[Fan-fic] Crash Bandicoot : Plus loin que les cieux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Fan-fic] Crash Bandicoot : Plus loin que les cieux

Message  Fenrir-Lupus le Jeu 2 Aoû - 17:26


Crash Bandicoot : Plus loin que les cieux

Rating : [+16 ans]

Types : Angst,Romance,Amitiés,Drame...
État de la fan-fic : En cours.
Nombres de chapitres : pas encore décidée.
- Prologue
- Chapitre 1 - Cauchemard
- Chapitre 2- Nouvelle Année
-Chapitre 3- Le barman

avan toute chose je tien a méxcusé des fôte d'aurtregrafe que je vai fére(jsui tro un fonbou en fransé! MDR LOL XD!)...

Mais rassurez vous brave gens elles seront moins importante que dans l'exemple flagrant de médiocrité linguistique ci-dessus.
Je tiens néanmoins a m'excuser auprès de ceux et celles dont les yeux auraient saignée,et a préciser qu'un poste de bêta-lecteur est vacant*.

Bien. Tout d'abord merci lecteur de d'accorder de ton temps a mon œuvre. J'espère sincèrement que tu auras au temps de plaisir a la lire,que moi je me démène a la rédiger.
Sache aussi qu'il y aura de cette histoire deux versions. L'une se suffisant a elle même,l'autre débouchant sur une suite. C'est donc la V.1 que je propose là.
Sans plus attendre,le résumée:

Lorsque le plan d'Uka-Uka sera mis a exécution il sera enfin libre...
Une nouvelle année scolaire commence...Pour rien au monde elle ne voulait y retourner...
Les cauchemars l’assaillait...jusque a ce qu'elle voient ce que cachait la réalité...

Héros,Martyr...Crash est ton nom...


Ça vous donne envie? J'espère biens!
(* N'est-ce pas Sanephar? Wink)


Dernière édition par Fenrir-Lupus le Dim 21 Juil - 12:37, édité 3 fois
avatar
Fenrir-Lupus
Savant
Savant

Messages : 93
Date d'inscription : 02/08/2012
Age : 26
Localisation : Dans ton sous-sol...

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Prologue

Message  Fenrir-Lupus le Jeu 2 Aoû - 17:48

Prologue


Le Dr. Néo Cortex déposa dans le réceptacle prévu à cet effet le dernier morceau de cristal. Le petit éclat de pierre mauve perdis de son éclat lorsque la machine commença à pomper son énergie. Cortex pianota des coordonnées sur l'ordinateur et pressa un bouton.
Dans une terrifiante explosion d'énergie,le Psychetron s'éveilla. Des lumières bleues furent projetées dans le gigantesque gyroscope au centre de la machine et fusionnèrent leurs atomes pour ne plus laisser au final qu'une masse de lumière tournante sur elle-même.
Cortex mit ses mains en porte-voix et hurla pour couvrir les bruits qu'émettait la machine.

-Comme je le prévoyais il y a assez de puissance pour ne téléporter que vous!

Le terrible esprit Uka-Uka flotta autour de Cortex.

-Ce sera largement suffisant. Je me débrouillerai pour le retour, vermine!

Cortex dégluti et hurla d'une voix où pointait un tremolo d'effroi.

-Si elle accepte votre marché! Si votre plan réussit...tiendrez-vous votre promesse?

Uka-Uka se tourna vers Cortex,et en lui jetant son habituel regard noir il marmonna tout en grognant

-Nous verrons...

Et il flotta vers la sphère bleue, dans un aveuglant éclair blanc il disparut. Puis la sphère se recroquevilla sur elle même et disparu, laissant un silence assourdissant prendre la place des bourdonnements et des grésillements.
Cortex laissa pendre ses lunettes sur son cou...Si tout se passait comme il le fallait ils seraient bientôt enfin en paix. Plus d'une fois il avait regretté ce pacte qu'il avait passé avec Uka-Uka. Le servir et en échange il l'aiderait à se venger de ceux qui l'avait ridiculisé... Il était encore jeune et plein de fougue à cette époque, et les promesses qu'ont lui avait faites avaient tinté a ces oreilles comme des cloches de cristal. Pouvoir, richesse, gloire...et surtout la vengeance! Oui! Se venger de tous ces pseudo-scientifiques qui l’avaient discrédité aux yeux de toute la communauté en raison de ses théories farfelues et dignes, selon leur dire, d’un « scenario de jeux vidéo pour pré-ado! ». Mais le temps avait passé, la colère s'était dissipée et il ne ressentait plus aucune animosité envers ses anciens collègues. Il avait appliqué ses théories sur l'évolution des animaux et elle s'était trouvée être exactes. Et si la communauté scientifique continuait à le rabrouer, quelle importance? Lui était heureux, il s'était prouvé qu'il n'était pas un raté ou un idiot. Tranquillement installé sur une délicieuse île tropicale entouré des seules personnes qu'il considérait comme des amis et de sa petite famille, que pouvait t-il demander d'autre? A la rigueur peut-être de faire la paix avec son ancien collaborateur le docteur Nitrus Brio.
Il s'était installé un contentieux entre eux au sujet de la propriété intellectuelle du Cortex-Vortex et de l'Evolv-O-Rayon, deux machines crées par Cortex qui permettaient d'emmener les formes de vie sous-évoluées a un stade plus avancé, égal à celui de l'Homo Sapiens. Cortex les avait certes inventées, mais il n'avait jamais été capable de les faire fonctionner. Pas sans l'aide du Dr. Brio du moins. Ainsi, si Cortex avait crée les plans et Brio les avait corriger, n'était t-il pas juste que les machines appartiennent tant a l'un qu'a l'autre? Bien sûr que si. Mais Cortex emporté à nouveau par l'arrogance de sa jeunesse n'avait jamais voulu reconnaître au grand jour quel rôle Brio avait joué. Préférant s'en attribuer tout le mérite.
Brio faisait partit de ses gens qui n'aimait pas le conflit, ainsi il préféra faire figure basse et ruminer sa rancœur...un temps. Car même le plus soumis des chiens pouvait redevenir loup et mordre son maitre. Cela Cortex l'apprit à ses dépends quelques années plus tard, lorsque Brio réduisit sa station spatial, et ses plans, en miettes.
Mais là aussi le temps avait passé et cicatriser les vielle rancunes. Et maintenant il était prêt à présenter ses excuses et à donner à son vieil ami la reconnaissance qu'il méritait. Dès demain il le contacterait.
A présent encore Cortex pouvait tourner le tout dans le sens qu'il voulait ou prendre le point de vue qui lui plaisait, il en arriverait toujours à la mêmes réjouissante conclusion: La vengeance ne lui aurait rien amené de plus... la vengeance...ses pensées se tournèrent vers l'image de son éternel adversaire...Crash...
Fruit de ses premières expériences, il avait était au long de ses années un valeureux adversaire. Il ne pouvait s'empêcher de ressentir un pincement au cœur lorsque il pensa au résulta que donnerait le plan d'Uka-Uka si il arrivait à le mettre a exécution... Depuis des années il avait essayé de tuer Crash, mais cela aurait été 0une mort physique propre et rapide si il avait réussit. Mais là ce serait une autre forme de mort. Une mort plus douloureuse, plus destructrice, plus lente, quasiment interminable...La mort de l'esprit...

Le grincement d'une lourde porte en chêne chassa ses pensées. Une jeune fille passa son visage par l'entrebâillement et jeta un œil dans la pièce. Elle fit pivoter un peu plus la porte et s'avança en se frottant l'œil avec sa main.

-Oncle Cortex, (elle bailla) tu n’es pas encore couché?

Cortex se tourna vers sa nièce et s'avança vers elle.

-Non Nina, j’ai encore des choses importantes à terminer (il mit affectueusement ses mains sur les épaules de Nina et la regarda tendrement.)Mais toi tu devrais déjà être au lit jeune fille! Poursuivi t-il sur un ton de faux reproche en agitant un index réprobateur. C'est bientôt la fin des vacances et je veux que tu reprennes un cycle de sommeil normal.

Un voile sombre passa dans les yeux de Nina à cette évocation de l'école. Elle retira brusquement les mains de son oncle et lui fit face dans une attitude de défi.

-Oncle Cortex, je viens d'avoir seize ans! Je ne suis plus obliger d'allée à l'école alors laisse moi quitter cette Académie infernale! La directrice est une vraie tarée! Laisse-moi rester au château, je t’aiderais! Tu sais très bien que je ferais un meilleur travail que cet idiot d'N.Gin! Je suis sûr qu'a nous deux on viendrait a bout de ce maudit Crash! Ainsi que de sa débile de petite sœur!S'exclama Nina avec colère.
Et sans compter ce Mr. Muscle de Crunch...quoi que de lui j'en ferais bien mon quatre heures...

Elle ajouta les derniers mots avec une certaine gourmandise et surtout plus pour elle que pour son oncle. Car si ce dernier les avait entendu...en vérité elle préférait ne pas y penser. Le visage de Cortex s'affaissa, son sourire disparu et il croisa les bras.

-Jeune fille je te prierais de surveiller ton langage! N'oublie pas que je suis ton oncle, je sais ce qui est bon pour toi. Ainsi tu retourneras a l'Académie jusque a la fin de tes études. Et quand à m'assister tu le pourras quand tu auras obtenu ton diplôme. Et sache q'N.Gin fait un travail disons (il brassa l'air de sa main pendant qu'il cherchait le mot juste)...acceptable.

-Mais oncle Cortex...

S'entêta Nina bien décidée à tenir tête à la décision de son oncle.

-Nina.

La coupa froidement Cortex en la fixant droit dans les yeux. Nina se réprouva, elle connaissait ce ton et ce regard. Dans ce genre de situation il valait mieux faire profil bas et battre en retraite. Avec un grognement elle tourna les talons et sortie.

-Et ne claque pas la...

Commença t-il juste avant que Nina ne claque la porte avec une telle violence qu'un morceau de plâtre se décrocha du plafond et atterri sur la tête de Cortex.

-...porte.

Cortex soupira et se laissa choir dans son fauteuil. Il ne lui plaisait guère plus qu'a sa nièce que celle-ci reste à l'Académie Maléfique. Il savait quels traitements les élèves subissaient au sein de ce lieu maudit. Ni avait t-il pas lui même été élève? Et pas l'un des meilleurs. Le souvenir de la chair meurtrie se réveilla. Par la meurtrière le vent s'engouffra, il semblait à Cortex que celui-ci portait sur sa crête le lointain gémissement d'un garnement n'ayant pas appris sa leçon et le claquement sec d'un martinet huiler...
Cortex se consolait néanmoins comme il le pouvait. Nina, elle, était bonne élève, et puis... tant que sa nièce était là-bas, elle était a l'abri de la folie d'Uka-Uka...

***

L'auteur aime les commentaires.
J’espère que le formatage du texte le rend lisible. C'est la premiere fois que je publie sur un forum et j0'ai un mal fou a gérer ce truc.
avatar
Fenrir-Lupus
Savant
Savant

Messages : 93
Date d'inscription : 02/08/2012
Age : 26
Localisation : Dans ton sous-sol...

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fan-fic] Crash Bandicoot : Plus loin que les cieux

Message  Fenrir-Lupus le Jeu 2 Aoû - 17:56

Chapitre 1:
Cauchemars


Une pluie froide tombait du ciel d'une noirceur infinie. Un vent terrible mugissait, faisant ployer les arbres et trembler les vitres de la petite hutte construite au cœur d'une jungle tropical. Sur le palier de cette maison se tenait une toute jeune fille ; la tonnelle au dessus d'elle la protégeait de l’intempérie.
Ses mains étaient serrées sur son cœur. Devant elle la porte circulaire de la hutte était ouverte.
Elle aurait voulu tourner les talons et s'enfuir...mais ou saurait elle allé? Là-bas il ni avait riens,que la jungle et la tempête...pas d'autre choix pour elle que de s'avancer d'un pas tremblant.
La pièce était plongée dans le noir. Le regard de la jeune fille scrutait les Ténèbres. Peu à peu ses yeux s'habituaient à celles ci.
C'était sa maison. Mais cette nuit quelque chose avait changé. Habituellement il y avait comme une aura qui baignait les lieux, une chaleur douce et agréable, un sentiment latent d'amour et de sécurité. Mais là il n’y avait rien. Rien à part la nuit et le silence, un silence lourd et profond, et quelque chose d'autre, quelque chose de noir, d’épais, d'inhumain. Coco tendit l'oreille dans un espoir mitigé. D'un côté elle aurait voulu que la chose se fasse connaître, car seule l'inconnue effraie. Mais d'un autre côté elle voulait qu'elle continue de se taire pour finalement disparaître. Car bien souvent les Ténèbres étaient plus réconfortantes que l'aveuglante lumière de la vérité.
Ainsi elle tendait l'oreille. Il lui semblait que du plus loin des Ténèbres qui s'ouvraient devant elle lui provenait un bruit étouffé « plof » « plof » « plof ». Elle fit un pas en avant et d'une petite voix elle appela.

-Crash? Crunch?

Comme une réponse au dernier nom qu'elle avait prononcé, un gémissement s'éleva au lointain, un appel prononcé du bout des lèvres sans force, dans un murmure.

-C...Co...Coco...?

Coco reconnut la voix de son frère et s'avança vers l'endroit d'où provenait le son : la cuisine. Coco gardait une main tendue devant elle pour ne pas buter sur un obstacle, mêmes si elle connaissait trop bien la pièce pour cela. Des râles rauques, seuls restes de la respiration de son frère venaient mourir à ses oreilles.
A la limite qui séparait le salon de la cuisine elle mit le pied dans quelque chose de poisseux et collant. Un relent de métal flotta à ses narines. Du sang! Son cœur s'emballa. Elle respira un grand coup puis souffla. Là, dans la cuisine plongée dans le noir, elle devinait les silhouettes de chaises renversées. Elle sut qu'un carreau d'une des fenêtres rondes était brisé par le son que faisait la pluie en s'infiltrant. Au milieu, allongée sur le sol entre deux pieds de chaises, une silhouette massive gisait. Sa poitrine se soulevait faiblement. Trop faiblement pensa Coco qui, essayant de maîtriser sa voix, dit

-Crunch? Et ce que ça va?

Sa question était stupide, mais c'était la seule chose qui lui était venue à l'esprit. En même temps elle cherchait l'interrupteur du bout des doigts.
La tête de la silhouette se souleva péniblement. Il lui répondit dans une voie grave entrecoupée de râles et d'halètements.

-Coco...On a essayé de l'en empêcher...mais on a échoué....Il ni a plus rien à faire maintenant...dangereuse...fuis...vite...maintenant...

-Mais...Débuta t-elle…

-TIRE-TOI!

Il avait mit ses dernières forces dans cet avertissement, la grosse tête hirsute retomba sur le sol.
Les doigts de Coco avaient trouvé l'interrupteur, sous la surprise du cri de Crunch elle le pressa et la lumière envahit la pièce.
Les murs et le sol étaient maculés de sang, créant un macabre mosaïque de rouge de blanc et de transparent en se mélangent aux assiettes et aux verres brisés sur le sol. Le corps de Crunch était déchiré et lacéré en plusieurs endroits, sur les bras, le visage et le tronc. Les entailles étaient courtes et fines, mais profondes à en voir le sang qui s'en écoulait. Comme si elles avaient été pratiquées avec un rasoir.
Horrifiée Coco plaqua ses mains contre sa bouche pour étouffer son cri et fit quelques pas en arrière.
Son pied entra en contact avec quelque chose de doux et soyeux. Elle se tourna brusquement et baissa la tête...
Éclairé faiblement par la lumière de la cuisine, étendu sur le flan, présentant les mêmes stigmates que Crunch, hormis qu'un de ses yeux avait été crevé, Pura reposait dans son sang.
Coco ne hurla pas. Pas plus qu'elle ne hurla lorsque elle découvrit Polar quelques mètres plus loin dans le même état. Ceux qui se cachaient au cœur de la nuit s'en chargèrent à sa place.
Elle,elle n'eut qu'a s'abandonner à cette voie qui provenait des tréfonds d'elle-même et à observer l'étrange spectacle qui se jouait devant ses yeux.
La lumière de l'ampoule se glissa sur les murs, des murs sur le sol, et du sol elle rampa jusque sous Coco. Là elle s'éleva du sol rayon après rayon et se concentra en une petite boule d'étincelle dorée. Comme une fée pensa Coco quelque part loin dans son esprit. La petite lumière guida ses pas
La voie lui dicta d'enjamber les corps puis de monter les escaliers en bois qui menaient au premier et seul étage, la boule de lumière la précédait, flottant juste au dessus de sa tête. Les « plof » « plof » semblaient se faire plus net. L'ombre qu'elle projetait était démesurément agrandie. L'escalier semblait ne plus jamais finir, s’avançant toujours vers les Ténèbres. A chaque moment Coco craignait que quelque chose lui saute dessus. Quelque chose sans peau, sans yeux, à la cervelle débordant de son crâne explosé, avec une grande langue baveuse qui sortirait de sa mâchoire nécrosée. Si c'était un cauchemar elle espérait bientôt se réveiller. Enfin elle posa le pied sur une surface plane.
Un couloir s'ouvrait devant elle, seule la première porte à sa gauche était éclairée. Le reste du couloir était plongé dans la plus obscure noirceur. Elle se dirigea vers la porte, elle était décorée de divers autocollants et d'un panneau d'interdiction d'entrer sans frapper. Avec horreur elle se rendit compte que les « plof » « plof » provenaient de la chambre derrière. Elle leva la main, la reposa sur le poignet et poussa le loquet. La porte s'ouvrit en grinçant. Coco se tenait sur le pas lorsque elle vit la silhouette gracile accroupie sur une autre silhouette plus familière...son frère Crash.
La silhouette gracile sautillait,ou plutôt, faisait des mouvements de bassin de haut en bas au niveau du bas ventre de son frère. C'était de là que venait les « plof » « plof ». Quand Coco comprit ce qui se passait, ce que l'ombre faisait à son frère, elle hurla. La silhouette tourna sa tête vers Coco, se leva d'un bond et se rua sur elle. La dernière chose que Coco vu fut un reflet blanc, puis un brouillard rouge occulta sa vue...

Coco se redressa en sursaut dans son lit, le souffle court et en nage. Il lui fallut quelques secondes pour se calmer, le temps de réaliser que tout n'avait était qu'un mauvais rêve. La fenêtre de sa chambre faisait face à son lit, dehors le ciel était d'un violet teintée d'or. Une nouvelle journée se preparer.
Elle jeta une mèche qui lui tombait devant l'œil derrière son oreille. Une petite voie l'interpella

-Coco ça va?

Elle baissa les yeux et rencontra les émeraudes en amande de Pura, son petit tigre de compagnie.

-Tu n’arrêtais pas de gémir et de bouger pendant ton sommeil. J'étais inquiet!

Coco sourit gentiment et caressa la petite tête de Pura en le rassurant.

-Ce n'était rien du tout, juste un stupide cauchemar.

D'aussi loin qu'elle pouvait s'en souvenir elle et ses frères avait toujours eu la faculté de parler aux animaux. Cela devait être dut au fait qu'eux mêmes en avaient été à la base.

-Viens! Continua t-elle, allons voir ce que Crunch nous a préparé pour le petit-déjeuner.

Pura frotta sa tête sous celle de Coco puis sauta du lit et gambada jusqu'à l'entrebâillement de la porte ou il se glissa.
Coco se leva et s'étira. Après avoir décidé qu'elle s'habillerait plus tard, elle attrapa un des nombreux élastiques et autres chouchous qu'elle gardait sur le pommeau de son lit et attacha ses cheveux. Puis en refermant la porte derrière elle, elle alla toquer à celle de Crash.

-Crash debout! C'est l'heure du petit-déjeuner!

Sans attendre de réponse elle descendit les escaliers, écarta le rideaux de perles qui séparait la cuisine du salon et nota que celui–ci n'était pas apparu dans son rêve. Une délicieuse odeur envahissait la pièce.
Dans un coin de la pièce Pura était occuper a engloutir une purée résulta du mélange de viandes,de riz et de légumes.
Devant la cuisinière se tenait une montagne de muscle. Un géant de près de deux mètres dix qui maniait de sa main droite une spatule avec laquelle il faisait glisser dans une assiette un énième pancakes de la poêle qu'il tenait dans celle de gauche.
Se hissant sur la pointe des pieds Coco passa ses bras autour de son frère et l'embrassa sur l'épaule. Le seul endroit qu'elle russisait a atteindre. Coco avait toujours trouvé que la fourrure de son visage était très rêche comparée a celle de Crash et à la sienne.

-Salut Coco!

Dit Crucnh d'un ton bourru.
Au premier abord on pouvait le croire aussi mal léché qu'un grizzly mâle à la saison des amour, mais quand on apprenait à le connaître on découvrait que sous cette masse de muscle battait un cœur d'or, toujours prêt a tendre la main à plus faible que lui et à défendre l'opprimé.
Toutes leurs familles étaient ainsi en vérité. Ses frères, elle, leurs animaux... Coco pensait que cela était du à l'aura bénéfique que dégageait Aku-Aku,l'esprit sorcier qui veillait sur l'île d'N.Sanity et sa voisine l'île Wumpa.
Aujourd'hui il n'était pas là. Il avait sûrement des affaires à régler avec son jumeaux Uka-Uka, mais cela n'était pas le problème de Coco....du moins tant q'Uka-Uka se tiendrait tranquille et que Crash, Crunch et elle n’auraient pas à aller lui donner une énième correction.
Coco attrapa un plat de pancakes et le porta sur la table, puis elle s'assit face à Crunch qui avait apporté le deuxième plat qu'il posa sur la table.
Lui s'était préparer a manger a part. Un jus de fruit,et deux œufs a la coque,il refusait de faire une entorse a son régime. Il s'était fixer le kilos de plus pour la fin du mois et il s'y tiendrait.

-Biens dormi?

Questionna t-il en en tapotant son œuf du bout de sa cuillère en bois.

-Pas vraiment...j'ai fait un horrible cauchemar...

Et elle lui raconta en détail. Crunch écoutait, accoudé à la table, la tête posée sur sa main Lorsqu’elle eut finit, d'un geste de la main il fit semblant de chasser quelque chose.

-Peuh! Tout cela n'était qu'un rêve bête! Et puis...Il portât son verre a ses lèvre et avala une gorgée, je suis là pour vous défendre! Si ça devait arriver, je veux dire qu'un intrus entre dans la maison, je lui ferais sa fête, compte sur moi.

Et il agrémenta sa phrase d'un gonflement du melon qui saillait sur son épaule. Coco sourit et rigola gentiment.

-Tu as raison.

En parler l'avait un peu soulagée. Mais au fond d'elle même un étrange sentiment d’appréhension semblait agrippée à elle comme un nouveau née au sein maternelle. Elle posa un regard terne sur le contenue de son assiette. Elle remua un coter de la crêpe du bout de sa fourchette et soupira. Finalement elle la repoussa et se lava de table en décrétant qu'elle n'avait pas faim.
Crunch ne dit riens. Il pouvait comprendre qu'elle soit encore sous le choc de ce qu'elle avait vu. Sous ces air sur d'elle elle n'en restait pas moins une enfant. Il fallait lui laisser un peu de temps. Il gageait que d'ici midi tous irait mieux.
Coco avait gagner l'évier et s'était emparer d'une tasse ou était graver les mots « good morning » et se servit une tasse de café,c'était tous ce qu'elle se sentait d'humeur a avaler. Alors qu'elle portait la tasse a ses lèvres ,une truffe glacée sur son tibia la fit sursauter et elle manqua de renverser le liquide. Une main sur son cœur battant elle regarda a ses pieds. Là,assis sur son arrière train,Polar l'ourson la regardait d'un air terrifier.

Polar avait était trouver par Crash dans les hauteur de l'ile Wumpa. Il avait était abandonné par sa famille en raison de sa taille réduite. Avec son aide Crash avait put trouver son chemin dans les montagnes. Quasi-orphelin il avait était ensuite recueilli par les Bandicoot.
Il s'était trouver être un compagnon mignon,loyal,amical,joyeux et pas courageux pour deux sous.
Pas lâche,mais pas téméraire non plus. Toujours le premier a tomber dans les pomme lors d'offensive de Cortex,aussi le premier a s'inquiéter de sa prochaine manifestation alors que la présente venait de finir. Et il était aussi légèrement hypocondriaque.
Tous le contraire de Pura qui lui était,tête brulée,téméraire,rentre dedans,le premier a s'attirer des ennuis.
En clair Pura et Polar était comme les faces opposer d'une même médaille.

Pura était leur autres compagnon,il avait été adopter par Coco lors de son court passage sur la grande muraille de chine,quelque part a l'époque féodal. Ils avaient aussi eu un bébé T-rex...un temps...mais un T-rex et un T-rex,et il devait aujourd'hui roder quelque part sur l'ile Wumpa...Les proies pour lui ne manquait guère là-bas.

-Hé,coucou toi!

Elle se mit a genoux et passa sa main dans le poil soyeux de l'ourson. Celui-ci couina de plaisir.

-Tu a vu la belle journée qui ce prépare? Tu viens jouer Polar?

L'ourson ne se fit pas prier. Il couru au panier qu'il partageait avec Pura,attrapa sa balle et revint en trottinant gaiment vers son amie puis lui emboita le pas.

Et voilà! Qu'ai ce que Crunch disait? Une simple distraction et toutes ses idées noir s'envolait.
Le cœur léger Crunch les suivit jusque sur le pas de la grande porte circulaire,une tasse de thé vert entre les mains.
Là il s'appuya contre la charpente et les regarda s'éloigner dans la lumière du matin,les yeux mi-clos,un tendre sourire au lèvres. Si heureux de voir sa petite sœur libre est épanouis, ce malgré les épreuves de la vie. Si fière de la voir devenir une jeune femme belle et forte. Même si cela voulait dire la voir bientôt partir...
Elle avait toujours nourrit le rêve de rejoindre le continent,malgré les mise en garde de Aku-Aku comme quoi les humains ne les accepterait pas. Mais on ne pouvais pas empêcher quelqu'un comme elle de battre de ses propre ailes...c'était la vie...
Son sourire disparue. Maintenant il fallait qu'il aillent,a son tour,tenter de tirer Crash du lit. Il soupira,bu une gorgée et rentra.

Pendant que Polar suivait avec intérêt la démarche d'un crabe,en conservant néanmoins la raisonnable distance de deux mètres,Coco observait le flux et le reflux des vagues...écoutant avec quiétude leur bruissement lorsqu'elles venait mourir sur le sable chaud.
Tenter Coco ne résista guère. Elle croisa ses bras,attrapa les pans de son vieux t-shirt et le passa au dessus de sa tête. Elle savoura les premier rayons du soleil qui chauffèrent son fin corps presque nu.
Elle ne craignait pas le regard innocent de Polar,quand a ces frères...hé biens Crunch étant occuper a tirer Crash du lit,elle en avait donc pour un moment de paix. Elle rentra dans l'eau sans attendre et marcha jusque a ne plus sentir le sol sous ses pieds. Jusque a ne plus être porté que par les caresses pur de la mer....Soudain Coco se figea. Ses yeux s'était fixait sur l'horizon, de l'autre coter de de l'Océan. Dans la lumière pale de l'aube les contours de la forteresse de Cortex ce dessiné. L'architecture biscornue se découpait en silhouettes sombre.
Elle resta interdite quelque secondes. Elle était habituer,trop même,a voir cet édifice, antichambre de l'enfer. Mais là,a ce moment particulier, il semblait s'être enfler d'avantage d'horreurs et de grotesques.

Le château prenait ses fondations a mi-hauteur d'une montagne et culminait quelque centaine de mètres au dessus de celle-ci. Il était grossièrement composer de quatre tours aggloméré,lesquels était surmonter de grande et étrange structures en forme d'escalier. La tour principal,la plus haute, était surmontait d'un plateau d'où s'élevait une tour d'horloge au dessus de laquelle était installer une sorte de girouette/capteur de foudre/paratonnerre. Et de celle-ci pointait ,en diagonal, une excroissance servant de port d'attache au dirigeable de Cortex.
Un promontoire a la base de la tour Est supporter un gigantesque télescope,permettant a Cortex de surveiller les alentours de son domaine. Du-moins avant l'avènement des robots-espion d'N.Gin,aujourd'hui il tomber en décrépitude.
Dessous ,a coté d'une sculpture grossière et primitive d'une gueule de crocodile,les accumulateurs occupait tout un renforcement de la montagne. De là courait un réseau de tuyaux et de machineries serpentant le long de la paroi avant de s'enfoncer sous l'écorce terrestre jusqu'au « Cortex Power » d'où ils acheminait l'énergie nécessaire au fonctionnement du château.
« Cortex Power » était la centrale que Cortex avait fait construire en bordure de plage,une source d'énergie proche et sûr.
Mais depuis quelque temps Cortex faisait mettre hors-service un a un les générateurs,du moins c'est ce que les robots-espion reprogrammée par Coco lui avait rapporter. Aujourd'hui les dernier générateurs en activité devaient alimenter les étages inférieurs,là ou se trouvait les appartements de Cortex.
Coco sentit un frisson lui parcourir l'échine a la penser de ces grande pièces vide auxquelles menait de long couloirs,aujourd'hui abandonner au araignées et autres nuisibles.
Mais elle retrouva néanmoins un léger sourire a la pensée que même Cortex semblait se soucier de l'environnement.
Cela était quand même étonnant quand on savait le nombre de fois ou elle est ses frères avaient du éviter une catastrophe écologique causée par les rejets de la centrale...
Mais aujourd'hui il semblait s'être responsabiliser. Elle avaient même découvert lors de l'autopsie d'un des robots espion de Cortex,que ceux-ci fonctionnait dorénavant a l'énergie photovoltaïque.

-Après tous...Cortex désire surement régner sur un monde habitable...

Se dit-elle.
Et elle plongea la tête sous l'eau.
***

Des commentaires pour le salut de votre âmes?
avatar
Fenrir-Lupus
Savant
Savant

Messages : 93
Date d'inscription : 02/08/2012
Age : 26
Localisation : Dans ton sous-sol...

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fan-fic] Crash Bandicoot : Plus loin que les cieux

Message  Cora Bandicoot le Sam 4 Aoû - 18:57

Ben dit donc, c'est la troisième Fanfiction sur Crash que je lit et aucune ne m'a déçus.

Félicitation Fenrir-Lupus, tu peux être fière de toi, le début de ta Fanfiction est un succès.

Je risque d'oublier certaines choses ou de les mettre dans le désordre. Désolé d'avance. Razz

Pour le Prologue : Euh, l'histoire se situe où dans la chronologie des jeux.

Le Psychetron, donc les personnages sont au Labo Iceberg.
Mmmm, mais qui est cette fameuse " elle "dont parle Cortex et pourquoi Uka Uka part-il dans une autre dimension ? A t-il promis à Cortex de le laisser tranquille ?
A ce propos, le Cortex de ta Fanfiction me plaît beaucoup, il est moins froid et orgueilleux que dans les jeux mais il montre une facette de lui-même que j'apprécie, il est plus...humain. Il serai apparemment capable de s'excuser devant N.Brio, il n'éprouve plus de vengeance envers les autres scientifiques, il pense au devenir de Crash (ce qui m'a beaucoup étonné) et il a un geste et une parole affectueuse envers Nina.
D'ailleurs, elle n'a pas vraiment changé par rapport au jeux, toujours égale à elle-même et sur d'elle à la seule différence qu'elle tutoie son oncle, alors que dan les jeux, elle le vouvoyait. Enfin, je crois.

Hahaha, j'ai adoré la réplique : " Et ne claque pas la...porte."

Pour le chapitre 1 : Combien de temps s'est déroulé depuis le prologue ?

Brrr, qu'elle cauchemerd horrible et violent pale , ça sort d'ailleurs un peu du contexte des jeux mais sa change.
Je n'ai pas très bien compris d'où venait la lumière et ce que l'ombre faisait à Crash, mais je suis bien contente que ce ne fut qu'un songe.
Tiens une nouveauté, Pura sait parler, pas bête il pourra enfin s'exprimer, il est si mignon. polar aussi sait parler ?
Quoi ? Crunch fait la cuisine, voilà qui est surprenant, il porte aussi un tablier ? Razz
Coco va quitter ses frères, oh c'est triste, surtout quand on pense à tous ce qu'ils ont vécus. Mais comment les humains vont accueillir la jeune marsupiale ?

J'imagine bien Coco entrain de se baigner et apercevant le château de Cortex, voilà qui met fin au moment de calme. " Cortex Power " l'usine dans Crash 1, je n'y ai pas encore joué, je me demande à quoi elle ressemble.
Hein ? Cortex ne pollue plus Shocked . Que lui arrive t-il ? Il est malade ou quoi ?

Que de question, que de mystères, j'espère en savoir vite plus. En tous cas comme je l'ai dit c'est un début vraiment fascinant et un bon travail de Fanficteur que je me ferais un plaisir de continuer à commenter comme celui de segOlene et Sanephar.
(*Levant son verre pour féliciter le nouveau venu dans la ligné des Fanficteurs des aventures de Crash Bandicoot*)

avatar
Cora Bandicoot
Vétéran
Vétéran

Messages : 1080
Date d'inscription : 23/01/2012
Age : 21
Localisation : Lille

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fan-fic] Crash Bandicoot : Plus loin que les cieux

Message  Fenrir-Lupus le Sam 4 Aoû - 21:00

Hé bien merci! Je suis content de compter une nouvelle fan! cheers
Pour le Prologue:
Je ne dirais riens! Tous sera dévoilée en temps et en heures...tu ne voudrais pas que je te spoil l'histoire,hein?
Cortex a beaucoup mûris. Il comprend peut a peut que la vengeance ne rimée a rien. Sinon a creuser l'écart avec la seule famille qui lui reste et a trahir sa promesse a...oups,j'en ait trop dit! ;p
Et je ne suis pas sur non plus si Nina le vouvoyait ou le tutoyer...reste plus qu'a nous retaper l'intégrale de la franchise pour combler cette lacune.(Ou mater les cinématiques sur youtube...mais c'est moins fun.)


Pour le chapitre 1:

Je dirais...une semaines.
Analyse mieux la scène...tu comprendra ce qui se passe! Twisted Evil
Les animaux ne parle pas vraiment. C'est les Bandicoot, qui étant eux-mêmes des animaux a la base ,peuvent les comprendre. Aku-Aku,par exemple,n'entend que des cris de gorge quand Pura parle.
Polard parle aussi.

Crunch est le plus vieux de groupe,:
Crash=18
Coco=16
Crunch=25
Je voulais donc qu'il soit le grand frère protecteur. Celui qui veille sur la nichée. Coco est mature pour son age,mais un peu candide aussi. Crash est autiste. Il faut biens que quelqu'un veille sur eux. Le responsabilité en incombe donc au plus mature.(Et ne me parle pas de ce stupide Crunch de CTTR et son stupide lapin en peluche! Evil or Very Mad )
Et sinon,oui,il porte un tablier. Rouge a pois blanc...ou rose...je trancherait dans la MAJ du chapitre.

Hé biens,Coco va...NO SPOIL!!!!!!!

La description de l'usine viendra,patience ma jeune amie. Cool

Et tu n'a pas quoi affraid ? Tu est fan de Crash est tu n'a pas poser les mains sur le chef-d'œuvre qui donna naissance a la légende? Cours,vole et va au vide-grenier le plus proche et débusque le! Vite,le temps presse!
Il devient responsable. Il tente de limiter les dégât environnementaux qu'il pourrait causer a l'avenir,a défaut de réparer celle qu'il a causer flower .

Je te remercie encore!
Rassure toi,le troisième chapitre en cour d'écriture! Avec l'introduction dans celui ci de...NO SPOIL!!!!
Et je me ferai un plaisir de lire tes commentaires et d'y répondre le plus clairement possible. Entre nous je trouve celui ci un peu...brouillon.
(*Devant ce geste,Fenrir sentit le rouge lui monter au joue. Il se contenta d'exprimer un simple sourire gêner a Cora Embarassed . Mais il aurait eu a dire infiniment plus.*) [u]
avatar
Fenrir-Lupus
Savant
Savant

Messages : 93
Date d'inscription : 02/08/2012
Age : 26
Localisation : Dans ton sous-sol...

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fan-fic] Crash Bandicoot : Plus loin que les cieux

Message  Cora Bandicoot le Ven 10 Aoû - 14:16

Fenrir-Lupus Arrow Mais j'hallucine ou quoi ?

Ce matin, j'étais entrain de commencer à lire le chapitre 2 de cette Fanfiction que j'avais débuter hier soir, je reviens et je m'aperçois qu'il a disparue. Shocked

Ais-je rêver ? A t-il été effacé ?

Qu'on m'explique, j'y comprend plus rien !
avatar
Cora Bandicoot
Vétéran
Vétéran

Messages : 1080
Date d'inscription : 23/01/2012
Age : 21
Localisation : Lille

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fan-fic] Crash Bandicoot : Plus loin que les cieux

Message  Fenrir-Lupus le Ven 10 Aoû - 14:21

... Embarassed Je suis désoler de t'avoir couper dans ton élan! Une légère MAJ est elle revient d'ici demain,promis! Embarassed
avatar
Fenrir-Lupus
Savant
Savant

Messages : 93
Date d'inscription : 02/08/2012
Age : 26
Localisation : Dans ton sous-sol...

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fan-fic] Crash Bandicoot : Plus loin que les cieux

Message  Cora Bandicoot le Ven 10 Aoû - 14:24

OUUUUUF ! Tu me rassure, pendant deux seconde j'ai cru que je devenais folle.

avatar
Cora Bandicoot
Vétéran
Vétéran

Messages : 1080
Date d'inscription : 23/01/2012
Age : 21
Localisation : Lille

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fan-fic] Crash Bandicoot : Plus loin que les cieux

Message  Fenrir-Lupus le Sam 11 Aoû - 14:01

Le chapitre deux est de retour!(Et encore désoler Cora Embarassed. Je sait a quel point c'est frustrant d’être coupée dans son élan.

Chapitre 2:Nouvelle Année



Un dirigeable semblable à une grosse prune mauve s'avançait paresseusement dans le ciel qui passait progressivement du noir de la nuit au doux bleu violacé du matin. Le ballon était frappé  d'un grand « N » majuscule,emblème de Cortex. En dessous de celui ci était fixée une nacelle a deux étages.

Ce dirigeable servait dans un premier temps de navette entre l'archipel et le continent.
Mais surtout il servait à Cortex quand il  se sentait stressé ou déprimé,ou tout simplement pour son propre plaisir. Dans ces moment là il venait s'installer aux commandes de l'appareil (jamais personne d'autre que lui n'avait le droit de le diriger) et partait ce perdre dans l'azur. Là ou certaines personnes étaient nées  pour être les amants de la mer, maitresse tantôt calme et paisible, tantôt  farouche et indomptable. Lui était là pour être le compagnon des cieux.  

A l'étage supérieur de la nacelle se trouvaient les chambres à coucher et le bureau de Cortex. Là ce dernier était devant son téléphone et cherchait par quel mots il commencerait en engageant la première discussion qu'il aurait eu depuis douze ans avec le
Dr. N.Brio.
En même temps il méditait sur sa nièce...
Il savait que Nina pourrait jouer un rôle déterminant dans la lutte opposant Uka-Uka aux Bandicoot. Sa jeunesse,son intelligence, et ses dons de stratège, entre autre ,leur confèrerait un avantage non négligeable face a Crash et a sa famille. Car il fallait avouer que si la supériorité physique des troupes de Uka-Uka était indéniable,surtout avec des unité comme Tiny ou Dingodile,elles présentait tout de même un léger déficit sur le plan intellectuel.
De toute les créature de Cortex seul Pinstripe Potoroo pouvait prétendre a une intelligence acceptable. Mais il avait était affecter par Cortex a la tête d'un réseaux mafieux,dont les bénéfices résultant principalement du proxénétisme et du racket de grande sociétés, avait servi pour financer des versions plus pousser du Cortex-Vortex et de l'Evolv-O-Rayon,les premiers prototypes ayant engloutie sa fortune personnel. Ce financement avait aussi servie a se procurer la plupart des cobaye,tous ou presque étant des animaux rare en voie d'extinction ainsi que la majorité du matériel qu'ils utilisait aujourd'hui encore...
Il dissoudrait surement ce réseaux lorsque tout ceci serait finis...Plus personne ne souffrirait de sa main. Uka-Uka  ferait ce qu'il veut du monde après sa victoire,cela lui importait peu. Pourvus que lui et sa famille ne soit pas mêlée a tout ça.
Mais en attendant ce moment bénis,ou il serait délivrer de son marcher avec Uka-Uka, Cortex refusait que Nina prenne part au conflit.      
Car en son fort antérieur Cortex connaissait l'inéluctable issue de tout ceci... et il ne voulait pas du sang de leurs ennemies sur les mains de sa nièce.  Et c'est pour cela qu'il était capital pour elle de rester éloigner de tout cela le plus possible.

Pendant ce temps,Nina roulée en boule sous ses couvertures dormait paisiblement, serrant contre elle son vieux bandicoot  en peluche, rapiécé de toute part et borgne de l'œil droit. Cette peluche avait été le dernier cadeau de ses parents avant leur disparition...Nina venait d'avoir trois ans. Cortex avait toujours vue une forme d'ironie dans le fait que ce qui lui avait causer tant de problèmes avait servit si longtemps de protecteur a sa nièce contre les terreurs nocturnes.  

Le réveil sonna. Nina écrasa sa main dessus en poussant un juron. Elle serait biens rester encore un peu au lit. Non pas qu'elle s'était coucher tard. Depuis une semaine son oncle était sur son dos,l'exhortant a se coucher tôt. Mais son manque de motivation la retenait au lit comme si une main implacable la maintenait clouer a son matelas. Dix minutes passèrent,alors que Nina s'apprêtait a replonger dans le sommeil des coups furent frapper a la porte de sa chambre et la voix de son oncle la tira de son demi-sommeil.

-Debout Nina! Une nouvelle journée commence commence. Ton petit déjeuner est prêt;habille toi et rejoins moi!

Elle repoussa ses couvertures et sauta du lit. Elle se frotta les cheveux et bailla. En rentra dans la salle de bain jouxtant sa chambre elle jeta dans le panier a linge le t-shirt informe qu'elle mettait pour dormir et rentra dans la cabine.
Le jet d'eau brulante lécha sa peau avec avidité d'un jeune amant fougueux. Elle rejeta ses cheveux noir en arrière et allongea la main pour attraper la bouteille de shampoing mauve poser devant elle. Ce shampoing était synthétiser par son oncle a partir des matière première récolter sur l'archipel, par souci d'économie disait t-il. En fait Celui-ci s'était débrouiller au fil des année pour vivre en total autarcie. Les rares contact avec le monde extérieur se faisait par le biais de la télévision,des journaux et d'Internet.

Elle pressa la bouteille et versa dans le creux de sa main une crème mauve aux senteurs exotique quelle appliqua sur ses cheveux. Alors qu'elle procédait a ses ablution elle repensait a ce que lui avait dit son oncle... Et sache q'N.Gin fait un travail disons...acceptable.
Foutaise! Nina restait persuader qu'elle ferait un biens meilleur bras droit que l'était N.Gin,cet incompétent béni-oui-oui. Il était certes un génie de la robotique capable de crée des robots de combat hautement fonctionnel,mais était incapable d'initiatives ou d'objectivité. Et comment son oncle pourrait-il améliorer ses stratégies si personne en s'opposant a ses idées ne lui fessait mettre le doigt sur la faille?  
Elle chassa ces penser,elle savait que lorsque son oncle avait une idée en tête il était difficile,sinon impossible, de la lui enlever.  Elle attrapa une serviette et la noua autour d'elle. Elle s'arrêta devant son miroir et tâtas sa poitrine. Celle-ci avait encore grossi durant l'été...elle ne réprimât pas son sourire. Se débarrassant de sa serviette en la jetant négligemment sur son lit.  Nina attrapa l'uniforme scolaire impeccablement repasser et plier poser sur une chaise. Il se composait d'une jupe a carreaux et d'un chemiser noir.  C'était une raison de plus pour elle de détester cette école,elle avait l'impression de n'être qu'un bête mouton qu'on parquait.

Le repas fut pour le mon silencieux. Nina était biens décider a bouder son oncle.  Celui ci ni prêtait guerre attention. Les bouderies était fréquente chez les personne de l'age de Nina. Aussi il concentrait toute son attention sur la première page de son quotidien, l' Evil News. C'était un journal publiait au sein de la communauté des scientifiques diabolique distribuait gratuitement au membre de celle-ci.
Il avait commençait sa lecture par l'in-memoriam de la semaine.

C'était un petit encadrer en bas a gauche de la pages ou chaque semaine était publiait une mini-biographie s'étalent sur une semaine d'un médecin ou savant célèbre. Celui-ci était consacrer au Dr. N.Tangible,un éco-terroriste obnubiler par la suprématie du règne végétal.
Cortex se souvenait de lui,un type bizarre et associable qui parlait au plantes comme a ses enfants et qui se montrait violant avec ceux qui ne respectait pas la nature. Un abrutie profond de l'avis de Cortex.  

L'article expliquait brièvement qu'il avait décéder dans l'effondrement du toit d'une pépinière.
L'univers avait un certain sens de l'humour se dit Cortex...Uka-Uka gouterait certainement cette plaisanterie.

En parlant d'Uka-Uka il se demander ou en était les ...  « négociations ». Cela faisait un moment déjà. Il se demander si ce qu'il lui proposait allez l'intéressait,il espérait presque que non.  
Il voulait leur liberté,la sienne et celle de Nina,mais cela valait t-il vraiment ce prix?
Il jeta a coup d'œil a celle ci par dessus ses petites lunettes carrés a monture d'argent. Le nez plonger dans son bol elle avalait son chocolat. Il sourit.
Cortex était rassurer que Nina parte. Il refusait qu'elles se rencontre,même un court instant. Lui-même n'avait eu qu'un fugace contact avec Elle...et cela avait suffit a lui faire sentir toute sa monstruosité.

Il attrapa délicatement la tasse d'argent devant lui, avala une gorger de thé aussi silencieusement qu'il se devait et retourna a son journal.  L'article de la une annoncer une interview du Dr.Nefarious Tropy,une sommité dans le domaine de l'espace-temps.
Cortex avait épisodiquement travailler avec lui. Notamment a l'élaboration de la Chrono-Tornade,une machine spatio-temporelle dont ils s'étaient servis pour récolter les cristaux de puissance disséminer a travers les ages...Crash s'était aussitôt empresser de leur mettre des bâtons dans les roues. Et le résulta de tous cela avait était que tous deux s'était retrouver coincer a l'état de nourrisson a la pré-histoire...heureusement q'Uka-Uka avait était là pour les ramener. La seule fois ou Cortex fut heureux que son maitre sois présent. Mais quand il y réfléchissait si Uka-Uka n'avait pas était la rien ne serait jamais arriver...
Par la suite il y avait eu d'autre collaboration avec N.Tropy,mais il n'avait jamais vraiment intégrer leur équipe,il n'avait aucune chambre attitré au château. Quand tout serait finis il se fichait de savoir ce qui lui arriverait. Surement aurait-il une situation enviable dans le nouvel ordres mondiale d'Uka-Uka. Uka-Uka l'avait toujours traitait presque sur un pied d'égalité,plus que lui-même ne l'avait jamais était...
***
Le dirigeable s'ancra au port d'attache,un simple python en métal visser au sol. La porte principal de la nacelle se déverrouilla et la passerelle amorça sa descente au sol.
Nina arrangea les bandoulières de son sac et le pli de sa jupe puis s'apprêta a descendre.

Cortex la regardait avec amour. Il tendit la main comme pour amorcer un contact,mais la laissa retomber. Frôlant imperceptiblement le dos de Nina.
Il désirait tellement un contact physique avec sa nièce. Mais il savait que cela serait une preuve d'amour,et que celle-ci ne manquerait pas de provoquer l'ire d'Uka-Uka.
En la regardant descendre il murmura

-Passe une bonne année ma grande.

Les porte se refermèrent laissant seul un pauvre vieil homme. En soupirant il tourna les talons et les épaules vouté il s'en alla a sa besogne. Il aurait voulus retarder ce moment...mais cela n'aurait fait que le rendre plus difficile le moment venu...

***

Au milieux des élèves réunit par groupe de deux ou de trois,jacassant,gloussant, se donnant de grande tape dans le dos pour les garçon et se mêlant et démêlant les mèches de cheveux pour les filles,Nina était assise en tailleur au pied d'une des vieille gargouilles grimaçante servant a décorer le grand parc intérieur qui s'étendait d'un bout a l'autre des rempart en pierre noir qui entourait l'Académie. Ceux-ci remplissait la double fonction d'empêcher des individus étranger a l'Académie d'entrer comme aux élèves de s'enfuir.  
Des bruits courait sur ces gargouilles,ont disait qu'elles se réveillée a la nuit tomber et surveillait le parc depuis les cieux,glissant sans bruits sur leur aile huileuse. Mais les élèves était boucler dans leur dortoirs des le coucher du soleil et n'en était libérée qu'une heures avant le premier cours.
Sur les genoux de la jeune fille était ouvert un livre de classe,elle avait décider de prendre de l'avance sur l'une des matière qu'elle maitrisait le moins biens,l'histoire. Elle attaquait le deuxième chapitre de son « Manuel de théorie et pratique de la torture:De l'inquisition Espagnole au XXème siecles »lorsque la sonnerie retentit. Nina avait toujours fait le parallèle avec le cris d'un homme dont ont aurait appliquer une bar de fer chauffer a blanc sur l'appareil génital. En soupirant elle jeta son sac sur son épaule,attrapât ses livres dans ses bras et jeta un coup d'œil a son emploi du temps; « Chimie » « Génial! » Pensa t-elle amèrement « a nous les joie d'être défigurer ou de faire sauter l'école... » D'un air blasée elle pénétra sous le porche la dernière,de manière a ne pas être étouffer par la cohorte d'élèves.
D'un pas trainant elle longeait un énième couloir au mur duquel s'alignait des casier en métal entouré pour certain de barbelée. Il lui semblait a voir attacher a chaque chevilles des poids de deux tonnes.
Soudain elle fut percuter avec force et  atterri par terre. Elle jura,se massa les reins pris appui sur un genoux et commença a ramasser ses livres...Soudain une main couverte de bandages entra dans son chant de vision, et s'empara d'un des livre en mêmes temps qu'une voix glissait a ses oreilles.

-Excuse moi! Je ne t'avais pas vue! Laisse moi t'aider!

Et la main lui tendit son « Théorie et pratique de la torture ,Volume Deux: Du XXème siècle à l'ère contemporaine »  Nina l'arracha sèchement,le pose au sommet de la pile puis leva la tête pour rembarrer l'inconnue. Elle pointa son index sur lui et cria

-J'ai pas...

Elle se figea au milieu de sa phrase. Le garçon en face d'elle était très beau. Pas d'une beauté qui faisait tourner la têtes de toute les fille comme dans nombre de romans pour jeune adolescentes naïve ou trentenaires esseulée aspirant au rêves. Non. Il ne plaisait pas a toute les fille...mais a elle si.
Il avait un beau visage ou la mâchoire carrée laisser deviner une virilité naissante. Du point de vue de Nina il semblait encore plus grand et large d'épaules qu'il ne l'était.  De part et d'autre de son visage deux yeux brun en amande exprimait la surprise .

-Oui? Qu'est ce que tu allais dire?

Demande timidement le jeune homme d'une jolie voie grave. Toute forme de colère avait disparu de l'esprit de Nina. Elle resta un moment l'air hébété,  puis instinctivement tendit sa main vers l'adolescent.

-Salut,je m'anina pelle...non! Je voulais dire je m'appelle Nina!

Débita t-elle avant de rougir comme une tomate. Gêner de la première impression qu'elle lui avait fait. D'abord elle l'agressait,puis bafouiller...
Mais le jeune homme ne sembla pas s'en formaliser. Il prit la main de la jeune fille,puis se pencha en avant et en effleura le revers du bout des lèvres. Il leva les yeux vers Nina

-Richard Klement.

Il sourie. Un jolie sourire qui dévoiler ses dent supérieur,aligner et blanche. Nina se sentit gêner,ses bagues et ses deux dent de devant proéminente comme celle d'un lapin qui avait toujours était des sujets qui la complexer . Ainsi elle lui rendit son sourire en se contentant d'étirer les lèvres.  

-Je suis désoler de t'avoir bousculer. Je cherchait la classe de chimie. C'est mon premier jour dans cette école et j'aurais voulue éviter d'être en retard.

Tout en disant cela il refit son catogan en laissant toutefois quelque mèches libre au niveau des tempes. Il avait de beau cheveux pensa Nina.

-Dis moi,tu ne serait pas ou elle se trouve?

Nina entendit sa question,mais elle était occuper a remarquer que le corps de Richard trahissait une activité physique régulière,ses muscle fin se dessinait sur son bras plier. Celui sur lequel reposait son sac en bandoulière dont il tenait la sangle.

-Heu...Nina? L'interpella Richard

Nina sortie de sa contemplation. En paniquant et en rougissant de plus belle elle lui indiqua maladroitement la salle de cours. Richard la remercia et s'élança au pas de course dans le couloir.
Nina resta là plusieurs minute après que Richard est tourner à l'angle du couloir et disparu. Déçu qu'il ne lui ait pas proposer de faire le chemin avec elle,elle reprit sa route d'un pas plus trainant qu'avant.
En trainant les pied sur les grosse dalles de pierre grise et humide une autre question se faisait jour en son esprit. Arriver a l'heure en cour? Ce n'était pas l'habitude des élèves...elle en connaissait un qui allait avoir du mal a s'intégrer...dommage.

Nina poussa la grosse porte en bois,elle pivota doucement sur ses gonds huilée.
Toutes les place était déjà occupée...sauf une. Juste en face du bureau du professeur. Et a coté d'un Richard qui lui adressa un signe pour l'inviter a s'assoir.
Nina posa son sac et lorsque elle voulut tirait la chaise,Richard la devança en souriant et en inclinant la tête. Nina cacha tant bien que mal sa surprise.
Elle s'assit avec méfiance,elle s'attendait a ce qu'il retire la chaise au derniers moment,elle connaissait les garçons.
Mais il ne le fit pas.

Elle le regarda,mais lui venait de plonger dans son sac a la recherche de quelque vieux opuscules poussiéreux.
En soupirant Nina posa sa têtes dans le creux de sa main. Et voilà le premier cour ennuyeux de la première journée ennuyeuse d'une année qui allait l'être tout autan.

Le professeur tardait.
Et bien entendu l'ordre naturel des choses repris vite le dessus.  Les chuchotements,avions de papier et autre chahuts de potache allait bon train . Ce qui alimentait les était l'arriver d'un nouveau professeur,remplaçant du vieux Dr.Tangle,victime d'un...accident.
C'était une grande joie pour les élèves. Car les plus vieux enseignant connaissait tout leur trucs et les punissait alors mêmes qu'ils ne faisait qui penser. Ce qui ne les empêchait pas de réaliser leur tours par la suite et d'être a nouveau punis.

La porte s'ouvrit,tous les élèves tournèrent la têtes en mêmes temps. La perspective d'un nouveau professeur avait titiller leur curiosité.
L'homme rentra dans la pièce et salua la classe d'un grognement.
Lorsqu 'elle le vu,la première chose a laquelle pensa Nina fut un morse.
Incroyablement gros,chauve a l'exception d'une couronne blanche,vêtu d'une blouse mal boutonner dont les mains épaisse,extension de ses bras trapu, sortait  a peine des manches et abordant une moustache qui rendrait jaloux l'animal susdit,le nouveau professeur déposa sa sacoche sur le bureau,dont il dépassait a peine, et se présenta.

-Bonjour la classe. Je suis votre nouveau professeur de chimie. Je m'appelle Alan Shubert.

Son accent ne laissai aucun doute sur ses origine, et Nina eu la fugitive vision de l'homme vêtu d'une culotte bavaroise,un plat de choucroute dans une main et une chope de bière dans l'autre et interprétant Rosamunde a tue-tête .
Il attrapa une craie de sa grosse main calleuse,abimer par la manipulation de produit chimique, et inscrivit en lettre bâton son nom au bas du tableau,il ne pouvait pas aller plus haut.

-Vous serez grée jeunes gens de m'appeler Monsieur ou Professeur. Durant l'année que nous allons passer je vous enseignerait a plier les éléments a votre volonté,a changer les biens de peu de valeurs en trésors. Les plus douer saisirons l'art de l'homoncule et de la panacée.

Nina interloquée par ce dernier mots,Nina leva une main et sans attendre l'autorisation demanda

-Mais Monsieur,la Panacée n'est t-elle pas le remède de tous les maux? Une forme de...vaccin universel?

Un sourire se peint sous la moustache de Schubert.

-Bien,mademoiselle...?

-Cortex...

Dit elle entre ses dent. Dire son nom en public la gênait toujours,il fallait dire que son oncle avait laissé a son nom une certaine réputation en ces lieux...  
Au fond deux élèves se penchèrent l'un vers l'autre,chuchotèrent, puis ricanèrent en la pointant du doigts.

Schubert avança son énorme silhouette,se dandinant de gauche a droite, et colla sa panse sous le nez de Nina.

-Alors vous êtes la fille de Cortex?
Demanda t-il en lissant sa grosse moustache.

-Sa nièce...

Répondit Nina en retenant sa respiration. L'homme semblait s'être parfumer a la bière et au tabac froid. Richard fronça narines lui aussi.

-J'ai un conseil a vous donner. Essayer donc de ne pas marcher dans ses traces...Votre Oncle était un raté,j'ai suivie depuis longtemps ses travaux... J'espère pour vous que vous ne tenez pas de lui vos...facultés mentales.

Nina ne répondit pas,elle était habituer.

-Et pour répondre a votre question...hé biens,quoi de mieux que de connaître le remède pour préparer le poison?

Schubert retourna derrière son bureau,attrapa la cahier d'appel et alors qu'il ouvrait la bouche et s'apprêtait a commencer,une boulette de papier fusa a travers la salle et alla se loger au fond de la gorge de Schubert qui passa plusieurs minutes a suffoquer sous les rires moqueurs des élèves.
Son gros visage se couvrant de sueur et de plaque rouge a mesure qu'il gesticulait et se frapper la poitrine.

Richard tourna la têtes vers Nina et lui adressa un discret sourire en coin. Elle rougit,l'année n'allait peut-être pas être si mauvaise que cela au final.


Cortex observait le combiner. Les mains jointes sous le menton,les index sous l'arrête du nez. Les temps était venue. Quinze ans de brouilles bientôt effacée... Et ce pour le modique prix de quelque gestes simple....
Cortex prit d'une main tremblante le combiner du visiophone et composa le numéro d'N.Brio.
Au bout de trois tonalités qui donnait l'impression que les particules temporelle autour d'elles s'étaient engluer dans de la poix,le Dr.N.Brio revit pour la première fois en presque un tiers de siècle le visage de son ancien collègue...
Il coupa  aussi sec.


Dernière édition par Fenrir-Lupus le Mer 24 Juil - 22:15, édité 3 fois
avatar
Fenrir-Lupus
Savant
Savant

Messages : 93
Date d'inscription : 02/08/2012
Age : 26
Localisation : Dans ton sous-sol...

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fan-fic] Crash Bandicoot : Plus loin que les cieux

Message  Cora Bandicoot le Mar 14 Aoû - 12:55

Ce chapitre étais vraiment bien, j'ai adoré mais je ne vais pas trop détailler mon commentaire car j'ai une question derrière la tête et je préfère ne pas la perdre.

Pour Cortex, je le laisse de côté pour le moment car ma question le concerne.

Nina n'a pas changer comme je l'ai dit précédemment mais elle semble évoluer depuis sa rencontre avec ce Richard, es-ce sont futur petit ami ?

(* Appuyant sa tête contre l'oreiller en souriant à la prochaine réponse de Fenrir :
-NO SPOIL*)


J'ai pas beaucoup aimé la réplique de ce prétentieux professeur :
-Votre oncle était un raté [...] Et ses deux idiots du fond.
Non mais fait gaffe de qui parle, celui qui dit du mal de Cortex je le met en pièces.
(Je parle au prof) Razz

Maintenant, à sont propos, voilà ma question :
Qu'es-ce qui t'a poussé à créer un Cortex aussi gentil et aussi repentit ?
J'ai presque frissonner en le voyant dire qu'il voulait que Nina l'embrasse, en l'appelant par un surnom affectueux et en la prenant dans ses bras.
Je pensais que ces marques d'affections bienveillantes le dégoûtait. Il a pris un coup sur la tête ? Ce n'est pas le vrai Cortex ? Il a eu une illumination ?

En tout cas, tout ces mystères maintiennent mon envie de lire la suite.
Bravo. Wink
avatar
Cora Bandicoot
Vétéran
Vétéran

Messages : 1080
Date d'inscription : 23/01/2012
Age : 21
Localisation : Lille

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fan-fic] Crash Bandicoot : Plus loin que les cieux

Message  Fenrir-Lupus le Lun 27 Aoû - 12:09

Avant toute chose je m'excuse du temps de réponse,je n'ai aucune excuse...je suis juste un gros procrastinateur. Et j'aimerai que tu évite de lire dans mes pensée. D'ailleurs si tu le fait pourquoi allez voir ma réponse plutôt que le devenir de l'histoire?^^
.

Hé bien,ce gentil Cortex fait partit de mon projet de « maturisation » de la série. Ce qui consiste a faire d'une série a tendance cartoon...quelque chose de profond et adulte,transformer Crash Bandicoot en FF(Final Fantasy)...
Pour cela il est impératif de retirer un maximum d'humour et de rajouter un complément de profondeur.
Développer le background du jeu et celui de personnage. Galvaniser les émotions.
Faire en sorte que les lecteurs se sentent vraiment toucher par le sort des héros...que lorsque ils découvriront le premier nœud de l'histoire ils est le désir de tendre leur main vers l'écran,de saisir celle de Crash et de le réconforter...

Mais revenons a Cortex,je désirait l'approfondir et faire ressortir toute la tragédie de son histoire,de là...un gentil Cortex s'imposait.
J'en avait assez de ce Cortex complètement psychopathe. Il n'y a pas une fics qui ne le présente pas soit comme bon a interner a Arkham,soit comme un grotesque bouffon . Je voulait un renouveau pour la personnalité du personnage,ne pas nous enfermer,lui et moi,dans un carcan. Et je me suis demander si après toutes ces années d'échec Cortex continuait vraiment a avoir...la gniac.
Peut-être pas...les années commence a peser sur lui. Il s'en rend compte. Il voient aussi sa vie lui filer entre les doigts. Sa nièce devient une femme,elle a son premier petit copain.
Et N.Brio...il était son meilleur ami. Ils ont fait leur scolarité ensemble. Eu les mêmes ennuient avec la discipline. Draguer les filles et récolter leur premiers râteau ensemble....Ça crée des liens puissants.
Et je tire ceci de mon expérience personnel...j'avais aussi une haine absolue envers le monde,un vraie antisocial...puis je me suis peu-a-peu ouvert...et aujourd'hui je cherche hardiment le contact social. Je pense que pour moi comme Cortex le temps a fait son œuvres... il nous a émoussée,émoussée notre haine envers le monde qui nous a bafouer. Nous somme passer de pierre aiguiser a de simple galet polie. Le temps soigne beaucoup de chose....plus ou moins vite.

Et d'ailleurs Sanephar gèrent avec brio* la folie et la haine de Cortex. Mention spécial a la scène de torture de Coco.
Il y a donc déjà un bon méchant Cortex,inutile de servir un plat réchauffé! Pas vrai?

J’espère avoir été assez clair dans mes explication...je suis assez brouillon parfois...



*Ha le jeux de mot XD! Hé! Non mais ce Fenrir quelle génie quand même!
avatar
Fenrir-Lupus
Savant
Savant

Messages : 93
Date d'inscription : 02/08/2012
Age : 26
Localisation : Dans ton sous-sol...

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fan-fic] Crash Bandicoot : Plus loin que les cieux

Message  Sanephar le Sam 20 Oct - 23:49

Misère, j'ai pas mal de choses à dire, et je ne sais par où commencer... Prenons la bonne vieille méthode de la chronologie, c'est la plus simple xD

Je manque pas mal de temps... autant pour lire que pour écrire mes propres fanfics. C'est pénible, mais bon, études obligent, il faut faire un choix dans ses priorités.
J'ai donc choisir de privilégier les fanfictions que j'ai commencé à suivre avant la tienne, qui me tenaient le plus à coeur également. Ce sont aussi des fanficteurs auxquels j'ai plus d'échanges : nous commentons mutuellement nos fanfictions en faisant un effort sur la critique.

Je suis d'ailleurs déçue de ne pas avoir eu cette même chance d'échanger avec toi. Le commentaire que tu m'as laissé sur mon prologue me laisse un arrière goût. Bien que joliment dit, ça reste un "à quand la suite", et ce genre de commentaire a tendance à m'horripiler. J'ai toujours trouvé ce genre de commentaire, un moyen pour le lecteur de dire, "voilà, je commenter l'histoire". D'autant que tu m'avais déjà dit que j'avais un style maladroit, alors lorsque tu m'as annoncé que tu commenterai mon histoire, j'y ai vu l'opportunité d'avoir un dialogue sur mes écris avec toi, de m'améliorer à mon tour avec tes conseils...

Même si, par principe, je commente sans attendre quoi que ce soit, il serait égoïste dans ce cas-ci de dire que ma motivation quant à commenter tes chapitres ne s'en trouve pas atteint. J'ai moins de motivation. Mais je trouvais que rendre la monnaie de ta pièce serait trop puérile comparé à une bonne explication. Comme j'ai un peu de temps ce soir, autant en profiter !

Bref, passons aux commentaires maintenant...

Chapitre 1 :
J'ai vu l'ajout d'une scène... il y a plusieurs semaines de cela (peut-être cela remonte-t-il à début septembre) aussi, ma mémoire de poisson rouge me joue des tours, et comme j'ai une carte wifi qui déchire tout, je passe trois plomb pour qu'une page s'affiche, et là, j'ai la paresse d'attendre que ça vienne.

Donc, Coco qui fait trempette, c'est vrai que ça reste une fin plus chouette que le p'tit déj'. Ça fait rêver en cet automne tout moche, et au-delà de la météo, il y a la vision de Crunch sur sa fratrie adoptive et celle de Coco sur l'évolution de Cortex.
Avec à la fin, une attitude de Coco qui me parait assez... révélatrice. Elle plonge la tête sous l'eau, un peu comme pour se couper du monde, de la réalité... Oui, non, je me disais aussi que mon stage en psychiatrie ne me réussis pas xD

Chapitre 2 :
La vision de Nina envers son oncle et ce que nous lecteur voyons du personnage est assez... On a juste envie de prendre Nina par le col de son uniforme de mouton et lui coller le chapitre sous les yeux ^^'

Sinon, j'aime très moyen ton Cortex comme tu aimes moyen le mien. C'est juste que j'ai du mal à me faire à ce Cortex tout gentil et affectueux. Les remords, je trouvais cela plausible, et même très original. J'accrochais de voir un Cortex qui se lasse d'être un méchant, qui aspire une autre vie pour sa nièce. Mais le coup du bisous avec le p'tit surnom... Arf, non, j'aime vraiment pas !

Ah la demoiselle Cortex a ses premiers émois amoureux ! Comme c'est cute ! J'espère que ça ne sera pas trop rapide. Les coups de foudre, ça existe, mais je trouve que c'est devenu un cliché des romans d'amour, et c'en devient lourd à force.
En tout cas... on se demande si ce Richard ne s'est pas trompé d'école xD

Enfin, coup d'humour à la fin... Brio qui raccroche au nez de Cortex. Je me suis juste pinçais les lèvres pour ne pas rire. Mouais... y'a du boulot, doc' Cortex ! Tu ne croyais quand même pas que quinze ans de non-dit et de conflits se seraient résolus comme ça ?

Mention spécial pour Cortex :
Je suis d'accord avec toi, Cortex n'est pas QU'UN psychopathe. Pour moi, il veut conquérir le monde pour imposer sa vision de celui-ci. Blasé de voir des guerres de religions qui n'ont pas lieu d'être parce que les divinités quelques soient qui pour lui n'existent pas, que les dirigeants ne sont pas foutus de maintenir l'économie de leur pays, que des maladies se propagent alors que des remèdes existent... Alors certes, c'est très différent de la base où Cortex veut se venger de la communauté scientifique. Je trouve cette raison trop légère. Pour moi, c'est un déclic, mais la réelle motivation et qu'il veut faire un monde meilleur en passant par le Mal.

Y'a aussi le côté le sentimental : pourquoi se montre-t-il si détaché envers Nina ? Quelle est sa vision de la famille ? Je ne peux pas croire que Cortex n'ait jamais aimé.

Et pour le reste, je risque de faire des spoils de mes idées, alors je m'arrête ici ^^'
avatar
Sanephar
Vétéran
Vétéran

Messages : 1207
Date d'inscription : 09/01/2011
Age : 28
Localisation : Picardie

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

:)

Message  funkyv9 le Dim 21 Oct - 0:37

Je trouve sa sympa et je trouve aussi que le coté sentimental ne va pas avec le theme:je ne crois pas que cortex ait un jour éprouvé de l'amour
avatar
funkyv9
Jeune Bandicoot
Jeune Bandicoot

Messages : 22
Date d'inscription : 20/10/2012
Localisation : Tahiti,polynésie française

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fan-fic] Crash Bandicoot : Plus loin que les cieux

Message  Sanephar le Dim 21 Oct - 10:45

Ça revient à dire que c'est un psychopathe qui n'éprouve d'autres sentiments que celui d'asservir autrui, tuer ou torturer.
A mes yeux, Cortex peut aimer. Pourquoi il ne le fait pas ? Mystère. A-t-il autrefois souffert à cause de l'amour ? De l'amitié ? On peut imaginer que pour ce dernier cas, oui. Brio l'a trahi, et sans remords. Son concept de l'amitié s'en ai trouvé morcelé.

Je pense qu'il éprouve une sincère affection pour sa nièce. Pourquoi il ne lui montre pas ? Ça revient à la première question un peu plus haut. Peut-être qu'il veut l'endurcir comme pour lui. Peut-être qu'il ne veut pas qu'elle souffre en aimant.

Je pense qu'il admire Crash. Ce bandicoot qui a la base ne devait pas être plus fort que cela, et qui malgré tout l'enquiquine d'années en années. Cette sorte d'admiration, cette stupeur qu'il doit avoir chaque fois que Crash retourne la situation en sa faveur ne fait qu'accroître la haine qu'il éprouve envers Crash et ses alliés.
avatar
Sanephar
Vétéran
Vétéran

Messages : 1207
Date d'inscription : 09/01/2011
Age : 28
Localisation : Picardie

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fan-fic] Crash Bandicoot : Plus loin que les cieux

Message  Fenrir-Lupus le Dim 28 Oct - 18:29

Je pense que,peut-être,Cortex ne peut pas montrer ces sentiments en raison d'une pression exercée par Uka-Uka.
Il est l'incarnation du mal dans leur Univers,il interdit sûrement à ses  hommes d'éprouver des sentiments positif(amour,espoir,confiance...) comme Aku interdit les émotions négative(haine,rancoeur,vengeance...)
Ou peut-être Cortex n'arrive t'il pas a exprimer ses sentiments et les garde t'il pour lui.
Ainsi il voudrait aimer sa nièce,mais il ne peut pas ou n'y arrive pas...

 Brio la certes trahis,mais je te rappelle que Cortex ne s'était pas gênée pour le spoliée. Ce serait donc à Brio de se construire une barrière émotionnel plutôt qu'à Cortex.
avatar
Fenrir-Lupus
Savant
Savant

Messages : 93
Date d'inscription : 02/08/2012
Age : 26
Localisation : Dans ton sous-sol...

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fan-fic] Crash Bandicoot : Plus loin que les cieux

Message  Méga N.gin le Sam 20 Juil - 19:15

Hello à tous je viens de lire ta fanfic il y a quelque temps et elle est génial.Smile Je me demande ce qui va se passer entre Néo Cortex et Nitrus Brio? C'est vrai que Cortex a vraiment des sentiments envers son ancien bras droit et presque pareil pour sa nièce. On verra la suite.Wink


Dernière édition par Méga N.gin le Dim 21 Juil - 13:55, édité 1 fois
avatar
Méga N.gin
Super Bandicoot
Super Bandicoot

Messages : 465
Date d'inscription : 06/06/2013
Age : 22
Localisation : Essonne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fan-fic] Crash Bandicoot : Plus loin que les cieux

Message  Fenrir-Lupus le Sam 20 Juil - 23:40

Je suis de retour!
Avec une bonne nouvelle! Le chapitre trois de ma fic!^^ Et donc l'arriver de...un perso qui va ravir Aku-Uka. Wink
Profite bien Cora...je sait que tu l'a attendu. :)Et on peut dire que tu est gâtée,un nouveau chapitre de Sanephar et maintenant le miens. Smile
Je ne vous rétien plus,profitez bien. Smile

Méga N.Gin Arrow Content que ma fic te plaise. Smile
Et bienvenue sur le forum...je te le souhaite un peu tard peut être.



Chapitre 3:
Le Barman


Le soleil se levait. Ses rayons pénétrèrent dans une ruelle entre deux immeubles. Là,ils rebondissait sur une vitre mal lavé pour poursuivre leur course, jusqu'à passer entre les lanières mal alignée du store vénitien de la fenêtre du premier étage du bar d'en face. Ici il atterrissait sur une paupière close qui ne tarda pas a réagir.

L'amas de couvertures que l'on aurais cru posait a même le sol remua. Des grognements et quelque bruits de mastication d'une bouche empattée se firent entendre. La tête de Nitrus Brio émergea finalement. Il cligna des paupière plusieurs fois ,le temps de se faire au rayons qui le frappait de plein fouet. Des particules de poussière voltigeait gaiment dans les cônes de lumière transversal qui illuminait par endroit un parquet élimée. Dans ceux ci s'ébattait des particules de poussières. Se poursuivant,s'élevant toujours plus haut et se laissant retomber,le tout en un ballet d'arabesques biscornue.

Il tendit le bras pour attraper son réveil,tout en se grattant l'arrière du crane de son autre main.
Huit heures moins le quart. Il avait dormis moins tard qu'il ne l'avait cru. Il s'était donnait jusque a neuf heure...C'était tard il le savait,mais il était en vacance et pouvait donc se permettre le luxe d'une grasse matinée. Il se laissa retomber sur le futon et resta quelque minutes a contempler le plafond ou courrait un enchevêtrement de lézardes. Il soupira,se releva et s'étira,profitant que sa main était passée derrière son dos pour grattouiller celui-ci. Puis il se dégagea du fourreau de couvertures,enfila une vielle paire de mules acheter au puces et les usa encore un peu plus en se trainant jusque a la salle de bain.

Celle-ci ne contrastait guère avec la chambre/salon. Du carrelage au mur et au sol, fissurer et qui virer au gris. Une baignoire a l'émail écailler qui était en partit cacher par un vieux rideaux de douche  en plastique bleu trouer en plusieurs endroits. Un siège de toilette sans lunette et a la canalisation bouchée,et a cotée un bac a linge et la machine qui l'accompagnait.
Un cafard,occuper a se nourrir d'une tache inidentifiable ,dressa ses antennes et poussa un terrifiant sifflement de colère a l'encontre de l'intrus qui venait le déranger dans son repas. Il se dressa bravement tel un David, et Brio l'écrasa sous sa pantoufle sans même en avoir conscience.

Brio s'appuya sur le lavabo branlant et s'observa dans le miroir. Il caressa sa joue et ne sentit riens crisser,il n'avait jamais vraiment eu un pilosité très développé. Les poches sous ses yeux était égal a elle même,ni plus ni moins bouffi que d'habitude. Ses yeux montèrent encore d'un étage. Pas de nouvelle rides,calvitie inchangée et marque d'allégeance toujours en place.
Il tendit le bras et de ses doigts il suivit le reflet des contours du  « N » majuscule tatouer au centre de son front. Le miroir renvoyer une image inverser de celui-ci. Cette marque était le symbole d'allégeance a la cause de Cortex. Cette marque s'accompagnait aussi d'un baptême,l'abandon de son ancien soi pour la renaissance au service du futur maitre du monde. L'abandon de son nom pour un choisi par son maitre,toujours commençant par « N »,il n'avait jamais su pourquoi.
L'ancien nom,l'ancien soi,était bannis,proscrit,tabou. Vous n'étiez plus vous,juste un instrument pour la victoire du mal.
Quand il essayait de prononcer son ancien nom il se sentait suffoquer,comme si une grosse chaine en métal lui écrasée la trachée.
Brio s'était toujours demander comment Cortex avait réussi cela,il soupçonnait quelque manipulations mentale ou autre suggestion hypnotique,mais quoi qu'il en eu été le fait était là,il s'appelait aujourd'hui Nitrus Brio.

Mais il ne perdait pas espoir qu'un jour l'emprise de Cortex cesse....peut-être,dans très longtemps,il pourra dans un dernier souffle prononcer une dernière fois son nom...
Ses lèvres s'entrouvrir pour laisser un mot glisser.
Une violente pression se fit sur la gorge de Brio,un étaux de fer venait de se refermer sur lui. Sous le choc il rejeta la tête en arrière et porta ses mains a sa gorge avant de tomber a genoux.
Crachant et suffoquant,Brio fut agiter de violente convulsions pendant plusieurs minutes. Lorsque enfin il sentit la pressions se relâcher,l'étau desserrer sa prise, il se releva en prenant appui sur le lavabo.
Il regarda son reflet,il était pale comme un linge,ses yeux jaune injecter de sang.  
Un jour,un jour peut-être il pourra le dire...mais ce n'était manifestement pas aujourd'hui.
Brio ouvrit a fond le robinet et s'éclaboussa le visage d'eau froide. Puis il tourna les talons en direction de la grosse commode collée au mur sur laquelle s'accrochait quelque lambris de tapisseries.
***
Brad tâta de ses antennes la tache marron qu'avait été son frère Jérôme. Les informations qu'il captait était sans appel. Il était mort...
Son frère bien aimée n'était plus. Tous ces mois passait a parcourir les grande terres. A trouver de confortable refuge dans les immense falaises vertical  qui entourait chaque régions. Les nuits passée  a cherche pitance dans la terre du bas...
C'était fini...
Ses antennes se dressèrent vers le ciel et il fit claquer ses mandibules,jurant de venger la mort de son frère bien-aimer. Nul obstacles ne serait en mesure de l'arrêter,aucun insecticide ne serait le terrasser,aucune toile d'araignée ne serait le retenir,riens ne fera plier sa volontés! Il ne connaîtra de repos que quand le monstre qui avait fait cela serait dans le même état que Jérôme! Que dans sa miséricorde le grand cafard volant ai pitiez de l'âme du meurtrier! Qu'il redoute la colè
r« Sprotch !» fit son corps compresser entre le carrelage et le chausson de Brio.
***

Brio avait peu de vêtements. Une paire de basket,deux pantalons,quelque t-shirts uniforme, et une chemise rayer verticalement de noir et de blanc. Il y avait aussi le vêtement qu'il gardait dans une boite hermétique cachée sous une latte branlante,celle juste sous son lit...le vêtement cachée a la vue du monde...a sa propre vue.
Il contempla les trois petit tas de vêtements et opta finalement pour la chemise. Il l'enfila et sortit de la pièce.

N.Brio prenait toujours ces vacance en été,Aout et une partit de Septembre. Il les prenait en fonction des vacances scolaire,les élèves de l'Academie était sa meilleur source de revenue,la majorités rentrant chez eux l'été il ne perdait pas de bénéfices important.

Il ne pouvait pas ce permettre un grand luxe. La majorité de ses gains étaient engloutit dans les taxes ou dans l'entretien de son bar,le reste lui servait a subsister.
Mais cela lui suffisait. Après des années dans cette prison qu'était le château de Cortex, n'importe quelle endroit sur terre aurait été un paradis du moment qu'il pouvais allez et venir comme il le désirée et continuer de vivre son rêve d'être barman.
Il en rêvait depuis sa plus tendre enfance. Il se revoyait accouder a la table de la cuisine nettoyant le fond d'un verre a l'aide d'un vieux chiffon tout en écoutant son vieil ours en peluche lui confier qu'il soupçonner « Sally la poupée » de le tromper avec « Big James ».
Ho il y avait des points noir bien sur,on ne pouvait y échapper. C'était le lot de toute personne sur terre. C'est vrai que l'administratif n'était jamais une partit de plaisir. Essayer donc de rendre des papiers officiel ou de prendre contact avec des fournisseurs quand vous donnez comme nom: Nitrus Brio.
Mais il y avait aussi de bon cotées. Il était devenue le confident de bon nombre de ses clients: Étudiants venants de louper leur examens-ou de les réussir-,mecs trompée par leurs copines et vive-versa,professeurs a bout de nerf(dans ces cas là il lui arrivait de coupler leur boissons avec de la fluoxétine,du zolof ou autre anti-depresseurs. Sa formation de médecin le lui permettant.) Et parfois certain parents d'élèves,sans oublier les habitants de la ville.
Il ne pouvait s'empêcher d'en ressentir une immense fierté. Que les gens vienne le voir et lui parler flatter son égo,et il se sentait enfin utile a la société. Il ne disait pas grands chose bien sur,il était très réservée. Mais avoir quelqu'un a qui parler,quelqu'un qui ne vous juger pas, en qui vous pouviez avoir confiance,cela suffisait a réconforter les clients. Mieux qu'un psy et moins cher.

Il descendit l'escalier qui grinçait a chaque pas,poussa une porte au pied de celui-ci et déboucha dans une grande salle ou était disposée plusieurs table circulaire sur lesquelles était posait tête-bêche des chaises en plaquer bois et simili-cuir.  
Brio passa derrière son comptoirs et brancha la machine a expresso.

Le café coula silencieusement dans la tasse,noir et dégagent une odeur parfumée. Brio laissa tomber deux morceaux d'aspartame dedans.
Il déposa la soucoupe sur le bar et alla relever le courrier,jeter pêle-mêle par la fente prévu a cette effet,deux lettres,une facture et une pseudo promesse de prix,un catalogue de grande surface et l'Evil-News(Il était distribuer automatiquement a tous les résidents de l'ile. )

Brio s'assied a une table circulaire ou se lisait les nombreuse pintes de bière qui avait était posée dessus,et déplia le journal d'un geste sec. Alors qu'il s'apprêtait a se lancer dans l'éditorial occupant entièrement la troisième page,quelque chose attira son attention sur la deuxième.
Il approcha la page pour s'assurer qu'il ne rêvait pas...et du bien se rendre compte que non. On proposait bien un bon de réduction pour des « Beignets de la Mère Poularde ». Il en aurait presque sautait de joie! Encore deux et il pourrait s'en offrir une boite.  
Il sauta de la chaise, plia le journal et le posa sur le bar tandis qu'il faisait le tour de celui-ci. Brio mit un genoux a terre et se glissa sous le comptoir. A l'aide d'une clé qu'il sortit de sa poche il déverrouilla un placard duquel il sortit une vieille boite a chaussures est une paire de ciseaux. Il retira le dessus de la boite. A l'intérieur ,méticuleusement rangée par colonnes,s'empilait des bons de réduction pour divers produits et services.
Brio découpa adroitement le bon et posa délicatement le nouveau venus sur la quatrième pile de la troisièmes rangées,il ne voulait pour rien au monde dérangée le merveilleux ordres de ce petit monde de formes géométrique de papier.
C'est a ce moment que la sonnerie d'un vieux téléphone a cadran se manifesta.
Surprit, Brio sursauta et se cogna la tête. En massant son crane oblong il se releva et en maugréant quelque injures envers l'appareil il se pencha sur celui-ci et décrocha le combiner agiter de soubresauts,en même temps qu'il tirait un tiroir situer sous le cadran. En effet,l'age de l'appareil n'avait pas empêcher Brio de le customiser quelque-peu. Sur l'écran LCD installer au fond du tiroir une image se forma. Celle d'un homme... Durant quelque seconde Brio la contempla ébahit,les yeux écarquillez...Cortex?
Il se ressaisit et raccrocha violemment,l'appareil émit un 'ding' de protestation. L'image disparut,se recroquevillant en un unique point lumineux qui s'estompa peu a peu.
Brio resta là,le bras tendu et la main cramponnant le combinée. Des tremblements agitée son bras. Les narines de son nez épatée se dilatait au rythme de sa respiration brutal et saccadée comme celle d'un bœuf. Un filet de bave s'échappait d'entre ses dents serrée tandis qu'une veine palpitait sur sa tempe. Cortex qui l'appelait. Quelle toupet! Dix ans! Dix ans de brouille et le revoilà. Il devait sans doute avoir besoin d'un assistant moins incompétent que ce...bâtard. Et il avait bien sur pensait a lui. Il pensait qu'en haussant un peu la voix ou qu'avec quelque promesses de dupe il allait revenir lui lécher les bottes ventre a terre. Il pouvait toujours rêver.
Le téléphone se manifesta a nouveau.
La seule réaction de Brio fut de lui tourner le dos,de croiser les bras et de renifler bruyamment.
Qu'il crève!
Le téléphone insista,encore et encore. Mais face a l'inflexibilité de son propriétaire il abandonna  et le répondeur prit le relai. Après que la voie blasée d'une femme ait dérouler un banal message d'excuse au sujet de quoi le correspondant était occupée,la voix de Cortex vint chatouiller désagréablement les tympans de Brio qui tressauta.
-Nitrus! Nitrus! Décroche s'il te plait! Je sais que tu est là! Écoute...je comprend ta réaction après ce que je t'ai fait...ho...Ce n'est pas facile. (Un temps) Je ne vais pas y aller par quatre chemins,je t'appelle pour...Je voulais...je veut...m'excuser.
Brio se raidit et tourna vivement la tète vers le téléphone. Qu'est ce que Cortex venait de dire? Qu'il voulait...
Il s'approcha prudemment de l'appareil. Se déplaçant sur la pointe des pieds,comme si il avait craint que Cortex ne puisse entendre le bruit de ses pas.

-Oui...je...j'ai été stupide...toute ces années de brouille pour de telles chicaneries...Je ne peut pas trop t'en parler au téléphone mais les choses sont sur le point de s'arranger avec...tu sait,les Bandicoots,et tout ça...Pourquoi ne viendrait tu pas passez quelque temps au château en souvenir du bon vieux temps? Ta chambre est toujours là et...Écoute,tiens moi au courant,au revoir.

Brio, la main poser sur le combiner, resta interdit quelque minutes. Se repassant en boucle ce qu'il venait d'entendre.
Cortex venait de s'excuser...
Mais il avait osée appeler tout ça des chicaneries!
Mais il s'était excuser...
Au fond de lui c'était quelque chose que Brio avait toujours attendu. Il avait eu beau l'enterrer au plus profond de son subconscient il avait toujours espérer voir un jour Cortex faire le premier pas.
Il lui avait aussi proposait de revenir...mais si Cortex le faisait venir pour...?  
Non,non.
Il secoua la tête pour chasser cette idée de son esprit. Il connaissait biens sont ex-confrère, Cortex était biens trop mégalomane pour se rabaisser de la sorte,mêmes pour duper quelqu'un. Si il faisait amende honorable,c'est que ça devait être sincère.
Il irait. Mais il ne le préviendra pas...non...il allait débarquer a l'improviste,il ne lui laissera pas le temps de préparer quoique ce soit...et si il devait fomenter quelque complots après son arrivée...Il serait les déjouer avant...

Brio jeta quelque vêtements de change dans la valise marron-verte qui bailler sur son lit. Glissa trois affaires de toilette dans les poches de son pardessus. Et après avoir vérifier l'eau,le gaz et l'électricité,il glissa sa vielle clé dans la serrure de la double porte d'entrée et la verrouilla avant de tourner a droite au fond de la ruelle et de s'engager dans les rues encore vide.  
Il longea quelque rues ,descendit l'avenue principal et au détour d'un immeuble,alors que l'air se charger d'embrun marin qui venait lui chatouiller les narines,il déboucha sur le port.
Le silence régnait sur celui-ci,seulement troubler par les « tings » de corde frappant les mats des bateau de plaisance et par les cris de quelque mouettes se disputant une belle prise attraper sur l'étal d'un marchand dans une rue voisine. Et a cela s'ajouter le roulis apaisant des vagues berçant les bâtiments en cale-sèche.
Brio s'avança sur les ponton en bois jusque a un petit bateau d'apparence minable. Dix ans qu'il était là, a attendre. Les seuls moments ou Brio lui donnait de l'attention était lorsque il se baladait du cotée du port, il était d'ailleurs étonnée qu'il n'est jamais était vandalisée. Sans doute son aspect crasseux ne laissaient pas a penser qu'il pourraient y avoir matière a intéresser de jeunes hooligans.
L'autre moment ou il portait attention a l'existence de l'embarcation étaient lorsqu'il recevait la taxe de mouillage,qu'il continuait de payer. Au fond de lui quelque choses l'avait toujours empêchée de délaisser cette tache...de laisser ce dernier lien avec son passé disparaître et coulée dans l'oublie...
De rage il serra le poing. Ses émotions continuait de le dominer par moment...
Après avoir considérait un temps son bateau, il tourna son regard vers l'horizon. Mais il aurait été stupide d'essayer d'apercevoir ne ce fut-ce que la minuscule découpe des silhouettes des îles.
Passait un certain seuil de distance elles semblait disparaître de l'horizon.

Pour tous dire ces îles ne semblait pas exister pour qui ne les connaissait pas. Il ne semblait avoir nul trace d'une quelconque mention de l'atoll dans aucun documents ou que ce soit dans le monde. Comme si quelque choses avait tenu a empêcher quiconque de les découvrir par hasard.  
De fait,l'archipel avait était un No Man Land,jusqu'à l'arrivée de Cortex qui s'était imposée en maitre sur celle ci. Et naturellement le scenario qui déterminait les relation de l'Homme et de la Terre s'était jouée. Elle s'offrait a nous,et nous la violon.
En un an les premiers générateurs de Cortex Powers avaient était opérationnel. Brio se souvenait encore des premiers rejets de la central,ses grosse flaques graisseuse d'un vert fluorescent qui flottait a la surface de l'eau...et aussi de ses poissons aux yeux exorbitée et le ventre a l'air. Il n'avait plus jamais manger de poissons depuis ce jour...
Brio secoua la tête pour remettre ses idées en places. Il se laissait vite piéger par le gouffre de ses réflexions. Un pensée amenez a un souvenir qui amenait a une émotion,et là la tempête commençait.
   
Il manœuvra son bateau hors du port et mis cap vers l'est. S'il conservait une bonne allure il pourrait y être rapidement...au bien sur il parcourrait les premiers miles normalement. Mais des qu'il aurait atteint les eaux internationales,ce qu'il entreposait dans les bidons sous son lit dans la cale lui faciliterait les choses...un petit souvenir de ses années de chimiste.    
Chemin faisant,au large de la côte,il croisa la route d'un autre bateau. Un grand plaisancier de luxe a trois étages. Brio ne s'attarda pas sur lui,il n'en retint que le nom graver en lettre d'or sur une plaque de bronze:Klement III.

***
Il l'observait de ses yeux noir,fixe et rond. Cachait dans un recoin obscur,ses antennes s'agitait nerveusement,ses mandibules claquaient.
C'était Lui.
Il allait payer ses crimes,rien ne rester impunis chez eux. S'en prendre a l'un d'entre eux c'était s'en prendre a toute la colonie.
Le message était en ce moment relayer sur toute l'ile,jusque au plus profond des sous-sol,jusque dans l'antre de la Mère.
Lui et ses deux frères avait était designer pour le suivre et répandre le message là ou il irait.
Il ne connaitrait plus le repos,leur vengeance sera terrible;
Ils seront être patient...
Patient...
Ses mandibules claquèrent encore.



Notes d'auteur :
- Here come a new challenger! Nitrus Brio! :DUn Brio barman pour moi aussi...
-A la base Brio devait s’être installer sur le continent,à Sydney. Mais j'ai décider de l’installer plutôt sur l'ile ou est battit l’académie Maléfique. Pus en phase avec l'univers de Crash et utile pour une scène ou deux par la suite.
- Je pense que l'archipel est protéger,couper,du monde par les pouvoirs d'Aku-Aku et d'Uka-Uka. Un micro-monde avec son propre espace-temps. Mais je reviendrait plus tard sur l'histoire de l'archipel. Et sur les origines de l’académie et du château de Cortex. Patience.
- Oui,Oui. Brio est bien la cible d'une vendetta orchestrée pas des cafards...Des cafards,des insectes...de bête blattes quoi...
avatar
Fenrir-Lupus
Savant
Savant

Messages : 93
Date d'inscription : 02/08/2012
Age : 26
Localisation : Dans ton sous-sol...

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fan-fic] Crash Bandicoot : Plus loin que les cieux

Message  Méga N.gin le Dim 21 Juil - 14:38

Merci Fenrir-Lepus pour la bienvenue du forum.Smile  Ca fait drôle quand Nitrus Brio est un barman dans un bar. Avant c'est un scientifique et après la trahison, c'est un barman au moins c'était son rêve.Very Happy  Ce que j'ai compris que Cortex a pardonné au téléphone envers Nitrus et après, Nitrus se méfie. Parce que le premier coup Cortex s'est fait raccrocher au nez par son ex bras droit et là le sentiment revient (c'est quand même mignon ça!).Smile 
Pour le chapitre, rien à dire et excellent.Smile 
avatar
Méga N.gin
Super Bandicoot
Super Bandicoot

Messages : 465
Date d'inscription : 06/06/2013
Age : 22
Localisation : Essonne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fan-fic] Crash Bandicoot : Plus loin que les cieux

Message  Aku Uka le Mar 6 Aoû - 19:00

Crévindiou ! Quand je pense que j'aurais pu à maintes reprises venir prendre le temps de commenter cette oeuvre littéraire née de l'imagination et de la plume si délicate de ce vaillant et bienveillant Fenrir-Lupus, je n'en serais certainement pas arrivé au point de le supplier à genoux pour me pardonner de cet effroyable retard ! Mad 
Qu'à cela ne tienne, le vil manant que je suis va désormais se dévouer corps et âme à la publication de ses critiques tant attendues, en implorant intérieurement les divinités de satisfaire les attentes de notre brave fanficteur, dont le registre de langue employé à l'intérieur de ces quelques chapitres ne cesse de m'éblouir de plus en plus ! Comme me l'a avoué Dame Sanephar, les dons de sa majesté se révèlent étonnamment dignes de ceux d'un véritable écrivain !

Mais... Qu'entends-je ? Qu'ouïs-je ?! Une offre d'emploi pour un poste de bêta-lecteur en disponibilité ?
Corbleu, Sambleu, Morbleu !! Sachez, mon ami, que mes services vous sont humblement proposés, à défaut de vous en remettre à ceux de votre preuse collaboratrice, qui je le crains, disposera de moins en moins de temps libre à compter d'hier, en raison de ses astreignants labeurs, pour vous prêter main forte dans vos corrections ! A présent, si je puis vous garantir une chose, c'est la future intransigeance dont je saurais faire preuve au cours des rectifications orthographiques (ainsi que toutes les autres telles que la conjugaison et la grammaire) qui s'imposeront, en vue de vous assurer un résultat à la hauteur de vos espérances !
Pour plus de renseignements, veuillez vous adresser à ma modeste collègue Sanephar, qui je l'espère, saura vous convaincre de mes mérites ! En revanche, ne vous tracassez point outre mesure pour vos lacunes orthographiques cher comparse, car je n'ai pas eu le déplaisir de déguster votre histoire de la façon suivante, à mon plus grand soulagement !

avan toute chose je tien a méxcusé des fôte d'aurtregrafe que je vai fére (jsui tro un fonbou en fransé ! MDR LOL XD) !

Bien ! Ceci étant dit, il est maintenant temps de plonger dans le vif du sujet et de vous livrer enfin mes divers points de vue quant à ces fameux chapitres ! En selle, compagnons, le voyage promet d'être long !

Hmm... A défaut d'être davantage développé, le synopsis semble se révéler particulièrement clair concernant l'identité des personnages correspondants à leurs phrases respectives ! Voyons voir...
*Lorsque le plan d'Uka-Uka sera mis a exécution il sera enfin libre... Arrow Cortex, sans la moindre once d'hésitation !
*Une nouvelle année scolaire commence...Pour rien au monde elle ne voulait y retourner... Arrow Nina, à en croire son amertume au chapitre 2.
*Les cauchemars l’assaillaient...jusqu'à ce qu'elle voie ce que cachait la réalité... Arrow Coco, si je m'en fie au chapitre 1.
J'ai hâte en tout cas de découvrir la véritable ampleur de l'aventure car cette intrigue nous laisse hélas sur notre faim, surtout lorsqu'on lit le titre de l'oeuvre ! Du coup, on ignore encore sur quelle épopée le scénario va aboutir et je ne demande qu'à être ébloui par les épisodes qui vont suivre ! Puisse l'auteur nous impressionner à grands coups... de théàtre ! De la surprise que diable !
Mais trêve de palabres incessants ! Savourons désormais le plat de résistance de ce succulent commentaire goulu ! Smile 

Commentaire du Prologue

Je me dois de le reconnaître en toute honnêteté : tes talents concernant les descriptions de lieux et d'objets en tous genres me laissent pantois et je ne parle pas seulement de celles mentionnées dans ce prélude ! On en viendrait presque à savourer un véritable roman (si l'on fait bien évidemment l'impasse sur les fautes d'orthographe ! xD) car malgré ce dernier défaut, la tournure de tes phrases s'avère des plus exquises ainsi que certains passages que j'ai trouvé remarquablement hilarants notamment :
*[...] "lorsque la sonnerie retentit. Nina avait toujours fait le parallèle avec le cri d'un homme dont on aurait appliqué une barre de fer chauffée a blanc sur l'appareil génital"
*"Son accent ne laissait aucun doute sur ses origines, et Nina eut la fugitive vision de l'homme vêtu d'une culotte bavaroise, un plat de choucroute dans une main et une chope de bière dans l'autre et interprétant Rosamunde a tue-tête"
... et bien d'autres encore ! C'est en tout cas de l'excellent travail !

Bien que j'en vienne certainement à répéter les remarques pertinentes de Miss Cora et de Dame Sanephar, je dois avouer que la nouvelle personnalité plus... humaine et plus attendrissante de Cortex est très plaisante à découvrir, surtout lorsque l'on est habitué à le croiser sous l'angle du stéréotype tant renommé du savant fou bestial et irresponsable, sans aucun état d'âme et c'est ce qui le différencie ici de Uka Uka, qui demeure l'incarnation du Mal en conservant une rancoeur visiblement tenace à l'encontre de cette personne (apparemment féminine) qu'il est parti retrouver grâce au Psychetron. Le mystère commence enfin à s'étaler !
Même si nous savons tous pertinemment que Cortex n'en mène pas large lorsque le masque de sorcier se trouve dans les parages, j'ai l'impression que cette atmosphère d'angoisse et de tension est davantage développée par rapport aux jeux vidéos, sans doute en raison de l'implication de Nina qui représente le seul et unique membre de sa famille ! J'en viendrais presque à assimiler cette peur intense à la relation qu'entretiennent Cortex et N.Gin, qui n'a pas encore fait son entrée en chair, en os et en obus ! Aura-t-on l'occasion de le voir apparaître tôt ou tard ? Smile 

Y'a pas à dire ! Le comportement de Cortex se retrouve complètement métamorphosé, rien qu'en l'affublant de quelques sentiments que l'on croyait incompatibles pour sa personne : affection et morale (envers Nina), préoccupation de l'environnement (cf fin du chapitre 1), abandon de la rancoeur (vis-à-vis de la communauté scientifique voire même de Crash), tendance au pardon (à l'égard de Brio) et une étonnante capacité à mettre légèrement en valeur les compétences d'autrui (notamment celles d'N.Gin en qualifiant ses aptitudes d'"acceptable"). Bref, un vrai gentleman repenti en devenir !
En contrepartie, Nina conserve bien son tempérament d'adolescente impulsive et capricieuse qu'on lui connaît tant !

Commentaire du Chapitre 1

Lire le titre de cette histoire tout en zieutant ton nouvel avatar juste à côté, ça n'a pas de prix ! xD
Mais au moins, je savais à quoi m'attendre quand j'ai entamé les premières lignes de ce chapitre ! Et quel chapitre ! Un "Chair de Poule" en version adaptée pour Bandicoots ! Inutile de te cacher que les passages évoquant la présence du sang ont aussitôt chambardé les profondeurs de mon modeste esprit hémophobe, qui s'est vu éprouver toutes les peines du monde à supporter cette boucherie sanglante ! pale 
Quand à l'auteur de ce massacre, Crunch semble faire référence à une femme (en la qualifiant de "dangereuse"). Est-il possible, à tout hasard, que cette personne corresponde à celle que recherche Uka Uka ? En tout cas, j'espère vraiment que ce cauchemar ne s'avérait pas prémonitoire pour la suite de l'aventure, auquel cas les chances de voir l'histoire déboucher sur une "Happy End" se révèleront quasi-inexistantes !

Même si ces premiers paragraphes ont été pour ma part un véritable supplice terrorisant, l'ambiance et les émotions négatives (ici, l'horreur et la peur) étaient bien présentes et je me permets de te tirer mon chapeau pour ton incroyable description des Ténèbres et du suspense saisissant qui ont fait qu'on se serait crus dans un véritable film d'épouvante, à la place de Coco qui découvre un à un les cadavres gisants de Crunch, Polar, Pura (le détail de l'oeil crevé a manqué de m'achever en aspirant les dernières couleurs de mon visage) et enfin de Crash qui, si je ne m'abuse, était en train de se faire "violer" par la créature ? Shocked 
Misère ! C'est bien la première fois que Crash Bandicoot a le don de me faire pâlir de terreur ! Il y a effectivement de quoi se sentir bouleversé par une telle tragédie onirique mais la phrase du synopsis attribuée à Coco me laisse perplexe : que va-t-il advenir de toute cette troupe ?

Ainsi donc, l'idée de faire don de la parole à Polar et Pura émane de toi ! Il est vrai que pour un fan de la série, ça reste un changement assez insolite mais je ferai en sorte de m'y habituer, du moment qu'ils soient toujours aussi choux (en attendant, ma préférence revient à Polar : cet ourson est tout simplement adorable I love you ) !
Crunch est également très bien représenté et à en juger par son trait de caractère renfrogné mais protecteur, tout porte à croire qu'il s'agit de celui de La Vengeance de Cortex voire même de Crash Nitro Kart avec l'évocation de son régime, me trompe-je ? En tout cas, c'est à se demander de quelle façon il a réussi à manier tous ces ustensiles de cuisine sans briser au moins par accident un verre ou une spatule avec sa main d'acier ! Je m'attendais d'ailleurs à tomber sur un petit gag de ce genre au cours de ses préparations culinaires ! ^^

Magnifique description architecturale du château/laboratoire de Cortex que l'on reconnaît bien à travers le tout premier jeu de la saga ainsi que le dirigeable où notre héros épique s'est vu bouter notre savant fou repenti, où l'on constate que la cessation de ses activités maléfiques ont incroyablement augmenté, qu'il s'agisse de la pollution de l'environnement ou de la reprise de ses expériences démoniaques : ce Cortex là ne cesse d'attirer ma curiosité, ainsi que celle des Bandicoots à en juger par l'étonnement de Coco.

Commentaire du Chapitre 2

L'humanisation de notre abasourdissant Cortex vient de s'élever d'un cran supplémentaire en ce qui concerne à la fois son désir de réduire à néant ses agissements machiavéliques (lorsqu'il envisage de dissoudre le réseau mafieux de Pinstripe) et sa tendresse envers Nina où l'on sent à travers ses pensées que le sort de sa chère nièce le préoccupe en sachant les éventuelles intentions malveillantes de Uka Uka si ce dernier venait à l'impliquer dans ses complots, aux côtés de Cortex.
Hmm... Bien que je ne veuille point remettre en cause les compétences de notre intrépide Nina, je pense que son savoir n'égale tout de même pas celui d'N.Gin, rien qu'au niveau de la conception d'engins de destruction, et même si notre malheureux cyborg n'arrive guère à ses fins, je doute que notre adolescente gothique puisse faire mieux, malgré sa détermination quant à seconder son oncle pour exterminer les Bandicoots, mais c'est sans compter sur la nouvelle personnalité de Cortex, qui paraît vraiment résolu à abandonner ses assauts contre le clan des marsupiaux ! C'est en tout cas ce que l'on ressent en observant son comportement...
A ce sujet, ses habitudes matinales (à savoir la consultation du journal quotidien, la dégustation du thé...) l'assimilent un peu comme un banal retraité mais surtout comme un homme beaucoup plus mûr et apaisé que l'original bien que le meilleur détail reste quand même les lunettes carrées à monture d'argent ! Il ne restait plus que la robe de chambre et les charentaises pour compléter le tableau ! Razz Non, plus sérieusement, on en vient vraiment à ressentir de la pitié envers lui, en particulier à la fin du premier paragraphe lorsque ses chemins et ceux de Nina se voient séparés à nouveau et que notre accablant Cortex s'en va une fois de plus vaquer à ses occupations, les épaules voûtées et la mine démoralisée...

Ainsi donc, l'amour parvient même aux portes de l'Académie Maléfique ! Fichtre de saperlotte ! Qui aurait cru un seul instant que le coeur de glace de notre chère Nina se verrait attendri par la seule contemplation de cet élève répondant au nom de Richard Klement et qui, par dessus le marché, se révèle être une étrange exception des habitudes estudiantines en se conformant aux règlements de l'établissement ? C'est à se demander si ce jeune homme a atterri dans la bonne école : on en viendrait même à se demander si ce bout d'angelot appartient véritablement au Mal, chose dont je doute fortement ! J'ai tout de même hâte de découvrir l'approfondissement de leur relation !
Quant au professeur de chimie, ses mots d'introduction ont résonné dans ma mémoire comme les tendres paroles de Severus Rogue dans Harry Potter où ce dernier garantit à ses élèves (ou tout du moins ceux dont la prédisposition à l'art des potions s'avérait avancée) de les rendre aptes à emprisonner les sens ou à distiller la mort pour l'enfermer dans un flacon, un peu comme les alléchantes promesses de ce sympathique Alan Shubert !

"Et pour répondre a votre question... hé bien, quoi de mieux que de connaître le remède pour préparer le poison ?
Wow... o.O  CA, c'est un prof de chimie comme on en fait plus depuis longtemps ! xD
(*Comment ça, pour la préservation de l'humanité ? Je ne suis pas d'accord ! Si l'on veut connaître l'antidote à un poison, il semble tout à fait normal de chercher à étudier dans un premier temps la composition de ce poison avant d'analyser les propriétés nécessaires à la confection de son remède et vice-versa. Euh... Enfin bref, ce prof est juste admirable ! xD)

Au bout de trois tonalités qui donnaient l'impression que les particules temporelles autour d'elles s'étaient engluées dans de la poix, le Dr N.Brio revit pour la première fois en presque un tiers de siècle le visage de son ancien collègue...
Il coupa  aussi sec.
Ce dernier paragraphe a suffi à susciter mon profond respect envers mon idole boulonnée, ainsi qu'un éclat de rires soudain partagé entre Sanephar et moi, qui séjournait à ce moment-là dans mon humble demeure. Autant te dire que le chapitre 3 a eu l'effet d'un cadeau de Noël quand j'ai découvert avec la plus grande joie qu'il s'agissait du personnage central durant toute la lecture de l'épisode ! *_*

Commentaire du Chapitre 3

Hmm... et si on réservait le meilleur pour demain ? What a Face 
Car mine de rien, il s'est écoulé pas moins de six heures (l'équivalent de toute cette après-midi en fait... Razz ) depuis que j'ai démarré cette épuisante tâche ! Aussi, je me permets de supplier à son altesse suprême une petite pause afin de récupérer un semblant d'inspiration en vue d'aborder dès demain le plus fabuleux de tous les chapitres lus jusqu'à maintenant ! De ce fait, cela vous permettra également de digérer lentement ce premier lot de compliments avant de pouvoir déguster impatiemment ledit commentaire dédié au personnage formidable que représente le tant adulé Nitrus Brio ! Very Happy 

J'ose espérer à présent que son Excellence aura su apprécier cet humble présent en récompense à ses incroyables facultés d'écrivain incontesté, qui méritait vraiment que l'on y consacre autant de temps et autant d'efforts d'inspiration ! Sachez donc apprécier mon ami et avec modération, cette petite éloge de la même façon dont j'ai su savourer votre chef d'oeuvre littéraire avec une égale excitation !
Je vous donne donc rendez-vous dès demain pour la publication de mon commentaire vis-à-vis du chapitre 3 ! Wink
avatar
Aku Uka
Vétéran
Vétéran

Messages : 1244
Date d'inscription : 06/01/2011
Age : 23
Localisation : Lot-et-Garonne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fan-fic] Crash Bandicoot : Plus loin que les cieux

Message  Chronos le Mer 7 Aoû - 20:58

Je viens de terminer la lecture des trois chapitres, une seule chose à dire : Excellent (comme monsieur Burns ^^) Par contre je ne peut rien rajouter au niveau des commentaires tout à été dit ! L'histoire est super bien écrite et est passionnante !
J'attend la suite avec impatience et encore une fois désolé pour le commentaire si petit mais je n'ai vraiment rien d'autre à rajouter !

Bonne continuation !
avatar
Chronos
Titan
Titan

Messages : 747
Date d'inscription : 14/11/2012
Age : 21
Localisation : Saint-Nazaire

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fan-fic] Crash Bandicoot : Plus loin que les cieux

Message  Aku Uka le Jeu 8 Aoû - 16:25

Fenrir-Lupus Arrow Veuillez accepter mon cher comparse de recevoir en tout premier lieu mes plus humbles excuses pour avoir manqué à mes engagements quant à vous livrer hier le très attendu commentaire de votre mirobolant chapitre 3 ! En raison d'un empêchement plutôt compromettant, les priorités de mon programme s'en sont retrouvées interverties au point de ne plus disposer de suffisamment de temps, mais aussi d'inspiration, pour vous faire parvenir mes opinions !

Cependant, étant donné l'arrivée impromptue du commentaire de notre brave Chronos, aucun double post ne sera commis ce tantôt, à notre plus grand soulagement ! Je puis donc aiguiser tranquillement mes phalanges afin de m'atteler comme promis à cette nouvelle tâche, loin d'être indésirable et ennuyeuse, vous l'aurez bien évidemment compris, puisqu'il se trouve que la perspicacité de son altesse a d'ores et déjà deviné mon idolâtrie envers cet incroyable savant fou de fiction que représente le charismatique Nitrus Brio ! Very Happy 

Commentaire du Chapitre 3

Au sujet des personnages de Cortex et de Nina, je me dois d'avouer que mes attirances se sont équitablement réparties entre les personnalités choisies par Sanephar et les tiennes (plus précisément, je préfère davantage ton Cortex au sien pour son attitude beaucoup plus adoucie et mature mais du côté de Nina, je conserve mon penchant pour le tempérament instable et troublé que lui a affublé notre chère partenaire de Lumière, à la plume toute aussi raffinée) mais en ce qui concerne le cas de Nitrus Brio, il se trouve que je ne dispose d'aucune préférence pour la simple et bonne raison que vous l'avez tous deux décrit d'une façon absolument Re-mar-qua-ble !
Par conséquent, je me vois dans le regret et surtout l'incapacité de me retenir émotionnellement de vous étouffer dans mes bras tel le boa constrictor serpentant dans la force de mes muscles, pour l'exceptionnel portrait littéraire que vous avez su lui confectionner ... (Roulement de tambours) ... avec brio !
(*Non non je vous en prie, ne vous levez pas ! C'est pas comme si j'avais l'habitude de la sortir à chaque réussite annoncée sur le forum dans le topic des Bonnes Nouvelles ! Rolling Eyes )

A l'instar de l'existence qu'il mène à ses débuts dans la fanfic de Sanephar, j'affectionne également et tout particulièrement le cadre de vie qui l'entoure dans cette histoire à savoir la vie en autarcie en tant que barman ordinaire, libre de tout affranchissement de la part de son ex-patron et collègue, sans pour autant se payer le luxe de résider dans une prodigieuse villa comme en témoigne l'état délabré, vétuste et... "cafardeux" de son modeste nid ! x)
J'ignore d'ailleurs, vu qu'on en vient à évoquer cette fameuse vendetta indéfectible desdits insectes, si ce délire pour le moins divertissant aura son importance pour la suite des événements car en dehors d'une invasion fomentée à l'encontre de son appartement ou d'une tentative d'agression mandibulaire envers leur fauteur de troubles géant, j'ignore de quelle façon nos petites bébêtes envisagent de se venger du meurtre accidentel de deux de leurs frères... Ca reste en tout cas un passage récréatif même si je doute qu'il fasse avancer l'histoire ! Razz 

Bigre ! Dîtes-moi cher confrère qu'il s'agit là d'un épouvantable quiproquo ou d'une aberration pure et simple provenant de votre imagination Exclamation 
Depuis quand le front oblong de notre alchimiste invétéré s'est-il vu tatoué l'emblème du "N" de Cortex ? Et depuis quand le nom de Nitrus Brio ne figure pas comme sa véritable identité ? Et pour quelle raison se révèle-t-il incapable de prononcer son ancien nom ?! Suspect Que d'OOC et d'énigmes supplémentaires à ajouter à ma liste ! Patience, j'ai bien l'intention de tirer au clair chacun de ces mystères...

Essayer donc de rendre des papiers officiel ou de prendre contact avec des fournisseurs quand vous donnez comme nom : Nitrus Brio.
Je ne suis pas sûr d'avoir bien saisi le sens de cette phrase. Vu que "Brio" est, apparemment dans cette histoire, le nom que lui a donné Cortex en signe d'allégeance au Mal, cela signifie-t-il que ces gens connaissent sa véritable identité, justifiant ainsi leur crainte quant à faire affaire avec le barman, vu qu'ils savent qu'il s'agit d'un sbire du maître du monde ?

Il se revoyait accoudé à la table de la cuisine nettoyant le fond d'un verre a l'aide d'un vieux chiffon tout en écoutant son vieil ours en peluche lui confier qu'il soupçonnait « Sally la poupée » de le tromper avec « Big James ».
... C'est le genre de répliques qui me fait rêver dans ton style d'écriture ! xD
Dans un premier temps, mon encéphale adopte la réaction "WTF ? oO" avant de céder à l'hilarité générale en imaginant aussitôt ladite scène où l'on aperçoit un Brio enfantin concevoir ses propres scènes de ménages en l'appliquant avec ses jouets ! Grandiose ! lol! 

De même que Cortex, je trouve que la personnalité de Brio (qui initialement, s'avérait déjà moins inhumaine que celle du savant fou) s'est agréablement attiédie sous ta plume, essentiellement en ce qui concerne ses relations sociales. Bien sûr, il va de soi qu'un barman asocial risque rapidement de voir sa clientèle diminuer en l'espace de quelques jours mais je m'attendais quand même à le découvrir légèrement plus froid envers ses consommateurs mais au final, je n'en suis point désappointé car j'admire cette facette davantage ouverte à la civilisation et à l'écoute du client : le rôle du psy envers les élèves de l'Académie Maléfique lui va comme un gant ! x)
Et comme Cortex, on ressent la même impression de décrépitude physique dans les traits de Brio avec la mention des mules qu'il enfile avant de traîner des pieds pour se diriger dans sa salle de bains, ses rides et sa calvitie inchangées, les cernes sous ses yeux jaunes, ses habitudes matinales (lecture de l'Evil News, les tris de bons de réduction) et tous ces détails qui font qu'on en vient presque à le comparer comme son ex-collaborateur à un soixantenaire, âge qu'ils ont plus ou moins dans la série d'ailleurs, non ? Quoique, non c'est vrai, ils se rapprochent plus de la cinquantaine à mon avis... Tu leur a attribué quelle tranche d'âge, toi ? xD

Et voilà enfin le clou du spectacle tant attendu : la confrontation verbale (ou pas ! Rolling Eyes ) de Cortex face à son ancien coéquipier boulonné !
Diable !! Si je m'attendais un seul instant à retrouver dans la déclaration du savant un tel sentiment de pitié et de sincérité quant à déposer les armes définitivement avec son ex-acolyte, j'aurais immédiatement acclamé la cruauté de Cortex pour être parvenu à se montrer aussi convaincant et crédible dans ses propos ! Mais encore une fois, c'était sans compter sur sa nouvelle personnalité qui, pour ma part, m'éberlue de chapitre en chapitre mais comme Brio, j'aurais aussitôt interprété son discours comme un guet-apens tout en prenant soin de conserver une certaine prudence. Son tout premier réflexe, à savoir réexpédier le combiné du téléphone suite à sa courte entrevue avec Cortex, m'a plié en deux ! x)

Mais la cerise sur le Sundae reste quand même la fameuse déclaration de Cortex à l'intention de Brio et la réaction de ce dernier. Quelle tirade de toute beauté ! I love you Où d'un côté, on reste toujours aussi ébahis de l'attitude si inaccoutumée de l'oncle, qui propose à son ancien complice de venir lui rendre visite à son château après lui avoir présenté ses plus respectueuses excuses (non sans bafouiller sous l'effet de l'appréhension de la réaction de son adjoint chauve), chose que celui-ci, sans se l'avouer, attendait depuis la fin de leur partenariat et qui a également eu l'effet d'un choc émotionnel pour le moins intense ! Ce fut un passage extraordinairement émouvant, et je pèse mes mots ! Aussi, je me permets de t'adresser mes plus franches félicitations pour avoir véhiculé autant d'émotion à travers ce paragraphe !
En attendant, la rédemption de Cortex lui vaut tous les lauriers de la réussite et quelque chose me dit qu'une telle métamorphose ne tardera pas à venir réconcilier sans difficulté les deux confrères ! Le chapitre 4 aura-t-il la chance de traiter leurs retrouvailles ou devrons-nous patienter encore un peu ? Smile 

Il devait sans doute avoir besoin d'un assistant moins incompétent que ce...bâtard.
Fait-il référence à N.Gin ? En même temps, je ne serais guère étonné vu que l'histoire de Crash Bandicoot 2 révèle que c'est le changement d'assistant effectué par son ex-patron qui a réellement incité Brio à détruire la station spatiale de Cortex. Pourtant, détail intriguant, les trois scientifiques ont fait leurs études ensemble à l'Académie Maléfique... Peut-être que depuis le début, Brio ne pouvait pas saquer le cyborg ! x)

Je me reconnais énormément en Brio à la fin du chapitre lorsqu'il fulmine de rage à l'idée de laisser ses sentiments prendre le contrôle de son être, surtout lorsque ces émotions proviennent des souvenirs de son passé, lorsqu'il était encore au service de Cortex mais malgré cette faiblesse, il a tout de même tenu à ne pas trancher le dernier lien qui le liait à ses antécédents (ici, son bateau), dans l'espoir éventuel d'attendre le jour où le miracle se produirait et où la reconnaissance de son ex-patron lui serait enfin concédée équitablement... Et il a fort heureusement vu juste ! Quel as ce Brio !

Bien ! Inutile donc d'ajouter que ce chapitre fut pour ma part le meilleur de ceux que j'ai eu l'opportunité de déguster jusqu'à présent ! Et dire qu'en dehors des interchapitres des fanfics de Sanephar, j'étais loin de me douter qu'ils débarqueraient encore d'autres histoires Bandicooteresques avec pour la plupart, l'introduction d'un N.Brio tout à fait splendide en tout point ! C'était vraiment de l'excellent boulot mon cher Fenrir !
Et j'aimerais que la foule se lève avec moi pour ovationner tes talents d'écrivain émérite, qui je l'espère auront l'honneur de nous concocter un nouveau chapitre très prochainement ! Et excepté les fautes d'orthographe fréquemment rencontrées lors de leur lecture, j'adhère à ta fanfic à 100% ! cheers
avatar
Aku Uka
Vétéran
Vétéran

Messages : 1244
Date d'inscription : 06/01/2011
Age : 23
Localisation : Lot-et-Garonne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fan-fic] Crash Bandicoot : Plus loin que les cieux

Message  Fenrir-Lupus le Jeu 8 Aoû - 20:41

Chronos
Arrow  Pas d'inquietude,jeune chronos,un commentaire même petit me fait toujours plaisir.^^ Peut importe que tu ai beaucoup ou peu de chose a dire,tu a aimer ce que j'ai fait,je t'ai transmis une émotion,ça me suffit. Smile

Aku-Uka Arrow Houa! La longueur de ces commentaires! Et quel contenue! Smile
Déjà rassure toi,comme tu t'en doute le bonheur que ma apporter tes commentaire on suffit a calmer mon courroux. Un faible,très faible,pour ne pas dire inexistant courroux certes. Mais présent.
Ho! Je suis content que mon Cortex te plaise,javait pris le risque de le faire un peu Ooc,mais ça a payer.^^ Pour sa relation avec Uka,c'est normal qu'il est peur de lui. Imagine: Toi un simple mortel sous les ordres de l'incarnation du mal dans ce monde. Tu n'en mènerait pas large aussi Wink
Mais je te détrompe,Uka n'a pas de rancœur contre la personne qu'il va chercher,il va juste lui proposer...un échange. Mais chut,sinon plus de surprise! Wink
Oui,N.Gin va arriver,t'inquiète. Et le vrai N.Gin,hein! Pas la folle tordu de CTTR. Wink


Commentaire du Chapitre 1


« Chair de Poule » les livre de R.L.Stine? Si tu tu le dit...mais je me souvenait de cette série comme plus édulcorée que ce chapitre.
Sans trop spoiler je peut dire,oui. C'est biens la fameuse Elle qui est a l'origine de ce massacre. Et quand a être des rêve prémonitoire...plus ou moins. Wink Mais tu n'en sera pas plus pour l'instant.^^
Oui,cette idée qu'ils puissent parler a semble t-il trouver échos sur le forum. Smile Pourquoi l'Evil-News n'a t-il pas aussi bien marcher? Sad lol!
La main de Crunch étant relier a son système nerveux centrale il peut doser sa force comme une vrai main,mais l'idée que tu ma donner est sympa,je la placerait. Wink

Commentaire du Chapitre 2

Soyant clair. Uka ne ferait preuve d'aucune pitié envers Nina,elle serait traiter comme Cortex est lui même traitée: comme de la merde.
Cortex désire réellement une autre vie pour Nina,une autre vie ou elle ne serait pas constamment sur le fil du rasoir. Comme lui ou les Bandicoots. Apres je crois que le mieux serait que Cortex usent de deux bras droits,mais il ne laissera jamais sa nièce aller sur le terrain comme Gin,il ne veut pas du sang de leur ennemies sur ses mains comme je t'ai dit.

Si c'est ce que tu a ressentit,alors j'ai atteins mon but. Very Happy Maintenant Cortex est humain!

Ho,ho,méfie toi de l'eau qui dort. Tu ne connais pas notre jeune ami Richard,si il apparaissaient dans la fic de Sanephar il serait un Intermedium. C'est tout ce que je dirait. Wink
Au bout de trois tonalités qui donnaient l'impression que les particules temporelles autour d'elles s'étaient engluées dans de la poix, le Dr N.Brio revit pour la première fois en presque un tiers de siècle le visage de son ancien collègue...
Il coupa  aussi sec.

Tu a vue que cette scène se chevauchait a la fin du chapitre 3? Very Happy


Commentaire du Chapitre 3

Leur plan est simple...tuer Brio.
Mais cette vendetta de cafards ne sera qu'une minuscule ligne scénaristique sous-jacente. Et qui aura un apothéose...tu verra. Mais vraiment elle n'aura aucune incidence réelle sur le reste de l'histoire. Sauf quelque passage en italique sur le point de vue d'un cafard. ^^

Ha oui le « N »...ben en fait au début de l'écriture du chapitre jetait persuader que Brio et Gin avait aussi un « N » sur le front.
L'idée de la marque d'allégeance vient de Sanaphar. Dans un chapitre de sa fic Coco est torturer par Cortex et a un moment celui-ci veut la marquer au fer rouge d'un n minuscule. Là elle fait une remarque selon quoi le N majuscule est réserver aux élites du clan Cortex. Et de là m'est venus l'idée d'en faire une marque allégeance propre aux force du mal servant Uka.
Puis je me suis rendu compte que non,Brio n'a pas de N. Mais l'idée me plaisait bien,donc je l'ai quand même garder.^^
N.Cortex;N.Gin;N,Brio:N.Trance... Tous c'est nom de méchant en N me paraissait étrange. Et je me suis dit: Et si ils était le résulta d'une allégeance au mal,a Uka-Uka?
Mais pourquoi le « N »? J'y réfléchit encore... X)
Comme je l'ai dit, ce baptême force a oublier son ancienne vie. Des restriction comme empêcher d'user de son ancien nom sont des moyen de s'assurer la fidélité éternel des partisan du mal.
Essayer donc de rendre des papiers officiel ou de prendre contact avec des fournisseurs quand vous donnez comme nom : Nitrus Brio.
Je ne suis pas sûr d'avoir bien saisi le sens de cette phrase. Vu que "Brio" est, apparemment dans cette histoire, le nom que lui a donné Cortex en signe d'allégeance au Mal, cela signifie-t-il que ces gens connaissent sa véritable identité, justifiant ainsi leur crainte quant à faire affaire avec le barman, vu qu'ils savent qu'il s'agit d'un sbire du maître du monde ?

Allons,ne mélange pas tout. Cortex n'est pas le maitre du monde ici,ça c'est juste dans la fic de Sanephar. Là il n'est qu'un terroriste recherchait par le F.B.I. Mais comme ses activité touche un domaine assez particulier(magie,manipulation génétique avancer) les gouvernement le cache au populations.
Donc peut de gens connaisse l'existence de Brio. Wink

Je donnais a Cortex et Brio entre 40 et 50 ans. Mais vieillit d'avantage par leur activité maléfique. Je pense que travailler près d'une source de mal tel qu'Uka-Uka a du pas mal les user aussi.
Quoiqu'il en soit leur confrontation n'aura pas lieux dans le chapitre 4. Il te faudra encore patienter,laisse moi d'abord m'occuper d'Elle,ok? Wink

Hé bien je suis très content de ta réaction. Smile
Et pour ta proposition de beta-lecteur, why not? Smile

avatar
Fenrir-Lupus
Savant
Savant

Messages : 93
Date d'inscription : 02/08/2012
Age : 26
Localisation : Dans ton sous-sol...

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fan-fic] Crash Bandicoot : Plus loin que les cieux

Message  Méga N.gin le Lun 2 Sep - 16:32

Vivement la suite. J'ai hâte ce qui va se passer entre Cortex et Brio?Smile 
avatar
Méga N.gin
Super Bandicoot
Super Bandicoot

Messages : 465
Date d'inscription : 06/06/2013
Age : 22
Localisation : Essonne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fan-fic] Crash Bandicoot : Plus loin que les cieux

Message  Sanephar le Jeu 17 Oct - 19:46

Le cadeau tant attendu !
Alors, essayerait-on de mettre Aku Uka dans la poche en lui présentant un met aussi succulent qu'un chapitre entièrement consacré à Nitrus Brio ? Ma jalousie est piquée au vif ! Nefarious Tropy aura-t-il droit à ce même privilège ?
Non, je plaisante ! Je ne suis qu'à moitié surprise vu la fin du précédent chapitre. Par contre, n'y voir que Brio (et les cafard... mais est-ce qu'ils comptent ?)...

***

Je suis comme Brio, sensible le matin ! Du coup, le moindre bruit, le moindre rayon de lumière me réveille. C'est horrible >< Mais je me suis armée d'un store qui défit toute concurrence ! Je le conseillerai à Brio !
En tout cas, je trouve que ça commence bien. Tu parles du soleil qui se lève et de ses rayons qui rebondissent jusqu'à réveiller le personnage principal ! Cela commence en douceur, et franchement, je me suis demandé de qui il pouvait s'agir ! Je n'ai pas attendu bien longtemps !
Par contre, il est réveillé par le soleil, mais il était sous les couvertures ? Ah moins qu'entre temps, il se soit caché sous la couette.
Oh, et magnifique la description de la poussières qui dansent dans la lumière ! Dans le fond, ce genre de description n'apporte rien de fondamentale à l'histoire, mais esthétiquement, elle donne une sacrée classe au texte !

C'est une grasse mat' jusqu'à 9h ? Je sais, ça dépend des tempéraments !
Des lézardes ?
J'admire la description simple de chaque geste quotidien ! C'est anodin, mais je trouve que ça enrichie bien la narration ! Je ne sais pas comment exprimer mon ressenti.
Brio vit modestement... pour ne pas dire de façon précaire !

Cette manière de décrire Brio en le faisant se regarder dans le miroir. Je trouve cela original. Je l'ai déjà lu dans un roman, je pense, mais pas dans une fanfic, alors je te tire mon chapeau !

Quelle vision des choses ce fameux « N » ! Une marque d'allégeance alors ? Je n'y aurais jamais songé ! Mais n'y a-t-il pas un peu de magie dans l'air ? Le fait qu'il ne puisse pas prononcer son nom notamment ! Ah, autant pour moi, tu t'orientes plus vers la manipulation mentale ! N.Trance ?
En tout cas... c'est horrible de ne plus prononcer sa véritable identité... Au moins, il sait qui il est vraiment, même s'il ne peut pas le dire à haute voix.

***

What the... Je ne sais pas quoi penser de cette histoire de cafard... D'un côté, ça donne un côté franchement comique, et de l'autre... j'ai envie de dire « mais qu'est-ce que ça fiche ici ? ». C'est pour rendre l'atmosphère moins sombre ? Parce qu'il n'y avait pas ce genre de scène dans les chapitres précédents.

***

Alors, si je comprends bien, le bar de Brio se trouve sur l'île dans laquelle se situe également l'Académie Maléfique ? Des élèves qui viennent faire la fête dans son bar ! Le gérant n'a pas peur qu'on lui casse tout si le bar se trouve au coeur de quelques complots maléfiques entre élèves ?

J'aime bien ton Brio ! Réservé, vivant simplement et se satisfaisant de peu (à le voir avec les bons de réductions notamment) ! Tu reprends en plus l'idée qu'il était barman dans les jeux en le mixant avec tes idées. Ça passe tout seul, c'est fluide, très agréable à lire ! J'aime beaucoup ta vision de Nitrus Brio !

« L'Evil-News »... juste excellent !

Alors, voici donc la réaction de Brio lorsque Cortex l'a appelé et lui a laissé un message ! Franchement, je me suis tapée une barre ! Non seulement c'est réaliste, mais en plus... j'adore ! Allez, je le relis pour le plaisir !!
Je ne sais pas quoi dire... C'est tellement agréable à lire, tellement réaliste et parfait pour Brio que... j'adore à nouveau >.<

Comme il est vacance, il peut se permettre de laisser son bar ! Mais je ne crois pas que Brio avait prévu une virée chez les Cortex !
Comment le bateau a-t-il pu tenir dix ans sans trop d'entretien ?!

Etrange que les îles ne figurent sur aucune carte, et qui ne sont plus visible à une certaine distance ! Ce qui veut dire que tu ne les vois que par hasard ! Merci Aku Aku et Uka Uka ! Mais pourquoi protégent-ils l'Archipel ? Au moins un sujet où les jumeaux sont d'accord semble-t-il !

Comment Cortex a bien saccagé l'eco-système par contre -_-
Bon courage à Brio pour le voyage ! Ca n'a pas l'air d'être de la tarte ! Et merci l'étude de la chimie !

***

Chapitre vraiment excellent ! J'admire comment tu décris un personnage, son environnement, son quotidien ! Des détails superflus dans la progression de l'histoire mais qui donne un caractère tellement riche à la lecture et agréable de surcroit ! Merci de nous avoir fait partager ce chapitre !
avatar
Sanephar
Vétéran
Vétéran

Messages : 1207
Date d'inscription : 09/01/2011
Age : 28
Localisation : Picardie

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fan-fic] Crash Bandicoot : Plus loin que les cieux

Message  Crash Bandicoot 91 le Mar 29 Oct - 19:51

J'ai adoré ta fanfic je me suis régaler rien quand la lisant.
Bravo a toi.
avatar
Crash Bandicoot 91
Super Bandicoot
Super Bandicoot

Messages : 477
Date d'inscription : 01/06/2013
Age : 25
Localisation : Essonne (91)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fan-fic] Crash Bandicoot : Plus loin que les cieux

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum