[Fanfiction] Kingdom Hearts : Between Light and Darkness

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Fanfiction] Kingdom Hearts : Between Light and Darkness

Message  Aku Uka le Lun 28 Mai - 14:09


Fiche présentation



Kingdom Hearts
The 13th Fate : Between Light and Darkness



- Tome I : L'invitation aux Ténèbres (En cours d'écriture)
- Tome II : L'aurore du chaos (En projet/Titre provisoire)
- Tome II (bis) : Les bourgeons de la discorde (En projet/Titre provisoire)
- Tome III : Résurrection et révélations (En projet/Titre provisoire)
- Tome IV : Pour la Lumière de Kingdom Hearts (En projet/Titre provisoire)

***

Voici donc le premier tome de cette fanfiction : L'invitation aux Ténèbres

Nombre de chapitres : Indéterminé
- Prologue : Le Palier de l'Eveil (Terminé/Réécriture achevée)
- Chapitre 1 : L'espion en noir (Terminé/Réécriture achevée)
- Interchapitre 1.5 : Sur les traces d'une vieille cible (Terminé/Réécriture achevée)
- Chapitre 2 : Conspiration (Terminé/Réécriture achevée)
- Interchapitre 2.5 : Les directives du mentor (En cours d'écriture)
- Chapitre 3 : Le nouveau venu (Non-écrit)
- Interchapitre 3.5 : Sombres prémonitions (Non-écrit)

Etat : En cours d'écriture
Type : Mystère, Tragi-comédie, Science-fiction, Action/Aventure & Suspense
Rating : [+12]

Préambule

La Lumière et les Ténèbres : deux forces opposées l’une à l’autre depuis la nuit des temps et qui pourtant, doivent cohabiter à jamais : quelle sombre ironie !
Chaque être humain est constitué d’un corps, d’une âme et d’un cœur. Chaque cœur est forgé par la Lumière et les Ténèbres mais peu de gens le savent : l’une ne peut exister sans l’autre.
Le passé, le présent, le futur : tout est sur le point de s’amorcer, tout est sur le point de s’achever…


Commençons d’abord par le présent…

Nous sommes en l'an 22 après G.K du calendrier Sémaphorien, un système de repérage temporel instauré de façon inconnue dans des circonstances pour le moins nébuleuses.
Dankel et Saphiel, deux amis inséparables habitant le paisible Bourg de l’Aube depuis leur plus tendre enfance, entreprennent une nouvelle année d’études au sein de l’Acropole Cabalistique. Visiblement, tout porte à croire que ces deux jeunes gens mènent une vie des plus ordinaires ; c’est tout du moins ce qu’ils s'imaginent mais divers événements aussi étranges les uns que les autres vont bouleverser à tout jamais la destinée de ce tandem candide…
C’est alors que Dankel fera la connaissance d’une mystérieuse assemblée connue sous le nom d’Organisation XIII, curieusement intéressée par le jeune adolescent ; mais quel est exactement leur objectif ?

Personnages

Dankel
Jeune adolescent de 17 ans, Dankel est principalement connu pour son côté placide, son hardiesse et sa discrétion légendaire bien qu’en réalité, ce dernier mène un combat acharné contre les Ténèbres qui menacent d’engloutir son cœur à tout moment.
En effet, sous ses apparences de bienfaiteur effacé se cache un caractère extrêmement lunatique semant la confusion la plus totale dans l’esprit de ce jeune garçon. La raison pour laquelle il parvient à se laisser envahir par la haine et la colère la plupart du temps lui est encore inconnue, ce qui n'a de cesse de le tourmenter davantage. Toutefois, celui-ci se garde bien d’en parler, prétextant que ses problèmes n’intéresseraient personne à part peut-être son ami de toujours, Saphiel, envers qui sa confiance s'avère des plus aveugles ou encore sa petite sœur, la timide et adorable Daphnéa.
A la fois réservé et protecteur envers ses proches, Dankel recèle plus de secrets qu’il ne le pense mais son tempérament instable et corruptible va l’amener à se remettre en question sur beaucoup de choses.

Saphiel
Meilleur ami de Dankel âgé également de 17 ans, le cœur de ce garçon est imprégné par la Lumière.
D’un caractère moins froid que son compagnon, Saphiel ne supporte pas qu’on lui mente mais sait se montrer réconfortant, calme et patient envers les personnes qui lui sont chères. De ce fait, sa popularité s'est révélée plus appréciable que celle de Dankel, ce dernier préfèrant rester dans l’ombre et n'apporter son soutien qu’en cas d’urgence.
Réfléchi et posé, Saphiel est plus méfiant que son ami, ce qui lui a permis de développer par la suite un véritable sens de la justice. Prêt à tout pour venir en aide à ses amis, cet adolescent fera preuve d’une vaillance et d’une détermination absolues au cours de cette aventure, ce qui mettra plus d’une fois son cœur pur à rude épreuve.

Daphnéa
Innocente, douce et curieuse sont les trois traits de caractère qui correspondent au mieux à cette jeune fille de 15 ans mais comme beaucoup d’adolescentes de son âge, son cœur n’est pas resté étranger aux sentiments amoureux, notamment à l’égard de Saphiel envers qui elle développe en cachette une profonde affection aussi physique que morale.
Fascinée par l’inconnu à l’instar de son grand frère Dankel, Daphnéa compense son apparence chétive et crédule par un courage hors du commun, surtout lorsque la vie de son entourage est en danger.

L'Organisation XIII
???

Noélenne
Agée de 17 ans et citadine de l'illustre Acropole Cabalistique, cette jeune demoiselle mène ses études au Conservatoire du chef-lieu aux côtés de Dankel, un de ses plus proches amis et admirateurs, faisant d'elle l'unique fille estudiantine (en dehors de Daphnéa) à témoigner un semblant d'intérêt envers la personnalité si spéciale du ténébreux.
Dotée d'un caractère pour le moins bien trempé, cette fougueuse adolescente a horreur de se laisser marcher sur les pieds, ce qui a tendance à lui conférer quelques allures de garçon manqué, caractérisé la plupart du temps par un sens de la répartie hors du commun ainsi que par une certaine indifférence qu'elle manifeste à l'égard des autres étudiantes de sa classe.

Kobalt
???

Rayann
???


N.B :
- Je tiens tout d'abord à adresser un grand Merci à Sanephar pour le sublime modèle de fiche de présentation qu'elle utilise pour introduire ses fanfictions et que je me suis permis de calquer pour présenter cette fois-ci mes travaux d'écrivain. Smile
- Cette fiche de présentation amorce donc ma première et véritable oeuvre consacrée à l'univers de Kingdom Hearts. Comme vous avez pu vous en rendre compte, le nombre de chapitres en cours d'écriture restant très minime, vous risquez d'attendre pas mal de temps avant d'avoir l'occasion de lire un nouvel épisode.
- Le prénom de Dankel n'a pas été choisi au hasard. Il dérive de l'adjectif "dunkel" qui signifie "sombre" en allemand, d'où le lien avec son caractère. Vous comprendrez davantage sa valeur en lisant la suite du tome.
Quant au prénom de Saphiel, il me vient tout droit de l'imagination débordante de Sanephar, une fanatique des prénoms en "-el" ! Razz
- Si j'ai décidé d'opter pour un titre anglais, c'est tout bonnement pour une raison de style. Pour ceux ou celles qui possèdent un niveau d'anglais plutôt bas, voici la traduction du titre : "Le treizième destin : entre Lumière et Ténèbres".
- En guise de clin d'oeil au jeu Kingdom Hearts qui dispose d'un PEGI 12, j'ai décidé de fixer le rating de cette fanfic à [+12].
- A l'instar des présentations de Sanephar, certains personnages ne disposent pas encore de leurs descriptions respectives (celles-ci sont notées d'un "???" et viendront se compléter en temps et en heure).
Il est également possible que j'en vienne à rajouter quelques personnages supplémentaires si besoin est.
- N'ayez aucune crainte pour le calendrier Sémaphorien : il s'agit ni plus ni moins d'un système calqué sur notre calendrier à nous. Vous retrouverez donc le même nombre de jours dans un mois et le même nombre de mois dans une année. Seule la notation des années diffère du calendrier terrestre, tout simplement !

A bientôt pour le prologue, qui ne devrait pas tarder à faire son entrée !

Sanephar :arrow:Jusque là, aucune découverte sensationnelle pour toi. ^^'
C'est d'autant plus dommage car tu as déjà eu l'occasion de lire non seulement la présentation des autres personnages mais aussi le prologue en prime. Tant pis, je suis sûr que tu prendras à nouveau plaisir à le relire avec la musique de fond. Wink


Dernière édition par Aku Uka le Sam 17 Aoû - 16:22, édité 22 fois
avatar
Aku Uka
Vétéran
Vétéran

Messages : 1244
Date d'inscription : 06/01/2011
Age : 23
Localisation : Lot-et-Garonne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Premier commentaire, Youhou !!

Message  Sanephar le Lun 28 Mai - 14:51

Prem's, prem's, prem's !!!
Faut au moins que je sois la première la toute première fois, parce que depuis le temps que tu me tannes pour cette fanfiction ! Piouf !
Oui, c'est vrai, j'ai déjà vu une bonne partie de la présentation, mais c'est toujours chouette de relire, et j'ai découvre des trucs comme... OUAHOU le nombre de tomes !! Ils font vachement envie en plus, je trouve ! C'est original en tome 2 bis ! Je peux en savoir plus ??

Le titre du chapitre deux aussi me fait envie xD Tout ce qui est complot, j'adore ! Mon instinct maléfique refoulé peut-être ?

Alors là... tragi-comédie, je ne l'avais jamais vu ! Un peu... pas très compatible xD
En fait, je ne sais si je dois me dire que ça va être comique ou que l'ambiance sera ténèbreuse !

Tiens, par rapport aux trois personnages principaux à savoir Dankel, Saphiel et Daphnéa, j'aurais des questions à te poser, mais je les trouve assez personnelles alors nous en discuterons en privé si tu veux bien.

Je me sens juste assez intimidée par le fait que mon pseudo apparaît plusieurs fois Laughing Embarassed C'est la première fois que je suis autant citée dans une note d'auteur et ça m'embarrasse autant que ça me touche !
Merci beaucoup. Grâce à toi, mes chevilles ont doublées de volume. T'as plus qu'à me racheter une paire de chaussures Laughing

Désolée de ce commentaire un peu court. Mais rassure-toi, j'ai bien aimé relire la fiche présentation et je me dandinais sur ma chaise à lire les nouveautés !
Hâte de relire le prologue et encore plus le chapitre 1 !!!!

Enfin, je suis contente que tu te décides à te lancer. Tu as un talent, c'est certain !
avatar
Sanephar
Vétéran
Vétéran

Messages : 1207
Date d'inscription : 09/01/2011
Age : 28
Localisation : Picardie

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fanfiction] Kingdom Hearts : Between Light and Darkness

Message  Aku Uka le Dim 3 Juin - 12:13

Sanephar Arrow Ton commentaire était peut-être court mais suffisant pour avoir fait tripler mes chevilles de volume ! Mais tu sais ce que c'est : la flatterie, on s'en lassera jamais ! xP
Juste une question : pourquoi as-tu débuté ton com's en faisant "Preum's, preum's preum's" ? T'avais peur que quelqu'un d'autre te devance ? Razz
Merci en tout cas pour ton tout premier commentaire qui m'a fait extrêmement plaisir !

Sur ce, voici le prologue de mon tout premier tome comme promis. Bonne lecture ! Wink


L'invitation aux Ténèbres

Prologue : Le Palier de l'Eveil

Musique : Dive into the Heart - Destati
http://youtu.be/QTsVGOBylLo

  Lorsqu’il reprit connaissance, il se sentit aussi léger qu’une plume. Son corps était en train de flotter doucement dans le vide comme si cet endroit était entièrement dénué de toute pesanteur.
Un silence impénétrable régnait à l’intérieur de cet abîme sans commencement ni fin ; ce gouffre infini où la Lumière ne pouvait avoir sa place tellement l’obscurité dense et pesante régentait dans ce lieu coupé du monde, dépourvu de toute joie de vivre : mais où avait-il bien pu atterrir ?

Devait-il ouvrir les yeux ? Il se doutait bien que cela ne serait d’aucune utilité et qui plus est, il ne tenait pas vraiment à ce que l’angoisse lui agrippe les entrailles une fois qu’il aurait découvert la plus horrible des prisons, celle dans laquelle il s’était retrouvé pris au piège : cette situation était déjà assez pénible comme ça.
Comment s’était-il débrouillé pour débarquer dans cet abysse à la fois simple et infernal, où espoir et félicité ne sont que néant ? Son cœur s’emballa de plus en plus : comment allait-il sortir d’ici ?

Bien que ses yeux demeuraient clos, il fut soudainement ébloui comme si une source lumineuse était parvenue à transpercer cette geôle sans dimensions. Etait-ce le fruit de son imagination ? Une simple hallucination lorsque l’on est habitué à séjourner trop longtemps dans ces Ténèbres ?
Il se risqua à entrouvrir un œil afin d’en avoir le cœur net, enfin, façon de parler car c’était loin d’être le cas ! A vrai dire, quand on se retrouve enfermé dans une prison désolée comme celle-ci, là où le temps et l’espace ne sont rien, l’apaisement cède sa place à la panique sans discuter.

Et pourtant, ce n’était pas cette impression-là qu’il ressentit puisque cela ne s’avérait pas être un mirage. Le cœur rempli d’espoir, il écarquilla les yeux en oubliant totalement la sensation répulsive des Ténèbres et resta figé en contemplant l’étrange phénomène se produire juste au-dessous de lui.
Dans un halo éblouissant de lumière, des centaines de petits éclats à l’aspect vitreux débarquant des profondeurs obscures, se rassemblèrent pour façonner un immense palier circulaire érigé en une gigantesque colonne ornée de grands et majestueux vitraux aux multiples couleurs. Qu’est-ce que cela signifiait exactement ? A quoi était destiné cet étrange pilier ?

Le regard à la fois égaré et émerveillé par l’apparition inattendue de cet édifice resplendissant, il sentit son corps descendre lentement en direction du palier, comme si la gravité se concentrait précisément sur ce monument.
Quelques mètres le séparaient encore du sol quand il parvînt à distinguer, sans comprendre pourquoi, sa propre personne représentée à la surface du palier à côté duquel figurait un autre individu qu’il reconnut aussitôt : son meilleur ami. Les deux inconnus se situaient de part et d’autre du cercle, l’un en face de l’autre, la tête baissée et les yeux fermés comme si le duo était plongé dans un profond sommeil.
Mais ce qui l’intrigua davantage, c’était ce curieux objet représenté au milieu du palier, là où le regard endormi des deux compères semblait se croiser : une étrange clef positionnée dans un cercle autour duquel étaient disposés treize symboles de couleur blanche exactement identiques. Que pouvaient bien évoquer ces mystérieux emblèmes ?

Ses pieds touchèrent enfin la surface du palier, à son grand soulagement. Il tituba légèrement avant de reprendre son équilibre : cela semblait faire si longtemps qu’il n’avait plus eu l’occasion de se poser sur un lieu stable, à tel point qu’il avait perdu l’habitude de tenir debout. Toutefois, cette réjouissance fut de courte durée car à défaut de se sentir un peu plus à l’abri de l’ombre, il ne savait toujours pas comment s’y prendre pour quitter cet endroit.

« ...Tant de choses à faire... et si peu de temps. »

Son corps tout entier se crispa de frayeur : ses muscles se raidirent et son cœur bondit à une vitesse proche de la nausée. S’agissait-il encore d’une de ces illusions que les Ténèbres avaient la fâcheuse manie de créer ou une voix était bel et bien en train de lui adresser la parole en ce moment même ?
Il se retourna, bien décidé à démasquer le quidam qui avait osé lui flanquer une frousse de tous les diables mais à sa grande stupéfaction, personne, mis à part lui, ne se trouvait sur la plate-forme.
Affolé, il pivota une fois, deux fois, trois fois sur ses talons mais en vain. Il aurait pourtant juré avoir senti une présence et cette sensation d’être observé ne l’avait toujours pas quitté.

« ...N’aie pas peur. Ne te presse pas. Va de l’avant. »

La voix invisible venait de refaire surface ; cette fois il en était persuadé. En revanche, cela n’eut pas pour effet d’atténuer son anxiété car il continua de scruter attentivement du regard le palier en quête du moindre geste susceptible de trahir l’identité de cet inconnu. Mais il avait beau patienter, aucune silhouette ne se dessina devant lui. Seule la pénombre lugubre qui régnait hors de l’édifice, persistait à le harceler. Lassé d’attendre ne serait-ce qu’un signe de vie de l’anonyme, il prit le temps de réfléchir :
Par un phénomène des plus inexplicables, il s’était retrouvé plongé au plus profond des Ténèbres, enfermé dans une solitude éternelle sans aucune échappatoire possible, et pourtant, il y’a tout juste quelques secondes, il avait perçu la présence d’une voix des plus énigmatiques, sortie de nulle part. A vrai dire, l’inconnu ne s’adressait pas à lui à voix haute mais en réalité par télépathie, d’où le fait que le garçon ne put discerner un quelconque indice lui permettant d’identifier cette voix car elle était tout simplement inaudible.
Reprenant peu à peu son calme, il tenta de déchiffrer le mystérieux message énoncé précédemment par l’esprit mais il avait beau essayer de décrypter chaque mot, il n’y comprenait rien : la belle affaire !

« Tant de choses à faire et si peu de temps ? » s’interrogea-t-il mentalement.

Décidément, ce n’était pas son jour de chance : tant de questions se bousculaient dans sa tête et maintenant, cette voix dont il ne saisissait pas un traître mot l’avait complètement déboussolé. Tout ce qu’il voulait, c’était seulement disparaître de cet abysse aux profondeurs éternelles et obscures : il ne demandait pas la Lune !

« ...Devant toi t’attends ton destin... là, le choix te reviendra... Mais prends garde à ne pas laisser derrière toi ce qui t’es cher. Ecoute ton cœur et n’oublie pas... Toi seul détiens la clef de ton destin. En attendant... »

Avant même de pouvoir réfléchir aux nouvelles paroles communiquées par l’esprit, une étrange vague de vertige submergea son corps, comme s’il s’apprêtait à s’évanouir. Autour de lui, le décor sombre et sinistre des Ténèbres semblait disparaître. A son tour, le gigantesque palier sur lequel il se tenait se brisa subitement, libérant les milliers de petits fragments multicolores qui le constituaient. Le paysage entier s’effaça, sous le regard impuissant de l’adolescent qui avait entamé une chute impressionnante suite à la destruction soudaine de l’édifice.
La dernière chose dont il se souvînt, c’était ce tourbillon lumineux qui l’accueillait chaleureusement, comme si cela signifiait pour lui la fin de cet épouvantable cauchemar.

« ... Il est l’heure de se réveiller. »

Lorsqu’il recouvra ses esprits, son visage dégoulinait de sueur et son cœur battait à tout rompre sous l’effet de la panique. Les draps de son lit avaient été fortement froissés et désordonnés, la bonne moitié traînant d’ailleurs sur le carrelage frais et dur de sa chambre mais il n’eut pas l’air de s’en préoccuper tout de suite.
A l’heure actuelle, une sensation de soulagement intense venait de l’envahir. Tout ce qui comptait dorénavant pour lui, c’était de ne jamais revivre cet enfer qui lui avait paru si réel bien que d’un autre côté, il regrettait amèrement de n’avoir pu obtenir les réponses à ses questions.
Pour le moment, cela lui importait peu. Il pria juste pour ne plus avoir à subir à nouveau un tel rêve.


Prochainement…

« Dankel est une véritable énigme, aussi bien pour ceux qui le connaissent mal que pour ceux qui pensent le connaître assez bien. Pendant un moment, je croyais appartenir à cette dernière catégorie mais aujourd’hui encore, je remets cette affirmation en doute.
J’ai beau le fréquenter depuis longtemps, j’en sais toujours aussi peu sur lui tellement il demeure impénétrable : je sens qu’un mal le ronge et qu’il ne veut pas en parler. Même à moi, son meilleur ami… »

~ Saphiel ~


Notes d'auteur :
- Si j'ai décidé d'insérer la version longue de la musique du prologue, c'est principalement pour deux choses :
* Pour qu'elle occupe toute la durée de la lecture afin de rendre l'atmosphère plus "vivante"
* Pour que vous profitiez de la montée en puissance de la musique, la version courte étant trop rapide. Vous noterez notamment les paroles "Destati" que l'on entend de plus en plus clairement au cours de l'écoute ainsi que le rajout de plusieurs instruments (N.B : "Destati" signifie "Réveillez-vous" en italien)
- Si vous pensez que ce prologue vous a apporté plus de questions que de réponses, ne soyez pas découragé, c'est normal ! Après tout, un prologue sans intrigue met rarement l'eau à la bouche pour la suite. ^^
- Fans de Kingdom Hearts, vous aurez reconnu sans grande difficulté le Palier de l'Eveil introduit dans ce prologue qui, conformément à l'univers du jeu, est présenté comme un monde contenu dans un rêve. Pour vous permettre de visualiser le modèle de ce palier, vous pouvez vous référer aux différents palier présentés dans la vidéo contenant la musique ou bien cliquer sur les deux liens ci-dessous :

Spoiler:
http://images2.wikia.nocookie.net/__cb20090824203255/kingdomhearts/fr/images/thumb/e/ee/Palier_de_l%27%C3%89veil.jpg/300px-Palier_de_l%27%C3%89veil.jpg
http://images3.wikia.nocookie.net/__cb20101213194339/kingdomhearts/fr/images/thumb/1/15/Awakening_Ventus_2.png/571px-Awakening_Ventus_2.png
- L'identité du garçon sera dévoilée lors du chapitre 1. Mais si vous cherchez bien, vous pouvez d'ors-et-déjà la trouver. Wink

A bientôt pour le chapitre 1 qui risque de mettre plus de temps pour arriver, les treize prochains jours s'avérant particulièrement intenses dans cette dernière période de révisions semestrielles.


Dernière édition par Aku Uka le Sam 31 Aoû - 13:12, édité 2 fois
avatar
Aku Uka
Vétéran
Vétéran

Messages : 1244
Date d'inscription : 06/01/2011
Age : 23
Localisation : Lot-et-Garonne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fanfiction] Kingdom Hearts : Between Light and Darkness

Message  Sanephar le Mar 5 Juin - 12:26

Effectivement, je ne voulais pas être doublée ! Je suis, je pense, la première à avoir lu ta fanfiction, je voulais donc être la première commentatrice !

Maintenant que j’ai vu le palier, je parvins plus facilement à visualiser la scène, et à bien m’immerger. Même si au début encore, j’avais un peu de mal. Que des Ténèbres ? Ben… et le palier de l’Eveil, il dispense un peu de Lumière, non ? Ah d’accord, le Palier n’était pas encore formé !
(Histoire que tu comprenne pourquoi j'avais encore un peu de mal ! Comme quoi que la connaissance n'est pas forcément meilleure xD)

Du coup, j’arrivais mieux à ressentir la peur de ****** (je sais qui c’est dans ce prologue !! Enfin, je pense avoir deviné juste, car je ne sais plus si tu m’as donné la réponse.). Effectivement, être environné que d’obscurité, ça doit foutre les jetons… Je déteste être dans l’obscurité. Autrefois, c’était ma peur primaire : le noir. Mais je me suis forcée à la combattre et depuis, je suis juste nerveuse quand je me retrouve dans l’obscurité.
Et puis… les fragments de lumières qui viennent former le Palier. J’aurais voulu être à la place (biiiiiip) pour voir ça !

Alors qui aura la Keyblade ? L’inconnu ou son meilleur ami ? Personnellement, je suis assez partagée. Les indices me laissent à supposer que c’est l’inconnu, mais… je ne sais pas, y’a aussi un détail qui me fait supposer le meilleur ami. On verra plus tard, ceci-dit !

Faudrait que je me dégote la musique en version longue. Elle est trop bien !!!!!!!!!!! I love you

En privée, je devrais te faire une autre partie du commentaire qui concernent les spoils et autres.

Et ben écoute, j’ai encore savouré ce prologue. Autrement que la première fois, même, car je parvenais plus à imaginer la scène vu que j’ai commencé KH.
J’espère que d’autres lecteurs commenteront car tu as un talent certain qui me fait même envie !

Bon courage pour l’écriture du chapitre 1 !! J’ai d’autant plus hâte de le lire que je ne l’ai jamais lu *.*
avatar
Sanephar
Vétéran
Vétéran

Messages : 1207
Date d'inscription : 09/01/2011
Age : 28
Localisation : Picardie

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fanfiction] Kingdom Hearts : Between Light and Darkness

Message  seg0lene le Jeu 12 Juil - 11:30

*tombe de sa chaise et s'évanouit*
*revient à ses esprits un quart d'heure après*

Sanephar m'avait dit que ton prologue était magique.... je ne peux qu'affirmer! Même plus! Moi qui suis de même une fan de Kingdom Hearts 80----
Je comptais lire ton prologue un jour ou l'autre, mais j'étais pas mal occupée entre celle de Sanephar, la mienne, mes dessins, etc...
Et enfin me voilà!

Alors déjà.... je vois tellement la scène *0* Et puis avec la musique *_* Vraiment c'est excellement bien écrit Wink Beaucoup de paroles mystérieuses qui collent parfaitement avec la série.
Par ailleurs.... je veux dessiner le palier!!!!! >/////< Je l'imagine vraiment bien... à part le physique et les vêtements des deux héros ^^" Pui...puis-je? Embarassed

J'avoue que sans connaître le jeu on peut être perdu. Mais bon... moi je fais partie des connaisseurs MWAHAHAHA Les faibles ne peuvent comprendre la vraie Nature de Ténèbres. Ils périront tous Twisted Evil

Pourquoi dans cette série tout le monde fait ce super rêve!? >< Moi aussi je veux! Pff à la place je rêve qu'il neige en plein mois de Juillet: épique!

Qui aura finalement la Keyblade? Pourquoi pas les deux? Smile En revanche pour quelles raisons l'auraient-ils? Normalement il n'y a qu'un seule maître de la Keyblade qui est Sora bien sûr (ne comptons pas Birth By Sleep, qui est un super jeu mais qui multiplie et multiplie des questions compliquées et lourdes à la fin)
Moi j'aimerai bien atterir dans la salle de l'éveil et qu'une voix flippante me dise que je vais jouer un rôle pour le monde.... au moins je servirais enfin à quelque chose.

Sur l'écriture je n'ai noté qu'une faute =) On dit un échappatoire et non une ^^ Rien de grave évidemment.
Et puis tu sais si bien retranscrire les émotions du personnage (et moi ayant les images du jeu en plus) que l'on s'y croit Wink
J'ai hâte de savoir l'intrigue de l'histoire Smile Verra-t-on les sans-coeurs? Les similis oui puisqu'il y a l'Organisation XIII ^^ Et Sora, on en entendra parler au moins? ^^

Bref, ce prologue donne l'eau à la bouche, tu as raison. Encore bravo.
QUOI? Pas de chapitre 1!?.... mmh il va régler cela... Twisted Evil

Allez, bonne continuation! J'attend la suite avec impatience!
avatar
seg0lene
Titan
Titan

Messages : 581
Date d'inscription : 27/06/2012
Age : 23
Localisation : Lorraine

Voir le profil de l'utilisateur http://seg0lene.deviantart.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fanfiction] Kingdom Hearts : Between Light and Darkness

Message  Aku Uka le Ven 13 Juil - 10:49

Que je suis comblé ! Deux commentatrices qui font l'effort de s'intéresser à ma fanfiction dédiée à Kingdom Hearts ! Very Happy
Et pour cela, je ne peux que m'adresser à toi Sanephar pour l'énorme service que tu m'as rendu en encourageant Erion à venir jeter un oeil sur mes écrits. Mille mercis encore une fois !

Sanephar Arrow Depuis le temps que tu as posté ton commentaire, il est peut-être temps que je te réponde enfin (j'aurais accumulé gaffes sur gaffes moi !). Le commentaire de seg0lene me permettra d'ailleurs de faire une pierre deux coups !

C'est exact ! Le lieu dans lequel ****** est plongé est constitué uniquement de Ténèbres, jusqu'à la formation du Palier de l'Eveil qui s'avère être le seul élément lumineux de ce cadre sordide. Ce qui explique le soulagement de l'individu lorsqu'il touche enfin terre sur le monument.

Je vois que seg0lene et toi vous posez énormément de questions au sujet de la Keyblade. Je n'en attendais pas autant à l'issue d'un simple prologue ! xD
Maintenant, qui vous dit que l'un des deux, ou les deux, l'aura forcément ? Ca n'est pas parce que leur regard est dirigé vers la clef qu'ils en deviendront obligatoirement le porteur. Peut-être bien que oui, peut-être bien que non ! Je laisse libre cours à votre imagination en attendant de vous dévoiler la vérité ! Wink

Je peux te filer la musique du prologue en version longue si tu le souhaites. Tu n'as qu'à me demander et je te la donnerai avec joie, pour tes beaux yeux suppliants et de beaux rêves en prévision ! Razz
Je suis ravi encore une fois que ce thème te plaise tant. Il est vrai qu'il possède un côté à la fois magique, apaisant et... irréel, comme si nous vivions véritablement un rêve !

Pour ce qui est du rapport d'éventuels spoils ou autres, je crois qu'on en avait déjà discuté sur MSN. De toute évidence, si une question quelconque te revenait en tête, n'hésites surtout pas à m'en faire part.
Sur ce, sache que j'ai été très satisfait de ton commentaire. C'est toujours un véritable délice que de prendre le temps de savourer l'avis et les opinions d'un lecteur (un peu moins lorsque celles-ci sont négatives je te l'accorde ! ^^)

Sache que toi aussi, tu disposes d'un véritable talent en matière d'écriture qui me fait plus que tout envie dès que je lis tes chapitres sublimissimes !
Il me tarde d'en finir avec le chapitre 1 pour que tu puisses enfin le dévorer des yeux ! Vu que ce chapitre est inédit pour toi, je lis dans ton commentaire l'impatience et la trépignation, je me trompe ? ^^

seg0lene Arrow Bienvenue à toi, ô nouvelle commentatrice de ma fanfic. Rien que pour toi, je me permets de dérouler le tapis rouge en l'honneur de ton entrée dans ce topic (et aussi parce que j'ai très rarement l'occasion de le faire étant donné qu'il n'y'a que Sanephar et toi pour l'instant à commenter mon oeuvre ! xD)

(*Vois seg0lene tomber de sa chaise, complètement raide)
Mince ! Mon prologue était si réussi que ça ? Vite de l'eau !!! Je veux pas qu'elle me quitte tout de suite !! J'ai pas encore posté le premier chapitre !! xD
M'enfin, ta réaction peut se comprendre étant donné que tu es également fan de Kingdom Hearts ! Aussi, je pense que tu n'as pas eu grand mal à t'imaginer la scène, avec la musique en prime qui te transporte davantage dans l'univers féérique du Palier de l'Eveil ! Smile

(*Relis attentivement la demande de seg0lene en écarquillant les yeux)
Tu... tu veux à tout prix dessiner le Palier ? O_O
C'est que... je n'en attendais pas autant de la part d'un simple lecteur, si fanatique de KH soit-il ! Mais si tu tiens absolument à le dessiner, je ne vais pas t'en empêcher ! ^^
Je peux te donner quelques précisions supplémentaires au sujet de la tenue des deux individus si tu veux mais ça serait déjà spoiler le chapitre 1 qui décrit leur physique.
Ben ça alors ! Je pourrais me vanter d'avoir donné envie à une lectrice de dessiner le lieu de mon prologue ! C'est dire si la tournure de mes phrases a du l'envoûter ! x)

T'en fais pas ! Moi aussi je désire vivre un tel rêve mais au lieu de ça, je fais toujours des rêves abracadabrants, sans queue ni tête et qui pourtant, ont l'impression d'être réels ! Faut pas chercher à comprendre, c'est le principe même du rêve ! xP

Tut tut tut ! Je suis formel ! "Echappatoire" est bel et bien un mot féminin. Navré d'avoir coupé ton envie de me piéger au sujet de l'orthographe mais je relis toujours une dizaine de fois ce que j'écris avant de poster. Dommage, ça ne sera pas pour cette fois ! ^^

Spoiler:
Tout le monde peut avoir une raison de manier la Keyblade, du moment que son porteur soit pourvu d'un coeur extrêmement fort ! C'est le cas de Sora mais rien ne dit qu'il ne doit y'en avoir qu'un. Riku était au départ le véritable Maître de la Keyblade mais sa chute dans les Ténèbres a fait que la Keyblade a changé de porteur et s'est tournée vers un être au coeur de Lumière à savoir Sora !

En ce qui concerne le jeu Birth by Sleep, il a l'air rude niveau intrigue du fait que le jeu se divise en trois scénarios : celui de Terra, celui de Ventus et celui d'Aqua mais il peut facilement se comprendre. Si tu désires me questionner à ce sujet, je serais ravi de pouvoir t'éclairer. C'est toujours moche de ne pas comprendre à 100% l'intrigue d'un jeu !

En ce qui concerne les Sans-coeurs et les Simili, tu peux déjà te douter de la réponse. Si j'introduis l'Organisation XIII, cela implique forcément l'apparition des Simili. Et comme Simili et Sans-coeur sont étroitement liés, il paraît insensé de poursuivre la fanfic sans qu'ils fassent leur apparition à leur tour !
En revanche, pour Sora... J'envisage de l'évoquer à un moment donné mais pas à l'introduire dans ma fanfic. Parce qu'en fait, mes personnages principaux leur ressembleront plus ou moins niveau caractère. L'un aura plutôt les traits de Sora tandis que l'autre se rapprochera plus de Riku etc... En relisant la fiche de présentation, tu peux déjà avoir une idée de qui correspondra à quoi.

Tu auras beau me menacer pour le post du chapitre 1, ça ne guérira pas mon manque d'inspiration je le crains !
Mais je vais tâcher de faire tous les efforts possibles pour enfin le boucler et vous le faire partager : c'est qu'il est long à écrire mine de rien !
Quant à ta fanfic, je tâcherai de la commenter demain. Je suis absent tout cet après-midi et donc indisponible pour me consacrer à ce qu'il me paraît déjà être un chef-d'oeuvre de première ! Wink
Sur ce, merci encore à toi d'avoir fait l'effort de jeter un oeil à mon oeuvre ! Je suis si heureux de savoir qu'une nouvelle commentatrice a fait son entrée et ce, grâce à l'immense aide de Sanephar ! Jamais je n'oublierai son geste !

A bientôt pour le chapitre 1. Wink
avatar
Aku Uka
Vétéran
Vétéran

Messages : 1244
Date d'inscription : 06/01/2011
Age : 23
Localisation : Lot-et-Garonne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fanfiction] Kingdom Hearts : Between Light and Darkness

Message  seg0lene le Ven 13 Juil - 12:34

En fait j'adore tellement cette scène du Palier de l'Eveil (dans tous les jeux) que le voir dans une fanfic (spéciale KH) m'a fait tomber de ma chaise.
Non non c'est bon pas besoin d'eau, mon frère m'a déjà réveiller en me crachant dessus (il n'avait que ça sous la main)

Alors s'ils sont décrits dans le chapitre 1 je pourrais attendre encore pour le dessin: je serais patiente ^^ (en plus je suis en train d'en faire un à Sanephar ^^)
Bah en fait j'imagine parfaitement ce palier, tu écris vraiment très bien et en ce moment j'aime dessiner les OC alors pourquoi pas avec toi? TATATA pas de jaloux!

Ouais, enfin parfois mes rêves ne peuvent être égaler (niveau "connericité"): quand on rêve que son frère est mort sous un tas de feuille devant sa chambre, on se pose des questions *tête de dégénéné*

*s'agnouille devant le maître des Ténèbres* Je tiens solennellement à m'excuser: en effet c'est UNE échappatoire (par ailleurs je dois vite corriger mon chapite 2 xD) Les Ténèbres me consummaient tant que j'ai essayé de faire tomber mon maître....

Pour moi y'a que Sora NAH! *sort la mitraillette de Pinstripe sans savoir d'où elle sort* ... et Riku par la même occasion ^^ Non je comprends que ce sont les coeurs forts qui puissent tenir la Keyblade: mais c'est le seul point négatif de la série je pense. Je trouve qu'après ils banalisent cette arme incroyable °0°
Dans Birth By Sleep il me manque encore l'histoire de Terra a terminer... mais j'ai un peu la flemme en ce moment. Je n'ai pas vraiment le temps de jouer à la console ^^ *voit Aku Uka qui sort un lance flamme vers elle parce qu'elle ose ne pas jouer à tel jeu*

Oui je me disais bien Kingdom Hearts sans sans-coeur n'est pas un Kingdom Hearts ^^
Cool, des références à Sora, ça fait toujours plaisir ^^ Oui j'avais remarqué qu'ils étaient similaires à nos deux héros ^^

Ne t'inquiète pas: je connais aussi le manque d'inspiration, la page blanche comme on l'appelle pale
Mais peut-être qu'avec les moyens forts.... *prend tous les jeux d'Aku Uka de Kingdom Hearts et menace de les jeter aux feux.... non aux lions affamés depuis 5mois*
Il n'y a pas de souci pour le commentaire: je n'oblige pas à commenter même si ça me fait toujours extrêmement plaisir (surtout quand ils sont positifs xD) Un chef-d'oeuvre!? affraid Je ne sais pas quoi dire!? *retombe de sa chaise évanouit mais ne se réveille plus*

*nerf qui marche toujours pour terminer la réponse* Franchement un grand grand merci! Et surtout un grand DE RIEN. Franchement quand j'ai vu qu'il n'y avait qu'un commentaire je me suis dit... ce n'est pas possible!
Je comptais lire ta fanfic depuis un certain temps mais comme je l'ai dit j'étais assez occupé ^^... et un peu la flemme aussi Embarassed Je me suis rattrapée, non? Very Happy
Pff Sanephar... c'est juste parce que JE l'ai voulu que je suis venue ici... Pfff *jalousie intense*

Vite le chapitre 1 xD Bonne inspiration! Wink Et merci encore.
avatar
seg0lene
Titan
Titan

Messages : 581
Date d'inscription : 27/06/2012
Age : 23
Localisation : Lorraine

Voir le profil de l'utilisateur http://seg0lene.deviantart.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fanfiction] Kingdom Hearts : Between Light and Darkness

Message  Sanephar le Lun 16 Juil - 22:24

Aku Uka Arrow M’en parle pas… première commentatrice, et il faut l’arrivée d’Erion pour que tu me répondes. Pfff… je me vengerai au chapitre 1, je le sens !!

Peut-on alors dire que le porteur de la clé est un être pur ?

Peut-être aussi qu’il(s) veule(nt) changer les règles. Pourquoi seulement des êtres lumineux auraient droit à la clé, hein ?

Oh oui, envoies-moi la musique en version longue, te plait, te plait, te plait !! Demande-t-elle en joignant ses mains avec un regard implorant.
Cette musique est tout simplement géniale ! Je la mettrais dans mon mp4 !!

Je tenais à ce que tu connaisses le plaisir que je savoure en lisant tes commentaires, même si maintenant Cora et Erion te font une belle concurrence ! Ceci dit, ton avis est particulier… mon ténébreux bêta-lecteur !

Ca fait des mois que je trépigne ! Titilles-moi encore, et tu vas le sentir passer Evil or Very Mad
J’encaisse entre l’attente interminable de ton chapitre 1, le coup de non-remerciement, le tapis rouge que tu n’as même pas déroulé alors que je t’attends depuis des mois, et en plus tu oses me taquiner ! Tu dois avoir un fond maso. Finalement, je vais convaincre Erion que ça soit sur toi qu’on utilise le fouet Twisted Evil Twisted Evil T’es d’accord Erion ??

« Tu... tu veux à tout prix dessiner le Palier ? O_O »
Avec un tel honneur, t’as plutôt intérêt à commenter ses magnifiques dessins sur Deviantart !
Personnellement, je la comprends. Il est vraiment magnifique ton prologue. Envoûtant est un mot trop faible !

Erion Arrow Me permets-tu de t’expliquer pourquoi Aku Uka se confond en excuse auprès de ma personne ?
Il se trouve que je lui ai dit t’avoir pas mal incité à lire son cher prologue, qu’il était magique, blabla… Et toi, en constatant qu’il n’y avait que le prologue, tu débarquais à pic, et tu pouvais donc te permettre de lire… Comment il m’a remercié ?
«- Tu diras d’avance à SégOlène que je la remercie pour son commentaire ô combien merveilleux. »
«- Et mes encouragements ô combien récompensés, t'y pense ? ».
Depuis, ayant peur de perdre une lectrice, il n’arrête pas de s’excuser ! Dans un but purement égoïste, bien sûr.
(Tu me remercieras encore une fois pour sauver les apparence en montrant combien ton cœur est noyé de Ténèbres, Aku Uka !)
Preuve de son (faux) égoïsme : « Je veux pas qu'elle me quitte tout de suite !! J'ai pas encore posté le premier chapitre !! xD »

T’inquiète, tu n’es pas folle… Mais si tu tombes dans l’escalier et que tu es morte de rire… là tu seras folle Laughing
(Et ouais, elle est trop mémorable cette scène de Ripper Roo ! I love you )

Il est vrai que je ne suis pas une grande connaisseuses de KH, je n’ai même pas fini le premier encore… Mais j’ai l’impression qu’il y a beaucoup de monde qui ont la Keyblade, et je te rejoints donc en disant que cette arme devient « banale » Sad
avatar
Sanephar
Vétéran
Vétéran

Messages : 1207
Date d'inscription : 09/01/2011
Age : 28
Localisation : Picardie

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fanfiction] Kingdom Hearts : Between Light and Darkness

Message  seg0lene le Mar 17 Juil - 11:32

Fouetter Aku Uka? Je veux bien Twisted Evil .... mais c'est toi qui tiens le fouet Laughing

Merci Sanephar pour la pub des mes dessins xD Quelle coéquipière formidable! je n'ai même pas besoin de lui demander ou d'en faire part qu'elle me fait tout de même de la pub!

Pauvre Sanephar Sad Quelle hypocrisie de la part d'Aku Uka: ça mérite un second fouet! Surtout qu'au départ je pensais que l'histoire était déjà pas mal avancée, mais c'est toi en me disant qu'il n'y avait que le Prologue qui m'as fait décider d'aller enfin lire!

Comment traumatiser Sanephar toute sa vie avec Ripper Roo x] J'pensais bien que ça allait faire esquisser quelques sourires à mes chers lecteurs... mais j'me doutais pas que ça allait l'être à ce point Laughing J'vais de ce pas remercier ND d'avoir créer ce personnage!

Personnellement j'adore cette série: mais je sais que je suis moins fan qu'Aku Uka. Mon préféré reste le 1, y'a pas à "chier une galette" (cf. Kaamelott pour les connaisseurs ^^) Il est beau, majestueux, magnifique, profond, etc..... (trop qe qualités ^^) Et dès le 2 les défauts arrivent et s'empilent (à mon humble avis) Je trouve qu'on a perdu toute la magie qui faisait le 1. J'ai eu beaucoup de mal à apprécier l'Organisation XIII à sa juste valeur (aujourd'hui j'aime bien) Mais bon Roxas.... j'peux pas.... j'peux pas le piffrer! On dirait qu'ils on voulu remplacer Sora avec lui! Et maintenant il nous le mette à toutes les sauces: 358 /2 days, Birth By Sleep avec Ventus qui a la même tronche.... enfin bref ^^
Et (car il y a toujours un et) le coup que tout le monde à une Keyblade.... J'veux bien qu'on ait un coeur fort, mais s'il faut juste cela pour avoir une Keyblade, cette arme n'est pas si spéciale que ça!

Je ne fais pas plus de blabla mais je rajouterais juste que les développeurs me font bien chier car le KH 3D Dram Drop Distance sort sur la 3DS et moi je n'ai qu'une DS simple, je ne pourrai donc pas l'avoir -_-" Cette série est bien jolie, mais si pour avoir l'univers complet il faut que j'achète à chaque jeu une nouvelle console que je n'ai pas... ça revient cher. [allez hop, le coup de gueule de la journée Smile ]
avatar
seg0lene
Titan
Titan

Messages : 581
Date d'inscription : 27/06/2012
Age : 23
Localisation : Lorraine

Voir le profil de l'utilisateur http://seg0lene.deviantart.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fanfiction] Kingdom Hearts : Between Light and Darkness

Message  Aku Uka le Mer 18 Juil - 15:12

Ma foi, il faut croire que vos sympathiques menaces ont ravivé en moi une bouffée d'inspiration que je n'ai pas eu l'occasion de retrouver depuis des semaines ! Le chapitre 1 est pratiquement terminé (plus qu'à procéder à la relecture et à l'écriture du "Prochainement") !
Moi-même je n'ai pas pu expliquer cet agréable rebondissement qui m'a scotché à mon écran (et aussi à mon dictionnaire des synonymes ^^) pendant trois ou quatre jours ! Mais je suis maintenant rassuré de savoir que dès demain (ou peut-être ce soir si j'ai le temps) vous pourrez enfin déguster cette promesse tant attendue ! Wink
Merci encore à vous les filles pour vos encouragements efficaces ! xD

J'ignore d'ailleurs si c'est le fait d'avoir évoqué ce "syndrome de la page blanche" qu'il a disparu du jour au lendemain mais je peux vous dire que ça fait un de ces biens quand vous retrouvez votre inspiration ! Very Happy

Sanephar Arrow Le tapis rouge était une image pour te dire que j'ai apprécié plus que tout votre participation à mon topic. A ce que je sache, tu n'as pas eu droit à un coup de pied au derrière verbal lorsque tu as posté ton premier commentaire !
Au contraire, je t'ai accueilli comme une princesse et t'ai adressé ma plus sincère reconnaissance. Aussi, considère mes éternels remerciements comme le déroulement de ce tapis rouge ! Wink
(Si ça te fait plaisir, je te le déroulerai à chaque commentaire posté avec en prime une révérence des plus majestueuses. Dépêche-toi, cette offre est limitée ! xD)

Excellent raisonnement ! Pourquoi seuls les êtres de la Lumière auraient-ils droit à la Keyblade ? Je te le demande !
Pourtant, pour une adepte du Bien et du Mal, tu devrais détenir la réponse (si tu l'as, fais m'en part sur MSN. Indice : la réponse est l'un des sujets principaux de ta fanfic sur Crash Bandicoot ^^)
En partie oui, les êtres purs peuvent être propriétaires de la clef mais pas seulement vu que des partisans des Ténèbres peuvent la manier aussi comme tu peux le constater ! Wink

Mon coeur, noyé par les Ténèbres ? Tu le ne savais donc toujours pas ? xD
Et maintenant, cette fille se permet de retranscrire des conversations privées à seg0lene ! Je suis peut-être égoïste mais moi au moins, je ne me permets pas de fayoter pour semer la zizanie et la discorde entre lecteurs et auteurs (... Oui bon mauvais exemple ! Mais à cette réponse je brandis ma pancarte en criant haut et fort : "J'appartiens aux Ténèbres moi !!! Je suis pas affilié au Bien moi !!!")

Alors comme ça, vous pensez toutes les deux que la Keyblade doit uniquement être réservée à quelques personnes ?
Pourtant, si vous prenez Harry Potter ou Star Wars, ils ont tous des baguettes magiques ou des sabre-lasers et on en fait pas toute une histoire ! Franchement, ça ne me dérange pas plus que ça de savoir que la Keyblade peut appartenir à pas mal de gens.
Au passage, combien compte-t-on de porteurs de la Keyblade comparé à tous les Jedi ou les sorciers hum ? Une bonne quinzaine à tout casser.

seg0lene Arrow Je rejoins ce que je viens de dire à l'instant. Vu que tu as du jouer à Birth by Sleep, je suis pas sûr dans ce cas que tu aies digéré l'histoire de la guerre des Keyblades mentionnée par Xehanort lorsque tu as vu le nombre de clefs alignés à la Nécropole des Keyblades ! xD

Par ailleurs, je suis allé faire un petit tour sur DeviantArt histoire de visiter un peu ta galerie d'oeuvres d'art. En bref (je rejoins Sanephar en affirmant également ne pas être suffisamment connaisseur en matière de dessin), je tiens tout de même à te féliciter pour ce travail de qualité. Tu es aussi douée dans ce domaine qu'en écriture ! Travaillerais-tu dans une filière littéraire pour cartonner autant dans ce secteur d'activités ? Razz

Oh-ho ! Qu'entends-je ? Qu'ouïs-je ?
Kingdom Hearts II ne t'a pas autant transporté que le premier ? Hum, je mentirais en te disant que ça a été le cas pour moi mais j'ai quand même beaucoup apprécié ce second volet avec les nouveaux univers Disney tels que Pirates des Caraïbes, Le Roi Lion ou encore La Belle et la Bête. Smile
Et bien sûr l'arrivée de l'Organisation XIII qui m'a vraiment captivé (pas tout de suite mais au fil du temps). Quand j'ai réalisé qu'au final, toute cette assemblée de Simili (qui sont donc dénués d'émotion) était si différente pour chaque personnage, ça m'a encore plus encouragé à en savoir plus sur chacun d'eux. Et aujourd'hui, ce sont tous mes idoles (je ne pourrais même pas te dire quel est mon membre préféré ni celui que j'aime le moins tout simplement parce que je les aime tous xP)

Tu ne peux pas te piffrer Roxas ? Je crois que c'est la première fois qu'on me l'a fait celle-là !
Tu sais, beaucoup de fans le considèrent comme moins naïf que Sora et je suis d'accord avec eux. Roxas semble plus complexe que Sora (tu prends le jeu 358/2 Days par exemple où son histoire avec Xion est pour le moins délicate)
Idem pour Ventus. Il a peut-être le physique de Roxas et un peu du caractère de Sora mais je l'aime bien au final, tous les trois sont différents en fait.

J'ai également tiré la même tronche lorsque j'ai vu que Dream Drop Distance ne sortirait que sur Nintendo 3DS. Mais comme à ce moment-là, Noël approchait, j'ai demandé à une tante de me l'acheter (vu qu'elle tenait absolument à m'offrir quelque chose, je me suis pas fait prié deux fois ! xD)
Du coup, je n'ai que Mario Kart 7 comme jeu en attendant la sortie de KH3D (allez, plus que deux jours maintenant ! What a Face )

Encore merci pour vos aimables mots d'encouragement ! Vous n'aurez même pas à sortir le fouet pour me motiver ! Razz
Par contre, je dis pas que pour les chapitres prochains...
(*TCHAC !!) Woaïeuh !!!! Ok, ok ! Rolling Eyes
avatar
Aku Uka
Vétéran
Vétéran

Messages : 1244
Date d'inscription : 06/01/2011
Age : 23
Localisation : Lot-et-Garonne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fanfiction] Kingdom Hearts : Between Light and Darkness

Message  Aku Uka le Jeu 19 Juil - 11:57

Désolé du double-post, mais il me paraissait plus judicieux de séparer les réponses des commentaires de mon chapitre, autrement, on s'y serait plus retrouvé !

Sanephar et seg0lene Arrow Merci encore pour vos commentaires ! Et comme promis, voilà le tant attendu chapitre 1 !
Bonne lecture à vous les filles ! Wink


L'invitation aux Ténèbres

Chapitre 1 : L'espion en noir

18 Octobre 22 ap.G.K

Sa respiration devînt de moins en moins saccadée et la pression qu’il exerçait sur son oreiller, qu’il avait étreint contre sa poitrine afin d’apaiser ses tourments, se relâcha. Il l’avait d’ailleurs remis à sa place quelques instants après avant d’y déposer délicatement sa tête, dans un long soupir de détente.
Il ne prit même pas la peine de ramener vers lui ses draps et ses couvertures, non pas par paresse, bien qu’il dormait encore à moitié, mais plutôt par crainte de ressentir à nouveau cette sensation d’étouffement qui l’avait traqué durant tout ce rêve. Pas besoin de rajouter en plus ces lourdes étoffes qui lui donnaient toutes les nuits l’impression de suffoquer dans un volcan.

De toute manière, Morphée n’était plus en mesure de le rattraper et pour cause ; son cauchemar imprévu venait de s’achever quelques secondes avant l’enclenchement de son réveille-matin, qui se mit à retentir bruyamment, tirant définitivement le jeune garçon de sa rêverie.
Toutefois, il n’abandonna pas son lit pour autant, estimant que son quota de sommeil n’avait pas été atteint et qu’il lui manquait approximativement une heure ou deux de repos. Mais le réveil n’avait par l’air du même avis, continuant de jacasser dans toute la pièce, avec la même pointe de sadisme qu’il arborait chaque matin et comme chaque matin, c’était lui qui avait le dernier mot.

Ah, il voulait jouer à ce petit jeu ? Soit !
La tête toujours vissée contre son duvet, il chercha à tâtons son fauteur de troubles miniature posé sur sa table de nuit et une fois qu’il l’eut trouvé, ferma lentement son poing avant de l’envoyer s’abattre violemment sur le petit ressort responsable de l’alarme stridente qui, dans un bruit sourd de déglinguage, cessa aussitôt d’émettre.
Satisfait d’avoir enfin donné à cet instrument de torture sonore la punition qu’il méritait depuis le nombre de fois où il avait pris un malin plaisir à le réveiller en sursaut, il changea de position pour adopter celle du chien de fusil, visiblement décidé à ne pas mettre un seul orteil hors du lit.

Mais à peine eut-il le temps de savourer sa victoire qu’une lumière vive et aveuglante émanant de l’autre bout de sa chambre l’obligea à positionner ses mains devant ses yeux. Mais quand allait-on enfin le laisser en paix ?!
Certainement pas aujourd’hui songea-t-il en émettant un grognement de mécontentement ; c’était sa manière à lui de réagir dès que l’on venait perturber sa tranquillité alors qu’il n’avait rien réclamé.
Non loin de sa couchette, une silhouette fine au visage masqué par la pénombre, se tenait sur l’encadrement de la porte grande ouverte, ce qui expliquait au moins d’où provenait cette source lumineuse qui avait sauvagement agressé ses pupilles.

Il ne pouvait exister qu’une personne suffisamment audacieuse pour oser faire irruption de si bonne heure dans son antre. Cette dernière se permit d’ailleurs de traverser la pièce d’un pas léger et silencieux afin d’atteindre les rideaux qu’elle tira d’un geste vif, révélant au grand jour (c’était le cas de le dire) le timide soleil du petit matin, qui symbolisait quotidiennement le commencement d’une nouvelle journée. Pas de doute possible, il reconnaissait là la démarche féline de sa sœur cadette.
L’obscurité ayant totalement évacué les lieux, la douce lueur de l’aurore vînt caresser chaleureusement le visage radieux d’une jeune fille aux yeux verts étincelants comme l’émeraude. De longs cheveux couleur acajou tombant jusqu’au bas du dos contrastaient avec la légère pâleur de sa peau. Seules quelques mèches venaient frôler le long de ses joues, le reste étant retenu vers l’arrière par un sublime diadème argenté orné d’une ravissante aigue-marine finement taillée. Un sourire resplendissant vînt étirer ses lèvres à la vue du ciel dégagé.
Pleine d’entrain, elle pivota gracieusement sur ses talons pour faire face à son grand frère, toujours avachi sur son lit.

- Dankel, appela-t-elle d’une petite voix. Dankel, réveille-toi.

Mais voyant que l’adolescent persistait à écouter son oreiller plutôt que sa raison, elle s’approcha de lui puis s’assit sur son chevet avant de passer délicatement une de ses mains dans ses cheveux.

- Hé bien frangin ? Tu n’as pas entendu ton réveille-matin aujourd’hui ?

En guise de réponse, le dénommé Dankel pointa son index sur l’engin mentionné par sa sœur ou plutôt sur ce qu’il en restait. A en voir les débris gisant sur la table de nuit, il fallait croire que le coup qui lui avait été asséné devait être un brin trop fort. Mais au moins, le message était clair.

- Ah je vois, dit-elle calmement en soupirant. Mais dommage pour toi grand frère, tu vas devoir quand même renoncer à ta nuit et contrairement à ton défunt réveille-matin, on ne se débarrasse pas de moi aussi facilement.
- J’avais remarqué oui ! Je te remercie pour cette si délicate attention, Daphnéa ! pesta Dankel, qui s’était enfin décidé à aligner quelques mots avant de dévisager son interlocutrice.

C’est alors que les rayons du soleil vinrent fouetter le visage du jeune garçon, dont le physique présentait peu de similitudes avec celui de sa sœur.
Côté ressemblance, Dankel et Daphnéa avaient hérité du même nez aquilin ainsi que de la forme triangulaire et creusée de leur visage. On aurait même pu croire, à première vue, que leurs yeux partageaient la même nuance de vert mais en vérité, ceux de Dankel tendaient un peu plus vers le jaune.
A partir de là, la physionomie du duo fraternel différait grandement à commencer par le teint : certes, Daphnéa n’avait pas beaucoup de couleurs mais au moins, elle pouvait se vanter d’en avoir, ce qui n’était pas le cas de son aîné. En effet, l’absence quasi-totale de pigments sur sa peau donnait à Dankel une apparence plus fantomatique, qui était intensifiée par sa silhouette très svelte, presque squelettique.
Mais la plus grande démarcation résidait dans les traits capillaires : contrairement à la chevelure lisse et soyeuse de sa sœur, Dankel était doté d’une sombre et épaisse crinière hérissée de pointes, la plupart retombant sur son visage, lui donnant une allure moins disciplinée et beaucoup plus sauvage. D’un noir profond, ses cheveux étaient également d’une remarquable brillance, à tel point que lorsque le soleil venait réfléchir sur son crâne, on pouvait apercevoir d’intenses reflets bleutés qui éblouissaient tous ceux qui venaient s'approcher un peu trop près de lui.

- Décidément, je ne comprends pas pourquoi tu ne te montres pas un peu plus enthousiaste que ça le matin, reprit Daphnéa. Regarde, il fait un temps superbe !
- Un temps superbe n’annonce pas toujours une superbe journée ! ronchonna Dankel. Tu auras l’occasion de confirmer mes dires quand tu auras la même notion du travail que moi.
- Hum, peut-être bien que oui, peut-être bien que non. Mais tu sais, si chaque journée devait se dérouler comme nous le souhaitions, la vie nous paraîtrait bien ennuyeuse à force, tu ne crois pas ? répondit la jeune fille en se redressant. Allez, dépêche-toi de te lever ou nous allons être en retard au Conservatoire.

Et c’est avec une motivation proche de celle d’une marmotte en hibernation que Dankel mit un pied à terre. Au moins, les paroles de sa sœur n’avaient pas été vaines, ce qui était déjà un bon départ.

***

Parmi les quatre saisons qui se succédaient comme chaque année à l’accoutumée, l’automne demeurait l’une des plus belles d’entre toutes. A cheval entre le climat torride du trimestre estival et l’atmosphère polaire du rude hiver, le mois d’Octobre était une période appréciée des citoyens du Bourg de l’Aube.
Tout comme le printemps, cette époque de l’année avait su s’adapter aux caprices météorologiques et à les adoucir de façon à ce que le village puisse profiter, entre deux changements climatiques, d’une tiédeur suave et modérée, le temps de se préparer au solstice suivant.
Toutefois, l’automne avait cette particularité d’offrir aux habitants de la commune un paysage aux couleurs des plus remarquables ; du rouge vif des feuilles d’érable au vert majestueux des conifères en passant par la teinte cuivrée du feuillage du hêtre ; le tout animé par cette délicate brise procurait à chacun une bonne bouffée d’oxygène ajoutée à une petite touche de mélancolie.

Pour Daphnéa, une aussi fabuleuse journée exigeait un port de tenue approprié. Elle avait donc décidé d’étrenner une élégante jupe vermeille assortie à un haut léger à manches longues couleur groseille qui mettait en valeur sa mince silhouette.
Dankel, lui, préférait ne pas prêter attention à cette règle d’or que s’était imposée sa sœur : en fait, il ne s’y conformait pas, tout simplement. Aussi, le jeune garçon avait fait le choix de revêtir un jean bleu foncé très moulant associé à un sous-pull sans col rehaussé d’un gilet noir sans manches à capuche et à cordons blancs.
Ainsi, Dankel avait toujours pris l’habitude de s’habiller en noir. C’était selon lui, la meilleure façon d’éviter de se faire remarquer, un point de vue que Daphnéa n’avait jamais approuvé mais de toute façon, son avis importait peu.

Après avoir adressé un bref mais affectueux « A ce soir » à leur génitrice, les deux adolescents quittèrent leur foyer et se mirent ensemble en route afin de pouvoir prendre le transport scolaire qui s’assurait ensuite de les emmener au Conservatoire de l’Acropole Cabalistique située à une vingtaine de kilomètres du Bourg.
Alors que Daphnéa s’amusait comme chaque matin à siffloter un air de son répertoire musical tout en gambadant ici et là pour admirer le décor automnal, Dankel, le regard impassible, suivait sa cadette d’un pas lent et étonnamment rectiligne sans prononcer le moindre mot.
Ainsi demeurait depuis toujours le plus grand obstacle qui dissociait ces deux enfants : leur manque considérable de points communs, qui était tel que les villageois n’osaient pas demander, à force de les croiser ensemble, s’ils appartenaient bien à la même famille.
Et pourtant, aussi incroyable que cela puisse paraître, ces jouvenceaux partageaient le même sang : c’était certainement d’ailleurs le seul et unique lien qui les associait mais chacun d’eux savait au plus profond de son être que cette chaîne-là ne pourrait se briser un jour et que leur union était par conséquent scellée à jamais, pour le meilleur et pour le pire.

Dankel était convaincu que sa sœur lui vouait cet amour fraternel tant renommé et, contrairement à ce que l’on aurait pu penser, cette affection était réciproque et c’est de là que découlait véritablement le fossé qui séparait le caractère si spécial des deux adolescents.
En effet, si Dankel était réputé pour son humeur instable, c’est tout simplement parce qu’il détestait exposer ses émotions et on pouvait dire qu’il les dissimulait avec une épatante dextérité.
Néanmoins, cette carapace froide et distante derrière laquelle il s’était réfugié était loin d’être sans failles, il le craignait perpétuellement ; mais le jeune garçon faisait toujours en sorte de ne pas exploser face à sa famille ou encore face à ses amis, un en particulier ; celui qu’il connaissait depuis sa plus tendre enfance et avec qui il avait tout partagé durant son adolescence, celui qu’il voulait ne jamais voir quitter ce monde tellement il comptait à ses yeux, le seul et unique alter ego que l’on ne rencontre qu’une fois dans sa vie…

- Tu me sembles tout troublé grand frère, déclara Daphnéa qui avait décidé de retourner auprès de son ainé. Quelque chose ne va pas ?

Et voilà ! Encore une fois, il s’était laissé envahir par ses sentiments : qu’est-ce qu’il pouvait haïr ce genre de situations ! Il allait maintenant devoir dégoter une énième excuse afin de ne plus avoir sa cadette dans les pattes. Quelle plaie ! Il n’existait qu’elle pour se montrer si adorable… et si pénible à la fois !

- Ce n’est rien, répondit calmement Dankel en passant ses longs doigts dans les cheveux de Daphnéa. Je suis juste mal réveillé, c’est tout.

Quitte à inventer un canular, autant puiser dans la simplicité ! se dit-il, fier de lui. Il espérait à présent que cette explication suffirait à satisfaire l’insatiable et agaçante curiosité de sa chère sœur.

- Tu es sûr ? J’ai cru apercevoir une étrange lueur dans tes yeux. Tu avais l’air… mélancolique.

Raaah, la poisse ! fulmina intérieurement Dankel. Pourquoi fallait-il toujours qu’elle vienne pointer son museau dans les pires moments ?! A croire qu’elle n’était destinée qu’à l’épier afin de lui tirer les vers du nez ! Tant pis pour elle ; elle allait regretter de s’être montrée aussi fouineuse et ce, pas plus tard qu’immédiatement !

- MAIS JE T’EN POSE MOI DES QUESTIONS ??!!

Le message s’était avéré être aussi efficace qu’une décharge électrique et là, en l’occurrence, c’est Daphnéa qui se raidit brusquement suite au changement soudain de tonalité que venait d’employer son frère.
A partir de cet instant, la jeune fille, offusquée, n’observa plus Dankel du même œil et le toisa même d’un regard noir bien que cela n’eut pas l’air de l’affliger plus que ça. A son tour, il se mit à dévisager sa cadette d’un œil si sombre qu’il la dissuada aussitôt de revenir à la charge. S’il y’avait un domaine dans lequel Dankel pouvait se féliciter d’exceller, c’était bien celui de l’intimidation : la pauvre Daphnéa, qui subissait cette remontrance oculaire au moins une fois par jour, terminait en tête du classement de ses multiples souffre-douleurs.

Après s’être foudroyés chacun du regard pendant près d’une minute sans ciller et sans desserrer des dents, le duo fraternel reprit sa route, d’un pas beaucoup plus rapide, l’un cherchant à ignorer la présence de l’autre.
Tel un automate, Dankel arpentait les rues du Bourg de l’Aube en tournant tantôt à droite, tantôt à gauche, Daphnéa sur ses talons. A vrai dire, il ne comptait plus les fois où lui et sa sœur empruntaient ce sempiternel trajet pour se rendre à l’arrêt du bus scolaire : le hameau avait beau présenter l’aspect d’un petit dédale, Dankel connaissait à présent ce village comme sa poche.


Pour faire simple, le Bourg de l’Aube était représenté par une géométrie plutôt proche de l’ovale (ce qui restait un point de vue très schématique car il était évident que la circonférence du village était loin d’être parfaite), l’intérieur étant divisé en trois rues principales.
La première débouchait vers l’ouest, au bout de laquelle se dressait un antique et majestueux château dominant la cité entière, non seulement par sa somptueuse architecture et par son imposante structure semblable à celle d’une forteresse, mais aussi par sa position par rapport au soleil, qui renforçait davantage la puissance du monument aux abords du crépuscule, procurant à la fois une sensation de sécurité et d’admiration pour chaque habitant de la commune.
La deuxième avenue dégageait vers le nord-est : elle abritait de nombreux quartiers résidentiels notamment le foyer de Dankel et sa famille mais également une douzaine de petits commerces en tous genres, fourmillant d’activités du matin au soir.
Enfin, le troisième boulevard, qui pointait vers le sud-est, ressemblait pratiquement au précédent, quoique moins peuplé et un peu plus glauque, une petite église venant séparer les deux secteurs.
Chacune de ces trois zones regorgeait en réalité d’une multitude de ruelles plus étroites les unes que les autres, transformant ainsi la bourgade en une sorte de toile d’araignée, où il valait mieux éviter d’être tête-en-l’air si l’on tenait à retrouver son chemin.

Quant au cœur du Bourg de l’Aube, il s’agissait d’un vaste parvis pavé de dalles opalines marquant le point de départ des trois allées menant aux faubourgs. En son centre trônait une haute statue de bronze à l’effigie de ce qui semblait représenter un puissant guerrier, orienté dos au château, comme si ce dernier, de son regard dur mais valeureux, cherchait à le protéger, son épée brandie face au soleil levant.
A vrai dire, toute la population faisait le rapprochement avec une épée (dont l’apparence présentait quelques similitudes) mais personne dans le village n’était capable d’identifier exactement l’arme de cette idole : la plupart, en l’observant, l’interprétaient comme une touche d’originalité tandis que d’autres dénigraient complètement cette opinion en déclarant qu’un tel objet, si farfelu de par son allure, dévalorisait l’impression de fierté que l’on avait de la sculpture.

- Hé bien moi, je ne la trouve pas si grotesque que ça cette statue, se permit de faire remarquer Daphnéa en contournant cette dernière. Pourquoi tant de gens refusent d’apprécier un chef-d’œuvre qui, pour une fois, a l’occasion de sortir un peu de l’ordinaire comme celui-ci ?

Pendant une fraction de seconde, elle espérait que Dankel allait au moins s’intéresser à ce qu’elle racontait : ce qu’elle pouvait être naïve ! Parfois, il lui arrivait d’oublier que la rancœur de son frère pouvait être ô combien tenace mais le comportement renfrogné qu’adoptait ce dernier dès qu’on venait le contrarier s’empressait de le lui faire rappeler !
Pour le coup, Daphnéa aurait engagé la conversation avec la statue qu’elle aurait obtenu le même résultat ! Hélas, ce n’est visiblement pas aujourd’hui que les réponses à ses interrogations allaient être révélées et c’est seulement en détachant son regard du guerrier de bronze qu’elle se rendit compte de l’avance considérable qu’avait pris Dankel par rapport à elle.

« Le sagouin ! Il aurait pu au moins m’attendre ! » rechigna intérieurement Daphnéa avant de se lancer à la poursuite de son frère.

Bien décidée à rattraper ce dernier avant de le perdre complètement de vue, la jeune fille galopa à travers le premier quartier, manquant à plusieurs reprises de se tordre la cheville sur quelques dalles raboteuses. Aussi, afin d’éviter de commencer la journée avec une belle entorse, elle reporta instinctivement son attention sur le pavé. L’ennui, c’est qu’elle ne put remarquer à ce moment-là que Dankel avait soudainement cessé de bouger, réduisant dangereusement la distance qui séparait les deux adolescents.
Alors que la pauvre Daphnéa s’apprêtait à entrer en collision, tel un astéroïde, avec l'arrière-train de son frère, celui-ci avait dirigé son regard vers une autre rue, où il vit un jeune garçon lui étant très familier marcher dans sa direction mais avant qu’il n’ait pu faire quoi que ce soit, Dankel s’était déjà retrouvé propulsé contre le dallage de pierre, Daphnéa l’ayant précédé de quelques dixièmes de seconde.

- Bordel, mais qu’est-ce que… ??!!

Ce n’est qu’après avoir aperçu sa cadette derrière lui, assise sur le sol en train de se masser le front, qu’il put enfin comprendre la raison de ce choc si intense qui avait brutalement atteint le bas de son dos.

- Toi, évidemment !! tempêta Dankel. Bon sang, mais qu’est-ce que j’ai bien pu faire pour mériter un tel fardeau ?! Ca t’arrive de regarder devant toi quand tu marches ?!
- Je l’ai pas fait exprès ! se défendit Daphnéa. Et puis, si tu avais fait l’effort de m’attendre tout à l’heure, on en serait pas arrivés là !
- Et si toi, tu ne passais pas ton temps à te poser tout un tas de questions stupides à propos d’œuvres d’art, on aurait évité de se donner en spectacle de si bon matin !! N’est-ce pas toi qui m’as bien fait comprendre que nous allions être en retard si nous ne nous dépêchions pas un petit peu ?!

Là, Dankel venait de marquer un point, au grand désarroi de Daphnéa, qui ne pouvait lui donner tort sur ce coup-là. Qu’importe, ce qui devait arriver était arrivé ; par conséquent, il jugea inutile de blâmer davantage sa sœur : elle en avait suffisamment récolté pour le moment et il n’était pas dans les habitudes de Dankel de persécuter les gens, tout du moins lorsqu'ils ne le méritaient pas.
D’autant plus qu’une main secourable vînt se déployer juste au dessus de lui, l’invitant à se relever. Un geste si charitable ne pouvait provenir que d’un seul être qu’il reconnut rien qu’à la chaleur que dégageait son aura.

- Voilà ce qui s’appelle tomber ventre à terre ! déclara ce dernier, en espérant pouvoir détendre un peu l’atmosphère.

A peine eut-il prononcé ces quelques mots que Dankel parut comme métamorphosé, le simple fait d’entendre le son de sa voix l’ayant complètement vidé de toute amertume à l’égard de sa sœur. Rien qu’en croisant le regard de ce garçon, un large sourire des plus épanouis s’était dessiné sur le visage terne de Dankel, dont les paroles de son interlocuteur lui arrachèrent même un léger ricanement.

- Ce cher Saphiel, toujours le mot pour rire, commenta-t-il en venant serrer sa main dans celle que lui tendait son compagnon.

Après s’être remis debout et après avoir épousseté rapidement ses vêtements, Dankel remercia d’un signe de tête affectueux son sauveteur, qui lui rendit en échange un sourire aussi charmeur que sincère.
D’apparence physique, le dénommé Saphiel mesurait à peu près la même taille que Dankel, si ce n’est plus et sa silhouette, bien que relativement svelte, n’égalait pas le gabarit émacié de son ami. La couleur de ses yeux résultait d’un mélange de violet et de bleu, variant parfois en fonction de la luminosité des lieux, et ses cheveux auburn et extrêmement épais lui donnaient, comme Dankel, une allure désordonnée mais néanmoins stylée et quelque peu virile.
Mi-longue autour de la nuque et très ébouriffée sur les côtés, sa masse capillaire, plaquée à l’avant, camoufla tout son front jusqu’à dévier vers la droite au niveau des yeux, telle une longue frange effilée. Bref, une telle physionomie était loin de passer inaperçue.

- Ca va aller ? questionna Saphiel en se tournant vers Daphnéa, qui s'était déjà relevée promptement.
- Oui oui, expédia cette dernière en ramassant son sac et en venant rejoindre les deux garçons. Me-merci, bafouilla-t-elle.
- C'est la moindre des choses. Il faut dire que vous avez pris un coup si fulgurant que je n’ai rien vu venir !
- T’es pas le seul ! fit remarquer Dankel en massant sa colonne lombaire endolorie. Il faudra que j’apprenne à surveiller mes arrières désormais ! adressa-t-il à l’intention de sa sœur, rouge de honte.
- Et si-si nous nous remettions en chemin ? proposa-t-elle timidement en réajustant son diadème.
- Joliment rattrapé ! se permit de commenter Saphiel. D'autant plus que nous ne sommes pas en avance, précisa-t-il en pointant son index vers un grand cadran solaire mural situé devant eux et qui indiquait une heure passablement avancée.
- Dans ce cas, ne traînons pas ici plus longtemps : je ne voudrais pas que ma chère sœur n'aggrave davantage son cas pour nous avoir fait louper le bus ! acheva Dankel en dévisageant une dernière fois la jeune fille de ses yeux perçants.

Tous trois se mirent alors à traverser une nouvelle agora caractérisée par de sublimes fontaines de toutes tailles, sculptées dans un marbre nacré, laissant s'écouler paisiblement une eau claire et pure aux reflets rosés. C'est ainsi que la dénommée « Place des Fontaines » faisait partie d'un des coins les plus appréciés et les plus fréquentés du Bourg de l'Aube du fait de son atmosphère envoûtante et romantique. Hélas, le hameau ne regorgeait pas d'endroits aussi poétiques que celui-ci...
Tandis que Dankel et Saphiel discutaient entre eux de tout et de rien, Daphnéa, en retrait, n'avait toujours pas dérougi, non pas par honte, bien qu'elle se sentait encore coupable pour l'accident de tout à l'heure, mais en réalité par ce sentiment d'attirance qui ne cessait de la pourchasser dès l'instant où Saphiel se trouvait dans les parages. C'était automatique : sitôt qu'il commençait à engager la conversation avec elle, cette dernière perdait tous ses moyens, passait par toutes les nuances de rouge et peinait à formuler des phrases de plus de trois mots.
Daphnéa savait très bien ce que ces symptômes signifiaient mais elle était persuadée que ce profond attachement envers cet adolescent ne pouvait être réciproque. Après tout, il ne la connaissait que très peu et il existait sans aucun doute plus d'une fille ayant cédé sous son charme.
Toutefois, une lueur d'espoir persistait à briller en elle car aussi surprenant que cela puisse paraître, elle n'avait encore jamais croisé Saphiel en compagnie d'une autre adolescente, au niveau sentimental en tout cas. Mais si ce jour venait à arriver...

« Hé oh ! Qu'est-ce qui te prend de divaguer comme ça ? C'est vraiment pas le moment là ! » avertit sa conscience en tambourinant sur les parois de son crâne afin de la rappeler à l'ordre.

Par chance, Dankel était trop absorbé de son côté pour se préoccuper un seul instant de sa sœur, qui dut repartir de plus belle à l'assaut des deux compères. Après les avoir rejoint, elle remercia télépathiquement Saphiel pour avoir si bien détourné l'attention de son frère, qui ne s'était rendu compte de rien. Ce garçon était décidément un cadeau du ciel !

***

- Adiou la compagnie ! Comment s'porte la p'tiote troupe aujourd'hui ? s'exclama jovialement un étrange bonhomme à l'allure râblée au volant du bus scolaire.
- Comme d'habitude, on fait aller, répondit prestement Dankel à son interlocuteur avant de partir en quête d'une place assise, suivi par Saphiel, qui avait auparavant adressé un sourire en coin à l'individu afin de lui rendre son aimable geste.
- Ne faîtes pas attention à lui Mr Bigbelly, ce n'est pas la politesse qui risque de l'étouffer ce matin ! souffla Daphnéa dans le dos de son aîné. Et encore, estimez-vous heureux qu'il ait pris la peine de vous répondre. Il est tellement rustre qu'il serait capable de passer sous votre nez sans même remarquer (volontairement) votre présence !
- Vingt gueux ! S'y'a bin une chose qu'j'ai r'tenu d'vot' frère miss Daphnéa, c'qu'à côté d'son caractère, même une pouègnée d'mains avec un cactus s'rait moins irritante ! fit remarquer le chauffeur en émettant un ricanement étouffé par son immense moustache en guidon.

Hans Bigbelly était un brave homme âgé d'une soixantaine d'années et qui ne manquait pas d'un certain respect envers ceux qu'il connaissait, les villageois du bourg comme les jeunes gens qu'il emmenait chaque matin en direction de leur lieu de travail.
Doté d'un accent du terroir sacrément estropié, sa physionomie n'en demeurait pas moins toute aussi burlesque, en particulier son gabarit court sur pattes, qui contrebalançait avec son énorme ventre qu'il tentait de dissimuler tant bien que mal sous sa chemise à carreaux bordeaux. De plus, sa moustache grise broussailleuse, qui camouflait entièrement ses lèvres, représentait un autre signe distinctif qui lui avait bien souvent valu le sobriquet de « Morse charnu ».

Après s'être assuré qu'aucun passager ne manquait à l'appel, Mr Bigbelly retourna à son boulot journalier en faisant ronfler l'assourdissant moteur du poids-lourd qui, au terme d'un virage engagé un peu trop brusquement, fit chavirer la seule adolescente qui n'avait pas encore eu le temps de s'installer à savoir Daphnéa.
Aussi, la destination qu'elle envisageait d'atteindre s'interrompit plus tôt que prévu et la malchanceuse vacilla dans tous les sens avant de terminer sa course en heurtant brutalement du dos le siège à côté duquel elle ne voulait surtout pas atterrir.

- Tiens, re-bonjour ! Que me vaut cet honneur ? s'exclama Saphiel sur un ton plaisantin.

L'instant d'après, on aurait cru que le jeune garçon s'adressait à une écrevisse tant la pauvre Daphnéa ne savait plus où se mettre. Au moins, elle ne pourrait pas se plaindre que sa journée n'aura pas été riche en émotions fortes !

- Heureusement que j'étais placé du côté de la fenêtre ! Imagine un peu si je t'avais recueilli sur mes genoux, ça aurait été cocasse comme situation !
- Embarrassant aurait été le mot juste !  murmura-t-elle tout bas en s'efforçant de ne pas songer à ce qui se serait passé si jamais elle s'était étalée à moitié sur les cuisses du garçon.

Oscillant à présent entre le rouge grenadine et le coquelicot, on pouvait deviner à travers le regard dénaturé de Daphnéa qu'elle n'avait pas résisté longtemps aux pensées vicieuses qui avaient effleuré son esprit. Le voyage promettait d'être long !

Pendant ce temps, à plusieurs rangées de là, Dankel, de retour dans son univers isolé, était accoudé sur le rebord de la vitre, l'air pensif, fixant le paysage extérieur le menton posé sur une main.
Il n'y avait pas vraiment fait attention mais depuis son réveil, le souvenir du rêve mouvementé dont il avait été victime n'avait pas resurgi de sa mémoire jusqu'à ce qu'il se retrouve une nouvelle fois détaché de son entourage. Un léger frisson parcourut ses membres au simple fait de ressasser ce trou infiniment noir dans lequel il s'était retrouvé prisonnier, à l'écart de tout ce pour quoi il vivait.
Peut-être s'agissait-il d'un songe ordinaire comme tous ceux qu'il avait l'habitude de faire ; mais il avait beau s'en persuader, l'hypothèse d'un éventuel rêve prémonitoire n'était toujours pas écartée.
Cet abîme sans once d'espoir, ce palier resplendissant de lumière, cette voix spirituelle et si mystérieuse... Est-ce que tout ceci présageait quelque chose ? Un événement à venir ? Devait-il prendre cette histoire au sérieux ?
Pour l'instant, il préférait ne pas se prononcer, estimant que ses réponses viendraient en temps et en heure.


Une dizaine de minutes s'écoula lorsque le bus marqua un nouvel arrêt afin de transporter de nouveaux adolescents. Le premier d'entre eux s'engouffra prestement dans l'allée sans prendre la peine de saluer le chauffeur, comme si l'autobus s'était dispensé de pilote et avait décidé d'engager à la place un vulgaire spectre.
Visiblement du même âge que Dankel, ce garçon présentait de vagues traits de similitude avec ce dernier, essentiellement sa silhouette osseuse et la forme échancrée de son visage. La peau de l'un semblait aussi pâle que celle de l'autre si ce n'est que la sienne déviait vers une teinte plus cireuse, qui faisait davantage ressortir la couleur cuivrée de ses yeux.
Néanmoins, comme beaucoup d'étudiants de cette tranche d'âge, l'acné ne faisait pas exception à son épiderme, qui recouvrait principalement le bas de ses joues, au niveau de la mâchoire. Ses cheveux cannelle mi-frisés mi-lisses coiffés en arrière correspondaient parfaitement à l'allure de petit sacripant qu'il dégageait. Cette impression se voyait davantage renforcée par un pantalon kaki des plus bouffants qui lui descendait jusqu'aux chevilles, ainsi qu'au serre-joint qui lui servait de piercing au niveau de la narine droite.

Derrière lui, toute une bande de gros bras, aussi baraqués les uns que les autres, emboîtaient le pas telle une meute de gorilles sous les ordres d'une fouine, dont la plupart correspondaient au portrait plus ou moins réussi dudit primate, aussi bien au niveau du faciès qu'au niveau de la pilosité !
Sans aucun scrupule, le gang de brutes chassa deux adolescents d'une douzaine d'années installés sur la banquette du fond avant de s'y affaler dessus en s'esclaffant de leur méprisable conduite.

Une poignée de secondes s'écoula à peine lorsque le garçon aux cheveux basanés se releva de son siège pour se diriger vers celui de Saphiel. Daphnéa, qui avait perçu son aura malsaine se rapprocher, décampa aussitôt sans adresser la moindre explication ni excuse à son compagnon, qui se demandait bien quelle mouche l'avait piqué.

- On peut savoir ce qui lui prend à ta petite amie ?
- Va savoir. Elle n'apprécie peut-être pas ta façon de procéder quant à débusquer une place assise. Et pour l'info, ça n'est pas ma petite amie, renvoya calmement Saphiel.
- Ces sièges nous sont réservés ! s'emporta son interlocuteur. Ils devraient tous le savoir depuis le temps, et ces deux morveux ne faisaient pas exception à la règle !
- Tout doux Kastler ! Ce transport scolaire est à tout le monde et tous les étudiants sont donc libres de s'asseoir là où il le désirent, les petits comme les grands, tenta de raisonner Saphiel sans appréhender la réaction de ce dernier.
- Bah quoi ? J'ai respecté cette règle à la lettre : je me suis assis là où j'le désirais ! expédia Kastler en s'installant cette fois-ci sur le siège qu'occupait Daphnéa tout en ricanant.

Le regard à nouveau dirigé vers le décor extérieur, Saphiel soupira d'exaspération à l'égard de son camarade. Il savait pertinemment que cela ne servait à rien d'essayer d'inculquer les bonnes manières à ce mufle de Kastler, du moment qu'il puisse obtenir le dernier mot. Aussi, il jugea inutile de remettre ce débat sur la table et préféra passer à autre chose.

- Dis-moi, reprit Kastler. Ne serait-ce pas la sœur de ce corbeau de Dankel qui vient de partir précipitamment et qui m'a tout l'air de flirter avec toi ?
- C'est bien elle mais tu te trompes. Nous ne partageons rien d'autre qu'une amitié pure et simple, rectifia Saphiel sans décrocher ses yeux indigo de la grande vitre.
- Quand je pense que Dankel est son frère... On se demande vraiment ce qu'ils peuvent bien avoir en commun, reprit Kastler sans vraiment prêter attention aux réponses de l'adolescent.

Cette fois-ci, Saphiel détourna son regard du paysage campagnard pour dévisager celui de son interlocuteur, visiblement satisfait d'avoir attiré sa curiosité.

- Où veux-tu en venir ?
- Regarde-les, s'exprima Kastler en pointant du doigt le duo fraternel. Ils partagent peut-être le même sang mais après ? Que tu te lies d'amitié avec elle, je veux bien l'admettre, mais lui ! Qu'est-ce qui a bien pu te passer par la tête pour sympathiser avec un type aussi louche ?
- Dankel est mon ami, rien de plus, répondit Saphiel. Il n'est peut-être pas comme toi et moi, mais je le connais depuis toujours et je ne l'ai jamais abandonné une seule fois. Il est digne de confiance.
- Je me demande vraiment ce qui a bien pu t'attirer chez lui ! Si j'étais toi, je garderais mes distances avec ce bloc de glace et je chercherais à me rapprocher d'amis plus « fiables ».
- Le seul type avec qui je risque de prendre le plus de distance pour l'instant, c'est toi, si tu continues à déballer tes absurdités extravagantes ! riposta Saphiel qui avait décidé de hausser légèrement le ton.
- Tu veux que j'te dise ? Ce mec-là n'est pas net ! Aussi, ne viens pas te plaindre plus tard si tu te fais poignarder dans le dos, recommanda Kastler avant de se lever. Considère ces paroles comme une mise en garde, acheva-t-il avant de retourner à sa place d'origine, laissant derrière lui un Saphiel au bord de la fureur.

Quel toupet ! De quel droit ce fourbe se permettait-il de parler ainsi de son ami ? Certes, il était au courant que Dankel et Kastler partageaient l'un envers l'autre une sympathique et intense aversion mais cela ne l'autorisait pas pour autant à le rallier à sa cause en laissant derrière lui un être aussi cher à ses yeux.
Quant à son avertissement, Saphiel refusa de penser un seul instant à un tel aléa concernant sa relation avec Dankel. Une amitié aussi soudée ne pouvait se briser aussi facilement !
Mais d'un autre côté, était-il persuadé que son camarade de toujours lui ait tout révélé à son sujet ? Ou est-ce que ce dernier lui cachait-il encore certaines vérités incommodantes, susceptibles de ternir cette profonde connivence qu'ils avaient entretenu depuis leur plus tendre enfance ? Cette controverse trônant à présent dans son esprit, Saphiel fixa d'un regard perdu son compagnon installé à plusieurs rangées devant lui, impassible comme à son habitude.

- « Dankel, s'exprima mentalement l'adolescent. Quels secrets recèles-tu encore ? »

***

Localisée en pleine contrée champêtre, au beau milieu d'une vaste étendue rustique aux dénivelés multiples, l'Acropole Cabalistique représentait en quelque sorte le chef-lieu de la région, pour ne pas dire la capitale, sa superficie doublant celle du Bourg de l'Aube qui se situait à une vingtaine de kilomètres au nord.
Encerclée par une haute muraille hermétique en pierre d'un blanc écru, la cité entière avait été construite tout autour d'une immense forteresse en ruines ; si dévastée qu'elle avait été interdite d'accès pour des raisons de sécurité.
C'est ainsi qu'au fil des années, tout un tas d'édifices en tous genres avaient été érigés du mieux possible aux alentours de l'imposant bastion, dont l'origine du ravage semblait inconnue de toute la population, les plus anciens résidents comme les plus récents.

Mais ce qui était sûr, c'était que la disposition des différents domiciles permettait d'assurer un confort beaucoup moins agréable que les logements du Bourg de l'Aube, en raison de l'inclinaison irrégulière des sentiers sinueux et accidentés qui permettaient de circuler à l'intérieur de l'acropole.
Pour Hans Bigbelly, les derniers kilomètres de trajet au volant de son transport scolaire constituaient un véritable parcours du combattant, la moindre erreur d'inattention pouvant être fatale pour tous les passagers. Et pour un vétéran aussi expérimenté en la matière, il était impensable pour le chauffeur d'échouer si près du but, avec ou sans route tortueuse pour le décourager.

Quant au Conservatoire de la métropole, il s'agissait d'un prestigieux établissement monumental composé d'une dizaine de bâtiments à plusieurs étages, dont l'architecture flambant neuve contrastait avec le reste des monuments fissurés de la commune.
L'accès principal à l'institut était gardé par une haute grille en acier zingué à double battant aux extrémités pointues et dorées, surplombant la foule d'étudiants qui avaient fini par ne plus s'attarder devant la herse pour en contempler la structure raffinée.
Ce qui n'était bien évidemment pas le cas de Daphnéa, qui se délectait chaque jour de cette œuvre architecturale pièce par pièce, contrairement à son frère qui la rappelait à l'ordre par un rapide « Au pied ! », ce qui justifiait bien souvent le peu de temps d'admiration que l'adolescente disposait.

C'est en franchissant l'imposant portail vernis pour la énième fois depuis sa scolarité, que Dankel réalisa que sa vie pouvait être ô combien monotone et insipide à mourir.
Le regard égaré par cette destinée si injuste, le jeune garçon implora intérieurement la providence de lui octroyer un avenir beaucoup moins fastidieux que celui qu'il était en train de suivre actuellement...

***

Trois heures de dur labeur s'étaient écoulées à l'intérieur du Conservatoire lorsque la sonnerie de fin des cours matinaux retentit dans toute l'académie, fracturant le silence coutumier en l'espace de quelques secondes et occasionnant une effervescence des plus fracassantes, qui indiquait sans grande surprise l'heure du déjeuner pour tous les élèves. Enfin, presque tous !

S'éloignant du sentier menant au réfectoire, Dankel traversa la grande cour au dallage de pierre reconstituée, en toisant de ses yeux aigris tous les adolescents qui se ruaient en sens inverse vers la cantine, telle une horde de chiens affamés aux trousses d'un bifteck !
S'il y'avait bien une chose que le jouvenceau exécrait chez chacun d'entre eux, c'était ce désir fou d'assouvir sa faim, comme si les commandes de leur système nerveux avaient toujours été contrôlées et soumises par leur estomac et non plus par leur cerveau. Pour Dankel, il était inconcevable de se laisser dominer si aisément par son appétit, et ce point de vue s'avérait cohérent de sa part puisque le jeune humain était atteint d'anorexie par restriction ; un symptôme qui se caractérisait par une privation de nourriture plus ou moins importante et qui représentait la véritable cause de sa silhouette cadavérique.

C'est ainsi que Dankel avait toujours pris l'habitude, tous les deux jours, de venir s'isoler dans un de ces vastes bâtiments afin d'attendre paisiblement les cours de l'après-midi. Seule sa sœur était au courant de sa maladie et se voyait constamment désemparée à l'idée de voir son grand frère refuser de s'alimenter.
Ecoeuré par toute cette histoire, le jeune étudiant se rendit au premier étage et s'engouffra dans un long couloir après s'être assuré de l'abandon total des lieux. S'il existait bien quelque chose qui pouvait l'agacer, c'était que l'on vienne le déranger dans sa solitude sans y avoir été invité, et surtout lorsqu'un tel affront provenait d'un provocateur tel que Kastler et sa bande.
Maudit pouvait être ce scorpion ! Ce scélérat qui prenait un malin plaisir à décontenancer et malmener les autres ! Si seulement il pouvait avoir la force d'infliger une bonne correction à toute cette clique de barbares, dont les capacités musculaires de la majorité d'entre eux se révélaient être inversement proportionnelles à leurs capacités intellectuelles !

Les poings serrés, Dankel pesta mentalement d'être aussi frêle et futile face à ce monde empoisonné qu'il rêvait plus que tout d'abandonner en compagnie de son entourage, ces proches si précieux pour qui il serait prêt à sacrifier sa vie s'il le fallait !

- Pourquoi, mais pourquoi cet univers est-il si minuscule ?! A quoi rime cette existence si c'est pour faire face à un destin aussi miséreux ?! tempêta-t-il à voix haute en frappant violemment le mur d'un revers de poing.

Tandis qu'il s'était laissé emporter par un élan de véhémence qui ne lui était pas inconnu, des bruits de pas secs vinrent résonner dans les escaliers, brisant le silence presque inquiétant qui régnait dans le corridor.
C'est alors que les sons émis par ce qui semblait correspondre à des bottes s'immobilisèrent à l'entrée du couloir, que Dankel perçut, même de dos.

- Qui que vous soyez, allez-vous en ! signala-t-il vivement sous le coup de la colère dans l'espoir que ces paroles fassent déguerpir ce quidam au plus vite.

Mais l'inconnu ne bougea pas d'un pouce, malgré son avertissement pour le moins convaincant ; ce qui exaspéra au plus haut point Dankel qui pivota sur ses talons en vue de foudroyer cet hurluberlu du regard :

- Vous êtes sourd ou quoi ?! Je vous ai demandé de ficher le c... Huh ?! laissa échapper l'adolescent qui sursauta de frayeur une fois ses yeux braqués sur l'énergumène en question.

Visiblement, le jeune ténébreux n'avait pas pris le temps de se renseigner suffisamment sur l'identité de l'individu qui se tenait à trois mètres devant lui et qui demeurait aussi immobile que les murs du couloir.

Musique : Strange Whispers - Xehanort
http://youtu.be/-4e2e2CUxgY

Une haute silhouette, beaucoup trop grande pour concorder avec celle de ses camarades de classe, était en ce moment même en train de le scruter attentivement du regard, le visage complètement dissimulé sous une vaste capuche. Son corps tout entier était revêtu d'un long manteau noir étanche, aussi long qu'une soutane, sur lequel était cousu une grande fermeture éclair grise qui descendait jusqu'en bas du vêtement, au niveau de ses chevilles, abritées dans de hautes bottes hermétiques.
Le sommet de son imperméable laissait pendre deux cordons argentés, qui produisaient un léger tintement au moindre mouvement de la personne, ainsi qu'une fine chaîne en maillons reliant les deux extrémités du capuchon.

Il avait beau l'examiner de haut en bas, aucun indice n'était en mesure de trahir l'identité de cet inconnu si mystérieux. Mais ce dont il était sûr en revanche, c'était que nul être humain dans cet établissement, qu'il soit professeur ou élève, n'aurait eu l'idée de s'habiller de cette façon si farfelue mais pour le moins sinistre.
Sa fureur à présent remplacée par la confusion, Dankel prit le risque de s'approcher lentement de l'individu, qui n'avait toujours pas esquissé le moindre geste ni prononcé une seule parole depuis son apparition.

- Qui... qui êtes-vous ? demanda-t-il alors qu'il ne se trouvait plus qu'à deux mètres de l'anonyme en noir.

Soudain, dans un long bruit similaire à un vague gargouillement, une espèce d'émanation sombre et surnaturelle, sous forme d'un étrange globe, vînt engloutir l'inconnu de la tête aux pieds, qui se volatilisa quelques instants après sans laisser la moindre trace derrière lui.
Etouffant un cri de stupeur, Dankel manqua de tomber à la renverse, fixant d'un regard effaré les derniers fragments de la sphère vaporeuse se dissiper dans l'air.
La psychose frôlant à présent son esprit, le jeune étudiant ne savait plus quoi penser, continuant de fixer l'endroit où son interlocuteur muet se tenait quelques secondes auparavant.

Que s'était-il exactement passé ? Etait-ce le fruit de son imagination qui s'amusait à lui jouer des tours ? Ou s'agissait-il tout simplement d'une mystification exécutée par un quelconque facétieux ?
Cela paraissait aussi saugrenu qu'aberrant ! Qui, sur cette terre, aurait eu la faculté de s'évaporer d'une façon si agile et déconcertante ?! Il ne pouvait s'agir là que d'une pure hallucination de sa part bien qu'il eut du mal à s'en persuader tout de suite.
De plus en plus dérouté par cet événement inédit et pour le moins bouleversant, Dankel saisit son sac en bandoulière qu'il percha sur son épaule avant d'évacuer à la hâte le couloir. Finalement, une petite entorse au jeûne ne sera pas de trop pour aujourd'hui !


Prochainement...


« La vie de chaque mortel issu de cet univers est aiguillée par son destin. Qu'il soit harmonieux ou tragique, qu'il soit long ou fugace, nul ne peut s'y opposer ; pas même la volonté la plus indestructible de la victime qui doit faire face à un sort inéluctable.
Cependant, chaque être humain a la capacité d'influer sur le devenir de ce monde et c'est la mission que tout défenseur de la paix se doit de remplir. C'est le destin dont j'ai hérité. »

~ Rayann ~


Notes d'auteur :
- En tant que premier chapitre de ce tome, j'ai estimé qu'il était préférable de m'attarder sur quelques descriptions (physiques, lieux...). Elles sont peut-être un peu lourdes mais vont vous permettre d'avoir une assez bonne visualisation de l'histoire. Je tâcherai par la suite d'insérer plus de dialogues pour rendre la lecture moins pesante.
- Le prénom Kastler me vient tout droit du nom d'un amphithéâtre de mon université : l'amphi Alfred Kastler.
- En guise de clin d'oeil à la Cité du Crépuscule de Kingdom Hearts II, j'ai décidé de baptiser le patelin de Dankel "Bourg de l'Aube", dont le style s'inspire beaucoup de mon village natal.
- Hans Bigbelly sera l'un des rares personnages à posséder à la fois un nom et un prénom. Son nom signifie "Gros ventre" en anglais, qui se rapporte à sa bedaine proéminente.
- Ci-joint une image de l'uniforme de l'inconnu en noir, dont la description vous aura d'ors-et-déjà permis (j'espère !) de visualiser globalement l'ensemble :

Spoiler:
http://images.wikia.com/kingdomhearts/fr/images/f/f0/BlackCoat.png

A bientôt pour le premier interchapitre, qui ne devrait pas mettre autant de temps à débarquer puisqu'il est pratiquement terminé. M'enfin, je vais tâcher de bien entamer mon chapitre 2 avant de vous publier l'interchapitre. Autrement, il y'aura un nouvel écart temporel conséquent entre les deux chapitres et je ne suis pas sûr que vous apprécierez cela ! ^^
Merci encore à vous, chers lectrices ! Wink


Dernière édition par Aku Uka le Dim 23 Sep - 14:27, édité 8 fois
avatar
Aku Uka
Vétéran
Vétéran

Messages : 1244
Date d'inscription : 06/01/2011
Age : 23
Localisation : Lot-et-Garonne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fanfiction] Kingdom Hearts : Between Light and Darkness

Message  seg0lene le Jeu 19 Juil - 20:51

Réponse au commentaire:désolée, j'aurais dû répondre plus tôt mais mon ordi, lui, ne l'entendait pas de cette oreille (bien qu'il n'en ait pas!). Avec patience et persévérance (mais aussi à l'aide de quelques coups de poing bien mérités) j'ai réussi à lui faire entendre la raison.

Sur la guerre des Keyblades, j'avoue que j'ai eu du mal à l'avaler. Pourtant en soi j'ai trouvé cette idée excellente! Mais encore une fois cela banalise la Keyblade :'(
Par ailleurs j'en profite pour dire que ce n'est pas parce que je n'aime pas le fait que tout le monde ait une Keyblade et etc... que je n'ai pas apprécié les autres Kingdom Hearts. Le Birth By Sleep était excellent... bon "est" puisque je ne l'ai toujours pas terminé =^_^= Y'a juste 358/2 days que j'ai trouvé un peu long au bout d'un moment: mais au fond j'ai bien aimé. Etre au sein de l'organisation XIII, j'ai adoré ^^

Merci d'avoir visité ma galerie... quoi!? Pas de commentaire? Rien de plus inutile qu'un ami sans commentaire! Va-t-en! (phrase d'N.Gin dans CTTR Wink ) Non en réalité, merci pour ton compliment. Contente que tu trouves mes oeuvres de qualités. Je ne suis pas aussi bonne que toi en écriture: je ne dirais pas que je cartonne à ce point... mais merci quand même! Smile Sinon oui je suis bien dans une filière littéraire: mais cela ne m'aide en rien pour le dessin xP Pour l'écriture il est vrai que parfois ça m'aide: ça a surtout fait murir mon style qui était auparavant plutôt léger et enfantin dirons-nous.

Alors oui j'ai adoré les nouveaux mondes du II, mais en soi je ne l'ai pas trouvé aussi charismatique et transporteur que le I Sad Mais bon j'aime quand même (j'aime tout les Kingdom Hearts)
Et bien j'avoue que moi aussi l'Organisation XIII a, au fil du temps, touché mon intérêt: je ne suis pas aussi dévouée que toi mais tous ont un petit quelque chose qui font qu'ils ont tous une originalité. Personnellement j'adore Zexion xD

Et bienoui, je suis toujours différente des fans habitules Laughing Je n'ai pas aimé Roxas dans le sens qu'il m'a donné l'impression de remplacer Sora (quel effronterie! quelqu'en soit la raison, remplacer Sora n'est pas tolérable!!!) Pourtant j'adore sa coiffure Laughing mais... j'sais pas, y'a un petit quelque chose qui fait que je n'arrive pas à l'apprécier. Pourtant j'adore Axel et Naminé (peut-être même plus que Kairi) Mais Roxas... beurk ^^
Ce qui est paradoxal: car j'ai vraiment bien aimé faire l'aventure avec Ventus. Je l'avais choisi en premier car je me suis dit "allez celui que j'aime le moins en premier".... et en fait je me suis rendue compte que Ventus n'était pas du tout comme Roxas. Même physiquement j'ai l'impression qu'il y a un petit changement. Par ailleurs j'en profite pour te demander quelque chose: la prochaine fois qu'on se parle sur MSN j'aurai des petites questions à te demander (si ça ne te dérange pas) à propos du Birth By Sleep ^^ Merci d'avance.

Moi je n'ai pas de gentille tante alors Sad Non je plaisante, je n'y avais pas vraiment pensé à l'époque ^^" Bon bah je te demanderai de me spoiler alors Razz

PS: à la différencre de la Keyblade, les sabres lasers et les baguettes magiques ne sont pas des armes dîtes de Lumière. Elles ne sont pas utilisées en tant que telles pour détruire les Ténèbres: tandis que la Keyblade c'est son devoir même. Par ailleurs: baguette et laser peuvent être détendus par un individu adepte du côté obscur (Dark Sidious, Dark Vador, Voldemort...)
Voilà la différence! Razz

Commentaire du chapitre 1: tout d'abord, avant de me perdre au sein du commentaire, un grand bravo pour ce premier chapitre qui annonce une suite palpitante!
Quand j'y pense, je suis venue lire le prologue au bon moment ^^ A la différence de Sanephar je n'ai pas attendu longtemps. Et pour accentuer encore plus le paradoxe, c'est moi qui écrit en première le commentaire Laughing

Je commence avec deux petites fautes.
- la première qui n'est pas vraiment une faute en soi: "Le message s’était avéré être aussi efficace qu’une décharge électrique et là, en l’occurrence, c’est Daphnéa qui se raidit brusquement suite au changement soudain de tonalité que venait d’employer son frère." Il vaudrait mieux mettre "était" puisque tout le reste du récit est au passé.
- la seconde qui est une erreur de frappe: "Si seulement il pouvait avoir la force d'infliger une bonne correction à cette toute cette clique de barbares," Comme tu le vois il y a ce "cette" en trop ^^

Sinon, si ça te rassure, c'est toi qui cartonnes! Quelle écriture! Même s'il y a beaucoup de description et peu de dialogue j'ai adoré (il faut dire que je suis une lointaine descendante de Balzac et que j'aime les longues descriptions qui font souffrir ^^) Ton écriture est d'une qualité affolante! Tu es aussi dans une filière littéraire ou bien est-ce un don?
Vraiment, en commençant à lire et en voyant la taille du chapitre, j'ai pensé que j'allais y passer un bon moment... mais une fois dedans tout a découlé à la suite avec facilité. Ton écriture est plaisante à lire: c'est clair et net, profond, ça a du sens (même plus ^^)... c'est magique comme son univers.

Le réveil de Dankel par rapport au rêve qu'il vient de faire: excellent description des émotions et du monde qui l'entoure cheers Les descriptions (tout au long du chapitre) sont vraiment bons!

Pourtant, moi qui suis une amoureuse de la scolarité [ironie], on aurait pu penser que j'allais m'ennuyer à revivre le train train quotidien d'un étudiant... et au contraire Dankel est vraiment intéressant bien que complexe (surtout dans sa relation avec Saphiel... par exemple il dit que c'est son ami et pourtant dans le bus et à l'heure du déjeuner il préfère être seul ^^) Je l'apprécie vraiment ce personnage avec qui je partage bien des points communs ^^"

La description de la ville est vraiment intéressante et complète: moi qui connais la Cité du Crépuscule, je visualise donc bien le Bourg de l'Aube (j'aime ce nom ^^) J'ai vraiment adoré le déroulement du chemin de l'école. Daphnéa est vraiment l'opposée de son frère, c'est vraiment géniale cette relation froide qu'elle entretient avec lui, différent de ce qu'on peut avoir l'habitude de voir. Dis-moi, si Dankel tient tant à protéger sa famille, pour quelle(s) raison(s) se montre-t-il si éloigné d'elle? Cela ferait-il partie de son secret que Saphiel va tenter d'élucider?

Ma scène favorite dans ce premier chapitre: l'apparition de l'individu de l'Organisation XIII (c'est bon j'ai tout de suite reconnu son manteau noir et sa sphère de téléportation ^^) Avec la musique, tout y était. C'était juste excellent: j'ai hâte d'en savoir plus sur ce mystérieux espion. D'ailleurs c'est le titre de ce chapitre et pourtant l'individu en quesion n'apparaît que deux secondes à la fin Laughing
J'en profite pour rajouter que j'ai géré dans ma lecture par rapport à la musique: j'ai terminé de lire pile poil (mais exactement) quand la musique s'arrêtait. C'est parce que j'ai l'oeil héhé Cool

J'espère que ce commentaire te plaira: en réalité, je le répète, je ne suis pas très douée pour commenter =/ Je préfère les recevoir que les donner Twisted Evil (non je plaisante! O_o)
J'en profite encore pour te demander: ... comment fais-tu pour aussi bien écrire!? Razz

Sur ce, je te souhaite une très bonne continuation dans ton écriture et une bonne soirée. J'attend avec impatience l'interchapitre Smile
avatar
seg0lene
Titan
Titan

Messages : 581
Date d'inscription : 27/06/2012
Age : 23
Localisation : Lorraine

Voir le profil de l'utilisateur http://seg0lene.deviantart.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fanfiction] Kingdom Hearts : Between Light and Darkness

Message  Aku Uka le Ven 20 Juil - 11:15

Merci de tout coeur en tout cas pour ton commentaire seg0lene ! Sache qu'il m'a fait extrêmement plaisir ! Very Happy
Mais tu sais, tu n'es pas obligée de te planquer derrière ton "Non, j'plaisante ! O_o". Moi aussi, je préfère largement recevoir les commentaires que de les donner ! (et ça doit être le cas pour beaucoup de fanficteurs j'imagine ! ^^)
M'enfin, une fois qu'on est plongé dedans et si on est vraiment passionné par ce qu'on vient de lire, ça passe tout seul et au final, on se dit "Bah, ça n'était pas si terrible que ça tout compte fait ! ^^"

Merci également d'avoir relevé cette faute de frappe ! ^^ Une modification de dernière minute certainement que je me suis empressé de corriger (s'il y'a bien quelque chose que je ne peux pas supporter c'est la faute qui déglingue toute une phrase ! Mille fois merci encore une fois de m'en avoir fait part ! Smile )
Quant à la première faute, elle s'avérait être volontaire de ma part. Si j'ai décidé de mettre une petite touche de présent dans ce verbe, c'est parce que j'ai embrayé immédiatement après avec un verbe au passé simple. Et comme un verbe à l'imparfait suivi d'un autre au passé simple est passé moyen pour moi, j'ai opté pour un verbe au présent qui permet de mieux digérer la phrase (selon moi.)
Dans ce cas, tu aurais pu signaler le dernier verbe du chapitre qui est au futur ! Mais là encore, comment veux-tu arranger cette phrase avec de l'imparfait ou du passé simple ? x)

No problemo pour les questions sur Birth by Sleep ! Je serais ravi d'éclairer ta lanterne sur MSN ! Wink

Hmm, tu viens de marquer un point pour les baguettes et les sabre-lasers. Je n'avais pas vraiment vu les choses sous cet angle.
Mais alors, comment expliques-tu que Vanitas (qui est pourtant un être de pures Ténèbres) puisse manier la Keyblade ?
Pour reprendre la "devinette" que j'ai posé à Sanephar, la Keyblade n'a pas été introduite dans le monde de Kingdom Hearts pour préserver la Lumière. Selon moi, elle est destinée à autre chose qui fera précisément l'objet de ma fanfiction (pas dans l'immédiat mais ça viendra).

Ravi d'entendre que tu adores les passages descriptifs ! xP
Si tu as apprécié notamment le roman "Madame Bovary", je peux effectivement comprendre cette soif si prononcée de descriptions (ce roman en étant truffé du début à la fin ! xD)
Et pourtant, aussi surprenant que cela puisse paraître, non, je suis dans une filière scientifique ! Je viens par ailleurs d'achever ma première année de Licence chimie (tu comprends maintenant pourquoi j'adore N.Brio ? ^^). Mais je me demande justement si ça n'est pas cette saturation pour les sciences qui m'a encouragé à revenir dans la lecture et l'écriture (une envie d'évasion je suppose qui pour une fois, concerne les mots et non plus les calculs perpétuels !! xP)
Donc interprètes-le comme un don si tu veux. Je sais juste que ce talent caché pour la rédaction et la tournure des phrases m'étonne parfois moi-même ! Mais je sais qu'il me reste encore beaucoup à apprendre aussi.

Woah ! Si j'avais su que Dankel taperait déjà dans l'oeil d'une de mes lectrices ! (c'est qu'il en a de la chance tout compte fait ce petit ! Razz ). Je suis ravi que son tempérament complexe te plaise en tout cas !
Et pour répondre à plusieurs de tes questions le concernant :
- Dankel préfère rester isolé dans le bus scolaire tout simplement parce qu'il sait que Kastler et sa bande rôdent à proximité de son meilleur ami et comme il ne peut pas se les piffrer, il préfère garder ses distances.
- Si Dankel se montre aussi dur avec sa soeur (alors qu'il l'aime plus que tout), c'est parce que j'ai précisé à un endroit qu'il détestait exposer ses sentiments (et surtout ceux comme l'affection ou l'attachement), ce qui n'est pas le cas de Daphnéa et c'est ce qui fait que leur relation est aussi tendue.

Je suis également aux anges de savoir que tu apprécies cette fraternité pour le moins spéciale ! ^^
En fait, cette idée de froideur entre frère et soeur était celle que je voulais montrer au départ, une relation classique étant trop ennuyeuse pour les lecteurs qui ont une chance sur deux de connaître la même histoire avec leurs frères ou soeurs. x)

Maintenant, concernant ce fameux espion en noir, j'ai également grimacé de savoir qu'il n'allait entrer en scène qu'à la fin mais je me suis dis au fond "Pourquoi pas ? Ca permet de bien clôre le chapitre sur une touche de mystère. Allez, je fais comme ça !"
Et je vois que tu n'as pas mis longtemps à le classer comme étant membre de l'Organisation XIII, la question étant à présent : de qui s'agissait-il vraiment ? Smile

Par rapport aux fautes d'orthographe ou autres, retiens juste que... je n'ai pas de secret ! Ca aide hein ? Razz
Rien que deux bons dictionnaires (un pour vérifier l'orthographe des mots et un pour les synonymes ! ^^), une assez bonne connaissance en conjugaison (des vestiges pour moi vu que je ne fais plus de français depuis deux ans ! xD) et beaucoup, beaucoup de volonté et d'inspiration ! C'est ce qui fait que j'écris si bien pour reprendre tes mots ! ^^
Et c'est également ce qui me prend le plus de temps : la tournure des phrases ! Quelle torture de méninges ! Mais quel plaisir quand tu aboutis enfin à la phrase que tu voulais écrire (non, je ne suis pas un sado-masochiste de la littérature ! xD)

Merci infiniment encore une fois pour ton commentaire qui m'a mis de très bonne humeur ce matin au réveil ! ^^
Et merci pour tes encouragements ! A bientôt j'espère sur MSN pour tes fameuses questions ! Wink
avatar
Aku Uka
Vétéran
Vétéran

Messages : 1244
Date d'inscription : 06/01/2011
Age : 23
Localisation : Lot-et-Garonne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fanfiction] Kingdom Hearts : Between Light and Darkness

Message  seg0lene le Ven 20 Juil - 12:16

Pas besoin de me remercier: écrire ce commentaire fut un plaisir ^_^

Ok si la première "faute" que j'ai relevée était volontaire: je retire donc ce que j'ai dis Wink Je ne savais pas trop en fait si c'était pour un effet de style ou pas ^^"

Bah justement... Vanitas faisait partie de mes questions que je voulais te demander sur MSN Laughing
J'ai hâte d'en savoir plus sur la Keyblade dans ta fanfic alors *0* Par ailleurs, la statue qui est au milieu de la place du Bourg de l'Aube, le héros qui y est représenté tiendrait-il une Keyblade?

affraid Madame Bovary: ce livre m'a traumatisée... J'ai dû mettre au moins un an pour arriver à le finir xD (j'avoue qu'entre temps je le jettais dans un coin de ma chambre pour lire un autre plus intéressant et ensuite je le reprenais plein de poussière pour lire un chapitre....c'était une période terrible!)
Je comprend ce désir d'évasion =P Non la science m'intéressait pas mal avant: mais ça ne me plaisait pas assez pour que j'en fasse une filière ^^ Tes tournures de phrase sont milles fois plus recherchées que les miennes xD

Merci pour les réponses concernant Dankel: je comprends mieux ce caractère complexe ^^ Il est vraiment plus qu'intéressant Wink

L'individu de l'Organisation XIII faisant son apparition juste à la fin du chapitre... excellent! Ca fait un de ces rebondissements: pile poil au bon moment. Il s'agit de Roxas! affraid Je sais que maintenant que tu sais que ce n'est pas le grand amour entre nous, tu vas faire exprès de le mettre! ^^ En dehors de la plaisanterie: je ne sais vraiment pas du tout de qui il peut s'agir.... il faut dire qu'ils ont tous la même dégaine sous leur manteau ^^"

C'était une question bête: mais je voulais savoir si tu avais une botte secrète et te la voler MWUHAHA Twisted Evil [délire plus que nul!] Non parce que je fais pareil que toi donc ça me rassure: j'ai de l'espoir Cool

Ravie que ça t'ait rendu joyeux xD Et un grand "de rien" car tu le méritais Wink
avatar
seg0lene
Titan
Titan

Messages : 581
Date d'inscription : 27/06/2012
Age : 23
Localisation : Lorraine

Voir le profil de l'utilisateur http://seg0lene.deviantart.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fanfiction] Kingdom Hearts : Between Light and Darkness

Message  Sanephar le Mar 24 Juil - 11:11

Aku Uka Arrow Arrow
Et bien, je suis déçue ! Si j’avais su que les menaces au fouet te ferait cet effet, je m’y serais prise plus tôt Evil or Very Mad
(Avoue que tu as une montée d’adrénaline au « je suis déçue » !!).

Encore heureux que tu ne m’as pas donné de coup de pied pour m’accueillir. T’aurais plus eu de commentaire sinon xD

L’Equilibre !! C’est pour cela que certains partisans des Ténèbres manient la Keyblade ! L’exemple même est Sora et son simili Roxas !

Maieuh, je ne suis pas une fayote ! Je voulais juste qu’il n’y ait pas de quipropos ! Tu n’as pas remarqué que tu as pu vexer Erion en me remerciant de l’avoir invité à lire ta fanfiction alors que cette décision lui appartenait à elle seule ?

Alors… si je suis bien cette histoire, Ventus est l’ascendant de Sora, et Roxas est à la fois l’âme-sœur de Sora mais aussi la réincarnation « physique » de Ventus. J’ai tout saisi, même si cette affaire paraît complexe au premier abords !

Commentaire du chapitre 1
Suite directe du prologue ! Et… bingo ! C’est bien Dankel qui a fait ce rêve, je m’en doutais ! Mais je me demande si maintenant Saphiel ne le fait pas. Non qu’il y ait un quelconque indice dans ce chapitre, c’est juste une hypothèse qui m’a traversé l’esprit.

Je ne me retrouve absolument pas dans le personnage de Dankel. Lui et moi avons que des différences pour l’instant, et sur des éléments qui vont te faire sourire : je ne peux dormir sans couverture. Même s’il fait 40°C, je dois avoir un drap sur moi. Pour le reste, je te le dirais plus loin dans ce commentaire.
Ceci dit, Dankel ne m’est pas désagréable. Je l’aime bien… sauf sa manière de traiter Daphnéa. Finalement, je suis contente de ne pas avoir de frère aîné !

Dankel : 1 – Réveil : 1
Qui sera le vainqueur de cet affrontement ? Rendez-vous demain matin pour le savoir Laughing
Moi, je dis, le triste sort que Dankel a infligé à ce pauvre réveil est injustifié ! Qui l’enclenche tous les soirs pour qu’il sonne le lendemain matin ? Le réveil ne fait que ce qu’on lui dit, et voilà comment il est traité ! Y’a des objets qui sont incompris dans ce monde !

Au début, quand j’ai vu qu’il y’avait qu’une personne audacieuse pour réveiller Dankel, j’ai abandonné l’idée de la sœur cadette et opter pour la mère. Finalement, j’aurais dû rester sur ma position première !

Daphnéa me paraît jolie. Elle n’est pas d’une beauté ravageante, mais d’une joliesse exquise. Côté personnalité, je me retrouve beaucoup en elle. Elle est aussi enjouée, maladroite et curieuse que moi ! Je l’adore !

Sympas… En guise de bonjour, la pauvre jeune fille se fait envoyer boulet. J’espère qu’elle est rancunière et que le lendemain matin, elle viendra réveiller son aîné en lui jettant un sceau d’eau sur son minois !

Et oui, quand on saute des repas, on ne peut que se blâmer d’avoir un teint fantomatique ! Et la silhouette qui va de pair ! Personnellement, je ne comprends pas l’anorexie mentale. J’aime trop manger, je suis trop gourmande pour partager l’opinion sur les repas et la faim de Dankel, même si je les tolère.

Je veux les même cheveux que Dankel I love you

Je concluerai cette scène par ceci : tu as l’air de mettre en valeur par ton style et ton vocabulaire riche une scène banale. De ce fait, c’est un plaisir de lire et relire !

***

Je ne suis pas d’accord… Le printemps est la plus belle des saisons, et je suis très fière d’être née à la naissance de ma saison préférée !
Si il devait avoir un emblème saisonnier à la vie, ce serait le printemps. La végétation reprend vie à l’approche du printemps après avoir affronté la dureté de l’hiver, comme les êtres humains se relèvent après les épreuves de la vie, plus fort, plus vigoureux.
Chacune des saison à son charme : le manteau blanc de l’hiver maculant le paysage d’une pureté brillante est magnifique, les feuilles de différentes couleurs de l’automne sont hypnotiques… Y’a juste l’été qui n’a pas une particularité flashante par rapport aux deux précédentes.

Ma parole, c’est qu’il connait le code vestimentaire féminin ce cher Aku ! T’as été traumatisé avec xD ?

C’est toi qui eut l’idée de ce nom « Conservatoire de l’Acropole Cabalistique » ?

Dankel et Daphnéa, c’est un peu le jour et la nuit ! Incroyable comment ils sont si différents. Et pourtant, ils s’aiment. Même si je peux avoir des doutes vu comment ils montrent leur affection dans ce chapitre (surtout Dankel !).

Qu’entends-tu par « alter-égo » ? Pour moi, c’est la même définition que « âme-sœur » qui d’ailleurs dans le dictionnaire est un synonyme d’alter-égo.

Mais quelle bourrique ce Dankel ! Heyoh ! Ta soeurette ne te pose pas la question par réelle curiosité mais parce qu’elle s’inquiète ! Enfin, je pense…
Quoiqu’il en soit, ce n’est pas une façon d’envoyer boulet quelqu’un qui te demande si tu vas bien. C’est mieux que de laisser en proie à des maux, non ?

Le Bourg de l’Aube a l’air adorable ! C’est le genre de village que j’adore ! La description détaillée que tu en fais donne trop envie d’aller le visiter… Comment ça il n’existe pas ?!

L’épée de la statue est une Keyblade, c’est ça ? Mais alors… pourquoi son porteur tourne-t-il le dos au crépuscule et fait face à l’aube pour combattre ? Ça donne l’impression que le guerrier combat pour les Ténèbres…
Si ça trouve, je pars loin dans mes hypothèses. C’est peut-être juste un guerrier qui tourne le dos à son château, le visage et l’épée en direction de l’ennemi, comme pour protéger l’imposante citadelle.

Roh ! Allez, quoi, Daphnéa fait l’effort de faire la paix ! L’aîné n’est-il pas sensé montrer l’exemple, être la preuve d’une sagesse et d’une maturité plus poussée ?
Bon, oki, il est juste rancunier -_-

Ouais… et à mon avis, si elle se fait une entorse, en plus de supporter la douleur, elle va devoir endurer la remontrance guillerette de son grand-frère xD
Mais… je me demande si une entorse n’est pas mieux à la bousculade… Ou pas, dans tous les cas, Dankel aurait râlé ! Misère, pauvre Daphnéa ! Ah quand tu m’as dit qu’elle s’en prenait pleins le museau dans le chapitre 1, je ne m’attendais pas à ce qu’elle endure autant !!

Saphiel perd un point dans mon estime… Il aide son ami d’enfance à se relever, mais pas la petite sœur. Mais quel manque de galanterie !

J’adore les yeux de Saphiel, mais je préfère largement les cheveux de Dankel *.*
« Bref, une telle physionomie était loin de passer inaperçue. »
Parce que celle de Dankel, non ?

« je ne voudrais pas que ma chère sœur n'aggrave davantage son cas pour nous avoir fait louper le bus ! » Dit-il alors que si sa sœur ne l’avait pas forcé à se lever, il l’aurait de toute façon raté !

Ah le coup de tomber amoureux du meilleur ami de son frère est classique. Mais indémodable !

« pour avoir si bien détourné l'attention de son frère, qui ne s'était rendu compte de rien. »
Je lui aurais rendu son compliment de tout à l’heure si ça avait été le cas à sa place !

***

J’adore le langage typé du chauffeur de bus ! Ca colle bien au personnage, et je trouve cela original ! Pour ma part, j’adore ! Son physique est stéréotypé, mais son accent propre à lui, ajoute la touche qui le sort automatiquement de la banalité, justement !

Typique des chauffeurs de bus ! Mais prenez le temps de laisser les élèves s’assoir à la fin !!

Décidemment, le sort s’acharne sur la demoiselle ! Heureusement, Saphiel la taquine gentiment. Je suis étonnée que Dankel ne se soit pas assis à côté de Saphiel (pourquoi d’ailleurs ?), mais si ça avait été le cas… Daphnéa aurait encore trinqué !

Je savais que je n’allais pas aimer Kastler dès que j’ai vu sa description. Je préfère très largement le lunatisme ténèbreux de Dankel, car au moins, lui ne fait pas dans la méchanceté gratuite !!
Mais le fait que ce scélérat veut détourner Saphiel de son ami d’enfance est louche. Et bingo, Dankel et Kastler ne peuvent pas se piffrer ! Mais pourquoi donc ? Réponse plus tard, j’imagine !
Et pourquoi Saphiel se met-il à douter de son meilleur ami maintenant ?!

« Nous ne partageons rien d'autre qu'une amitié pure et simple, rectifia Saphiel sans décrocher ses yeux indigo de la grande vitre. »
J’ai mal pour Daphnéa qui est amoureuse de lui…

***

« son frère qui la rappelait à l'ordre par un rapide « Au pied ! ». »
Le jour où il se fera mordre, il rigolera moins !!

***

Les motivations de Dankel sur l’anorexie par restriction se défendent… Mais j’ai quand même du mal ! Après une matinée de cours, je mange pas tant par plaisir que par besoin de recharger mon cerveau qui a épuisé ma réserve d’énergie ! D’autant que j’ai déjà fait un malaise hypoglycémique, et c’était une expérience franchement désagréable !!

« S'il existait bien quelque chose qui pouvait l'agacer, c'était que l'on vienne le déranger dans sa solitude sans y avoir été invité, et surtout lorsqu'un tel affront provenait d'un provocateur tel que Kastler et sa bande. »
J’ai manqué un épisode ? Il venu quand le déranger ?

Le lien de la musique n’est pas activé, mais j’ai quand même pu l’écouter… Elle est moins envoûtante que celle du prologue.

C’est un couloir des ténèbres qu’il a invoqué l’inconnu de l’Organisation XIII ?
Spoiler:
(Je vote pour Xehort !)

Je ne suis pas d’accord avec Rayann… on peut toujours renverser le cours de son destin ! Mais ce personnage m’intrigue… J’ai hâte de le rencontrer !

***

Pour résumer, j’ai adoré ce chapitre, riche en narration et description. Contrairement à ce que tu pensais, cela ne m’a pas gêné. Je trouve normal de décrire des personnages, des lieux qui apparaissent pour la première fois. Elles sont loin d’être lourdes, car je les trouve magnifiques. La façon dont tu tournes les phrases, ce vocabulaire varié et riche, ton style… C’est franchement un plaisir de lire, et tant pis s’il y a un déséquilibre avec les dialogues !

Par contre, ne te contente pas de décrire qu’une seule fois. Comme il y a pas mal de découvertes, il n’est pas aisé de se souvenir de chaque physique propre à chaque personnage. Cela ne veut pas dire que la description doit être aussi longue. Juste quelques rappels simples.

Seul hic, c’est que le lien avec KH est peu plus éloigné. Hormis les noms de villes typiques du jeu, l’apparition brève d’un membre de l’Organisation XIII et la similitude de Dankel et Saphiel qui font songer à Roxas et Sora, y’a rien d’autres…
J’imagine que c’est exceptionnel, nous entrerons dans le vif du sujet plus tard.

Au final, c’était un chapitre époustouflant. L’attente valait cette petite merveille !

L’après commentaire d’Erion au chapitre 1
Je serais une menteuse si je disais que je préfère donner des commentaires qu’en recevoir. Commenter au début me fait un peu traîner du pied, car je sais que je vais y passer une bonne heure, voire plus. Mais… Voilà, si le chapitre et l’histoire sont excellents, c’est un devoir que de remercier l’auteur par une critique constructive. Tu nous fais rêver, on te fait péter les chevilles (profites des soldes pour te racheter une paire de chaussures !!)

J’ai ma réponse quant à la raison pour laquelle Dankel ne s’assoit pas à côté de son ami d’enfance. Seulement, dans une réponse que tu as donné à Erion, je trouve une contradiction :
Dankel n’aime pas montré son affection, alors pourquoi caresse-t-il les cheveux de sa sœur ? Pourquoi son visage s’illumine à la présence de Saphiel ? Pourquoi accepter la main de ce dernier ?

Erion Arrow
L’après commentaire du prologue
Je crois qu’il n’y a plus besoin du fouet… En effet, le chapitre 1 est posté. Mais garde-le sous la main, on ne sait jamais avec Aku !!

Cette histoire avec Ripper Roo est mythique. J’admire ce détail qui semble sans intérêt aux premiers abords mais… non le voir péter de rire alors qu’il se casse le museau dans l’escalier. J’sais pas… Juste hilarant.

Je n’ai pas encore joué au 2… Je suis bloquée à Ursula dans le 1 et la moutarde commence à me monter au nez. Je sens que je vais faire mes yeux doux au meilleur ami de ma sœur… Il acceptera, si je lui dis qu’en cas de réussite, je lui ferais un gâteau xD

Justement, cette histoire de cœur fort est bancale ! Au début, je pensais que c’était l’attachement qui permettait à la clef de choisir son porteur : Sora veut retrouver ses amis dans le 1, Mickey est le roi, alors il a un devoir envers ses sujets, et Roxas est attaché à quelques membres de l’Organisation XIII, je pense notamment à Axel. Quant à Riku… Je ne le connais pas encore bien assez, et je ne suis pas assez avancé dans le 1, mais j’ai mon hypothèse. Il veille sur Kairi, plongée dans un profond sommeil. Ses actes sont maléfiques, mais ses intentions sont nobles, et très amitieuses. Au fond, il veut juste sauver Kairi.
Les autres porteurs telles que Terra, Aqua ou Ventus, je ne les connais que physiquement, alors je ne sais pas. J’imagine qu’il n’y en a d’autres aussi, Xion, notamment.

C’est partout pareil. Tu regardes « Crash Bandicoot », il sorti autant sur les consoles de salon que les consoles portatives.
Je ne sais pas si je jouerai aux jeux sur consoles portatives… Ils ont l’air bien, mais je suis encore plus nulle avec les jeux sur petites consoles. Et vu que je galère déjà avec le 1, je me dis que la suite est prometteuse -_-

Il y a une différente notable entre la Keyblade et les sabres lasers/baguettes. Les deux derniers instruments sont en masses : les premiers servent les Jedi qui sont plus nombreux que les porteurs de la Keyblade. Je ne parle même pas des sorciers !
Donc, la Keyblade, c’est pas comparable xD

Le commentaire du chapitre 1
Ouais… J’ai été tellement occupée entre la famille et les remplacements d’été que j’ai pas eu le temps de commenter en premier T_T

Personnellement, je me suis plus sentie proche de Daphnéa, côté personnalité, je n’ai malheureusement pas sa joliesse, que de Dankel. Et toi l’inverse. On part du principe qu’il ne faut pas faire la même erreur qu’eux, hein ? On ne se fait pas de misères, t’es d’accord ? xD

Moi, je n’ai pas terminé la lecture à la fin de la musique >< Tu gères mieux que moi xD

Je commenterai ton chapitre 2 un peu plus tard dans l'après-midi si j'ai le temps... En effet, ma famille revient de vacances aujourd'hui, j'ai du ménage à faire et plusieurs remplacements d'été cette semaine... A part ça, vive les vacances xD
avatar
Sanephar
Vétéran
Vétéran

Messages : 1207
Date d'inscription : 09/01/2011
Age : 28
Localisation : Picardie

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fanfiction] Kingdom Hearts : Between Light and Darkness

Message  seg0lene le Mer 25 Juil - 10:40

Sanephar Arrow QUOI!? Tu n'as jamais réussit le boss d'Ursula? Pwa mais c'est l'un des plus faciles! .... Bon ok, je mens bien sûr >< J'avoue qu'au début elle m'a donnée du fil à retordre cette grosse pieuvre (grr et dire que sous cette forme gigantesque elle m'a toujours fait peur xD)
Un petit conseil de joueuse (expérimentée évidemment Cool .... ou pas): la technique pour ce genre de boss (car à la fin du jeu il y en a un autre... chut pas de spoiler!) c'est d'utiliser le sort rafale (mets-le dans ta barre raccourci de magie): alors blinde-toi (de même que Donald et Dingo) d'ether et de multiether (comme ça en même temps tu peux utiliser le sort soin plus facilement aussi au lieu d'utiliser une potion).
Sinon, si tu n'arrives pas un boss, peut-être te faut-il encore gagner des niveaux d'expérience. Vas combattre plein de sans-coeurs en retournant dans les anciens mondes (ceux qui te donnent le plus de points d'expérience) et augmentent au moins de trois niveaux ^^
J'espère que ça pourras t'aider: ainsi tu vainqueras Ursula et tu ne seras plus obligée de faire un gâteau xD

Je ne vais pas spoiler mais la raison pour laquelle Roxas, Xion et Riku sont porteurs de la Keyblade a un lien étroit avec le fait-même que Sora la détient... mais bon je persiste à dire que ça banalise la Keyblade (sauf pour Riku qui a une raison valable ^0^)

Tu marques un point pour la série Crash Bandicoot: mais à la différence avec Kingdom Hearts, les jeux sortis sur consoles portatives exclusivement (car beaucoup sortent sur consoles de salon et consoles portatives contrairement à KH) ne sont pas vraiment d'une extrême importance. Nous pouvons les rater sans se perdre dans le fil de l'histoire même de la série (sauf peut-être pour le personnage de Trance) Tandis que les jeux sur consoles portatives de KH sont obligatoires si tu veux comprendre l'histoire! Malheur! ><

Oui, je veux bien être plus joviale que Dankel par rapport à sa soeur xD

Tu n'es pas obligée de te presser pour commenter mon chapitre 2 ^^ J'ai toujours pas terminer mon chapitre 3... le syndrome de la page blanche m'a touchée! ainsi que la flemme *yeux vers le ciel*
avatar
seg0lene
Titan
Titan

Messages : 581
Date d'inscription : 27/06/2012
Age : 23
Localisation : Lorraine

Voir le profil de l'utilisateur http://seg0lene.deviantart.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fanfiction] Kingdom Hearts : Between Light and Darkness

Message  Aku Uka le Ven 10 Aoû - 10:00

Sanephar et seg0lene Arrow Merci encore pour vos précieux commentaires qui ne cessent de m'emplir de bonheur ! Smile
Par ailleurs, il me semble avoir répondu personnellement à vos questions séparément sur MSN. Mais si jamais il subsistait quelques interrogations au sujet de ma fanfic ou du jeu Kingdom Hearts, je serais ravi de vous éclairer en privé !
Pour ce qui est du boss Ursula, seg0lene t'a quasiment tout dit Sanephar. Il ne te reste plus qu'à mettre tous ces conseils en pratique ! Et pour répondre à une de tes questions, non, la Forteresse Oubliée ne sera pas le dernier monde du jeu mais l'avant-dernier ! Là-dessus, bonne chance pour terminer le jeu ! ^_^'

Venons-en à présent au fameux interchapitre 1.5 que je vous avais promis il y'a de cela une bonne vingtaine de jours, pour ne pas dire un petit mois (veuillez pardonner mon retard que je ne justifierais qu'en cinq mots : Syndrome de la page blanche !! Evil or Very Mad )
J'avais également prévu au départ d'incorporer un petit bonus Blabla du même style que ceux de Sanephar en prime de l'interchapitre mais je n'ai pas encore suffisamment d'inspiration et de temps pour l'écrire. Peut-être que je le posterai avant le chapitre 2 histoire de vous faire patienter. En attendant, bonne lecture à vous les filles ! Wink


L'invitation aux Ténèbres

Interchapitre 1.5 : Sur les traces d'une vieille cible


18 Octobre 22 ap.G.K

Une douce après-midi automnale s'annonçait sur le pacifique Bourg de l'Aube et sans la moindre monotonie, chacun de ses habitants continuait de savourer chaque bribe de cette atmosphère délectable et ô combien sereine.
Sous un soleil réservé mais cordial, une vigoureuse brise, récurrente en cette période d'arrière-saison, prenait plaisir à entraîner des dizaines de feuillages dans une valse céleste aux mille couleurs, chacune d'entre elles virevoltant à ne plus en finir.

Situé au nord-ouest du village, dans un coin reculé du premier quartier, un parvis de taille moyenne, enjolivé par de hauts réverbères noirs vernis, accueillait en son centre une petite estrade octogonale, semblable à un kiosque, ouverte sur deux points cardinaux : l'est et l'ouest.
Entouré d'une rambarde métallique ornée de motifs en spirale, le pavillon était implanté non loin de l'enceinte du hameau où avait été aménagé vers l'ouest un agréable parcours de santé tout autour de l'auguste château. Chacune des autres directions débouchait vers les logements du premier faubourg, accessibles par une dizaine de ruelles aussi étriquées les unes que les autres.

Soudain, à l'angle du boulevard méridional conduisant au kiosque, un mystérieux globe immatériel d'un bleu très sombre vînt jaillir du pavé sans raison apparente, dans un bruit similaire à un long borborygme.
Une poignée de secondes plus tard, deux individus entièrement vêtus d'un manteau noir aussi long qu'une robe, surgirent du fameux portail opaque, le visage complètement dissimulé sous une vaste capuche qui ne laissait entrevoir aucun indice susceptible de trahir leur identité.
Une fois la sphère de gaz ténébreuse dissoute dans l'air, les deux silhouettes arpentèrent le parvis sur une dizaine de mètres, sans mot dire, chacun de leurs pas claquant sèchement sur les dalles couleur ivoire.

Le premier inconnu semblait aussi inflexible que les luminaires encerclant l'agora, le vent agitant faiblement les cordons argentés de son lourd vêtement qui descendait jusqu'à ses bottes, au niveau des chevilles. Son complice, qui mesurait une bonne tête de moins que lui, paraissait beaucoup plus effilé au niveau de la taille et disposait d'une poitrine assez saillante. De plus, ses bottes, qui se dessinaient sous la forme de talons pointus, permettaient d'identifier son appartenance au genre féminin.
Cette dernière soupira d'exaspération à l'attention de son acolyte :

- Alors c'est ça, le tant renommé Bourg de l'Aube ? Pfff, quel patelin ennuyeux à mourir ! Tu peux me rappeler ce qu'on est venu fabriquer dans ce trou perdu ?!

Sans prêter attention aux plaintes de sa partenaire, son confrère prit la parole, d'une voix plus grave du fait de sa masculinité, sur un ton placide :

- La mission à laquelle nous avons été assignés toi et moi, ni plus ni moins.

C'est alors que la jeune femme retira son capuchon d'une main, dévoilant ainsi un visage légèrement creusé et crispé par l'agacement.
Le regard foudroyant, ses grands yeux émeraude décochaient des éclairs menaçants, à l'image de son tempérament irascible. Ses cheveux blonds comme les blés et plaqués jusqu'au bas de la nuque, laissaient dépasser deux longues mèches rebelles de part et d'autre de son crâne, telle une paire d'antennes dorées que le vent s'amusait à asticoter.

- Tu parles d'une mission ! Partir en expédition à la recherche d'un gugusse dont on ignore tout ! Bon sang, mais pourquoi sommes-nous toujours désignés pour accomplir les pires corvées ?!
- Un conseil : tâche de profiter de ces « corvées », répondit l'inconnu. Bientôt, tu seras tellement débordée que tu supplieras pour participer à une mission de ce type.
- Ca, c'est toi qui le dis ! Et puis d'abord, découvre-toi ! J'ai l'impression de parler depuis cinq minutes à un mur !
- Même un mur, si silencieux soit-il, n'aurait pas la patience de subir tes jérémiades incessantes comme j'ai le loisir d'endurer depuis cinq minutes ! répliqua son collègue sur un ton radical. Nos ordres ont été clairs il me semble : éviter de se faire repérer autant que possible tout en effectuant la tâche que le Supérieur nous a confié !
- Tss, on croirait entendre Saïx ! maugréa la jeune femme. Est-ce que tu sais au moins à quoi va nous servir cette soit-disant « mission » de reconnaissance ?
- Naturellement, se contenta de répondre l'individu sans chercher à aller plus loin dans ses propos.
- Tu vas arrêter d'être aussi sibyllin avec moi ?! Ca commence sérieusement à me taper sur les nerfs !
- Dit celle qui déteste qu'on lui pose des questions indiscrètes, riposta son acolyte d'un air amusé.

Tandis que la blonde s'apprêtait à piquer une nouvelle crise intérieure dont elle avait le secret, son coéquipier, toujours camouflé sous sa capuche, se dirigea vers une des ruelles orientées à l'est du kiosque.
Il s'agissait là d'une allée des plus étroites ; si étroite qu'aucun rayon du soleil ne parvenait à traverser entièrement le passage, masquant la plupart de ses habitations dans la pénombre, cette dernière étant à l'origine d'une humidité plus importante.
Mais ce qui attira davantage la curiosité de l'inconnu, c'était précisément l'une de ces résidences tapies dans l'obscurité, qui se trouvait à quelques mètres devant lui. Son regard s'était figé sur une petite chaumière qui semblait dater de plusieurs dizaines d'années, à en juger par la poussière abondante qui avait élu domicile sur la façade principale. De toute façon, aucune des autres devantures ne pouvait être visible du fait de l'encastrement de la maisonnette entre deux logements avoisinants qui paraissaient déjà beaucoup plus entretenus.

Toutefois, bien que cette masure paraissait en piteux état et vide de toute trace d'existence, une faible lueur semblait émaner d'une des fenêtres poussiéreuses, comme si cette baraque abritait encore un propriétaire.
Cela semblait aussi ahurissant qu'incongru ! Qui donc, dans cette bourgade, aurait eu la volonté d'aménager dans un pareil taudis si délabré ? Certainement pas une fée du logis et encore moins un maniaque de la propreté !

- C'est là qu'il habite ? Cette vieille bicoque toute pourrie ? questionna la jeune femme qui avait décidé de rejoindre son complice.
- Cela ne fait aucun doute, garantit l'individu sans détacher son regard de la chaumière.
- Comment peux-tu en être aussi sûr ?! Tu n'as jamais mis les pieds ici que je sache !
- Le temps n'est pas aux interrogatoires, coupa l'anonyme. D'ailleurs, nous n'avons plus rien à faire ici.
- Quoi ??!! s'écria sa partenaire en s'étranglant à moitié. C'est une plaisanterie là ?! On débarque dans cette cambrousse calamiteuse cinq minutes à peine pour maintenant se taper le voyage de retour ?! Tu te payes ma tête là, c'est pas possible !!
- Notre mission consistait à débusquer son repaire, c'est chose faite. Tu devrais te réjouir étant donné que tu accordais si peu d'intérêt à cette tâche !
- Ce que j'aimerais comprendre, c'est l'objectif de cette foutue enquête !! Est-ce que tu as l'intention de m'expliquer un jour à quoi rime tout ce cirque ou c'est en option ?!
- Tu sauras tout en temps et en heure, promit son compère. Mais en attendant, rentrons faire notre rapport. Je ne voudrais pas te mettre en retard pour ta prochaine mission, que tu dois certainement attendre avec la plus grande hâte !
- Pfff, c'est toujours en temps et en heure avec toi ! C'est si chiant ! bougonna la blonde en tournant le dos à son partenaire qu'elle appréciait malgré tout.

Alors que la jeune femme se retirait de la venelle afin d'emprunter en sens inverse le chemin par lequel ils étaient arrivés, l'individu toisa une dernière fois du regard la masure en murmurant d'un air plutôt malveillant :

- Enfin. Après toutes ces années, je retrouve ta misérable trace ! Bientôt, ta destinée ne sera plus qu'un abominable souvenir, comme tout ce que tu as annihilé autour de toi jusqu'à présent !

A ces mots, l'anonyme pivota sur ses talons et quitta sans plus tarder la ruelle insalubre en vue de rejoindre sa complice qui avait déjà invoqué, entre deux grognements, une nouvelle sphère surnaturelle strictement identique à celle qui avait précédé leur arrivée.
S'agissait-il là d'un phénomène purement imprévisible ou l'origine de ces sinistres globes émanait-elle bel et bien de la volonté de ces individus en noir ? Quelle autre part de mystère pouvaient bien détenir ces étranges portails à l'aspect aussi glauque qu'effrayant ?

- Franchement, pourquoi n'ai-je pas le droit d'être tenue informée de tes manigances ? reprit la jeune femme obstinée à soutirer des informations à son collègue. C'est vrai ça, jusqu'à preuve du contraire, je fais partie de l'Organisation et par conséquent, j'estime être autorisée à en savoir un minimum sur le but de chacune de nos missions !
- Etre autorisé ne signifie pas forcément être obligé, répliqua l'inconnu. Et tel que je te connais Larxene, ça n'est pas avec une seule de mes réponses que ta curiosité vorace sera comblée alors autant en rester là pour le moment. Rentrons !
- Pfff, ce que tu peux être rasoir quand tu t'y mets ! rouspéta la blonde en suivant d'un air abattu son adjoint.

Une fois les deux acolytes engouffrés à l'intérieur du couloir incorporel, ce dernier s'évanouit dans l'azur comme par enchantement, tel un banal rideau de fumée s'évaporant dans l'atmosphère ambiante.
Pendant ce temps, en direction de l'allée exiguë, un grincement assez désagréable vînt fendre le silence dans un écho légèrement strident, résonnant à travers toute la venelle. Quelques secondes plus tard, une ombre discrète vînt se dessiner sur le seuil de la vieille chaumière, dont l'entrebaîllement de la lourde porte en bois s'avérait être la cause de ce crissement si irritant.

Le visage partiellement masqué par l'obscurité de l'étroite avenue, une silhouette au gabarit moyennement robuste et vraisemblablement âgée se mit à dévisager l'emplacement exact où se tenait l'inconnu en noir près de sa masure une poignée de secondes auparavant, le regard ombrageux et rempli de préoccupation.
Visiblement troublé par l'apparition énigmatique de cet espion aux ambitions si nébuleuses, l'individu taciturne jugea bon de ne pas s'éterniser davantage à l'extérieur et réintégra son repaire en claquant vivement l'antique porte vétuste, rendant à la déplorable demeure son aspect inhabité et exempt de toute vivacité.


Notes d'auteur :
- Pour un premier interchapitre, rien de bien révélateur pour le moment, vous en conviendrez ! En même temps, où serait le plaisir de continuer la lecture si l'on devait dévoiler toutes les explications à partir du tout premier interchapitre ? xP
- Pour le plus grand bonheur de seg0lene, encore quelques passages descriptifs. ^^ Mais j'ai quand même fait en sorte d'accorder un peu plus d'importance au dialogue comme vous l'aurez peut-être constaté.
- Fans de Kingdom Hearts et plus précisément de Chain of Memories, vous aurez reconnu sans grande difficulté (je l'espère !) l'un des membres de l'Organisation XIII à savoir Larxene et son caractère bien trempé ! J'ai d'ailleurs hésité un moment avant de me décider à mentionner son nom mais comme son physique et son tempérament venaient d'être décrits précédemment, j'ai finalement opté pour la révélation de son identité afin de ne pas plonger totalement l'histoire dans le mystère.
- En ce qui concerne le second anonyme en noir, à vous d'essayer de le deviner si vous connaissez bien l'Organisation XIII. J'ai laissé quelques indices susceptibles de vous aider à le trouver (procédez par élimination si vous le souhaitez) mais je n'en dirais pas davantage sur lui ni sur l'individu décrit brièvement vers la fin pour cause de spoil assez important !
- Cet épisode s'insère entre le chapitre 1 et le chapitre 2 : rien de bien compliqué jusque là ! ^^

Sur ce, je vous dis à bientôt pour le chapitre 2. En espérant que mon inspiration revienne au galop parce que je n'ai écrit que la moitié d'une scène du prochain épisode !
(*Non pas de fouet ! Je m'en sortirai très bien sans vos outils de persuasion ! C'est gentil de votre part les filles ! Rolling Eyes )


Dernière édition par Aku Uka le Sam 22 Déc - 16:22, édité 1 fois
avatar
Aku Uka
Vétéran
Vétéran

Messages : 1244
Date d'inscription : 06/01/2011
Age : 23
Localisation : Lot-et-Garonne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fanfiction] Kingdom Hearts : Between Light and Darkness

Message  Cora Bandicoot le Ven 17 Aoû - 17:47

Bon, j'annonce avec le plus grand calme que ce commentaire sera court, bref et simple.
Peut-être parc qu'il n'y a pas grand chose à dire...

Tout ce qu'il y a à dire c'est...(* Se donnant une tape sur la joue afin de se réveiller et prendre conscience de l'écrit*)


Quoi ? Mais qu'est ce que je raconte ? Mais cette Fanfiction est formidable, j'adore , j'apprécie, je suis fan. cheers
Bien que l'univers du jeu m'est inconnu, j'ai aimé tout le long ce que je lisais, les personnages, l'environnement, l'intrigue. Rien à dire, seulement que je donne à l'auteur la note de A+ (et voir plus Razz )
Si je n'entre pas dans les détails, c'est tout simplement que je ne saurai décrire ce que j'ai aimé puisque rien ne m'a déçus.
C'était vraiment bien, je ne regrette absolument pas de l'avoir lu et je suis sur qu'il en sera de même pour la suite.

Je clame que Sanephar avait raison, même si on ne connait pas le jeu la Fanfiction peut quand même être lu.
Et je félicite LE GRAND AKU UKA pour son talent. Wink
avatar
Cora Bandicoot
Vétéran
Vétéran

Messages : 1080
Date d'inscription : 23/01/2012
Age : 20
Localisation : Lille

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fanfiction] Kingdom Hearts : Between Light and Darkness

Message  Sanephar le Mer 29 Aoû - 18:29

Introduction :
De rien pour les commentaires ! Oui, grâce aux conseils de Erion, et avec la précieuse aide du meilleur ami de ma sœur, j’ai battu Ursula et j’en suis maintenant à la Forteresse Oubliée, comme tu le sais. Je n’ai toujours pas bougée, car avec mon compagnon, nous jouons à « Project Zero ». J’ai enfin trouver un partenaire pour jouer à ma place, chouette !!!

Ce n’est pas moi qui te jetterai la pierre pour ton retard, Aku. Sinon, j’aurais été lapidée depuis belle lurette Laughing Je comprends le Syndrome de la Page Blanche et espère qu’il ne dura pas. Mieux vaut un chapitre long à écrire mais correct qu’un chapitre écris vite fait et qui ne nous ravi pas.

Commentaire de l’interchapitre 1.5 :
Donc, si je comprends bien, l’interchapitre se passe en parallèle du chapitre 1. Il ne s’agit ni d’un flash back, ni d’un flash foreward.

J’en viens presque à adorer l’automne avec ta magnifique description ! Même moi, je ne saurais décrire ma saison préférée avec autant de beauté et de conviction.

J’ai mis un peu de temps avant de comprendre à quoi ressembler le pavillon. En fait, le mot kiosque fut d’une grande aide… Mais la visualisation ne me semble pas refléter la tienne, j’en suis navrée…

Original le bruit qui suit la formation d’un portail. C’est… lugubre dans un certain sens, et à la fois risible. D’ailleurs, laisse-moi te féliciter de ton vocabulaire. J’ai du chercher ce mot dans le dictionnaire car il ne me disait rien. Mon orgueil en prend un coup Rolling Eyes

Et les dalles restent blanches malgré qu’elles soient à la merci des intempéries et du temps ? Chapeau !

Magnifique la description de Larxenne ! Je l’ai d’emblée reconnue… Pas compliquée, vu que c’est la seule fille de l’Organisation XIII et sans doute la plus impulsive et colérique !
Par contre, je n’ai pas deviné son compagnon.
Spoiler:
Ce n’est pas Roxas, Demyx, le Supérieur ou Axel et Saix… Ça fait du monde éliminé mais je ne vois toujours pas. Dommage ! Faut dire que je ne connais pas très bien encore l’Organisation XIII vu que je n’ai joué qu’au premier.
En tout cas, ce binôme est très amusant. Leurs répliques m’ont fait sourire plus d’une fois !!

En voilà une jolie intrigue… Outre que le mystérieux venu de l’Organisation XIII cherche un ennemi depuis longtemps à éliminer, qui diable voudrait habiter dans cette maison délabrée ? M’est d’avis que la personne ne souhaite pas autant se cacher que ça, sinon elle n’aurait pas laisser la lumière filtrée par les fenêtres !!

Je trouve que la mission des deux membres de l’Organisation des Simili s’est déroulée un peu trop rapidement. Hop, une maison à l’apparence délabrée qui est habitée et la personne qu’ils recherchent est automatiquement là-dedans. Un peu facile, non ?

Conclusion :
Autrement, cet interchapitre était fort délectable ! Autant de part les descriptions, la narration, que par le mystère qui s’épaissie. J’ai hâte d’avoir les réponses !
Allez, pour ta prouesse, je vais ranger le fouet Wink

Je tiens aussi à m'excuse de ne pas avoir commenté plus tôt. J'étais pas mal occupée, mais je m'étais dit que ta fanfiction aurait la priorité pour la peine ! Tu es mon premier lecteur/commentateur sur ce forum, et qui plus mon bêta-lecteur, tu mérites bien une place privilégiée dans mes lectures !
avatar
Sanephar
Vétéran
Vétéran

Messages : 1207
Date d'inscription : 09/01/2011
Age : 28
Localisation : Picardie

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fanfiction] Kingdom Hearts : Between Light and Darkness

Message  Cora Bandicoot le Jeu 13 Sep - 16:37

Bien que je pense recevoir des remontrances ou des critiques, il fallait que je te le dise Aku Uka.

Comme je commente maintenant ta Fanfiction sur Kingdom Hearts (qui je rappelle est fabuleuse), j'ai voulue en savoir plus sur les jeux et ce qu'ils contiennent.

Ce que j'ai peut-être fait de mal, c'est la manière dont je me suis prise pour découvrir les jeux : Embarassed

Je suis allez sur Youtube et j'ai regardé le premier jeu se dérouler avec des let's play.
Je suis sur que y jouer est encore mieux, mais j'ai plein de jeux Playstation qui ne sont pas encore finit et ce n'est pas le moment d'en racheter de nouveaux. C'est peut-être un sacrilège de procéder de cette façon mais j'ai voulue savoir d'où tu tenais ton inspiration.

Si ça peut me sauver la mise, sache que j'ai adoré le regarder et que je trouve que c'est un excellent jeux. Quand je pourrais, je me l’achèterai Exclamation

(*Regardant du côté d'Aku Uka en attendant sa réaction avec une boule au ventre pale *)


avatar
Cora Bandicoot
Vétéran
Vétéran

Messages : 1080
Date d'inscription : 23/01/2012
Age : 20
Localisation : Lille

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fanfiction] Kingdom Hearts : Between Light and Darkness

Message  Aku Uka le Ven 14 Sep - 22:29

Cora Arrow Je dois t'avouer que lorsque j'ai lu la toute première phrase de ton message, j'ai cru que tu allais m'annoncer quelque chose de plus grave, genre une critique vis-à-vis de ma fanfiction en elle-même ou autre chose du même type mais je suis soulagé de savoir que ça n'est pas si dramatique que ce que je croyais ! Razz

Sache que je ne suis en aucun cas déçu de ce que tu as fais ! C'est tout naturel de vouloir découvrir un jeu sans forcément se le procurer ! Moi-même qui n'ai pas certains jeux Kingdom Hearts comme Chain of Memories ait cherché à découvrir l'intrigue sans y jouer. Et pour ce faire, Youtube m'a été d'une grande aide !
Aussi, tu n'as rien à te reprocher quant à ta façon d'avoir découvert le jeu : je me permets au contraire de te remercier pour l'intérêt si particulier que tu sembles manifester à l'égard de Kingdom Hearts et je ne peux qu'admirer cela et me réjouir de voir qu'autant de membres de ce forum commencent à aimer cette saga (Sanephar, seg0lene puis enfin toi !) Smile

Je suis ravi que tu aies apprécié le visionnage des vidéos de Youtube concernant le jeu. Maintenant, si tu as des questions en suspens, je serais réjoui de pouvoir t'éclairer un peu plus au sujet de l'intrigue ou de tout ce que tu souhaites à propos de Kingdom Hearts. Smile
Et encore une fois : tu n'avais pas à t'excuser ! Il n'y a aucun crime de chercher à découvrir un jeu en évitant de l'acheter. Ca n'est en aucun cas un sacrilège ! Wink

Bien, et maintenant, comme promis, je vous poste ci-dessous un bref interlude calqué en quelque sorte sur les "Blabla sans queue ni tête" des fanfictions de Sanephar, qui auront le loisir de vous faire patienter jusqu'à la publication du chapitre 2 qui je dois l'avouer, est depuis quelques temps en panne d'inspiration ! En espérant que vous apprécierez ce petit Bonus que j'ai écrit assez rapidement : à vous de me dire ce que vous en avez pensé. Rolling Eyes


Bonus N°1 – Scènes de ménage – Interchapitre 1.5

A l'intérieur d'une lugubre pièce aux tapisseries opaques s'apparentant visiblement à un sinistre bureau, Aku Uka poursuit tant bien que mal l'écriture de son chapitre 2, confortablement installé sur un vaste fauteuil couleur aubergine. Ce dernier s'apprête à fermer les yeux afin d'entamer une nouvelle quête d'inspiration quand soudain...

Sanephar, ouvrant la porte à la volée, l'air satisfaite : Ah-haaa !! C'est donc ici que tu planquais ton fameux repaire secret !
Aku Uka, soupirant d'exaspération à l'égard de son interlocutrice : A ce que je vois, les formules de courtoisie ne semblent guère figurer dans le programme d'apprentissage des disciples de la Lumière. On ne vous a jamais enseigné l'art de frapper avant d'entrer ?
Sanephar : Tu n'auras qu'à t'en prendre à mon ego : il était si fier d'avoir enfin débusqué ta tanière qu'il en a négligé les règles de politesse et a préféré savourer ce somptueux instant de triomphe !
Aku Uka : Un ego bien audacieux, pour ne pas dire suicidaire !! Maintenant, hors de ma vue avant que je me décide à réduire ton cervelet écervelé en charpie comme ce bout de papier. Chiffonne d'un geste vif la feuille qu'il tenait précédemment dans sa main avant de la jeter tel un vulgaire déchet dans sa corbeille, mécontent d'avoir été interrompu dans sa recherche d'imagination.

C'est alors que Cora et seg0lene pénètrent à leur tour dans l'antre de Aku Uka, aussi réjouies que Sanephar lors de son entrée en scène.
Cora : Woah !! Alors c'est ici, le repaire du Grand Aku Uka ?
seg0lene : Faudra penser à changer la déco : c'est trop glauque là-dedans !
Sanephar : Exactement ! Une petite touche de Lumière et cette pièce s'en verra davantage embellie et propice à une meilleure inspiration !
Aku Uka : Hé !!! Mais de quoi je me mêle !!! L'obscurité est ma plus grande et ma plus profonde source d'inspiration qui soit !! Elle s'avère être apaisante, chose indispensable pour mes séances d'écriture !
Uka Uka, surgissant du pan d'un des murs tapis dans la pénombre : Précisément mon fidèle apprenti maléfique ! Ah, je ne regretterais jamais le jour où j'ai décidé de t'enseigner la voie des Ténèbres !
Cora, se cachant derrière Sanephar : Hiiiik ! Mais qu'est-ce que tu fais là toi ?
seg0lene : Ca va pas bien de faire peur comme ça à d'innocentes filles ? Tu mériterais qu'on te tire les oreilles pour la peine !
Sanephar, soufflant discrètement à seg0lene : Psst ! Tu oublies que c'est un masque : il a pas d'oreilles ! Mais on peut s'occuper de ses os si tu veux !
seg0lene : Ca marche ! On les offrira à ta chienne en guise de cadeau !
Sanephar : Je t'adore ! *.*

Alors que Sanephar et seg0lene commencent à avancer lentement vers Uka Uka, une lueur inhabituellement vicieuse dans leur regard, celui-ci chuchote à son tour à son disciple :
Uka Uka : Psst ! J'ai comme l'impression qu'elles fomentent un mauvais coup. Eteins les lumières histoire qu'on rigole un peu !
Aku Uka, affichant un sourire sadique : A vos ordres mon divin Maître !

Aku Uka invoque sa Keyblade avant de diminuer l'intensité lumineuse des lieux, plongeant de plus en plus le sordide bureau dans l'obscurité la plus dense, laissant place à trois salves de cris émanant des cordes vocales de Sanephar, seg0lene et de Cora.
Uka Uka : Essayez donc de m'attraper maintenant ! Mouahahahaha !!!!
seg0lene : Bon sang ! Qu'est-ce qu'on fait maintenant ?!
Sanephar : Pas de panique !! Nous devons à tout prix garder notre sang-fr.. AAAAAH !!!!! Quelque chose vient de m'aggripper le bras !!!
Cora : C'est moi grande froussarde !
seg0lene : Mais où sont-ils passés ?! Je vous préviens : ne vous avisez surtout pas d'employer la frayeur, ça ne prend pas !
Aku Uka, dont la voix se fait entendre à quelques centimètres de l'oreille de seg0lene : Vraiment ?
seg0lene : WAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAH !!!!!
Sanephar et Cora, instinctivement : WAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAH !!!!!!!!!!!!!!!!
Uka Uka, une sombre fumée rouge menaçante s'illuminant dans la salle : Et maintenant, tremblez mortelles devant la puissance incontestée des Ténèbres suprêmes !! MOUAHAHAHAHA !!!!!
Aku Uka, ouvrant la porte de son repaire face aux trois martyres frissonnant de terreur : Alors, toujours envie de rester parmi nous ?

Sans demander son reste, le trio féminin évacue les lieux en quatrième vitesse, seg0lene bille en tête suivie de près par Sanephar traînant avec peine derrière elle une Cora tétanisée aux jambes flageolantes.
Aku Uka : Et voilà ! Grâce à leur intrusion, j'ai perdu toute motivation à continuer mon chapitre 2 !
Uka Uka : Quelle importance ? Puisque maintenant, elles n'oseront pas revenir à la charge si jamais tu venais à prendre du retard dans ton travail ! Le temps n'est plus une contrainte pour toi désormais !
Aku Uka : Mon idole !!! *_*
avatar
Aku Uka
Vétéran
Vétéran

Messages : 1244
Date d'inscription : 06/01/2011
Age : 23
Localisation : Lot-et-Garonne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fanfiction] Kingdom Hearts : Between Light and Darkness

Message  Cora Bandicoot le Sam 15 Sep - 9:19

Aku Uka Arrow Ouf je respire, j'avais peur que tu m'en veuille, il faut dire que je suis du genre " paranoïaque ".
Pardon de t'avoir fait peur mais sache que jamais je n'aurais fait de critiques sur ta Fanfiction, pas après le commentaire flatteur que j'ai posté il y a quelque temps, ça n'aurais pas eu de sens et puis...ça ne me ressemblerais pas.

A propos de Kingdom Hearts : J'adore le personnage de Sora, il passe du garçon normal du début au héros courageux et sage, résistant à la tentation des ténèbres. Quoique j'ai eu un peu peur pour lui quand il est devenu un Sans-Coeur, mais comme c'est le héros, il ne risque rien. Mais au début quand j'ai lu son nom sans le voir, je croyais que Sora était une fille (en plus je trouve qu'il a de grand pieds Laughing ).
Au fait, est-il amoureux de Kairi ?

La façon dont Donald parle me fait beaucoup rire, je crois que sans les sous-titres, je ne comprendrais rien. Mais il semble un peu susceptible.

A l'inverse, Dingo semble être le plus tendre du trio et il a souvent de bonne idée, il n'est pas aussi nigaud que je l'avais cru.

Ça m'a fait plaisir de revoir les mondes Disney, en plus le personnages sont très fidèles à ceux des dessin animés, même la façon dont ils réagissent est bien reproduite et certaines voix sont les même que celles des dessin animés. Je crois que mon monde préféré est : La ville d'Halloween de L'étrange Noël de Monsieur Jack. J'adore cette histoire.

Par contre, au sujet de la Keyblade, il en existe combien car à la fin de Kingdom Hearts 2, on en voit des milliers et d'ailleurs, je croyais seule Sora était le porteur de la Keyblade, pourtant on voit Riku, le roi Mickey et même Kairi s'en servir. Pour Roxas, ça se comprend puisqu'il est le Simili de Sora, mais pour les autres ?

D'ailleurs en parlant des Simili, Roxas et Naminé sont très touchant et intéressant, mais quand es-ce que Naminé s'est fait capturé par l'Organisation XIII et pourquoi Roxas l'a t-elle quitté ? Et es-ce que ces deux Simili sont juste amis où il y a plus ?

Et pourquoi il y a seulement 7 princesses de coeur ?

A propos, cette idée de coeur : la rage et la haine des coeurs, les coeurs sont rempli de Lumière et de Ténèbres, c'est le coeur qui nous guide, il faut de coeurs pour construire un nouveaux Kingdom Heart...

Je trouve que cette idée est très bien trouvé, car nos sentiment viennent de notre coeur et on est souvent partagé entre le Bien et le Mal, ces deux camps ont l'air à la fois si proche et si éloignés.

Je le redis, ce jeu est plein de surprises.

A propos du Blabla : Il m'a bien fait rire et j'ai adoré ta réplique " cerveau écervelé ". Bien lancé.

Je suis très flatté d'être présente dedans, tu me fait un grand honneur.
Mais bizarrement, j'avais lu un brouillon de Blabla de Sanephar où j’apparaissais et elle m'avais décrite comme quelqu'un d'un peu froussard et ne sachant pas se battre et j'ai l'impression que tu m'a décrite un peu pareil.

Je ne dit pas que j'ai peur de rien mais certainement pas d'Uka Uka, du noir ou de toi. Le masque me fait plus rire qu'autre chose, le noir peut créer une ambiance plus calme et nous permet de percevoir des chose invisible à la lumières, et toi...euh...je n'ai pas eu peur de ton regard de psychopathe. Razz

Bon je crois que j'ai tout dit. Encore merci de m'avoir mise dans ton Blabla Grand Aku Uka ! Wink


Dernière édition par Cora Bandicoot le Dim 16 Sep - 10:22, édité 3 fois
avatar
Cora Bandicoot
Vétéran
Vétéran

Messages : 1080
Date d'inscription : 23/01/2012
Age : 20
Localisation : Lille

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fanfiction] Kingdom Hearts : Between Light and Darkness

Message  Sanephar le Sam 15 Sep - 22:16

Aku Uka Arrow Je ne me plaindrais pas sur cette "Scène de ménage", tu m'as bien retranscrite. Après, ayant connaissance de la pensée de Cora, effectivement, cette dernière est un peu OOC... je gage à penser qu'Erion aussi. Non mais... C'est une mage des Ténèbres. Elle n'a pas peur de toi ou d'Uka Uka ><

J'ai plutôt aimée la réplique où je te dis que c'est à mon égo que tu dois en vouloir. Je me vois bien la sortir... sans doute parce que j'ai déjà du dire une phrase de ce genre Laughing
J'aime bien aussi la formation de complot, Uka Uka qui grille et qui propose à son disciple de parer une contre-attaque... En fait, j'ai tout aimé... même si la scène ne tourne pas à l'avantage du trio féminin ! C'était vraiment divertissant !!
Ceci dit, je pense que ta scénette mérite vengeance pour mes copines et moi-même, n'est-ce pas les filles ?

Cora Arrow Cette petite fait trop de spoils alors que je n'ai même pas fini KH1 ><
Bon, je te taquine ! J'ai bien fait de t'avoir incité à lire la fanfiction d'Aku Uka, hein ? En plus de lire une belle histoire, tu as découvert une chouette saga !

Oui, j'ai pris note que tu n'étais pas qu'une timide froussarde. Je pense m'avoir quelque peu rattrapée avec la mini-fic que je t'ai montré. Naturellement, le blabla que tu as lu aura des changements quant à ta personne Wink
avatar
Sanephar
Vétéran
Vétéran

Messages : 1207
Date d'inscription : 09/01/2011
Age : 28
Localisation : Picardie

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fanfiction] Kingdom Hearts : Between Light and Darkness

Message  Cora Bandicoot le Dim 16 Sep - 10:45

Sanephar Arrow D'abord, sache que je suis contente de te revoir.
Et oui, Aku Uka nous a tourné en ridicule et humilié devant le masque sorcier maléfique et il y a deux choses (parmi t'en d'autres) que je ne supporte pas :
-Qu'on s'en prenne à mes amis
-Qu'on se moque de moi
Je crois aussi qu'une vengeance s'impose. Twisted Evil

Oh zut, désolé Sanephar, j'aurais dû envoyé mon précédent commentaire à Aku Uka par message privé. Je n'avais pas pensé à l'éventualité que toi ou segOlene n'ai pas fini les jeux. Ah quelle nouille je suis. Embarassed

Oui, tu as bien fait et encore une fois, je t'en suis reconnaissante, en m'incitant à lire l'histoire d'Aku Uka, vous m'avez tout les deux donné envie de connaitre la saga. Encore merci.

Oui, je n'ai pas vraiment peur de beaucoup de chose et il est vrai que je suis un peu timide, mais uniquement avec les gens bon, quand ils sont mauvais je le sens tout de suite et je me met plutôt sur la défensive.

C'est vrai, la version de moi-même dans ta mini-fic est plus fidèle et je l'aime bien (d'ailleurs si ce n'et pas trop demandé, tu en es où ?).
Tu m'avais prévenu que tu retirerai des éléments de ce Blabla ou que tu en ajouterai d'autres, je te fait confiance sur ce point. Smile
avatar
Cora Bandicoot
Vétéran
Vétéran

Messages : 1080
Date d'inscription : 23/01/2012
Age : 20
Localisation : Lille

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fanfiction] Kingdom Hearts : Between Light and Darkness

Message  Aku Uka le Dim 16 Sep - 12:44

Cora Arrow Tout d'abord, je tiens à te remercier de ton commentaire même si, entre nous, je pense ne le mériter qu'à moitié étant donné que pour un premier Bonus, votre mise en scène n'était pas des plus flatteuses j'en conviens. Rolling Eyes
M'enfin, si j'en crois tes messages précédents, le simple fait de figurer dans mon premier Bonus semble t'avoir comblé, au point d'en avoir presque oublié le caractère un peu froussard que j'ai opté pour ton personnage alors... sans rancune ? ^^

Mais tu as vu juste : ce sont effectivement les Blablas de Sanephar qui m'ont inspiré ton personnage : chétif, timide et apprentie de la Lumière sous la tutelle de Sanephar qui veille à ta protection. Mais comme je me rends compte que tu ne correspond guère à cette personnalité fictive, je tâcherais d'améliorer davantage ton caractère et de le calquer un peu plus sur le tien dans la réalité à savoir un tempérament plus intrépide, vaillant et doté de plus d'assurance. Cette décision te convient-elle ? Wink
Par ailleurs, encore Merci pour tes divines et inlassables formules de flatterie ! C'est justement grâce à ton fameux "Grand Aku Uka" que j'ai décidé de l'insérer dans mon Bonus en guise de clin d'oeil. ^^

Au sujet de toutes tes questions concernant Kingdom Hearts, je pense que j'y répondrai par message privé (étant donné que nos adresses MSN n'ont pas l'air de vouloir s'entendre !!) et certainement un peu plus tard vu la liste d'interrogations à laquelle il me faut répondre en détails. ^^'
Mais je suis étrangement surpris que tu me poses des questions en rapport avec plusieurs Kingdom Hearts et pas seulement en rapport avec le premier jeu : aurais-tu dévoré les vidéos une à une en parvenant à comprendre un minimum d'intrigue ? Shocked

Pour en revenir au Blabla, je ne garantis pas que Sanephar, seg0lene et toi ayez droit à votre vengeance dès le prochain Bonus. Vous aurez l'occasion de savourer votre revanche, je vous l'assure (et je pense déjà avoir une idée concernant le motif de votre retour en force ! ^^') mais je ne sais pas encore si je le garde pour le Bonus suivant. J'ai d'abord un chapitre 2 à poursuivre et à boucler, ce qui risque de prendre un peu de temps.

Sanephar Arrow Je suis encore une fois ravi de savoir que j'ai pu réussir à t'imiter correctement à l'intérieur de ce Blabla. Je tâcherais de poursuivre dans cette bonne voie pour le reste des Blablas à venir. ^^

En fait, je viens de me rendre compte qu'il n'y a que toi que j'ai visiblement bien retranscrit dans ce Bonus : il est vrai que seg0lene n'est pas censée (normalement) craindre l'obscurité ni les ennemis de par son petit penchant pour les Ténèbres et je crois que je vais laisser de côté le caractère peureux de Cora pour en adopter un plus mûr et plus indépendant (on considérera ce premier Bonus comme une sorte de caricature avant de passer aux choses sérieuses) !
(Ca risque de promettre pour mon cas mais comme je suis l'écrivain, je trouverai toujours le moyen de me tirer de ce mauvais pas sans trop de bobos Razz )

M'enfin, à l'instar de Cora, il semble que ce Bonus t'ait en grande partie satisfait et diverti, bien que votre équipe n'a pas vraiment pris l'avantage tout au long de cet interlude. ^^

Pour ce qui est de Kingdom Hearts, je répondrais à Cora par MP afin de ne pas te tenter d'ouvrir la rubrique "Spoiler" et de découvrir toute une panoplie de révélations au sujet de l'histoire de la saga. Razz
J'attendrai patiemment que tu viennes me proposer à ton tour de t'en dire plus sur la série. En attendant, bon courage pour terminer le premier jeu : as-tu avancé dans la Forteresse Oubliée ?

En dernier lieu, je ne te remercierai jamais assez d'avoir incité Cora à venir jeter un oeil à ma fanfiction ainsi qu'à la saga entière de Kingdom Hearts, qui mine de rien va finir par être aussi connu que Crash Bandicoot sur ce forum ! xP

Là dessus, encore merci pour vos encouragements et votre soutien les filles ! Je suis ravi que mon petit Bonus vous ait plu. Et rassurez-vous, votre vengeance arrivera (qu'est-ce qu'il faut pas faire pour leur faire plaisir franchement ! xD)
avatar
Aku Uka
Vétéran
Vétéran

Messages : 1244
Date d'inscription : 06/01/2011
Age : 23
Localisation : Lot-et-Garonne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fanfiction] Kingdom Hearts : Between Light and Darkness

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum