orff - Carmina Burana:
http://www.youtube.com/watch?v=DZ71CQiDBpY

Au loin, sur une planète verdoyante du nom de Jasindu, le terrible et terrifiant Capitaine Réactionnaire descendit du ciel rouge tel l’antéchrist. Traînant derrière lui, comme broder a sa cape vert-de-gris ondulante dans l'air, la terrifiante ombre du National-socialisme qui s'étirait sur la galaxie Polaris comme une couverture infecté d'une incurable maladie.
Il leva l'étendard qui se déploya au vent et ses soldats hurlèrent en martelant leur cuirasses ensanglanter par le sang des Kerchus:

« Gloire a l'empereur! Gloire a l'empereur ! »

Polaris allait connaître des heures sombres...


Fin

Notes d'auteur :
-Le dernier paragraphe est une sorte de prélude a une plus grande histoire.
-La musique choisi est un tantinet trop longue...et la paragraphe trop court...
-Si vous avez une idée de musique pour accompagner la première partit de l'histoire,celle avec Ratchet et Tal,n’hésiter pas a m'en faire part. Smile
avatar
Fenrir-Lupus
Savant
Savant

Messages : 93
Date d'inscription : 02/08/2012
Age : 25
Localisation : Dans ton sous-sol...

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [One-Shot] Ratchet&Clank: Dis lui...

Message  Chronos le Lun 5 Aoû - 21:20

Après la lecture de ce "One Shot" je ne peut que te féliciter mon cher Fenrir-Lupus ! Je commence à lire de plus en plus de fan-fic (d'ailleurs il faut absolument que je lise ta fic : "Plus loin que les cieux" !) Et la lecture de ton shot m'a particulièrement passionné ! Malheureusement je ne suis pas un fin connaisseur de l'univers de Ratchet and Clank étant donné que j'ai joué seulement au 3 et à Gladiator, du coup je pensais que Talwyn était Sasha, que je voyais très bien mais j'avais oublié son prénom. Du coup bah je ne connaissais pas ce personnage qu'est Talwyn. J'ai tout de même fait une recherche sur le net pour mieux la visualiser et profiter pleinement de l'histoire.

Bon par contre je ne suis pas un professionnel au niveau des histoire d'amour, je ne peut donc pas donner de véritables critiques que ce soit positif ou négatif mais je voulais tout de même te dire que l'histoire était sympas à lire !

Et maintenant j'attaque ta fan-fiction ! ^^
avatar
Chronos
Titan
Titan

Messages : 747
Date d'inscription : 14/11/2012
Age : 21
Localisation : Saint-Nazaire

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [One-Shot] Ratchet&Clank: Dis lui...

Message  Fenrir-Lupus le Mar 6 Aoû - 12:02



hé,hé,je suis content que mon one-shot t'ai plus. Smile 
Et j'espere que ma fic te plaira aussi. Smile
Mais c'est étonnant de voire que si peu de personnes sur le forum ai jouer a Ratchet...C'est pourtant une série qui se rapproche beaucoup de Crash dans l’humour cartoon. ^^
avatar
Fenrir-Lupus
Savant
Savant

Messages : 93
Date d'inscription : 02/08/2012
Age : 25
Localisation : Dans ton sous-sol...

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [One-Shot] Ratchet&Clank: Dis lui...

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum